Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 3 septembre 2014

La pauvreté coupable met à mal l'égalité républicaine

Beaucoup de sujets sans liens apparents mais un seul dénominateur: une égalité mise à mal partout et par beaucoup.
On va parler déjà du sujet des chômeurs: Rebsamen qui parle comme un ministre sarkozien en demandant des contrôles sur les chômeurs, il y a eu récusation mais la parole a été dite, on ne sait pas jusqu'à où ira la parole décomplexée...le chômage, les difficultés, ce n'est pas en traitant les gens comme des assistés fraudeurs qu'on va régler la chose, sauf qu'il y a division, et donc diversion.
Où est l'égalité que devrait nous imposer, en tout cas que devrait rectifier,  la République, ici?

Rebsamen, dans sa bonne ville de Dijon, qui pratiquerait une politique sociale assez curieuse, d'ailleurs, si l'on en croit ces témoignages: des SDF harcelés, contrôlés, chassés et un suicide d'un jeune suite à un contrôle...A Dijon, paraitrait-il qu'il ne faudrait pas être pauvre, les faits divers ont une curieuse résonance.

Tiens, un autre fait divers,  ridicule cette fois: la mairie de Puteaux et ses cartables offerts pour les enfants, avec la couleur rose ou bleue  selon le sexe, et des jouets. En voilà une mairie qui a les moyens...Ridicule de se servir de la sorte de cette initiative, car en définitive, on oublie simplement qu'il y a des gamins de familles pauvres pour qui la rentrée est un calvaire car l'allocation de rentrée scolaire ne suffit pas et qu'un gouvernement dit socialiste aurait du au moins souligner l'aide que ces familles ont reçu, sans rentrer dans la provocation en  criant à la manipulation. Ce n'est qu'une couleur, ce ne sont que des jouets. Qui finit par se trouver instrumentaliser les autres?
Il y en a qui ne manquent pas d'air. Pour le coup, l'égalité, elle y est. Comme si les parents n'étaient pas capable d'éduquer leurs gosses, en fait, en leur expliquant ce qu'ils doivent en  penser, ou quoi?
Faut aussi arrêter: un cartable, c'est un cartable, c'est fait pour bosser à l'école. C'est un outil, ni un accessoire de mode, ni un objet de revendication politique.
L'égalité à tout prix? Vraiment?

En tout cas, Puteaux, selon le site MonPuteux.com, aurait dépensé 300 000 euros dans l'affaire, serait la ville la plus riche du coin, mais surtout aurait de drôles de pratiques sur les HLM, l'affaire est devant la Justice, nous ne donnerons pas ici plus de détails ou d'analyse, il faut attendre, mais effectivement, l'initiative de la Maire UMP semble bien être une provocation.

J'aurais voulu savoir si Puteaux a rempli son quota de logements sociaux. Je n'ai trouvé cette information nulle part.

Car en fait, ici, aussi l'égalité est mise à mal, les attributions de logements sociaux semblent opaques, discriminatoires et tant de mairies ne respectent pas leur quota, en plus.
Quand on regarde les conditions d'attribution, une agence immobilière ne ferait pas mieux: il faut savoir si la famille peut payer son loyer et on expulse à tout va, pour des raisons d'impayés. La pauvreté coupable, on la retrouve ici aussi.

Nous avons aussi ici une actualité qui en parle, de cette paupérisation: c'est un argument donné par les maires afin de ne pas respecter les rythmes scolaires de la réforme de l'enseignement. Cela coute cher, de la mettre en place et des mairies n'auraient pas les moyens de dépenser 150 euros/ enfant.
Soit, c'est un argument qui est recevable, tout comme celui de Pierre Laurent, celui qu'il a donné ce matin chez Bourdin: cela va nous faire des mairies à plusieurs vitesses, celles qui sont riches donneront plus de possibilités aux enfants pour l'éveil, les autres auront la pâte à sel et la corde à sauter, comme disait hier dans cette même émission un maire récalcitrant.

Prenons d'ailleurs le cas d'un maire médiatisé et récalcitrant, Nicolas Dupont Aignan, qui a cadenassé les portes de l'école ce mercredi, en prétextant des travaux...
Il se trouve que ce maire ne respecterait pas les quotas de logement social imposé par la loi.
Plutôt que de chercher l'épreuve de force, ne serait-il pas plus simple d'enlever les subventions à ces mairies qui sont dans ce cas-là, qui refusent la réforme des rythmes scolaires, de surcroit?
En effet, ces mairies se plaignent d'un manque de moyens, mais elles n'ont manifestement pas réussi à attirer les populations défavorisées, puisqu'elles n'ont pas atteint leur quota de logements sociaux, ce qui est le signe d'une ville riche, comme Neuilly.
Yerres est donc dans ce cas, de facto, si on en croit le discours de son maire.
Il vaudrait donc mieux réserver les subventions à ceux qui en ont vraiment besoin, non?
L'égalité républicaine serait respectée.

Il faut se réveiller: nous sommes en 2014, et traine encore la notion de "pauvres coupables" : SDF coupables de trainer dans la rue, chômeurs coupables de faire semblant de chercher du travail, familles coupables de ne pas réussir à boucler leur mois, de devenir hypothétiquement de mauvais payeurs, et nos élus, ils sont coupables de rien?
C'est vrai: responsables mais pas coupables, j'avais oublié.


28 commentaires:

  1. Rebsamen aurait - il fait une bourde ? ......
    Non , ce n'est pas une bourde . Ce sont des insultes qu'il a proféré envers la classe ouvrière .....
    En effet Rebsamen ignore sans doute ce qu'est la vraie solidarité entre les travailleurs .....
    Rebsamen ignore sans doute ce qu'est la dignité du monde du travail ....
    Le chômage bafoue cette dignité des travailleurs .....
    Il existe donc très peut de fraudeurs dans la classe ouvrière car c'est une question de dignité , mais Rebsamen ignore cela ....... Et , plus grave encore : Rebsamen soupçonne des travailleurs au chômage d'être tous des fraudeurs potentiels et donc des voleurs ...... Ce sont donc bien des insultes envers la classe ouvrière que Rebsamen a proféré et tous les travailleurs se sentent insultés car tous les travailleurs , ceux qui ont un emploie comme ceux qui sont au chômage , se sentent solidaires et tous sont insultés par Rebsamen et ses propos indignes .......
    Mais c'est sans doute cette solidarité du monde ouvrier que Rebsamen voudrait briser en dressant les travailleurs les uns contre les autres , en semant la haine par ses insinuations calomnieuses .......
    Rebsamen devrait fréquenter le monde du travail pour y apprendre la dignité .......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il existe donc très peut de fraudeurs dans la classe ouvrière car c'est une question de dignité"

      Vous avez des chiffres pour étayer cela ?

      "Rebsamen soupçonne des travailleurs au chômage d'être tous des fraudeurs potentiels et donc des voleurs "

      Ce n'est absolument pas ce qu'il a dit mais bon... A partir du moment ou les chômeurs ont des droits, ils ont aussi des devoirs. Je ne vois pas le problème à contrôler le fait que ces devoirs soit bien accomplis. On contrôle bien les déclarations fiscales et pourtant il n'y a pas plus (ni moins) de fraudeurs chez les contribuables que chez les chômeurs.

      "Ce sont donc bien des insultes envers la classe ouvrière"

      Je ne savais pas que tous les chômeurs étaient des ouvriers...

      "Rebsamen a proféré et tous les travailleurs se sentent insultés car tous les travailleurs , ceux qui ont un emploie comme ceux qui sont au chômage , se sentent solidaires et tous sont insultés par Rebsamen et ses propos indignes ......."

      Non, pas moi... Et pourtant j'ai été à pôle emploi ou je n'ai jamais été contrôlé et ou je n'ai jamais reçu un coup de fil après le premier rendez-vous.

      Supprimer
    2. je serais curieuse de savoir qui contrôle Pôle Emploi, tiens...
      Il me semble en plus qu'il y a déjà pas mal de contrôles déjà vis-à-vis des chômeurs, il suffit de se renseigner.
      Stéphanie a un langage excessif, c'est vrai mais elle exprime un sentiment.
      Bon, faut dire que le cadre a des revenus au chômage bien plus important que l'employé.
      Soyons quand même honnête.

      Supprimer
  2. Les logements dits "sociaux" étant pour ainsi dire réservés à vos amis exotiques, un bon maire est donc celui qui n'en construit pas, ou le moins possible.

    Sinon, à propos de mépris des pauvres, si l'on en croit Mme Trierweiler, François Hollande les surnommerait (en privé, il n'est pas fou) les "sans dents"…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, je proteste: les logements sociaux sont réservés aussi à certains politiques et aussi aux employés du 1% logement, donc vous êtes excessifs pour le coup.
      C'est amusant "amis exotiques", tiens, j'apprécie l'effort ;).
      Et je proteste aussi: vous avez été fouiné du côté de Valérie T, ça, c'est pas bien.

      Supprimer
    2. « Ah non, je proteste: les logements sociaux sont réservés aussi à certains politiques et aussi aux employés du 1% logement »

      Parfaitement exact ! J'ai failli, tout à l'heure, venir remettre un commentaire pour ajouter que les logements sociaux servaient aussi à loger les amis du maire, que celui-ci soit de gauche ou de droite ou de l'extrême centre.

      Pour ce qui est de Valérie T;, j'ai bien été obligé de "fouiner" (voir mon blog…).

      Supprimer
    3. "et aussi aux employés du 1% logement " Quand cet argent n'est pas tous simplement volé par les syndicats, ce qui arrive presque systématiquement.

      Ayant travaillé chez un des plus gros asset manager d'Europe, filiale du plus gros assureur d'Europe (si ce n'est du monde) je m'étais demandé pourquoi il y avait si peu d'employé bénéficiant du 1% logement...

      C'est la justice qui donna la réponse : l'argent était détourné par les syndicats.

      Supprimer
  3. " Ce sont des insultes qu'il a proféré envers la classe ouvrière"
    Parce que seuls les ouvriers connaissent le chômage ?
    Belle illustration de la langue (et de la pensée, si on peut l'appeler comme ça) de bois de l'ère stalinienne.

    RépondreSupprimer
  4. Ne vous inquiétez pas monsieur Arié , les systèmes communistes ne vont pas revenir . En tous cas je n'y crois pas .
    J'ai parfaitement conscience qu'ils sont construits sur des dogmes et des utopies ...
    Je pense qu'hélas l'avenir appartient à des systèmes de type fascistes de plus en plus mondialisés ...
    Je pense qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie la guerre est totale . Le prolétariat a déjà perdu cette guerre de fait et le capitalisme mondialisé n'a plus besoin de lui . Donc les systèmes capitalistes vont de plus en plus se débarrasser des pauvres dont ils n'ont plus que faire ..... Pour cela des systèmes de type fascistes leurs sont indispensables ..... Je crois que nous allons vers un fascisme mondialisé ..... Tout est en place pour le prochain grand massacre des pauvres ...... Les riches seuls survivront et hériteront des ruines .....
    Donc , monsieur Arié , je ne vais pas me lancer avec vous dans un grand débat dogmatique dont je n'ai que faire ....
    Juste un point : La classe ouvrière n'existe que par la conscience politique qu'elle acquière d'elle même dans le conflit avec la classe possédante ....... La classe ouvrière a perdu cette conscience politique d'elle même et cela en grande partie à cause des illusions socialistes libérales ..... Mais à la place de cette conscience morte s'installe déjà un "esprit" réactionnaire favorable à l'essor de tous les fascismes ......
    Bon , voila ...... De toutes façons c'est pas grave au fond du fond tout ça .......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Je pense qu'hélas l'avenir appartient à des systèmes de type fascistes"

      C'est exactement pour cela qu'il faut être anti-fasciste donc libéral.

      "Je pense qu'entre le prolétariat et la bourgeoisie la guerre est totale ."

      Je vois qu'on reste bloqué au XXème siècles...

      Quand est ce que vous comprendrez que votre lutte des classes n'a plus aucun sens ni économique ni social ?

      La lutte d'aujourd'hui est entre privilégiés etc eux qui payent les privilèges donc entre fonctionnaires et employés du privé.

      Supprimer
    2. Mais égoïstement, oui, soyons vraiment libéral, mais je ne crois pas que cela va favoriser certains, car ce système avantage ceux qui sont démerdards aussi, donc ceux qui savent s'adapter.
      Or, je ne sais pas si d'un point de vue de l'intérêt général, le libéralisme est souhaitable, en tout cas, un libéralisme sans conscience.

      Supprimer
    3. Au niveau des fonctionnaires, là, effectivement, vous marquez un point, ce serait mieux pour eux de leur enlever le CDI à vie et les payer plus, au mérite, mais bon. C'est un autre débat.

      Supprimer
    4. Payer les fonctionnaires au mérite ?
      C'est quoi un prof qui mérite ? Celui qui s'arrange pour donner des 20/20 à tous ses élèves et ainsi pouvoir dire :"Vous voyez, mes élèves sont très bons" ? Nous n'auront plus 92% de réussite au bac, avec des moyennes de 22/20, mais 300% de réussite !
      Le Recteur d'Académie qui donne des consignes telles pour la correction des épreuves du Bac que sont académie sera la meilleures ? Il mérite plus en réduisant l'efficacité des apprentissages ?
      C'est quoi, un policier au mérite ? Celui qui embarquera un maximum de SDF, car c'est très facile, ou celui qui, effectuant un vrai travail d'enquête mettre trois ans à démanteler un traffic d'êtres humains ? Sarko l'a déjà initié : c'est la politique du chiffre !!!
      C'est le médecin hospitalier qui, soignant un maximum de petits bobos et pouvoir ainsi se vanter :"Moi, j'ai sauvé trente vies aujourd'hui", alors que son collègue cardiologue aura perdu un cardiaque atteint par un infarctus massif ? Le bobologue aura plus de mérite et sera alors mieux rémunéré ?
      Hors activité commerciale, car il y a un chiffre d'affaire à atteindre, et politique, que l'on m'explique ce qu'est la rémunération au mérite.
      Fils d'un ouvrier et d'une lingère ai-je moins de mérite d'avoir obtenu mon DESS en 8 ans, parce qu'il me fallait travailler pour me payer mes études (travailler durant toute l'année universitaire et en été), par rapport à mes "petits camarades" qui ont obtenu ce même diplôme en 5 ans parce que papa et maman, cadres supérieurs, pouvaient financer et les études, et les conditions d'études (appartement, vacances d'hiver et d'été pour décompresser, etc) ?
      Faire payer ou être rémunéré au mérite n'est qu'un miroir aux alouettes pour cacher l'incompétence à réfléchir de ceux qui dirigent les services de l'État !
      Dernier point (et je ne suis pas fonctionnaire) : que ceux qui se plaignent du statut des fonctionnaires passent les concours de la fonction publique. Car on ne devient pas fonctionnaire par un claquement de doigts ! Ce n'est pas comme "ministre", en fonction du bon vouloir du roi. Il faut passer un concours. ET donc, il ne s'agit pas d'un CDI (Droit Privé), alors que le contrat des fonctionnaire relève du Droit Public.
      Tout comme, d'ailleurs, les fonctionnaires ne perçoivent pas de retraite (droit privé), mais une pension (droit public). La différence ?
      Avec sa pension, un fonctionnaire doit reprendre du service dès que son patron, l'État, le lui demande ! Même à l'âge de 80 ans !

      Supprimer
    5. C'est le lot du privé, non?
      Alors pourquoi ne pas faire de même, tout en sachant exactement que c'est la notion de justice réelle qu'il faut avoir en tête.

      Supprimer
    6. Holala.... il faut passer des concours pour être fonctionnaires ? Et bien dites moi, ils sont les seuls à passer des concours ? Je ne suis pas fonctionnaires et pourtant j'en ai passé moi aussi.

      Ca doit être si dur ces concours qu'on accepte même des profs ayant eu 6 de moyenne à leur concours...

      "Avec sa pension, un fonctionnaire doit reprendre du service dès que son patron, l'État, le lui demande ! " Et vous pensez que cela arrivera ?

      Le problème est infiniment plus simple que cela : y a t'il en 2014 quelque chose qui justifie que les fonctionnaires aient un statut particulier ?

      Non.

      Supprimer
  5. Je suis assez d'accord sur l'évolution vers non pas des régimes fascistes ( les mots ont un sens...) mais vers des dictatures plus ou moins molles et plus ou moins corrompues, style Chine, Russie, Afrique, etc., sans parler de théocraties qui reviennent en force.

    La lutte des classes continue, mais la composition des classes a changé: Marx définissait le "prolétaire" comme celui qui ne vit que de son travail;or, à qui appartiennent les entreprises du CAC 40 ? Pour moitié, aux fonds de pension américains, c'est-à-dire aux retraites par capitalisation des salariés américains, qui sont donc à la fois des "prolétaires" et des "spéculateurs capitalistes".



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elie, vous êtes sûrs qu'on ne va pas plutôt vers une déliquescence de l'Etat et justement une anarchie sans aucune âme plutôt?

      Supprimer
    2. Cette déliquescence ( toute relative) n'est le propre que de l' Europe : pas sûr que ça durera toujours; d'ailleurs, voyez déjà la Hongrie...

      Supprimer
  6. Oui en effet la lutte des classes est terminée puisque le prolétariat l'a perdue ....
    Pour le reste ça me fatigue trop d'y répondre et ce serait inutilement polémique . Trop fatigant .....
    Mais je pense que la seule issue possible maintenant pour les pauvres se trouve du côté de l'Islam .....
    Un Islam mondial et nouveau apparaitra progressivement et les pauvres y trouveront leur refuge .....
    Toutes les autres idéologies ont échouées ......
    Maintenant l'avenir des pauvres est dans l'Islam .....
    Il serait donc souhaitable que l'Islam ne dérive pas vers un fascisme islamiste mais vers un Islam démocratique ....
    Cela est possible , surtout grâce aux femmes au sein de l'Islam .....
    Voila , j'ai essayé de faire le plus court possible ......
    Je pense que l'avenir du monde c'est l'Islam démocratique ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh...
      Qu'est-ce que cela vient faire ici?
      En plus, tu vas me faire repartir mes trolls, qui étaient gentils, jusqu'à présent sur le billet.

      Supprimer
    2. Ah, parce que vous pensez que qui que se soit lit encore les tartines délirantes de cette personne ?

      Supprimer
    3. Stéphanie vous devriez comparer la situation du "prolétariat" au début du XXème siècle et sa situation aujourd'hui...

      Même les "prolétaires" ont un Iphone, un écran plat et les chiottes ne sont plus sur le palier.

      Des défaites comme ça, j'en veux bien un peu plus...

      "Je pense que l'avenir du monde c'est l'Islam démocratique .... " HAHAHAHHAHAHAAH !!!!! Il faut arrêter la MDMA....

      L'islam c'est le communisme + la religion. Le communisme a totalement échoué partout (sauf dans les kibboutz... tiens tiens tiens....) et la religion, on sait malheureusement trop souvent ce que ça donne : des guerres.

      Supprimer
    4. Voilà, Skandal est tout réveillé et tout énervé!
      Vous voyez, Didier...

      Supprimer
    5. Rosa, je suis au contraire très calme... Vous ne m'avez pas vu m'énerver.

      Et puis, quel est l’intérêt de s'énerver par écrans interposés ?

      Supprimer
  7. "Rebsamen qui parle comme un ministre sarkozien en demandant des contrôles sur les chômeurs, il y a eu récusation mais la parole a été dite".
    Exactement la même technique que Sarkozy ! Lui et ses ministres lançaient des idées et des opinions. Ils attendaient la réaction de la plèbe. Puis, agissaient en fonction : si ça gueulait ou ne gueulait pas, on y allait, à sec. Si ça gueulait trop, tout de suite on parlait d'incompréhension de la part de la plèbe, bien entendu ! Mais on n'en restait pas là. On changeait juste la technique pour vous enfoncer le suppositoire !

    RépondreSupprimer
  8. Petite explication de texte de la lutte des classes et de François Hollande .....
    1° L'homme est un loup pour l'homme ....
    2° Un homme sans argent est un loup sans dents (les pauvres sont nommés par François Hollande les "sans dents") ...
    3° François Hollande qui est social libéral , considère donc que les pauvres ces loups sans dents comme il dit , ont perdus la lutte des classes et que leur destin naturel est donc de se faire manger par les riches .....
    4° Mais les loups avec dents se mangent entre eux et dévastent la planète .....
    5° Il convient donc pour les riches d'éradiquer , d'exterminer les pauvres dont ils n'ont plus besoin puisque le capitalisme est mondialisé et que les pauvres les "sans dents" ont perdus ......
    6° Pour François Hollande il convient donc de composer avec la finance pour manipuler les pauvres , les tromper et les éliminer définitivement .......
    7° Rebsamen dans cette optique là , cherche donc a dresser les pauvres , ces loups sans dents , les uns contre les autres ........
    Conclusion : Si les riches (ces loups avec des dents) se mangent entre eux et dévorent le monde , il ne convient pas que les pauvres (les "sans dents" comme les nomme Hollande) se mangent entre eux ... Il convient qu'ils cassent les dents des riches ..... Il convient donc de reprendre la lutte des classes en cassant les dents des riches .

    ps : (comme post scriptum , pas comme PS) Merci à madame Rottweiler qui a les dents longues d'avoir contribué à casser les dents de Hollande ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "François Hollande qui est social libéral"
      Donnez moi une seule réforme libéral qu'il ait fait. Pour info, la France est factuellement le pays développé le moins libéral du monde.

      La lutte des classes n'est qu'un alibis d'apprentis dictateurs et d'apprentis fasciste pour imposer leurs vues aux masses incultes et ignorantes. Masses qui sont d'ailleurs conservé dans leur inculture et leur ignorance par une EducNat socialo-pédagogiste.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer