Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 4 janvier 2016

Une réflexion de Jean d'Ormesson

Entendu tout à l'heure à la radio:
" longtemps, j'ai cru que la droite et la gauche, c'était pareil.
Puis des amis très chers de gauche m'ont dit:  mais tu sais, c'est une idée de droite que de croire cela.
Effectivement, la gauche semble plus généreuse.
L'erreur de François Hollande est de faire croire cette même chose, que la gauche et la droite soient pareilles, pour de pas si obscures raisons, en prévision sans doute des futures élections."
D'après Jean d'Ormesson

samedi 2 janvier 2016

La déchéance du citoyen

La notion de nationalité apparait en France en 1851, pas avant, notre fameuse république a mis en avant la notion de Citoyen de France, celui qui jouit des droits civiques et est acteur du destin de son pays.

Qu'en est-il de ce fameux citoyen?
Environ la moitié des citoyens ne vote plus, non pas par envie mais par lassitude, car on ne semble plus entendre la voix de ces fameux citoyens, non, on préfère faire parler les fameux sondages, réalisés via de pseudos instituts, par internet, dans des conditions plus que douteuses, avec des candidatures sélectionnées soigneusement, en se cachant derrière la méthode des fameux quotas.
On en vient à prendre des individus selon une méthode peu claire pour refléter l'opinion de tout un peuple, accessoirement, on rentre dans tout sauf de la démocratie, on ment, on nous sert du "les français" par ci, par là....à toute les sauces, sauf qu'on n'écoute plus l'opinion des Français, justement.

Ce fameux citoyen qui a des droits, soit disant de vivre en France convenablement, sans craindre l'arbitraire, la tyrannie, enfin de pouvoir manger à sa faim et avoir un toit sur la tête...

Par contre, pour ce qui est de la nationalité française, et bien, ça cela obsède tout le monde, vu qu'on a fusionné celle-ci avec la notion de citoyenneté, ce qui fait qu'on devient un sujet d'appartenance à une nation, un état.
Bref, on en est revenu à l'Ancien-Régime, ni plus ni moins, avec des devoirs mais plus tellement de droits.

Pourquoi se focalise-t-on alors sur la déchéance de nationalité ? C'est plus, en fait dans la volonté consciente d'occulter la véritable  citoyenneté et  nous faire oublier que nous sommes tous enfants de la République, je pense.
C'est ça, le vrai scandale, la République non seulement néglige ses enfant, mais ,en plus , ne reconnait plus sa responsabilité dans la déchéance morale de certains d'entre eux.
Et ça fait presque trois semaines qu'on nous monopolise l'actualité avec des thèses d'extrême droite rétrogrades...

mardi 29 décembre 2015

Quand Manuel Valls trébuche sur des valeurs

Les valeurs: c'est un mot grandiloquent qui est sur toutes les bouches, en ce moment: qui a une importance, un prix, un tarif, ou l'estimation, l'évaluation d'une chose. Par extension, la valeur devient morale en tant que mérite, vertu.
Manuel Valls adore le terme valeur, il l'a employé, certains diraient à tort et à travers récemment, pour un vote de confiance comme pour les opinions des agriculteurs qui seraient compatibles avec les "valeurs de la gauche", républicaines bien entendu, morales, comme oser suspecter ce cher Manu de ne pas l'être.
Il aime tellement ce terme, les valeurs, qu'il a imposé un ancien banquier,Macron,comme ministre de l' économie. Oui, on parle de valeurs en bourse,ce qui ramène de l'argent, une cotation, une action, une obligation.

Mais on  ne l'entend pas parler de principes, notre premier sinistre.
Un principe ,c'est pas un terme qui est rattaché à une estimation, à de l'argent, ça paie pas vénalement parlant, un principe.
Un principe, c'est pas pas quelque chose qui fluctue, c'est pas quelque chose qui rapporte.
Un principe, ça peut tuer celui qui les a car ce n'est ni discutable ni modifiable. C'est une règle, un fondement, comme une Constitution, d'ailleurs.
Le principe est intrinsèque, il se fout des apparences, il est rattaché à un but, une cause mais pas à des apparences, c'est le contraire du populisme.

Je suis d'accord avec Valls, on se fout des valeurs de la gauche, lui-même a bien trébuché dessus.
Moi, c'est ses principes qui m'intéressent, et aussi surtout, ses principes républicains, comme ceux de la droite, d'abord.

Le principe qui est mis à mal par des populistes qui croient encore que de s'agenouiller devant le FN les fera se faire réélire :

Tous les hommes naissent libres et égaux EN DROITS,quelque soit leurs différences.
Ce principe universel qu'on abime avec cette polémique crétine et mortifère.

Les principes de la gauche, j'aimerais qu'on les applique un peu plus quand il s'agit de faire barrage à certains individus qui les trahissent.
Effectivement il s'avère que la gauche n'a pas vraiment défendu ses propres principes moraux . La gauche a voté des lois en contradiction avec ses principes. Les frondeurs nous ont montré une opposition plus que molle, par rapport à leur protestation verbale.
Nous avons affaire à un  Manuel Valls complètement décomplexé , qui n'a aucun garde-fou,  ni principe ou même jugement de valeur de ce qu'il engage pour la suite et personne pour l'arrêter jusqu'à 2017.
C'en serait risible si cela n'en était pas dramatique, pour la suite .

dimanche 27 décembre 2015

On aurait voté Valls Président ?

En fait, je teste l'application blogger sur Android, en espérant que cela marche bien.
Donc juste une réflexion en passant: @Bembelly disait en relevant toutes les incohérences du parti socialiste concernant cette fameuse déchéance de nationalité qui va nous poser des tas de soucis pour la suite... Que le PS s' étant battu contre en 2009 et que Hollande avait garanti l' égalité pour tous en 2012 lors de sa fameuse campagne où en fait on s'est bien tous fait arnaqué...oui les naïfs qui avons soutenu sa candidature...Bembelly disait que décidément , certaines  valeurs de la Gauche s'étaient perdues.
Mais si on y réfléchit, que fait Hollande ?
Rien de son programme,ni quinquennat de la Jeunesse, ni lutte contre le chômage, ni réconciliation nationale. On a même l'impression que Monsieur va attaquer des pays dès que ça va plus dans le nôtre et qu'il se range derrière Valls pour les idées. Un Valls qui a fait un score minable en tant que candidat du PS en 2012.
Ce qui me fait dire que si  en France nous élisions un président et un vice président, comme aux USA, nous ne serions pas autant dans la mouise actuellement car jamais je n'aurais voté pour Valls en 2012.
A méditer:

lundi 14 décembre 2015

L'impuissance politique du FN

On a beau dire ce qu'on veut, mais le FN a raté son tir, il a réussi à ne rien récupérer comme région, avec sa soit-disant historique progression.
Le FN n'a pas réussi à démontrer que l'UMPS existe. C'est faux.
Il a démontré qu'un électeur de PACA de gauche est capable de voter pour ce qu'il considère comme un cloporte politique, un cumulard raciste népotiste, accroché au pouvoir comme Estrosi, plutôt que pour le FN en nichon et en pleine jeunesse....C'est dire que n'importe qui est mieux qu'une candidate du FN.
Le FN a démontré qu'un électeur de gauche  du Nord préfère voter pour ce qu'il considère comme un poulpe politique comme Bertrand, invertébré, mais tenace, opportuniste et donc sans réels principes, un fieffé politicard, plutôt que la patronne en chef du FN.
En fait, n'importe quel cul de jatte ivrogne aurait fait l'affaire hier.
C'est con.
C'est pas gentil pour ce parti mais  c'est comme ça.
Et puis un peu d'humour, c'est pas si mal non?

Il n'empêche que, le troisième parti de France, malgré ce qu'il dit, en nombre de voix final, derrière les Républicains et le PS, a échoué en se targuant d'une dynamique pas possible(?), WTF comme diraient les jeunes, ce qui s'appelle de l'impuissance politique.

Et puis, ce qui est amusant, c'est que ce parti ne se demande pas pourquoi il a si peu progressé, qu'il stagne toujours en nombre de voix au niveau de 2002, qu'il n'arrive pas à entrainer vers le haut sa courbe, qu'il n'a donc aucun report possible, il a fait ce qu'il a pu, c'est à dire, pas grand chose au final car il y a toujours 40 % d'abstentionnistes qui n'ont aucune intention de voter pour lui, quoi qu'il arrive.
Il en dit quoi? Il en dit rien.Il veut surtout pas voir ses erreurs.
Et comme tout bon parti du système, malgré ses carences, il ne changera rien.
Et on ose dire que ce parti va incarner un tournant dans notre histoire? C'est surtout un tête à queue, sans aucune allusion fallacieuse. Quoi que...

mardi 8 décembre 2015

Toi, abstentionniste, tout est ta faute!

Un rappel de ce que j'écrivais il y a quelques temps:
http://spartakiste.blogspot.fr/2014/02/abstention-militante-et-degout.html

et j'assume.

Sinon:

Toi abstentionniste, tout est de ta faute!
C'est ta faute si gauche et droite ont eu les mêmes actions
C'est ta faute si les actes racistes pullulent
C'est ta faute si le chômage explose
C'est ta faute si les prix de tout ont décuplé, les salaires stagné, les usines fermé.
C'est ta faute si l'ennemi la finance est finalement le meilleur pote de tous les dirigeants.
C'est ta faute si le FN existe
C'est ta faute si les promesses électorales n'engagent que ceux qui les suivent
C'est ta faute si les électeurs de gauche doivent voter pour la droite
C'est ta faute si des gens assument de voter FN
C'est ta faute si on leur roule des pelles.
Vilain abstentionniste!

on vit un drôle de moment....

lundi 30 novembre 2015

Vilains saccageurs d'extrême-gauche!

Je sais pas ce qui s'est passé dans le camp du bien mais effectivement, comme l'a dit sur Facebook un certain Daniel Fleury:

"Zont un drôle de costume les "extrême gauche pas respectueux" cette année"


Lien  ici

Entre nous, il y aura toujours des débordements, nos gentils du camps du bien ne sont pas du tout formés pour la diplomatie et puis là, il y a mission sacrée du maintien de l'ordre, alors...

Simplement, j'aimerais que certains arrêtent la langue de bois et les accents de vierges outragées.

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer