Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 9 juillet 2012

quatre-vingt dix pour cent

C'est le chiffre de la dette par rapport au PIB...C'est un pourcentage qui n'a cessé de filer: fin 2010, il était déjà de 82% et on en parlait en catimini, ce chiffre inquiétait même dans l'ancienne Majorité...

Mis à part qu'on a en 2008 renfloué les banques privées qui nous prêtent maintenant à des taux bien juteux pour leur petit commerce...


La Conférence Sociale prévue et promise par Hollande est là.
Force est de constater qu'il s'attèle à un énorme morceau: d'abord, faire quelque chose pour le trou abyssal que Fillon a laissé...j'ai pas pu me retenir...oups...
Essayer de récupérer le manque à gagner de la suppression de la TVA soit-disant sociale car nos précédents gouvernants l'avaient déjà inclus dans le budget sans connaître le résultat des élections: une première dans la connerie du sérieux des comptes (Merci Péqueresse) et une belle entourloupe pour bien creuser avant les élections...en espérant que le pékin moyen en voudrait aux socialistes si jamais ils passaient pour la politique d'austérité qu'il faudrait faire afin de récupérer leurs conneries...oui...juste pour se venger au cas-où...une mentalité de perdants.
Les UMP vont donc être contents: il est bien possible que la CSG soit augmentée.
Les fonctionnaires n'auront pas d'augmentation.
Et nos belles entreprises préparent de jolis plans sociaux...
Le plus amusant est qu'on est toujours là, à réparer au lieu de reconstruire.


Une question me taraude: les partenaires sociaux vont-ils avoir le cran de participer à une vraie refondation du travail ou vont-ils camper sur le peu de privilèges que Sarkozy leur avait laissé? Car si on a fini par les plaindre, force est de constater parfois le côté apparatchik des syndicats quand il s'agit de repenser un problème pour trouver une solution, même quand la gauche est au pouvoir: entre revendications légitimes et blocages de principes,  on peut s'y perdre, comme pour l’Éducation Nationale...


Et puis, maintenant que la Gauche a tous les pouvoirs, si elle s'en servait pour réellement inventer , bousculer, changer vraiment, faire une vraie décentralisation comme évoquée, faire des compromis ne veut pas dire compromissions.
Quand Nicolas Sarkozy a été élu, je me souviens que nombre de personnes même de gauche pensaient qu'il allait faire du bien en changeant réellement les choses, en mettant de vraies réformes en place: ils ont vite déchanté, car bousculer les choses ne veut pas dire taper sur notre République en espérant que quelque chose de bien en sorte par hasard...
On a besoin d'un vrai changement, d'innover, de rénover tout en respectant les bases de nos institutions.
Et les 90% ne doivent pas être un frein, un arrêt sinon on va vraiment les dépasser allègrement...

liens connexes:
http://www.jegoun.net/2012/07/la-conference-sociale-vue-de-la-droite.html
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/213182-dette-publique-et-loi-rothschild-le-silence-des-medias.html
Article sur la dette française France 24
http://montluconagauche.unblog.fr/files/2012/06/Aust%C3%A9rit%C3%A9MaintenantM%C3%A9diapart30juin2012.pdf

7 commentaires:

  1. Le chantier estd'autant plus énorme qu'il ne doit pas s'arrêter à notre petit hexagone mais s'atteler à une véritable construction européenne dans laquelle il est nécessaire de provoquer la poussée vers le haut des droits sociaux et donc salariaux pour les pays aux acquis les plus bas. Sinon, nous aurons toujours un salaire mini de 1 300€ en France et 400€ e Pologne et donc un risque énorme de départs des industries de MO vers les pays de l'Est européen.
    Les dix ans qui viennent de s'écouler auront été une catastrophe à tous les niveaux pour notre pays et, effectivement la reconstruction est nécessaire quand on assiste à des licenciements massifs pour maintenir le niveau de rémunération du Capital et il ne va surement pas être simple de faire sortir des têtes qu'il est très bien de générer de l'argent avec l'argent au lieu de le faire avec la croissance industrielle.
    Il ne faut pas oublier notre chute dans le classement de la perception de la corruption (moins 7 places)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on peut y arriver, je pense, espérons-le

      Supprimer
  2. Moi j'aime la droite ! Je l'adore même, j'admire la facilité avec laquelle ils se vantent de leur bilan. Ce matin sur France Inter Valérie Pécheresse parlait du bilan de son dieu Narkozy. Avec un aplomb magnifique elle nous décrivait tout ce qu'a fait le nain hydrocéphale pour sauver le pays de la crise. Sans lui où en serions-nous et sans lui où allons-nous ? Eh bien nous verrons bien et j'espère ne plus revoir ce triste individu sur la scène politique avant un bout de temps. Qu'il fasse un autre monstre à sa Carlita, car s'il est beau comme lui et intelligent comme elle il faudra bien se résoudre à le jetert...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ces traits d'humour, et bienvenue!

      Supprimer
  3. la Grèce est le labotratoire de ce qui attend tous les européens

    le test pratiqué est très simple jusqu'où ne pas aller trop loin pour que les citoyens lambdas soient laminés, tondus avalés par le capitalisme sans se révolter et refaire 1789

    les financiers à la lanterne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parfois, oui, c'est très tentant...

      Supprimer
  4. quant aux Grecs, au lieu de s'en prendre à l'UE et à l'Allemagne, ils feraient mieux de se poser la question de leurs propres milliardaires (comme les armateurs Niarchos et la famille Onassis) et de pourquoi ceux ci n'ont pas été inquiétés lors de cette crise...

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer