Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 25 octobre 2013

Et si PSA, Renault n'étaient plus Française depuis longtemps ?



 Les syndicats sont en colère: L'usine PSA d'Aulnay va fermer et, non seulement, cela sonne comme une trahison de plus de l'entreprise et du gouvernement aussi, mais en plus, tous les salariés ne seraient pas reclassés.

On a l'impression d'un gigantesque gâchis.

D'ailleurs, tout se passe comme si PSA n'était plus française depuis longtemps: le partenariat, marché de dupes, avec GM, les usines de Slovaquie et d'ailleurs, qui se portent comme des charmes, la part du marché chinois qui empêche la firme de couler, le poids des actionnaires etc...Qu'est-ce qui se passe, comme décision, en France, pour la France? Tout est une logique d'actionnariat, de rentabilité. La fierté du pays natal, la passion de ces automobiles, l'esprit français, a du mal à survivre dans ces logiques de capitalisation et de libéralisme.

Et puis, ce qui fait encore plus mal, c'est le fait que même nous, nous les boudons au profit des Allemandes ou des Japonaises, par exemple, ou quand nos journalistes automobiles accablent ces voitures de tous les maux.
Sont-elles plus solides que les Allemandes ? En tout cas, elles le sont autant. Sont-elles mieux finies? Si on considère l'habitacle austère et ennuyeux des BMW, ou Volkswagen...je crois que oui. Quand on se met à encenser la dernière Golf, en France, qui est moche, avec des performances franchement moyennes et un confort de route hasardeux, on se demande de qui on se moque, avec une DS3 qui est magnifique, et une Clio (pour parler d'une marque française de l'autre constructeur) qui devient de mieux en mieux....

Le résultat: qui, en France, maintenant, est fier de dire qu'il roule Français ? Entre le snobisme mal placé de certains et la réalité ( nos voitures sont de plus en plus fabriquées ailleurs), le seul constructeur qui utilise le patriotisme des consommateurs, c'est Toyota...ironie du sort de la mondialisation et aussi, Renault, qui, depuis peu parle de la "touche française" (mais faut dire que Renault a aussi pas mal délocalisé).

Autant vous le redire, si vous ne le savez pas. Chez nous, on est Citroën depuis plus de 20 ans, mes parents roulaient déjà Citroën et Renault, mes grands-parents ont commencé avec une DS, et terminé leur vie avec une 604 et une CX.
Nous avons donc une forte attache émotionnelle avec ces marques.

Pour en revenir avec la situation des ouvriers d'Aulnay, pourquoi se mettent-ils vent debout contre la direction? Pourquoi n'essaient-ils pas de faire sans?
Pourquoi ne se groupent-ils pas en société coopérative et ne font-ils pas des voitures? Des pièces détachées pour collectionneurs de vieilles voitures, même pour les young timer?
Cela supposerait qu'on leur donne un coup de pouce, aussi.

Et pour arrêter ce cercle vicieux de la délocalisation mercantile, pourquoi ne pas taxer réellement les revenus des actionnaires, décider que les investisseurs sont des banques, ne peuvent donc pas prendre plus que les taux usuraires contre lesquels nous avons des lois?
Un investisseur ne devrait pas toucher plus que 10% des revenus de la société dans laquelle il a des billes, ça calmerait sans doute tout ceci.

Oui, en tous les cas, quand on se dit attaché à la Culture Française, dont l'automobile est historiquement un des fondements depuis un bon siècle, ne pas soutenir les marques historiques de notre pays est un comble. Rouler en voiture étrangère et râler que notre culture se perd, soit-disant mangée par les ZÉtrangers, cela se passe de commentaires...
Car une des bases de l'implantation d'une usine au niveau local, c'est aussi avoir un marché de la demande dynamique...

Ajout de 12h12:
ET oui, quand on achète Allemand, Anglais, Japonais, Suédois, Américain, et qu'on met un bulletin de vote "réac", pour employer un euphémisme, dans l'urne, qu'on vienne pas chialer qu'on augmente les impôts et qu'on délocalise, car les bénéfices vont tout droit dans la poche des gouvernements Allemands, Italiens, Américains (pareil pour les agriculteurs qui manifestent en tracteur étranger), faut avoir un peu de décence dans la vie, aussi!

Liens:

Implantation mondiale de PSA:
http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/carte-implantations
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20131018trib000791259/accord-psa-dongfeng-la-chine-veut-des-contreparties.html
http://www.lajauneetlarouge.com/article/lexperience-chinoise-de-psa-peugeot-citroen

Implantation mondiale de Renault:
http://www.renault.com/fr/capeco2/vehicule-electrique/pages/sites-de-production.aspx
http://fr.news.yahoo.com/renault-pr-voit-une-croissance-184552221.html

Articles d'actualité:
http://www.lefigaro.fr/societes/2013/10/25/20005-20131025ARTFIG00216-l-usine-psa-d-aulnay-symbole-de-la-deroute-du-groupe-fabrique-sa-derniere-c3.php
http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20131023.OBS2207/psa-la-vraie-fausse-sortie-de-la-derniere-c3-a-l-usine-d-aulnay.html

Mes articles sur PSA:
http://spartakiste.blogspot.fr/2012/07/la-mort-du-lion.html
http://spartakiste.blogspot.fr/2012/09/peugeot-degringole-encore.html

image d'illustration venant de Youtube, Renault, french touch

13 commentaires:

  1. Eh bien moi, je suis un réac qui roule en Volvo ! Et je n'ai même pas honte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contradictoire, non?
      Mais soyez heureux de payer vos impôts, mathématiquement ils augmentent parce qu'on achète étranger.
      Vous auriez au moins mon respect si vous rouliez en DS5.

      Supprimer
    2. Les françaises mieux finis que les allemandes ???

      Vous n'avez pas du tout souvent monter dans une Audi, une Porsche ou une Mercedes... BMW c'est peut être austère mais la finition est environs mille fois supérieur à celle de n'importe qu'elle voiture française.

      Si les marques françaises sont mal en point c'est essentiellement pour une raison : les autres font mieux et/ou moins cher.

      Supprimer
  2. Bon, cela dit, je n'irais tout de même pas jusqu'à acheter une voiture arabe ou africaine, si les Arabes ou les Africains devenaient par miracle capables de concevoir et fabriquer des voitures : y a des limites, tout d'même…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je ne vois pas le rapport. Au contraire. Ce serait un signe très positif. Pensons global.

      Supprimer
    2. Pour ma part, ma voiture (oui, j'en ai une) est une C1 d'occasion, le tout premier modèle sans aucune option. My taylor is rich.

      Supprimer
    3. Votre essence, elle est bien arabe?
      Ah, et pour votre gouverne, votre moteur aussi, en partie, aurait pu l'être:
      El Djarissi
      Et Volvo est devenue très chinoise, ce qui veut dire qu'il y a forcément des capitaux arabes dedans.
      Mais bon, je dis ça...

      Supprimer
    4. @bab, il faut quand même savoir que si nous voulons des industries en France, il faut un minimum consommer français. Ensuite, il y a des volontés à mettre en route, notamment politiques et citoyennes.
      Les voitures sont encore des produits qui sont identifiables à peu près comme Française.

      Supprimer
    5. Je suppose que vous avez compris que mon humeur était à la plaisanterie : je me fous absolument de connaître la "nationalité" de ma voiture. La seule chose qui m'importe est qu'elle coûte très cher, de façon à me démarquer des salauds de pauvres et des pue-la-sueur.

      Supprimer
  3. Tout d'abord, la conception des voitures françaises est bien française mais des cabinets d'études étrangers se développent. Concentrons nous sur ce qu'on sait faire : concevoir des belles et bonnes voitures, des chaîne de fabrication,...

    En cela, je rejoins un peu Bab avec son "pensons global". Je me fous où sont construits ces bagnoles, ce qui importe c'est qu'on ne détruise pas trop la planète et que le pognon soit bien réparti. J'insiste sur la destruction de la planète : si on pensait global, on se rendrait compte que ça ne sert à rien d'importer des voitures que l'on peut construire chez nous. D'ailleurs, Rosa parlait de Toyota. Cette honorable société a monté une usine en France (il faut dire que c'est con de faire une usine de voitures électriques ou "mixtes" en Asie, s'il faut dépenser des tonnes de pétrole pour les importer...).

    Dans ma vie, je n'ai eu que des Citroën, aussi. Et j'ai grandi dans un monde Citroën, mes parents n'ayant eu que ça depuis quelques années après ma naissance jusqu'à mes 20 ans. Je crois qu'on a eu jusqu'à 3 Citroën à la maison... Mes parents sont passés chez Renault quelques années après...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste, aussi.
      Disons qu'on discute du commerce équitable, il commence aussi à ce niveau, oui.

      Supprimer
    2. Eh bien, moi, je n'ai jamais aimé les Citron (comme disait un vieil ami, qui appelait par ailleurs les Mercedes des "merdes SS" : on avait de l'humour, en ce temps-là, Môssieur !), trouvant leur suspension trop molle. Mais je reconnais que la CX était une sacrée bagnole, à son époque. Cela dit, j'aurais préféré, si j'avais eu l'argent, m'offrir un coupé 504 carrossé par Pininfarina…

      Supprimer
  4. Salut Rosa, ça faisait un bail :)
    Malheureusement les choses ne sont pas toujours aussi simples. Construire français je suis pour ( sans doute comme tout le monde) mais malheureusement les principaux composants viennent de tous les pays du monde.
    L'électroménager que je connais très bien pour en avoir réparé un bon paquet dans ma vie en est un bon exemple . Les moteurs fabriqués en Italie, en Chine et même aux USA ( eh oui) , les roulements en Chine ou en Inde, l'électronique aux USA, au Japon et maintenant en Chine , etc... Nos appareils portent le label "made in France" mais ils ne sont qu'assemblés chez nous...et encore pas toujours Ils sont 9/10 fabriqués à l'étranger "sous licence", ce qui nous fait une belle jambe.
    Ce n'est plus la métallurgie française qui fournit les culasses de moteur , la peinture vient d'Allemagne ou d'ailleurs, etc... On a laissé filer toutes les industries dites "primaires". On ne fera bientôt plus de laminage de fer, plus de textiles non plus, et dans peu de temps notre agriculture appartiendra à des immenses groupes internationaux ( comme Monsanto ou Carlgill par exemple) si ce n'est pas déjà le cas.
    On s'enorgueillissait il y a encore peu de temps de l'importance de nos sociétés "de service", on nous disait que c'était l'avenir et pendant ce temps on laissait filer dans des pays dits "émergents" ce qui était beaucoup moins rentable pour nos actionnaires. Malheureusement ce ne sont pas celles qui créent les vrais richesses, elles ne font que mettre en valeur celles des autres pays.

    Monter une coopérative ouvrière ça peut paraître simple sur le papier mais en réalité c'est assez complexe. Il y a d'abord les capitaux à réunir et puis ensuite et surtout apprendre à composer avec les autres, et même faire des concessions. En gros tout ce qu'on ne sait pas faire chez nous car quand ça va mal ou quand ça ne se passe pas aussi vite qu'on le voudrait c'est forcément la faute des autres .
    Il y a pourtant des exemples comme en Poitou-Charente, région tellement moquée mais où il se passe des choses très intéressantes comme justement l'aide aux coopératives, la promotion des circuits courts, l'aide à l'agriculture bio, aux nouvelles énergies...etc , autant d'exemples à suivre et à mettre en avant.
    Notre société où tout le monde attend tout de tout des autres, a pourtant d'immenses talents non encore exploités à leur juste valeur , pour le bien de tous et pas seulement pour une poignée de nantis.
    PS: depuis que j'ai mon permis ( il y a 42 ans) je n'ai roulé qu'en Citroën , en Peugeot et maintenant en Renault ( utilitaire) à une période où le nec plus ultra est de se payer plutôt un 4x4 étranger.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer