Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 1 avril 2014

Municipales: un desaveu des partis gouvernementaux

Autant le redire tout de suite: l'électeur lambda n'est ni à droite ni à gauche et à près de 40% d'abstention, autant le dire tout de suite, il n'est en fait...ben, rien du tout.
L'électeur lambda ne veut ni de la droite ni de la gauche, la seule chose à dire, c'est qu'il ne voulait pas que Hollande continue sa politique de "pacte" de responsabilité, "pacte de truc", "pacte de chose", "pacte de machin" etc...
Il n'a pas voté massivement à gauche.
Mais il n'a pas massivement voté à droite non plus.
En fait, ce sont les "divers", les candidats ne pouvant plus, selon la nouvelle loi, se définir sans étiquettes, qui ont emporté les suffrages de ceux qui ont voté quand même, ayant l'espoir chevillé au corps, faut dire que je les admire, ceux-là, devant tant d'optimisme et de foi, car la politique devient un acte de foi, irrationnel, tant ceux qui croient encore aux dires des partis politiques, que ceux qui essaient néanmoins de se battre pour que celle-ci ne finissent pas vide de tout humanisme, engluée dans la messe de Bruxelles, ou dans un tout sécuritaire, rejoignant sans y aller franco, un totalitarisme light de bon aloi (nous sommes en démocratie, il faut mettre les formes).


Oui, ce sont les divers droites et les divers gauches qui ont gagné.
Moralité: tu veux être élu maire, surtout ne te fais pas soutenir par le PS ou l'UMP....sois un "divers" quelque chose!

Devant ce résultat, dire que la France a besoin d'idées de droite...et comme on ne veut pas dissoudre( tant qu'on y est, faudrait la dissolution, non?) Ben, on essaie quand même de voir ce qu'on peut faire, et que c'est pour ça qu'on a Manuel Valls comme premier ministre....c'est tiré par les cheveux...

D'ailleurs, au lieu de demander aux Français ce qu'ils veulent, ce que les politiques, depuis des temps immémoriaux, traduisent par "du pain et des jeux"...on ne se refait pas, ça marche à tous les coups...ils feraient bien de demander de quoi ont besoin les Français.

On a la solution toute trouvée: les référendums.
Mais depuis 2005, faut dire que les politiques ont une sainte trouille du référendum.
Pourtant, que ça pourrait simplifier les choses...

Quand aux simagrées du FN concernant une pseudo percée historique, il faut quand même remettre les choses dans leur contexte: beaucoup de leurs 14 maires ont été élus sur fond de rupture du Pacte Républicain, du chacun pour sa gueule, en fait, oh, je dis pas que c'est pas louable, au fond, effectivement, idéologiquement parlant, est-ce si normal de se retirer au profit de son rival...
D'autres, et pas qu'au FN, ont été élus parce qu'en plusieurs mandats successifs, ils ont su tisser des liens de dépendance vis à vis de leurs administrés, des liens que l'on sait plus ou moins légaux, plus ou moins moraux.

Le FN revendique 1500 conseillers municipaux. En 1995, ils en obtenaient environ 1300. On voit que la progression est historique, il y a de quoi pavoiser et se moquer du monde...

Alors, que dire?
La France, c'est la France, c'est pas le PS, c'est pas l'UMP, encore moins le FN.
La France, ce matin, elle se disait qu'elle avait pas besoin de poisson d'avril, car les évènements le sont assez, comme ça, cocasses. Même des gens non politisés ne comprennent pas la nomination de Manuel Valls au poste de premier ministre.
Faut-il encore une fois le rappeler, les partis politiques sont censés être au service du Peuple Français, pas le contraire, on n'est pas en république soviétique. Et ça vaut pour la gauche comme pour la droite.
Et là, encore une fois, les braves gens ont juste l'impression de ne servir qu'à payer les actions des politiques et qu'ils ont bien fait de ne pas aller voter.
Mais il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre.

2 commentaires:

  1. Oui il y a un désaveu des partis gouvernementaux c'est certain mais on oublie un peu vite qu'en France il y a 36000 communes dont la plupart sont des communes rurales où la présence des partis est beaucoup moins importante.
    C'est pour cette raison qu'il y a beaucoup de listes dites "apolitiques" ou "divers" machin chose car lorsqu'une commune compte 500 habitants qui se connaissent tous, il est plus facile de réunir quelques conseillers de diverses tendances plutôt que de diviser la population en camps retranchés.

    Un exemple, dans ma commune de 10000 habitants ( celles qu'on a pris comme référence minimum pour représenter les villes les plus importantes; il y en a 943 en France ) il y avait trois listes "divers" quelque chose mais toutes issues de la droite ou de l'ex-modem de l'élection municipale précédente. Comment faire pour voter autrement? Etait-ce la vraie représentation des diverses tendances sachant qu'aux présidentielles la commune vote à gauche?

    Cependant les maires de ces communes, même UMP ou PS n'ont souvent pas grand chose à voir ( je parle du comportement et de l'honnêteté) avec les dirigeants de leurs partis respectifs sauf pour les très grandes villes mais c'est pourtant eux qu'on "punit" à chaque élection en fonction des états d'âmes du moment.

    C'est ainsi que "grâce" à l'abstention des gens de gauche en général on est pourtant passés de la gauche à la droite et même à l'extrême droite dans plus de 155 grandes villes

    On a donc "puni" les enfants pour les errements de leur père!

    A chaque élection c'est la même rengaine, avec la complicité des médias , on confond allègrement les enjeux, on en fait une perpétuelle élection nationale sans que ça ne gêne personne.

    Et pourtant tout le monde nous bassine avec le démocratie , mais personne en fait ne la respecte car les municipales ne sont pas des élections cantonales ou présidentielles!

    Effectivement dans leur optique il fallait que Hollande dissolve l'assemblée. Il ne l'a pas fait car rien ne l'y obligeait, pour les raisons que je viens d'évoquer mais il a quand même finalement "respecté" le choix des urnes qui semblaient réclamer un virage à droite toute.

    La gauche de la gauche a beau pleurer, les verts également et certains au PS aussi, en réclamant une sanction historique contre le gouvernement toute la gauche s'est tiré une balle dans le pied car on a maintenant des communes qui seront dirigées par des listes bleu-marine! Bravo la logique électoraliste.

    En France on est en perpétuelle élection présidentielle, on attend tout d'un messie ou plutôt d'un roi . Et pourtant les critiques viennent de ceux qui pensent que c'est au peuple de décider. Il l'a fait , tout le monde peut parader!

    Excuses-moi, c'était mon 1/4 d'heure d'indignation. Merci de ta patience.
    Bonne journée Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre analyse est juste, La grande majorité des élections municipales sont souvent plus soumise à un vote d'un homme et de sa personnalité qu'a ses convictions politiques. Et il est plus facile de réunir des femmes et des hommes dans une même liste "apolitiques" ou "divers" machin chose. Néanmoins n'oublions pas, un maire a ses convictions et vote également pour d'autres élections. Il donne forcement une teinte au conseil qu'il préside.
      Quant à une majorité des Français qui sont des râleurs critiquent dans tous les sens (idées de droite et de gauche) c'est tellement facile. Ils s'informent très peu, répètent bêtement et construisent leur avis simplement sur des échanges ''on m'a dit que...'' ou bien avec qu'une seule source d'info, le journal TV du 20h...
      Mais lorsqu'il s'agit de décider, de faire et de suivre il y a moins de personne qui s'engage...
      De plus les Français alors qu'ils sont consultés ne se déplacent pas...
      Lorsque je critique, surtout je ne m'implique pas c'est plus simple et également je laisse faire les autres, ils seront responsables pas moi.C'est une pratique si courante en toute chose.
      Egalement environ 5 % de la population alterne de droite à gauche et vis versa...

      Dire c'est facile, agir et tenir c'est plus dur.
      Et la démocratie, est en panne. Avoir le sens des responsabilités prendre des décisions faire des choix bons ou mauvais, appréciés ou critiqués cela devient de plus en plus rare.
      Bien sur les politiques qui font d’éternels promesses intenable irresponsable sont responsables! De tous bords!
      Mais les Français râleurs, y a qu'a, y faut que sont aussi responsables...
      La grande majorité sont telle des "moutons de Panurge".
      il espère beaucoup du pâtre et du chien pour avancer.
      Dommage...
      Alors les politiques l'ont bien compris, et en particulier un qui en use et en abuse: le FN.
      La responsabilité c'est de ne pas commencer par dire ce n'est pas ma faute.
      La responsabilité c'est d'agir et de ne pas commenter sans cesse.
      Mais ce mot responsabilité comment est il définit de nos jours? En avons nous vraiment le même sens ?

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer