Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 26 juin 2012

Expression libre...

lerespect.net
Je ne sais pas si l'époque veut ça ou si cela a toujours été sur le web, je n'ai pas assez de recul, ne fréquentant les blogosphères que depuis quelques années.
J'ai travaillé en tant que rédactrice, mais pas sur des sites d'opinion ou de politique.

J'avais déjà remarqué que les opinions pouvaient s'enflammer très facilement sur des forums divers.
J'ai reçu dernièrement des commentaires, qui font que je ne regrette pas la modération de ceux-ci.
Car il y en a qui sont infects, que je ne peux même pas autoriser.
On m'a même menacée d'une manière que je n'accepte pas.
On m'a traitée de tous les noms.

Je suis quand même ouverte à publier, même des éléments polémiques ou qui me manquent de respect, juste pour y répondre et aussi parce que la liberté d'expression est importante.
L'humour permet aussi de relativiser.
Mais là, j'avoue que je sature un peu.

Cela ne va pas m'empêcher de continuer à publier mes opinions, mes analyses et dire ce que je pense mais je demande à ceux qui laissent un commentaire un minimum de respect car j'ai prouvé que je respecte les opinions de chacun même si elles ne sont pas du tout les miennes quand elles sont argumentées car la discussion n'est pas un échange d'injures ou d'essayer d'humilier l'autre pour le plaisir.

Les opinions différentes sont une richesse dans l'échange, elles permettent à l'intelligence d'en sortir grandie. J'encourage tout le monde à me dire que je me suis trompée, qu'on n'est pas d'accord, oui. Pas à m'insulter gravement en me menaçant de manière extrêmement dégradante.

J'envisage suite à cela de filtrer les personnes autorisées à publier sous identité vérifiée.
Mais j'ai de nombreux commentateurs qui me laissent des réflexions intéressantes en anonyme, donc je ne sais pas si c'est la solution.

Notre société est-elle telle que l'injure ou l'agressivité ne serait que la réponse à des opinions différentes?
Avons-nous été tant que cela marqués par le sarkozisme? Ou celui-ci est-il un symptôme de la maladie qui règne en France, le pays pourtant de la Libre Expression?

Comme je le disais dans de précédents articles, le phénomène du troll est normal dans un blog, il prouve que celui-ci a un minimum d'impact.
Mais quoi qu'il en soit, ici, les trolls n'ont pas le pouvoir et ne me dicteront pas ma conduite.

Je termine en remerciant la plupart de mes lecteurs et des amis qui tiennent blog. Je remettrai la liste plus tard, je n'ai pas le coeur à ça tout de suite.

Mais sachez que je vous remercie de votre soutien: vous êtes en moyenne 200 par jour à venir pour une moyenne de 375 pages, pas grand chose, comparé à d'autres qui chiffrent par milliers de lecteurs mais pour moi, c'est beaucoup, cela prouve que ma petite voix différente se fait entendre, et ça fait du bien!

13 commentaires:

  1. PIERROT136/26/2012

    Bonjour Rosa,
    Malheureusement, il me semble, avec l'air du temps que cela devait arriver et pas mal de vos confrères et consoeurs blogueurs ont mentionné le même désagrément.
    Cette réflexion de Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur, reprise aujourd'hui dans la PQR confirme largement votre analyse. Plus de tutoiement dans les rapports "officiels" (entre policiers en exercice et citoyens par ex).

    Je suis régulièrement les blogs (surtout left) depuis 2007 et notemment à partir de bétapolitique et qui ouvrait ses colonnes à des débats. Nous avons été alors quelques uns à refuser le faux débat de type insulte pour privilégier l'intervention circonstanciée ou encore humoristique.

    Malheureusement l'insulte (qui a pris de l'ampleur sous le quinquennat qui s'achève) ne va pas disparaitre tout de suite, les rancoeurs sont bien trop présentes.

    Courage, Rosa. Votre voix a une importance, comme celle de nombreux intervenants de droite comme de gauche.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. peut-êre me mêle-je de ce qui ne me regarde pas mais que vient faire le sarkozYsme là-dedans ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand au sommet de l'Etat on montre l'exemple du "casse-toi, pauv'con" et "descend, si t'es un homme". Cela a pu encourager.
      Chirac a répondu un jour à un type qui lui disait "connard": "enchanté, moi c'est Jacques Chirac"

      Supprimer
    2. Le sarkozysme est la source de tous nos maux, mon cher : vous ne l'avez pas encore compris, depuis cinq ans qu'on vous le serine ?

      Supprimer
    3. Didier, relisez, je n'ai pas dit cela, j'ai justement dit qu'il s'inscrivait dans son époque et de la perte des repères que certaines personnes ont, de droite, de gauche et du centre.
      Et puis, êtes-vous sarkoziste? je ne crois pas.

      Supprimer
    4. PIERROT136/26/2012

      Il n'est pas question de cela, Didier. Mais pouvez-vous affirmer que les années qui viennent de s'écouler (le sarkozysme a beaucoup plus de cinq ans, au moins dix) ont marqué une époque de calme. Cet homme là et son équipe n'ont pas apporté la sérénité ni l'apaisement, bien au contraire.
      Ne serait-ce que par un tutoiement impoli, des remarques déplacées (casse toi entre autres) et une agitation tout à fait contraire aux nécessités de la bonne marche des affaires du pays.

      Supprimer
  3. Anonyme6/26/2012

    L'insulte est la conséquence inévitable l'anonymat, voir le remarquable article de Michel Onfray sur "la littérature de vespasiennes" des forums.
    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Elie :)
      J'irai voir, je vous promet

      Supprimer
  4. Il y a un truc qui est insupportable et qu'a très bien dénoncé coup de grisou : ce sont les gens qui prétendent donner leur avis sur des choses dont ils n'ont aucune idée et ne s'informe surtout pas (refuse absolument de le faire) tout en voulant quand même imposer leur point de vue d'ignorant.

    Personnellement cela me met hors de moi.

    En plus je viens de voir qu'ils viennent faire de la lèche ici.
    Désolée mais j'espérais pouvoir confier mon écoeurement en toute tranquilité.

    Il est très bien ce billet Rosa L. ! Mais il ne faut pas croire au père Noel. Sur le web comme dans le vie réelle, il y a de vrais et authentiques salauds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a les êtres humains et les autres, oui.
      Merci.
      Je rappelle juste qu'un minimum d'éducation et de savoir-vivre est nécessaire, surtout je pense quand on échange des idées.
      Bonne journée

      Supprimer
  5. Bonjour Rosa,
    Internet c'est comme dans la vraie vie. Il y a toutes les catégories de personnes . L'insulte peut être directe , brutale mais elle peut être aussi insidieuse .
    Elle peut être déclenchée par une sorte d'impuissance face à un adversaire dominateur qui se situe à la limite de la perversion même s'il emploie des termes "normaux"pour essayer d'apitoyer son auditoire.
    L'insulte arrive quand la mauvaise foi est évidente et répétée , quand il y a acharnement , quand certains se mettent à plusieurs sur le dos de la même personne comme des chiens sur le même os à ronger.
    Je ne l'ai jamais employée directement mais j'ai dû sans doute employer moi aussi quelques mots blessants , excédé par tel ou tel comportement.
    Les forums de discussion ou les blogs comme le vôtre (que j'apprécie beaucoup au passage) devraient être des endroits où on vient y exposer tranquillement ses expériences et ses réflexions et non affirmer des choses qu'on a entendu de quelqu'un qui a entendu de quelqu'un...etc, faire semblant d'être savant en citant des textes auxquels on n'a rien compris , tout en traitant les autres d'ignares ou de demeurés.

    Mais vous ne pourrez jamais empêcher , comme dans la vraie vie que des gens s'invitent pour venir y déposer leur fiel ou régler leurs comptes , pour essayer de se faire un nom , pour épater la galerie , ou tout simplement parce qu'ils ne savent pas quoi foutre de leur vie et vont casser celle des autres.

    Dans la vraie vie on prend toujours des coups quand on prend position ou quand on défend une cause qui dérange les intérêts de tel ou tel groupe de tel ou tel individu.

    J'ai été menacé plusieurs fois physiquement en me sommant de "fermer ma gueule" et puis d'autres fois plus insidieusement en essayant ou de "m'acheter" ou de me casser socialement .

    Un exemple parmi tant d'autres : j'avais 30 ans , je défendais bénévolement dans un syndicat les ouvriers en conflit avec leur direction.
    Je me rappelle un patron d'un grand groupe de distribution de médicaments me prenant par le col à la sortie d'un tribunal où je venais de décrocher le paiement du retard de centaines d'heures supplémentaires pour ses salariés , me criant au visage : "je ferai tout ce que je pourrai pour que vous ne retrouviez plus jamais de boulot si un jour vous êtes au chômage"!
    Il y a des phrases dites bien proprement qui sont donc bien pires que de simples insultes.

    C'est pourquoi je respecte infiniment ceux et celles qui défendent une cause plus grande qu'eux même si quelquefois les termes employés peuvent paraître choquants plutôt que ceux ou celles qui ont un avis sur tout et qui passent leur temps à dire qu'à partir d'aujourd'hui ça doit être comme d'habitude

    Bonne journée Rosa et surtout continuez contre vents et marées.
    Ne vous arrêtez que le jour où vous n'y croyez plus!
    Très amicalement
    CG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de raison:)
      Merci beaucoup!

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer