Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 1 août 2012

Audiovisuel Public: Sarkozy aussi


Après la privatisation de TF1 et avant la TNT, nous avions 2 chaînes publiques: l'une était généraliste et s'occupait de diffuser films, sports, émissions grand public, l'autre avait la culture et le régional.
La grande s'appelait Antenne 2 et la petite FR3.
Puis il y a eu le projet du numérique: la TNT, porté à l'époque par la fille de Giscard d'Estaing.
Le but était de rattraper notre retard en matière technologique, concurrencer les chaines privées du câble et du satellite.
Entre temps, était née France 5, on rebaptise nos deux chaines principales France 2 et France 3.
France 5 partagea son antenne avec Arte, chaîne franco-allemande.
On voulut axer France 5 sur les documentaires et la culture.
Et je pense que c'est là que les problèmes commencent.
Ce ne sont pas des problèmes qui viennent tous du quinquennat Sarkozy: en rajoûtant une autre chaine France 4 qu'on dit destinée aux jeunes, et à certains documentaires, puis en posant France Ô sans aucune préparation, en mettant une thématique débile sur les minorités ethniques et culturelles d'outremer et accessoirement maghrébines, on voit bien qu'il n'y a aucune cohérence dans les thématiques.
France 2, France 3 et France 4 ressemblent furieusement à 3 chaînes généralistes qui sont assaisonnées ponctuellement de tranches jeunesse pour l'une, régionale pour l'autre, sportive aussi...

Les grilles de programmation ne sont pas claires. Trouver une identité forte pour le téléspectateur semble donc délicat.Ce qui n'était pas trop important lorsque les chaînes n'étaient pas nombreuses devient un réel problème à l'heure de la TNT et du satellite accessible à tous et toutes.


Je reviens donc maintenant à la loi de 2009 voulue par Sarkozy, qui arrive comme un cheveu sur la soupe, sur un coup de tête de notre ancien monarque.
Supprimer la publicité pour faire comme la BBC et introduire plus de programmes dits culturels comme les opéras a pour conséquences une crise de l'audiovisuel public qui se traduit en termes de baisse de recettes et de pertes financières.
La publicité selon la loi devrait même être absente en 2014 de toutes les chaines publiques....

Pour l'instant, il n'est pas question d'augmenter la redevance. Ni de remettre la publicité, bien qu'Aurélie Fillipetti n'exclue aucune solution car la taxe sur les opérateurs télécoms a  été pointée du doigt par Bruxelles et semble donc n'avoir pas un grand avenir à long terme, d'autant plus qu'elle n'a pas compensé le manque à gagner sur les publicités.
Là, comme dans la chanson de Félicie, qui est responsable de l’envenimement des choses: C'est Sarkozy aussi...
Qui doit réparer? C'est encore le gouvernement socialiste...


Pour tempérer les choses, je pense que cette réforme n'avait pas pour but de transférer les recettes publicitaires vers les patrons des groupes audiovisuels privés accessoirement amis avec Sarkozy et sa bande. Je pense que sincèrement il y avait l'envie d'imiter l'audiovisuel public anglais avec la réussite que peut être la BBC, qui ne diffuse  pas de publicité.
Mais cette entreprise publique qui marche et rayonne dans le monde entier ne le fait pas avec des séries comme" Plus Belle la Vie".
De documentaires maison de qualité à des superbes programmes comme Docteur Who, MI5, la BBC produit et vend ailleurs.
Elle n'achète pas à prix d'or aux producteurs privés avec les sous des contribuables des programmes, elle s'organise elle-même.
Elle fait la part belle aux émissions historiques et scientifiques et sa grille de programme est cohérente.
Elle a donc dans les actes une mission de service public, ce que France Télévision semble avoir même maintenant oublié depuis longtemps de faire.
Avant de vouloir imiter la BBC, il ne suffisait donc pas de diffuser Turandot et des pièces de théâtre aux heures de grande écoute le soir...ce qui est, même si je fais partie des amoureux des opéras et des dramaturges français, pour moi, réellement soporifique.
Avant de vouloir imiter la BBC et supprimer la publicité, il fallait s'en donner les moyens.
On les avait en 2007.
Quelle marge de manoeuvre a donc le gouvernement en 2012?


Aurélie Fillipetti a raison de n'exclure aucune piste dans ces conditions.
On procède déjà à des réajustements.
Patrick Bloche vient d'entrer dans le Conseil d'administration de France Télévision, ce qui est légitime dans des temps de crise aiguë car c'est de la survie de l'audiovisuel public qui est en question, d'autant plus que l'attribution des nouveaux canaux TNT ne va pas dans le sens de la qualité de l'audiovisuel tout court.

Ni dans le sens d'une diffusion gratuite de la culture ludique et accessible, mais plus vers le renforcement des groupes privés et d'une télévision généraliste ou de grilles de programme trop flous et trop spécialisés à la fois...On remarquera toutefois que RMC a pourtant le courage de miser sur une chaine culturelle qu'on aurait vraiment aimé, mais vraiment, trouver dans le public...

sources: TV Loisirs

Aucun commentaire:

Publier un commentaire


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer