Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 7 septembre 2012

Mes 4 premiers mois: ce qui change

Comme je l'avais dit à mon amie France Indignée, il faut changer en automne: j'ai donc rhabillé le blog pour qu'il soit plus gai, plus lumineux, j'ai choisi le vert des plantes saisonnières et des prairies qui va nous quitter, celui de l'été chaud. Nous allons bientôt voir des roux orangés, des feuilles tomber, des frimas arriver avec leur pluie grise. Donc je me devais de mettre un peu de peps.
Comme d'habitude, vous pouvez me suggérer des améliorations et me faire des remarques. J'en tiendrai compte au possible, on ne peut pas plaire à tout le monde.
Le rose n'a pas tout à fait disparu: j'aime cette couleur mais j'adore toutes les palettes de l'arc-en-ciel, il n'est pas exclu qu'il revienne.
Donc je rassure la horde de mes trolls, ce n'est pas leurs féroces et ridicules critiques qui ont motivé ce changement.

D'ailleurs, j'ai changé mes slogans: l'intitulé du blog est désormais une citation, dont certains seraient surpris de l'origine, comme quoi, il ne faut préjuger de personnes.


Je voulais trouver une parole qui parle de l'immobilisme, la tentation de ne rien faire, voire de rétrograder en terme sociétal, politique. Celle-là m'a paru si juste...

J'ai aussi mis l'utopie en petite phrase d'accueil, c'est comme les rêves, c'est nécessaire pour inventer, respirer, vivre...sans idées, sans utopie, on manque de matériel pour espérer. 

Petit récapitulatif des autres évolutions:

En terme d'audience, mon blog se porte très bien, même quand mes lecteurs ne sont pas des trolls venus...en fait, je ne sais pas trop quoi faire...Mais, passons...
Depuis le début, j'ai eu 71237 pages vues selon Blogger, 31238 visites selon mon compteur (que vous voyez à gauche des billets).
J'ai donc une moyenne de 800 pages vues, environ 320 lecteurs uniques/jours(statcounter), avec ou sans trolls, un tiers vient directement du référencement naturel ou de résultat de recherches, un tiers de Twitter (merci mes amis de ma TL), un autre tiers des blogs amis qui ont fait des liens.
J'ai eu des pointes à 450 visites et 1200 pages/jour.
A  propos des amis, voici les sites qui ont fait des liens depuis le 01-05-2012, merci Lolobobo. Un intrus s'est glissé dans ces liens. Saurez-vous trouver lequel?
11 sites ont fait des liens sur http://spartakiste.blogspot.com depuis le 2012-05-01
Je pense donc j'écrisCarnet de notes de Yann SavidanChroniques de JuanPartageons mon avisA perdre la raisonPartageons nos agapesLa revue de StressPartageons l'addictionblog de David BurlotAffichage libreChroniques lustrales
Liste générée à partir des infos du Top Blog Ebuzzing par le Jegounotron miniatures par Apercite

 
























Sinon, j'ai rajouté tous les blogs de Nicolas Jegou, parce qu'il a repris un rythme de croisière et que je n'arrive pas à tout suivre: une vraie fan...C'est qu'on est vite accro à certains blogs...
J'envisage d'inscrire mes autres blogs dans le classement e-buzzing mais cela se fera à mon rythme. Je suis passé à 2 billets/jours, je n'ai pas envie de faire du stakanovisme, je vais à mon rythme, tranquille. 
Je gère bien maintenant les attaques de trolls sur leurs blogs respectifs: Juan avait raison, on devient philosophe.
Pour terminer, je vous offre un de mes textes plus intimistes qui provient des cheminsderosaelle, puisqu'il a été très apprécié par mes amis de Google + , Faceook et Twitter:

 Ecrire.


On ne choisit pas d’écrire, on aime ça. C’est quelque chose qui apparaît tôt , qui s’empare de l’esprit et  de ce qu’on pourrait appeler un petit supplément d’âme. Nos pensées viennent, on commence par un crayon, certains dessinent, d’autres écrivent. J’ai appris le dessin, la peinture, jamais je n’ai été très bonne, j’aimais cela un peu comme une évasion éphémère. Je me lassais dès que les choses complexes arrivaient.

Par contre, je ne me suis jamais lassée d’écrire. Un besoin faisant noircir des pages, maintenant inscrivant des caractères sur un écran. On ne prévoit pas d’écrire, ce n’est pas un vrai métier, ce n’est même pas un vrai talent, comme le serait celui de l’ébéniste, du sculpteur, ou de n’importe lequel des métiers manuels dont nous avons besoin encore. Il n’y a rien de noble dans tout cela. Rien d’exaltant, vraiment.Juste voir ses pensées s’étaler dans l’encre ou les pixels, se dérouler dans une atmosphère douce ou indignée, amusante, vivante, les voir se matérialiser, se dérouler, trouver un rythme, une mélodie...La suite ici

Petit ajout de dernière minute: je viens de me rendre compte que mon profil Twitter depuis juin 2012 a un fond que j'avais choisi...vert...

81 commentaires:

  1. Mais il manque Didier Goux!
    Ok
    Je sors

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tous les copains de DGoux!
      Tiens, il est l'Amiral?
      #okjesorsaussi

      Supprimer
    2. La joyeuse bande de "gentils drilles"!
      Comment veux-tu qu'on les étrille?
      ah la la...

      Supprimer
  2. Sinon ton blog est plus pratique car je trouvais que la bannière du précédent était trop longue, ou trop haute, fallait scroller un max pour arriver aux billets!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, j'ai pensé aux remarques qu'on m'a fait mais je n'arrivais pas à avoir le format bannière, j'ai trouvé sur un site anglophone et ai construit autour. Merci:-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. faut dire qu'elle m'aime tellement:-) lol

      Supprimer
    2. Elle a fait un article diffamatoire et haineux, limite pathologique...que veux-tu? Cela me dépasse vraiment d'être haineuse à ce point, alors qu'il y a tant de belles choses dans la vie, pour ne pas être aussi bouffée par la haine.
      That's life...

      Supprimer
    3. Eh mais balancez! Dekikoncause???

      Supprimer
    4. Cette chère Floréale, je les attire....

      Supprimer
    5. Ah oui dis-donc j'ai été lire... Le torchon brûle on dirait... pffffiou!

      Supprimer
    6. Voui, en fait, Suzanne est très sympathique à côté :-)et a une certaine classe quand elle se fiche de moi.

      Mais cette femme est une pauvre mamie qui devrait faire des trucs plus épanouissants que croire que l'article sur les grammar nazi étaient pour elle toute seule...je la visais pas du tout. C'était un topo général à la mode jegoun sur les réponses.
      Menfin, on va pas en faire un fromage, that's life

      Supprimer
    7. Oh non pas de fromage surtout pas!
      Moi je l'aime bien Suzanne ;-)

      Supprimer
    8. C'est elle qui ne m'aime pas, que veux-tu?
      Donc je me comporte en fonction d'elle.
      On ne peut pas plaire à tout le monde;-)

      Supprimer
    9. Encore heureux d'ailleurs!

      Supprimer
  4. Anonyme9/07/2012

    Je ne comprends pas du tout à quoi sert un blog.

    -Donner son avis sur tout? mais pourquoi penser que cela pourrait intéresser d'autres gens?

    -Aimer écrire? Mais alors pourquoi ne pas écrire carrément des articles dans les journaux ("Libres opinions") ou des livres? Les blogs seraient-ils a seule forme d'écriture laissée à ceux qui n'y arrivent pas?

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais vous êtes d'une mauvaise foi: 1- dans un journal, j'ai donné, on n'est pas libre de ce qu'on écrit, le rédacteur en chef peut changer des phrases et censurer.
      2-on est au contact direct avec ses lecteurs
      3-si c'est si inutile, alors pourquoi de grands journalistes que je connais dont un qui est mon ami (je ne donnerai pas le nom et je ne me vante pas) en tiennent un?
      4-tout le monde n'a pas envie qu'on connaisse sa vie et son nom
      5-franchement, pour revenir au début,on vous a pas dit qu'à force de chercher la petite bête, vous étiez d'un pénible
      6-essayez, ça peut rendre plus sympathique et moins coincé.
      7-j'écris de temps en temps sur Agoravox mais cela n'a rien à voir
      8-bonne soirée quand même

      Supprimer
    2. Baptiste N.9/07/2012

      Oh, non Rosa, surtout ne vous énervez pas ^^
      Cela me chiffonne quand vous vous énervez. :(

      Je ne sais pas si c'est volontairement suspensif comme questions, dans la formulations : Est ce sarcastique ou ingénu ? Mmh .

      Quoi qu'un peu cloisonné (orienté). Peut être Elie Arié pourrait nous en dire plus. Peut être cette personne n'y est pas de son premier coup d'essai.

      Au passage, je le dis ici j'aurais pu le suggéré ailleurs, au lieu de mettre son "pseudonyme" en bas de message, profité du fait que les commentaires "Nom/Url" ne soit pas désactivé ici pour l'inséré en tête de commentaire. Ceci dit, ce n'est qu'une invitation a l'attention de celles et ceux qui ne le savaient pas.

      J'aime beaucoup le petit 8 néanmoins !



      Supprimer
    3. Anonyme9/08/2012

      Il ne me semble pas que poser la question " Pourquoi avoir un blog?" soit chercher la petite bête, mais je crois, au contraire,que c'est poser une question de fond.

      Peut-être que les hypothèses (vous avez remarqué qu'elles sont suivies d'un point d'interrogation)que j'avance ne sont pas les bonnes, mais vous ne donnez aucune réponse: dire que des journalistes le font aussi n'est pas une réponse (pourquoi le font-ils?).

      Pourtant, puisque vous tenez un blog, c'est une question qui devrait vous intéresser, il me semble.

      Elie Arié

      Supprimer
    4. 1 C'est vrai, quand je travaillais sur Dazibaoueb, il est arrivé parfois que le webmaster me précise que tel article... ben... pas dans la ligne.
      2 Contact direct... oui, c'est vrai çà, quand on a des réponses. Sur Dazi, nous avons eu des billets avec plusieurs centaines de commentaires.
      3 Je connais bien un journaliste (à la retraite) qui en tient neuf !
      4 Sa vie et son nom ? Qui a écrit "la vie devant soi" ?
      5 arf arf
      6 Ecrire un livre, (presque) tout le monde peut le faire.
      http://ti1ca.com/jurh5k45-Petite-histoire-standard-BoD-Petite-histoire_standard_BoD.pdf.html

      Supprimer
    5. @elie, vous posez des questions où la réponse est déjà là.Et vous, pourquoi avez-vous votre rubrique dans Marianne? Si ce n'est pas un blog, cela y ressemble comme deux gouttes d'eaux...
      Pour en revenir à votre question, si vous lisiez ce que j'écris, vous auriez votre réponse. Je vais pas rabâcher.Il y a assez de billets qui en parlent.
      @bab, parfois elie se réveille du mauvais pied et vient me mettre un commentaire"gentil" pour finir de se mettre de bonne humeur...Mais oui, assez d'accord. Tout le monde peut écrire, comme BHL ou R. Camus mais que ce soit d'un intérêt littéraire ou autre, comme BHL ou R.Camus...vaste débat, par contre.
      @baptiste, ne pas se formaliser, elie a le don de faire la mouche du coche,après il est content...je ne l'ai jamais vu avoir une vraie critique constructive, hélas ou pas: ce n'est pas ce qui l'intéresse au fond, en fait je ne sais même pas pourquoi il me sort ces commentaires, c'est pour cela que je les explique par une catharsis de mauvaise journée...non, je ne m'énerve pas...mais nul doute que dans une vraie conversation, il doit être plus intéressant, enfin je pense.

      Supprimer
  5. On pourrait tout aussi bien poser la question ainsi : pourquoi n'avoir pas de blog et aller poser sa "pêche" sur celui des autres ? Pourquoi écrire des articles dans Marianne ou ailleurs?
    On pourrait aussi se demander pourquoi on respire , pourquoi on rit ou on pleure , pourquoi on s'intéresse à la politique , pourquoi on est à gauche..ou pas ,ça servirait à quoi ? Quelqu'un(e) de supérieur détient-il la réponse à tout ça?

    Les blogs existent . Ceux ou celles qui les tiennent en ont fait des journaux --presque- intimes mais qui peuvent être lus par tous . Ils ou elles nous invitent à partager leurs réflexions ou leurs visions des choses , leur vie même , on n'est pas obligés des les saborder car il y a dans cette démarche une certaine générosité.

    Il n'y a pas d'agence de notation des blogs que je sache et même si les classements peuvent être pris comme une reconnaissance ils ne sont que les préoccupations du moment d'une infime partie de la population , celle qui a le temps ou qui s'ennuie , un peu "voyeuse" quand même et qui se nourrit des remarques des autres .Je n'échappe pas non plus à la règle .

    C'est pourquoi je ne vais jamais sur les blogs de droite car je n'ai pas envie de prendre des coups de sang mais aussi pour ne pas jouer les trolls de gauche avec des remarques ou des questions qui de toute façon seront prises comme des agressions .
    La discussion ne peut être fructueuse que si la réflexion se fait entre "amis" qui ne se veulent pas de mal mais qui ne se font pas de concessions non plus.

    Pourquoi toujours vouloir jouer la mouche du coche ou le chevalier blanc?
    Nul n'est tenu d'aller dans des lieux qu'on trouve insipides ou qu'on n'aime pas juste pour dire "ah c'est pas bien ici" et pour le détruire méchamment par ailleurs . certains blogs c'est vrai , même très bien écrits ressemblent à des règlements de compte , à des entreprises de démolition , et presque à des officines de délation . Ce n'est pas le cas ici.
    Mais j'ai bien aimé le texte de Rosaelle sur l'écriture qui est aussi une sorte de respiration . Mais pourquoi donc respirer??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mais pourquoi donc respirer ?"
      Oh, c'est simple. C'est si lassant de ne pas respirer !

      Supprimer
  6. Anonyme9/08/2012

    Je constate:

    -qu'en dépit de certaines considérations très intéressantes, personne n'a pu répondre à ma question " pourquoi tenir un blog?", même ceux qui tiennent un blog;

    -qu'un blog n'a rien à voir avec le fait d'écrire des tribunes libres, sur Marianne ou ailleurs: si elles sont publiées, c'est qu'un rédacteur en chef a jugé (à tort ou à raison) qu'il était intéressant de les publier, jugement de valeur par un tiers qui n'existe pas dans les blogs;

    -que la France est (de très loin) le pays au monde où il existe le plus grand nombre de blogueurs par rapport à la population.

    Ce dernier point m'amène à formuler une hypothèse: les blogs ne seraient-ils pas la transposition sur internet de cette institution très ancienne et très spécifiquement française que sont les bistrots et les discussions de café du commerce?

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites dans le pilier de bar?
      Blague à part, c'est une façon comme une autre de reprendre la parole en tant que citoyen, une agora numérique, plutôt.
      Mais on n'arrête pas de le dire...Si vous étiez un peu plus attentif, là...

      Supprimer
    2. Anonyme9/08/2012

      Dans l'agora, toute la population écoutait tous ceux qui prenaient la parole, et qui pouvaient parfois imposer une décision collective s'ils étaient convaincants et bons orateurs.

      Par combien de gens chaque blogueur est-il lu? Un blogueur s'imagine-t-il pouvoir changer quoi que ce soit?

      L'activité de chaque blogueur, compte tenu de son audience, est effectivement plus proche de celle du pilier de bar que de celle du citoyen prenant la parole dans l'agora: il se fait plaisir...mais c'est tout (notez, c'est déjà ça).

      Elie Arié

      Supprimer
    3. Baptiste N.9/08/2012

      Bon je vois que l’anonymat révolu en fin de commentaire vous sied toujours. Sans doute n'apprenons nous que de soi même ou de ceux que l'on juge dignes... Je vois que, non content d’obtenir une réponse à votre question, vous persistez dans une volonté d'acharnement ! Oui, cela reste sobre, certes.

      Mais où se trouve votre concession envers votre interlocuteur(/ice) ? Je ne la vois ni dans la réponse (votre deuxième commentaire), ni dans la question (votre premier commentaire).
      Je rejoins coup de grisou, avec la plupart de son post, sur le fait certain qu'il faut être de connivence avec les gens pour obtenir d'eux un dialogue, un échange constructif. Si tel n'est pas votre cas, ce qui semble être ainsi, vous êtes le propre motif du manque de "réponse" apportée à votre question. A moins qu'il soit, ici, question de déblatérer tout seul, sans autre attente que d’être lu. Dommage.

      Plus synthétiquement, vous me faites penser à un titre de J. Salomé : "T'es toi quand tu parles". Mais aussi au contenu de ce même ouvrage, de l'habitude de ne pas comprendre, de ne pas écouter, de répondre à côté. Comme je vous le disais plus haut, questionner c'est d'abord apporter la sympathie nécessaire à une hypothétique réponse.

      Vous ne pouvez donc pas vous plaindre de ne point obtenir de réponses, si vous ne posez pas de question.

      Bien à vous.

      Supprimer
    4. Anonyme9/08/2012

      @ Bouz...euh, pardon, Baptiste N.

      "il faut être de connivence avec les gens pour obtenir d'eux un dialogue, un échange constructif"

      Effectivement, les soi-disant dialogues sur les blogs ne rassemblent que des gens qui sont d'accord entre eux dès le départ, ce qui leur retire tout intérêt (le fameux "unanimisme" cher à petite plume perdue...); un dialogue ne peut être constructif qu'en cas de contradiction (la dialectique, et toussa...).

      Elie Arié

      Supprimer
    5. Elie, mais vous êtes les trois quarts du temps négatif et vous renvoyez donc déjà des orientations négatives.
      C'est ce qui est vraiment dommage.
      Tout le monde vous le dit, même petite plume perdue...
      Essayez de vous remettre un peu en question

      Supprimer
    6. Anonyme9/09/2012

      Bizarre, de considérer que la contradiction est négative. Je considère, pour ma part, que l'unanimisme est stérile.
      Il me semble qu'en posant la question de l'utilité des blogs, je remets les blogs en question; c'est celui qui ose remettre quelque chose en question qui doit se mettre en question, pour l'avoir osé?

      Elie Arié

      Supprimer
    7. Baptiste N.9/09/2012

      @ Elie Arié :

      Je n'aime pas tellement le jeu de mots "Bouz...euh" navré de vous avoir vexé, ce n’était pas mon intention ...

      Ce que je peux remarquer c'est que de telles pratiques ne m'aident pas à vous trouvez de la sympathie.
      Là encore dommage.

      Je regarde avec beaucoup d'attention vos propos et je crains là encore, que vous n'ayez dans vos mains de piètres cailloux, inaptes à faire jaillir la moindre étincelle. Vous qui cherchez à faire de ce blog votre tribune "brazerifère". C'est plutôt mal parti...

      Puis, je ne saisie pas : d'une part vous nous dites "un dialogue ne peut être constructif qu'en cas de contradiction (la dialectique, et toussa...)." et d'autre part vous nous affirmez " les soi-disant dialogues sur les blogs ne rassemblent que des gens qui sont d'accord entre eux dès le départ", j'ai envie de vous dire mais que faites vous là !!

      Et à la suite vous ajoutez "ce qui leur retire tout intérêt" !! Hum hum, parce que vous vous y connaissez en intérêt vous ?
      Mieux, vous prétendez comprendre (dans les deux sens) où se situe l’intérêt des gens, mieux qu'eux-mêmes. Ah oui je vois ...


      Et puis, c'est tellement simple de contredire les autres, tout en s'expurgeant de toute critique personnelle ! A pardon, vous gardez vos critiques pour vous, mais vous vous permettez un droit de critique sur autrui. Mmh Mmh.

      Bref.


      Supprimer
  7. Le blog a des avantages et des inconvénients : son tenancier est maître à bord. Ce qu'il a écrit peut être en ligne immédiatement s'il le désire. En revanche, s'il a diffamé ou diffusé des documents non libres de droits, c'est sur lui seul que retombera une éventuelle sanction. Bloguer est donc un choix, avec ses joies (choix esthétique du cadre) et ses risques. Y compris celui de se couper du monde réel, en restant trop longtemps devant son clavier. J'ai choisi ce risque.

    RépondreSupprimer
  8. petite plume perdue...9/08/2012

    Oups ! Je constate que mon vieux coq aigri préféré revient toujours aussi revêche… de son sevrage du net ! Allons Elie Arié, faites donc un sourire humain !

    @ Rosaelle… qui est chez elle !
    Ceci est mon indécente critique du nouveau look de votre blog :
    Votre choix de la couleur verte comme transition automnale est très plaisant. Je me permets d’émettre une petite réserve quant à la couleur noire du texte : Un vert foncé identique à celui de votre bandeau (« Accueil,… ») serait plus agréable pour l’harmonie de l’ensemble.
    Sinon, bien que ferme et sans détour, votre rédactionnel est toujours empreint d’émotion et de chaleur humaine, ne changez rien…
    Très intéressant votre billet sur l’écriture !

    ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez vu aussi, sur Elie?
      Par contre, effectivement, c'est le seul écueil de ce style, la couleur de la police ainsi que le choix de celle-ci, vous avez encore vu juste:-)
      Merci pour l'appréciation, de toute façon je ne blogue pas pour mes détracteurs.
      Merci aussi pour l'appréciation du texte provenant des cheminsderosaelle:-) Cela me fait plaisir

      Supprimer
    2. petite plume perdue...9/09/2012

      Très curieux tout de même : Je ne sais pas où il a trouvé que j’oeuvrais dans l’unanimisme, vu que par manque de temps, je ne commente que rarement… mais il en a fait son leitmotiv, son argument ventilo de choc, histoire de dire quelque chose sur tout !

      J’ai également lu la charge de Floréale à votre encontre. Stupéfiant ! Cela me fait penser à un règlement de compte à OK Floral avec épandage en rafales d’engrais foudroyants !
      C’est sûr, maintenant je vais y réfléchir à deux fois avant de revenir lire chez vous !...

      ***

      Supprimer
    3. Baptiste N.9/09/2012

      Ici naquit le troll .. J'en ai peur.
      En même temps, cette personne a les armes pour changer. Il n'est pas trop tard je pense.

      Supprimer
    4. Aie, vraiment désolée de vous avoir affligé cela, petite plume perdue, mais cette femme semble avoir une connection spéciale avec la réalité...
      Baptiste: Elie adore troller, mais ce n'est jamais méchant chez lui, ce qui est rare.

      Supprimer
    5. Baptiste N.9/09/2012

      Dommage car il semblait en mesure de présenter des prétentions utiles. Bcp de maladresse sans doute.

      Petite parenthèse, mais il me semble que c'est l'article le plus commenter de votre blog !!

      Supprimer
    6. il est vrai qu'il dit des choses intéressantes mais présentées de manière irritantes

      Supprimer
    7. Petite plume perdue: moi aussi j'ai été impressionnée du vitriol et de la haine brute de la dame, d'autant plus qu'elle me reproche exactement ce qu'elle fait.
      Le côté mielleux que j'aurais? il n'y a qu'à voir sur le blog des Coulisses de Juan...
      C'est vraiment dommage pour elle, car au fond, voir des trucs sur soi aussi dégueulasses touchent, bien sûr mais c'est tellement éloigné de mon quotidien...alors que cela a l'air pour elle de l'affecter beaucoup plus

      Supprimer
  9. Anonyme9/10/2012

    Tentative de synthèse.
    ____________________

    Pourquoi tant de gens tiennent-ils des blogs ?

    J’ai posé la question à plusieurs blogueurs, sans réussir à obtenir de réponse convaincante : en réalité, la plupart d’entre eux ne le savent pas vraiment, l’introspection n’étant pas un exercice facile.

    (nous laisserons de côté le cas particulier des blogs techniques qui ont pour but de faire échanger des informations précises et débattre entre eux des spécialistes d’un domaine précis).

    La motivation la plus évidente semble être non seulement qu’ils ont des choses à dire (ce qui est le cas de tout le monde), mais surtout qu’ils estiment ces choses assez intéressantes pour être portées à la connaissance du plus grand nombre possible de gens.

    Dans ces cas-là, on disposait avant Internet (et on dispose toujours aujourd’hui) d’une autre méthode : écrire des Tribunes Libres ou des chroniques dans les médias, (médias-papier ou sites numériques), ou bien des livres ; mais cette méthode impose de passer par un filtre préalable : il faut que ces textes soient jugés par un rédacteur en chef ou par un éditeur assez intéressants pour mériter d’être publiés, autrement dit qu’ils soient soumis à l’appréciation d’un tiers, sur l’originalité de leur fond, ou, au moins, de leur forme ; tiers qui n’existe pas dans les blogs où l’auteur est le seul juge, beaucoup plus indulgent, de l’intérêt que présente, pour les autres, ce qu’il écrit.

    Surgit alors l’autre argument : les blogs seraient un nouveau média citoyen, le moyen de forger ou de fédérer des opinions communes en dehors du « système médiatique officiel qui les censure » (on verse ici dans la théorie du complot, car l’éventail médiatique, en France, allant des presses trotskistes, altermondialistes et du « Monde Diplomatique » à la presse d’extrême-droite, est assez large pour couvrir la gamme de toutes les opinions possibles), la nouvelle agora des temps modernes : quelle est la réalité de cet argument ?

    Dans l’agora, chacun pouvait s’adresser à tous et, s’il était assez convaincant et bon orateur, imposer ses opinions à la majorité et même, parfois, faire adopter des décisions communes : autrement dit, agir sur la réalité ; or, les seuls blogs qui peuvent espérer atteindre une audience un peu significative sont ceux qui sont repris sur des médias numériques (comme, sur Marianne2, les blogs de Coralie Delaume, de Philippe Bilger ou de Juan) : mais, là encore, il faut passer par le filtre préalable du jugement de valeur d’un rédacteur en chef.

    Tous les autres ne peuvent atteindre qu’un nombre trop limité de lecteurs pour espérer faire changer quoi que ce soit. Pire encore, en lisant leurs commentateurs, on s’aperçoit que ceux-ci sont constitués d’un noyau de fidèles qui partagent le même avis et passent leur temps à s’auto-congratuler, et que les rares contradicteurs sont l’objet d’une hostilité générale qui les incite rapidement à aller voir ailleurs... Or, on sait qu’il n’y a pas de progrès de la pensée sans contradiction, et que l’unanimisme est toujours un facteur de stérilité intellectuelle.

    Alors : les blogs limités à l’objectif purement narcissique de se faire plaisir, et à celui de mettre ses idées au clair en les écrivant ? Ce serait déjà ça –mais il ne s’agirait alors que d’un plaisir purement personnel.

    J’ai, pour ma part, une autre hypothèse à proposer : on sait que la France est le pays au monde qui compte (et de très loin) le plus grand nombre de blogueurs par rapport à sa population : ne faut-il pas alors voir, dans le phénomène des blogs, une prolongation numérique de cette institution si spécifiquement française et si ancienne que sont les bistrots, et de ce type de débats sans doute trop méprisés que sont les « discussions du café de commerce » et qui obéissent aux mêmes règles subtiles que les blogs : échanges gratuits (on n’espère pas qu’ils changeront le monde) avec des inconnus (fréquence de l’anonymat dans les commentaires des blogs, et souvent même de leur auteur) en taisant les désaccords qui risqueraient de gâcher l’ambiance ?

    Elie Arié



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/10/2012

      Tout d'abord je tenais a vous tirez mon chapeau. Sincèrement. Vous faites l'effort d'étayer vos propos posément, cela me donne envie de fournir le même effort que vous pour tenter d'y répondre.

      Rassurez vous, nous sommes humains, et nous pouvons donc nous entendre, qu'importe nos divergences.

      Vos idées me plaisent, même si je ne suis pas d'accords avec celles ci.

      Tout d'abord ces propos n'engage que moi, et ce n'est jamais superflue de le rappeler. Il me semble, qu'un filtre évident gouverne toute tentative "classique" de publication.

      Je pense qu'il existe, et ceux sans nécessité d'importance, un filtre a tout niveau. Y compris ici. Je fait référence a la réflexion sur la censure publier dernièrement.
      Et contrairement a vous, je pense que le crédit (la reconnaissance) apporter a vos propos par un tel ou un tel autre pontife médiatique, ne fait pas de vos écrits quelques choses de foncièrement bon (vrai, juste, beau, etc...). Imputable à une erreur d'ordre sociétale, je pense, mais toute à la fois nécessaire qui fait de nous des êtres a valeurs marchandes.
      Et par extension, étendue à ce que nous produisons.
      Et puis, la censure n’empêche en rien la pensée.

      Les différents médias, ne sont ici encore, que des moyens, officiel. Entendre, qu'il ne sont pas les seuls.
      Et il existe une certaine constante, je ne sais si tout cela aura du sens pour vous (puisque ce n'est parce qu'il en pour moi qu'il en vas de même pour autrui), dans les échanges sociaux : Plus une réponse convient, plus elle divise et crée de nouveau problèmes ; ou plus quelque chose est communément admis plus il uniformise, plus il ne semble plus juste.

      De fait, et par d'autres choses, le progrès n'est pas quelque chose que je conçois. Alors, ci ici, le blog fait figure de moyens novateur, il comporte en son sein les mêmes problèmes antérieur a son avènement.

      "Il faut que tout change pour que tout reste comme avant." (Le Guépard, G. T. di Lampedusa)

      De la a dire que le blog est une forme de dialogue de comptoir .. oui et non. Le comptoir c'est aussi la bouteille qui délier les langues. Et puis, le blog est écrit malgré l'aspect éphémère qu'on lui prete, vous savez ce qu'on dit, les paroles s'envolent, seul les écrits restent.

      Non et puis, pas seulement, gâcher l'ambiance ce n'est pas le soucis. Le problème est que souvent les gens viennent ici pour déranger l'ordre établis sans volonté de le changer. Juste par auto-satisfaction. Simple velléité a porter l'estocade, se pensant supérieur ou injustement reconnu - suivant interprétation.

      Vous, par exemple, nous prouvez le contraire.

      Comme quoi on peut être en désaccord (profond parfois) et tenir une conversations "constructive".

      Supprimer
  10. @Elie Arié, Je ne tiens pas de blogs et je laisserai Rosaelle vous répondre en priorité si elle le souhaite , mais je vous donne juste l'avis de quelqu'un qui en parcourt quelques uns sans forcément laisser un commentaire à chaque fois.

    Il m'est arrivé d'écrire des articles dont certains sont même passés dans Marianne2 , mais je ne vois pas en quoi ils auraient plus d'importance que ceux de Rosaelle ou de Juan même s'il a plus de monde pour les lire. Marianne2 a aussi son petit groupe d'habitués qui se sentent propriétaires des forums et parmi lesquels il est presque impossible de s'immiscer sans se faire traiter de tous les noms d'oiseaux par un camp ou un autre . Je ne vois pas en quoi ça fait avancer le schmilblik , au contraire .J'en connais beaucoup qui ont arrêté de poster quoi que ce soit pour toutes ces raisons et qui s'en vont ailleurs où c'est plus calme . Il me semble d'ailleurs que ça a aussi été votre choix un temps .

    Comparer les blogs aux bistrots du coin n'est pas tout à fait faux , avec peut-être un détail mais de taille : les esprits sur les blogs me semblent moins échauffés ( quoi que) que dans certains bistrots , en tous cas pas forcément pour les mêmes raisons.

    J'en connais bien évidemment qui tiennent un ou des blogs et qui me semblent tout à fait équilibrés socialement par ailleurs . Après tout échanger des détails techniques ou des idées même saugrenues me semble tenir de la même démarche .
    L'homme ( et la femme bien sûr) ont besoin de tisser des liens de fraternité , de convivialité et je suis d'accord qu'en cela ils tiennent le rôle des troquets de quartiers . C'est pour cela aussi qu'ils combattent très fort les "trolls" qui viennent troubler leur convivialité.

    Mais les blogs sont peut-être aussi le reflet d'une certaine société qui fait semblant de nous dire tous les jours que la communication est la plus importante et qui fait tout pour nous séparer individuellement .

    Autant de blogs , autant d'idées , autant de points de différence et de sujets de confrontation qui pourront empêcher toute tentative de faire un jour quelque chose ENSEMBLE car on aura tous une bonne raison ou un point de divergence qui nous fera dire qu'on ne marche pas avec les autres. Affirmer sa différence tout en étant comme tout le monde , ce n'est pas facile à accepter.

    Les politiques professionnels l'ont bien compris , surtout ceux ou celles qui "tweetent" comme des malades comme Morano ou Copé en ce moment , qui tiennent des blogs que personne ou presque ne lit mais qui font partie de l'incommensurable "toile" dont il est bien difficile de démêler les fils.

    En quoi le choix d'un éditorialiste ou d'un professionnel de l'édition ou du journalisme serait-il l'assurance de la qualité d'un article?
    Il n'y a qu'à voir pour cela certains articles de la presse "ordinaire" qui ressemblent plus à des torchons ou du parti-pris qu'à de véritables infos et qui ne sont pas loin de là des interrogations mais plus des jugements de valeurs ..mais sur quelles bases , that's the question !


    RépondreSupprimer
  11. Anonyme9/10/2012

    @ coup de grisou:

    "En quoi le choix d'un éditorialiste ou d'un professionnel de l'édition ou du journalisme serait-il l'assurance de la qualité d'un article? "

    En rien; ils témoignent juste du fait qu'un professionnel de "ce qui se lit" et qui en vit, a jugé que ce texte pouvait attirer des lecteurs - même s'il le trouve exécrable, d'ailleurs: vous avez dû remarquer que la plupart de mes articles dans Marianne2 ne sont pas du tout dans la ligne éditoriale du journal: ils ne sont d'ailleurs pas tous acceptés; mais ceux qui sont refusés ne le sont jamais pour des raisons d'incompatibilité politique, mais pour des raisons de manque d'intérêt, de banalité, de déjà lu mille fois ailleurs...et, ça, c'est très bien.

    Mais c'est quand même un filtre difficile à passer,qui semble parfois arbitraire (j'écrivais beaucoup de Tribunes Libres dans "le Monde"...jusqu'au changement de l'actionnariat et l'arrivée de la nouvelle équipe éditoriale) et ce filtre n'existe pas dans les blogs, où il est rare qu'un blogueur se voie refuser un article par lui-même... Et là, on passe dans l'autre extrême, on bascule du "Celui-là, je ne vous le publie pas, c'est vraiment n'importe quoi" au "Qu'est-ce que je suis génial, quand même: ils en ont de la chance, ceux qui lisent mon blog!"

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/10/2012

      (soupir).

      J'aime assez votre façon de vous jetez des fleurs.

      Supprimer
    2. Anonyme9/10/2012

      Si je ne le fais pas, qui le fera?

      EA

      Supprimer
    3. Baptiste N.9/10/2012

      Vous savez les gens ne sont pas tous (des) ingrats.

      Et il me semble que sur ce blog plus qu'un autre, est reconnu la qualité plus que les défauts.

      Le fait d'avoir une réponse est déjà une forme de gratitude.
      Après, tout est fonction de ce que perçoit autrui (en l’occurrence) dans vos écrits (cf : vos tribunes et, qui sait, vos commentaires).

      Il vous faut les honneurs avant d'avoir "combattu", quels saveurs peuvent-ils avoir ?

      Ou alors c'est a défaut de mieux ? Si tel est le cas, vous pouvez sans doute avoir mieux. Il faut pour ce faire, accorder un certain crédit a vos lecteurs, et ils s'empresseront sans doute de vous répondre.








      Supprimer
    4. On est loin de l'envie d'écrire de Rosaelle et de faire tout simplement partager ses pensées ou ses expériences . Ecrire dans son cas c'est un peu comme réfléchir "tout haut" sans se dire que sa pensée est géniale ou que les autres sont des idiots .
      C'est pour cela d'ailleurs que je viens sur son blog car il respire la sincérité. Je ne porte aucun intérêt au classement des blogs et à leur nombre de visites. D'ailleurs j'ai commencé à venir ici tout au début ,il y avait très peu de visiteurs.
      Comme il y a 36000 blogs il y a 36000 occasions d'aller voir ailleurs ce qui se fait ou ce qui se pense et à part quelques esprits mégalos il y a très peu de blogueurs qui se disent "qu'est-ce qu'ils en ont de la chance de lire mon blog"

      Je partage par ailleurs des idées techniques sur quelques blogs très spécialisés que vous avez mis à part , à tort à mon avis . Il m'est arrivé de traduire des textes juste pour aider .
      Il n'y a aucune forme de narcissisme là dedans , juste l'envie d'aider et la satisfaction d'avoir été un peu utile.

      Il ne faut pas voir du mal partout et ne pas penser que tout le monde a des arrières-pensées.
      L'expérience c'est bien aussi de la partager et de plus le plus souvent elle nous a été donnée par d'autres .

      Le seul danger que je vois dans la tenue d'un blog c'est le côté "chronophage" ou addictif qui a la longue peut donner l'impression que tout se passe là , chez vous et que le simple mot que vous recevez ou que vous écrivez a une importance considérable .
      Qu'il occupe vos pensées 24h/24 jusqu'à vous rendre un peu "fou" , un peu introverti capable de provoquer des réactions épidermiques , à chaud parce que vous ne pouvez pas "laisser passer ça" .

      Il faut donc apprendre à relativiser comme d'ailleurs doivent le faire ceux qui écrivent des articles dans des médias bien connus ...enfin j'espère mais là je ne suis pas très sûr car malheureusement certains savent très bien comment on manipule l'opinion ..c'est tout un métier !

      Supprimer
    5. C'est vrai, comme le dit babelouest, il faut s'organiser.
      C'est aussi la raison pour laquelle parfois des coquilles se glissent dans mes billets.
      J'écris effectivement très souvent dans un seul jet d'écriture le plus spontanément possible. Je n'aimerais pas qu'on me dise: qu'est-ce que c'est gonflant, son écriture...Souvent, il m'arrive d'avoir le réflexe de lire en diagonale certains articles de journaux ou de blogs, parce que l'écriture y est lourde et compliquée.Je ne veux pas infliger cela à mes lecteurs. Et je n'écris pas un mémoire non plus à faire juger par mes futurs pairs.
      Merci pour l'appréciation: c'est effectivement ce dont j'ai envie, que la discussion soit là pour échanger des points de vue, et je me souviens des fois où nous n'étions pas d'accord, vous et moi. Je vous ai toujours dit: tant mieux et encore heureux, que nous divergions sur des points, sinon à quoi cela servirait?
      Je suis contente qu'Elie vienne ici, dans le fond, car même si j'aimerais qu'il change un peu le ton de ses commentaires, il me parait que certaines idées qu'il défend sont intéressantes, c'est juste que son ton polémique le dessert vraiment.
      Effectivement, sur certains blogs, il y a de la "masturbation intellectuelle", effectivement, ce n'est pas le cas général.

      Je vais vous dire aussi pourquoi j'écris sur le sujet politique: quand je vois qu'il y a deux mois, on me disait que la TVA de luxe était une belle connerie, et que maintenant, beaucoup reprennent l'idée...
      Quand je vois donc qu'on peut tous participer à notre petit niveau, je me fiche bien de n'être qu'une voix parmi tant d'autres, tant que cela va dans le bon sens.

      Supprimer
    6. Rosaelle,
      J'ai toujours dit sincèrement ce que je pensais mais j'ai horreur de ceux qui vous disent "vous n'avez rien compris" car on n'a pas forcément la même grille de lecture ou le même logiciel pour décoder l'info .

      Je n'aime pas la hiérarchie dans les valeurs comme lorsque par exemple à une époque on se déchirait pour savoir qui étaient les vrais et donc les faux gens de gauche!

      je n'ai jamais su par exemple ce que "peuple" veut dire car c'est un concept qui me dépasse , un peu comme lorsqu'on me parle de milliards d'euros moi qui en "palpe" 650 par mois!

      C'est pour cela que je viens chez vous car je ne ressens pas ce mépris qui existe sur des blogs ou des forums plus réputés.

      C'est normal de ne pas être d'accord à 100% avec quelqu'un . Je ne le suis pas non plus avec mon épouse et pourtant on arrive quand même à "cohabiter" depuis plus de 30 ans :)

      Je n'aime pas non plus descendre les gens en flèche et je n'apprécie pas les noms d'oiseaux et autres commentaires acerbes et fielleux .

      Vous avez entièrement raison de dire ce qui vous passe par la tête et de lutter pour ce que vous croyez bon . C'est une forme parmi tant d'autres de résistance ou de militantisme.
      Sans doute y-a t-il aussi autant de blogs parce que les syndicats et les partis politiques n'ont peut-être pas le courage d'aller jusqu'au bout de leurs opinions ( en ont-ils encore ? Il y a des jours où on peut en douter)
      Continuez Rosa sans vous occuper de ceux ou de celles qui pensent que tout ça ne sert à rien.
      Amicalement
      GC

      Supprimer
  12. Anonyme9/11/2012

    J'en ai finalement fait un article, que Marianne 2 a jugé bon pour la publication:

    http://www.marianne2.fr/Pourquoi-tant-de-gens-tiennent-des-blogs_a222496.html

    C'est toute la différence avec un blog: on ne peut pas écrire un article "dans un seul jet d'écriture le plus spontanément possible"; la spontanéité doit être dans l'idée, mais un article impose ensuite un vrai travail (est-ce assez clairement formulé? cette idée, qui me semble à première vue évidente, n'est-elle finalement pas fausse? ai-je vraiment fait un tour complet de la question? n'y a-t-il pas des contre-arguments qu'on m'opposera facilement, et que je dois déjà prendre en compte dans l'article?) qui n'existe pas dans les blogs; et ne parlons même pas des livres, qui ne peuvent jamais s'écrire "dans un seul jet d'écriture".

    Quant à mon ton, que Rosaelle n'aime pas (c'est son droit), il correspond à la personnalité profonde de l'auteur, qu'on ne peut pas et qu'on ne doit pas changer, et certains auteurs ne valent que par leur ton imprécateur, s'en prenant au monde entier et à eux-mêmes (Céline, Thomas Bernardt, etc.) : "le style, c'est l'homme".

    EA

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elie,
      Ne mélangez pas votre réflexion, vos billets, et le vrai travail de journaliste de terrain. Redescendez un peu sur terre.
      Votre ton, vous l'aimez, c'est votre droit mais ne demandez pas aux autres de l'apprécier.C'est tout.

      Supprimer
    2. Baptiste N.9/11/2012

      @ EA : Grand Dieu, vous en tenez une belle vous.
      Après tout, parfois, toutes vérités ne sont pas bonnes a dire, surtout à ceux qui ne veulent pas les entendres.

      Et puis si sa vous fait plaisir de croire certaines choses pourquoi pas.

      Mais accepter qu'à force vous n'accumuler pas la sympathie nécessaire au partage de vos opinions, ce qui provoque indéniablement une requalification inégale de vos idées par "l'agora".

      Supprimer
    3. Anonyme9/11/2012

      "vous n'accumuler pas la sympathie nécessaire au partage de vos opinions"

      Non, ça friserait la démagogie (séduire pour convaincre plus facilement).On peut trouver quelqu'un sympathique et estimer qu'il se trompe complètement, on peut trouver quelqu'un antipathique et estimer qu'il a raison.

      Et les seules commentaires utiles sont les contradictions argumentées.

      EA

      Supprimer
    4. Oui, ben parfois je les cherche, ces contradictions argumentées...comme du pétrole...

      Supprimer
    5. Anonyme9/11/2012

      Mais je crois que nous disons à peu près la même chose; quand vous écrivez "J'écris effectivement très souvent dans un seul jet d'écriture le plus spontanément possible", vous décrivez bien le mécanisme de la discussion de bistrot, où on sort ce qui vous passe par la tête, sans le travail de réflexion et d'autoanalyse critique qui dans la rédaction d'un article, suit le premier jet.

      Ce travail, que vous appelez "masturbation intellectuelle", est ce qui fait,je crois, l'honnêteté intellectuelle: présenter comme simple ce qui est souvent complexe est une forme de tromperie.

      EA

      Supprimer
    6. Elie,
      Si cela est coordonné de manière spontanée, cela est construit et argumenté, ne me prenez pas pour une imbécile.
      D'ailleurs, ce qui parait simple au béotien ne l'est jamais. Essayez donc de faire un opéra quand vous n'avez pas le stage Lenôtre dans les pattes. Essayez donc de faire n'importe quel travail d'artisanat qui a l'air si simple pourtant...
      Mes lecteurs n'ont pas à sentir si effort il y a eu de ma part, ce n'est pas leur problème. C'est le B.A BA du journalisme, de l'écriture, une déformation professionnelle, si vous voulez.
      Vous avez du mal à accoucher d'un article? Soit. Mais cela ne vous donne pas le droit d'insulter mon intelligence.

      Supprimer
    7. Baptiste N.9/11/2012

      - Tout comme on peut trouver quelqu'un d’antipathique qui se trompe complètement, l'on peut trouver quelqu'un sympathique et estimer qu'il a raison. Cet argument n'a donc aucune valeur.

      - J'ai peur que, vous ne preniez la forme pour le fond ("le style, c'est l'homme"). Je cherche le fond, pas la forme. Et vous me semblez plus préoccupé par votre style que par vos idées, cela dit, idées intéressantes, mais rendu impraticable par un comportement "volontairement" dédaigneux.

      - Vous pouvez a votre guise, chercher la contradictions dans ce monde, si vous n'y mettez pas les formes, vous n'entrerez jamais en contradiction qu'avec vous même.

      Ce sont hélas, mes dernières tentatives pour vous exprimer mon sentiment, dans l'attente de "ce" véritable échange "constructif", "contradictoire" et "argumenté".

      Supprimer
    8. Anonyme9/11/2012

      Quand ai-je mis en cause votre intelligence? Je me suis borné à reproduire vos propos, dans lesquels vous dites vous contenter du premier jet, sans chercher à aller plus loin.C'est un choix.

      Bon, il me semble qu'on a fait le tour de la question? Sans doute, pour enrichir et approfondir cette réflexion sur les blogs, il faudrait que d'autres intervenants apportent d'autres idées, mais il n'y en aura pas: ça aussi, c'est une des limites des blogs (je suis persuadé qu'il y aurait beaucoup d'autres choses à dire).

      EA

      EA

      Supprimer
    9. Non, vous avez traduit ma pensée et j'ai horreur de ça. Et vous continuez, pour avoir raison. Effectivement, ça commence à être spécieux.
      Ps: si les blogs sont trop limités, n'y allez donc pas.
      Et je ne vois pas la différence entre vos tribunes et un blog, sorry, à part que cela vous donne un côté plus "respectable", parce que le rédacteur en chef vous a donné le droit de ronge votre nonoss

      Supprimer
    10. Donc je vais vous dire mon secret: d'abord, je réfléchis sur un sujet, j'articule mes parties mentalement, et ensuite j'écris. Vous, vous écrivez en réfléchissant, vous devriez essayer ma méthode, vous y gagnerez sans doute beaucoup...D'abord, on réfléchit...
      Vous l'avez cherché, la réponse, non?

      Supprimer
    11. Baptiste N.9/11/2012

      Non mais Rosa, ne vous emportez pas. Il demande quelque chose qu'il ne concède pas lui même. Depuis le début, il s'enferre dans un débat de forme, d'ego et non de fond, d'idée.

      C'est idiot, mais j'ai cru qu'il avait prit le bon virage avec sa "Tentative de synthèse" mais visiblement ce Mr est trop occuper a s’enorgueillir, et donné la leçon. Plutôt qu'a tacher de répondre nos contestations.

      Ce que ce monsieur omet, c'est qu'il est chez vous ! Et viens t'on chez les gens sans modesties, sans précautions ? Non.
      Ce monsieur, se trompe en pensant qu'il peut être celui là sans qu'on ne lui en tienne rigueur.

      Quand EA sera décidé a échanger, qu'il nous fasse signe.

      Supprimer
    12. Anonyme9/11/2012

      Vous avez fini par basculer dans la censure?
      Dommage.

      EA

      Supprimer
    13. Non, pas du tout mais franchement, je devrais avec vous, vous ne voyez même pas de l'ironie quand on la pratique
      @baptiste: Elie a un désespérant besoin de reconnaissance, c'est pour cela qu'il n'arrive pas à ne pas se prendre au sérieux, par moment

      Supprimer
    14. Baptiste N.9/11/2012

      Non, mais c'est triste franchement. Une telle impasse. Moi cela me navre.

      Supprimer
  13. Baptiste N.9/11/2012

    @ Rosa, comme de prendre le temps de faire court. Rien n'est plus dur, et a la fois rien n'est si simple.

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme9/11/2012

    (Je n'ai pas traduit votre pensée, j'ai fait un copié-collé d'une phrase que vous avez écrite)

    On atteint un niveau d'agressivité qui impose de mettre fin à l'échange, parce qu'on dérive de la discussion de fond aux attaques personnelles; mais, puisque vous vous sentez mise en cause:

    Je ne suis ni n'ai jamais été journaliste,je n'ai malheureusement pas suivi de formation de journaliste (parce qu'il y a des choses qui s'apprennent: comment vérifier la fiabilité d'une source, où chercher des infos fiables sur chaque sujet, comment ne pas s'écarter du sujet que l'on traite, comment s'assurer que ce que vous avez écrit et qui vous paraît clair l'est aussi pour le lecteur, comment bien séparer, pour le lecteur, les faits qu'on rapporte de l'interprétation personnelle qu'on en fait, etc.)

    J'écris un à deux articles par semaine (je ne parle que de ceux qui sont publiés)sur Marianne; chaque fois que j'ai une idée d'article,avant de le rédiger, je fais des recherches sur internet ou sur des bouquins pour m'assurer qu'il n'y a pas des connaissances importantes sur le sujet qui me manquent (j'en trouve toujours); une fois que je l'ai rédigé, et qu'il me paraît parfait, je laisse toujours passer 48 heures avant de l'envoyer, et, quand je le relis alors, je trouve toujours des tas de choses qui ne vont pas et qui sont à reprendre.

    Ce qui ne m'empêche pas d'en avoir envoyé quelques uns que je trouve vraiment nuls après coup...

    Bonne continuation.

    EA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/11/2012

      Cher monsieur dois je vous rappelez que vous avez jeter la première pierre? "@ Bouz...euh"

      Que vous prôner haut et fort le conflit, pardon la contradiction, mais qu'a aucun moment vous ne l'entretenez. Vous la jeter, las sans doute, fier comme un coq, et pour finir les atermoiement du je ne comprend pas, on ne peut pas discuter je m'en vais : "On atteint un niveau d'agressivité qui impose de mettre fin à l'échange, parce qu'on dérive de la discussion de fond aux attaques personnelles"On atteint un niveau d'agressivité qui impose de mettre fin à l'échange, parce qu'on dérive de la discussion de fond aux attaques personnelle"

      Bref, j'aurai préféré CE (ci dessus) type de post, humain simple, touchant. Mais bien évidement cela eut été trop simple...


      Supprimer
  15. Anonyme9/11/2012

    En guise de conclusion:

    En mai 68, il y avait les prises de parole spontanées dans le Théâtre de l' Odéon occupé.

    Je me souviens d'une femme qui avait récolté une ovation en disant simplement: "Je n'ai rien à dire, mais il fallait que je le dise!"
    Un résumé des blogs?

    EA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/11/2012

      Vous êtes maladroit Elie, et cela vous dévalue. Encore une fois dommage !

      Supprimer
  16. petite plume perdue...9/11/2012

    @ Chère Rosa
    Savez-vous ce que je lui dirais au vieux coq aigri, si j’étais vous ?... Bon, mais… je ne suis pas vous !

    ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites-lui, s'il vous plait, avec plaisir.

      Supprimer
    2. Anonyme9/11/2012

      "Petit coq aigri"...Et voilà les injures, et "avec plaisir" :-)))

      EA

      Supprimer
    3. Anonyme9/12/2012

      @ Rosaelle

      Je lis, dans les règles de publication des commentaires de votre blog,que vous avez vous-même fixées et qu'on peut lire en bas de toutes les pages : "N'inclut donc ni les insultes ni le manque de respect".

      Il me semble qu'avec ce "petit coq aigri", vous avez fait une exception...Mais que ne pardonnerions-nous pas à notre chère Petite Pume Perdue?

      EA

      Supprimer
    4. Baptiste N.9/12/2012

      Vous devenez pathétique!

      Comme vous semblez bouché, je me charge de vous le rappelez (encore), que vous n’êtes pas le dernier a dérogé à la règle.

      Nous ne vous avons pas accueilli par des cris et des râles de personnes dénué de tacts.

      On récolte ce que l'on sème.

      Aller pleurez ailleurs !

      Supprimer
    5. Je ne pense pas que ce soit méchant chez elle, par contre, je pense que vous l'agacez un peu beaucoup, elle a peur que vos interventions soient plus négatives que constructives et que cela pourrisse l'ambiance ici, on a déjà fort à faire avec mes trolls habituels.
      Vous savez, la plupart des lecteurs de bonne foi sont des gens très gentils et j'ai la chance qu'ils m'aiment bien, c'est aussi cela un blog :-) simplement faire des choses pour les autres, aimer les autres , apporter des échanges, du positif, penser que des gouttes d'eaux puissent faire un océan, croire en l'autre.
      C'est vrai, un blog, ce n'est rien, une personne, elle n'est rien. C'est avec les autres que cela fait un tout.
      Une idée ici, c'est un battement de papillon qui peut faire toute la différence après, quand elle a transité, qu'elle a cheminé, qu'on se l'ai approprié, enrichie, développée, au point qu'on ne se rappelle plus du départ. Le départ n'est pas important, c'est ce qu'on a à l'arrivée qui l'est.
      Alors, oui, ce que j'écris est dérisoire. Mais comment le ressentent les autres, c'est là, la différence.
      La preuve que cela porte, c'est la violence des oppositions que je rencontre, leur disproportion, leur méchanceté.
      Une idée. C'est bien plus dangereux surtout quand elle se propage.
      Peu importe qui l'a eu en premier.

      Supprimer
    6. qu'on se l'est appropriée, pardon

      Supprimer
  17. petite plume perdue...9/12/2012

    « Petit coq aigri » ? Je crois que le monsieur a détourné mon propos… c’est pas du sérieux ça, de qui se moque-t-on !

    Bon alors, je me suis convoquée pour un entretien avec moi-même, on ne sait jamais, il valait mieux vérifier, j’eus pu me tromper... mais… non non !… Après z'une longue réflexion de circonstance, je me suis bien souvenue que le dernier gentil petit nom que je lui ai donné est plutôt « Vieux coq aigri »…

    Voilà, vous constaterez donc que ce monsieur manque de rigueur ! N’est-il pas ?
    Et en plus il le trouve insultant ? Moi j’trouve pas, mais pas de souci, je m’en vais lui en chercher un plus adapté, plus joli, enfin, plus en rapport quoi… Que ne ferais-je pas pour lui faire plaisir… Grrr...

    ***

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer