Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 17 septembre 2012

Mise au point



Chers Lecteurs,
Je m'adresse à vous, car grâce à une exposition dont je me serais bien passée dans la blogosphère, je me tiens ici dans cet article, devant vous afin de clarifier une situation dont la plupart n'ont pas la moindre idée s'ils ne suivent pas mon actualité.
Ce n'est pas bien de lire tous les tweets de ses abonnés, parce qu'on peut ne pas comprendre les choses correctement. En effet,  140 caractères, c'est peu. Et cela est vite très mal compris.
Depuis des mois que j'ai commencé ce blog, je suis harcelée en permanence par des personnes qui osent écrire en des termes inqualifiables leur haine de l'autre et qui ne supportent pas le dialogue, s'amusent même qu'on puisse leur parler de tolérance, de respect, de vie en communauté. Leur obsession: les cultures multiples, l'étranger qui n'est forcément qu'un parasite, et doublé d'un dangereux criminel forcément dégénéré s'il a en plus la "malchance " d'être musulman.
J'ai rencontré ces spécimens rare d'intolérance qui font honte à la France et à tout ce que je crois, ces gens si charmants qui osent cracher sur notre Constitution Française, à laquelle je le rappelle, nous sommes tous soumis en tant que citoyen, y déroger est une faute grave, j'ai rencontré ces gens charmants sur le blog de Nicolas Jégou.
C'est un fait, ils me sont tombés dessus comme des chiens sur un os à moelle, j'ai essayé de dialoguer intelligemment, je n'ai rencontré que moqueries et insultes.
J'aurais du ne pas revenir et ne plus aller sur ce blog. Ignorer les fachos, comme on me l'a dit.
Je n'en ai pas tenu rigueur à Nicolas Jégou. J'ai pensé qu'il croyait pouvoir dialoguer avec eux, qu'il ne se rendait pas compte que ces gens, en liaison très directe avec fdesouche, tenaient des propos dangereux pour l'existence même de la République.
Puis il m'a avoué que certains étaient des amis. Comme le dit Bibi, on peut avoir ce genre d'amis, tout est possible. Mais mélanger avec sa blogroll, c'est gênant, à plus d'un titre. Beaucoup de personnes  ne comprennent pas et font l'amalgame. Je l'ai pourtant défendu, Nicolas, à maintes reprises. Sur Twitter ou ailleurs.
Au fond de moi, je pensais qu'il est difficile de condamner un ami, qu'on est tiraillé entre ses convictions et ses sentiments. Oui, c'est une situation qu'on peut avoir vécue, une arnaque plus ou moins gentille aux sentiments, c'est difficile d'avoir une vision objective et claire quand on mêle l'amitié avec des discussions, par exemple. On peut être choqué mais on passe dessus, parce qu'on pense que c'est son ami et ainsi on veut dépasser les clivages, on croit donc qu'on peut faire changer d'avis l'autre. Chacun a le droit d'avoir son avis, quand il est acceptable.
Donc on se fait baiser par son amitié. Cela arrive à tout le monde.
Moi, j'ai des principes. En général, mon amitié est loyale mais il est vrai que mes principes sont en dessus. Je donne mon amitié à des personnes, mais pour moi le respect est mutuel. Il ne peut y avoir d'amitié sans pied d'égalité. Il ne peut y avoir d'amitié sans qu'il y ait à la base de la tolérance, de l'enrichissement mutuel et surtout, des principes communs. Aussi, je ne peux accorder mon amitié à un raciste notoire. Cela m'est impossible, ni mon respect, puisque cette personne ne me respecte pas, car elle ne respecte ni les autres ni elle-même. En effet, on ne peut haïr quelqu'un sans raison, juste pour sa religion ou sa couleur de peau, sans que cela ne soit la preuve d'un profond déséquilibre. Car c'est haïr son semblable sans aucune raison réelle. Je ne peux faire confiance à quelqu'un comme cela.
Ensuite, je le combats car son comportement est dangereux. Qu'il pense ce qu'il veut mais surtout qu'il ne croit pas qu'il a le droit de l'étaler comme il le fait dans ses écrits. Si personne ne lui dit pas clairement que ses"gentillesses"  sont délictueuses et passibles d'une condamnation pénale...
Qui sait ce qu'il risque de faire...
Oui, je le dénonce sur ce blog comme d'autres ont dénoncé les dérives sarkoziennes qui allaient dans ce sens. Il faut arrêter avec les jeux de mots. Faire un blog et mettre en lumière les abus d'un politique, c'est dénoncer le politique en question.
Vous imaginez bien que mes actions n'allaient pas laisser les personnes de ce genre de marbre. Ces gens pensent qu'ils ont le droit d'appeler à la haine de l'autre, se croient légitimes car on dialogue avec eux. On est poli et courtois avec eux, ils se sentent importants et se prennent pour des personnes respectables. Ils détestent donc qu'on les ramènent à ce qu'ils sont: des racistes xénophobes, pas des gens respectables.
Donc ils ont tendance à se foutre de vous: vous font des billets ou ils vous traitent de tous les noms, vous rabaissent, vous traînent dans la boue et sont outrés que des personnes censées avoir des principes de respect ne les considèrent pas comme ils voudraient qu'ils soient. Non, des personnes comme vous et moi, je m'adresse à mes vrais lecteurs, il faudrait qu'on soit con et naïf, et se laisser traiter d'âne sans broncher. Enfin d'âne. Ce serait pas très graves s'ils se contentaient du substantif de l'âne....j'ai eu bien pire.
Car ces gens-là s'arrogent le droit de dire qui est une personne bien ou une folle furieuse. Ils ne disent pas: c'est ce que je pense, non, ils affirment.

Exemple: Euterpe traite Nicolas Jegou d'âne. C'est pas malin. Nicolas Jegou la traite de folle, c'est pas non plus glorieux. Mais chez ces deux-là, on sent que lorsqu'ils se lancent ces noms à la figure, c'est leurs appréciations et non une vérité générale. Leur avis n'engagent qu'eux.

Chez les racistes en général, la sentence tombe : c'est comme cela, ils décident qui est intelligent et qui est un sombre crétin. C'est toute la nuance, c'est là ou est la diffamation. Jamais ils ne disent: c'est mon avis. Non, c'est comme cela et tu la fermes. Un jugement. Un musulman, c'est dangereux pour eux. Point barre.
N'importe quel musulman.

Ou en étais-je? Ah oui, voilà: j'ai eu donc droit dès le début de mon blog à des articles diffamatoires et brutaux sur ma personne dans leurs blogs, on m'a même accusée d'être une voleuse née...c'est dire que c'était n'importe quoi. J'aurais eu matière à porter plainte plus d'une fois.
Juan m'a défendu maintes fois. Je l'en remercie. C'est aussi pour lui que j'écris cette mise au point.
C'est vrai que bloguer dans ces conditions de harcèlement, c'est pas évident au début. Oui, c'est clair.

Nicolas n'a pris conscience de la brutalité hargneuse de ces attaques que récemment. Il a essayé de leur faire comprendre de manière civilisée, par le dialogue, en essayant de rester neutre et n'oublions pas que certains sont ses amis, qu'il a rencontré et qu'il ne me connaît que par écrits interposés. Je n'ai donc pas l'avantage. On me connaît depuis peu...
Peine perdue. Ils n'ont pas lâché prise. Et je ne sais pas tout ce qui s'est dit sur moi, je n'ai pas pu tout suivre. Parce que des commentaires sur les billets ont été nombreux tout aussi insultants et diffamatoires, cela fait petit à petit son travail de sape...petit à petit  on peut avoir l'impression que c'est moi, celle qui se bat pour qu'on arrête de banaliser pire que le langage de Marine Le Pen, c'est moi qui suis quelqu'un de dangereux!
Parce que me comparer sans arrêt à Laval ou à Bousquet, c'est quand même idéologiquement dégueulasse, cela démontre d'une bassesse lâche, surtout quand ces gens-là n'arrêtent pas de dire qu'il faut expulser tout ce qu'il y a d'étranger, combattre des gens pour leur religion...on fait, pour certains, une exception en ce qui concerne les Roms, enfin faut les traiter décemment,  et on assortit son islamophobie d'une déclaration contre l'antisémitisme, on se pense dédouané, puisque "taper sur les arabes", pardon, les musulmans, cela semble licite...hop, petit tour de passe-passe. Meuh non, je suis pas raciste, disent-ils. La preuve: je défend les juifs et(ou)les Roms... Comme cela j'ai le droit d'être immonde envers des gens qui ne m'ont rien fait, la grande partie de ceux qui ont le tort de ne pas être "pur souche"...ils ont fait quoi, à part exister et naître ici, pour une grande partie? Mais pour ces xénophobes, ils sont suspects. Il faut leur déclarer la guerre.

Quand on n'est pas raciste, on l'est envers tout le monde. On ne fait pas des exceptions.C'est ma conviction.

Pour revenir à l'histoire du tweet, quand j'ai des liens sur mes articles qui proviennent de ces blogs de fachos, comme le dit quelqu'un, je vais voir. C'est humain. Cela veut dire qu'on est encoreen train de me cracher dessus dans la joie et la bonne humeur...

C'est là que je tombe sur un blog: lien ici pour expliquer la chose

C'est là que le gars en question accuse ma pomme d'avoir l'intention de  vouloir" le faire buter"
Tweet lu:” tu te rends compte que ta copine veut me faire buter”
...parano complètement irrationnelle car je n'ai aucun rapport avec des personnes qui pourraient faire cela, surtout que j'ai horreur de la violence, alors des types qui pourraient dans le monde arabe faire cela! Mais quelle horreur d'arriver à penser cela, quelle accusation grave!
Quelle diffamation: délation en vue de déclencher un acte terroriste! Non, cela ne m'amuse pas du tout qu'on ait pu penser cela de moi!
Que Nicolas Jégou, sans me parler, sans me demander, sans avoir eu de quoi comprendre, prenne un de mes tweets qui ne le concernait en rien, le balance sur un article, qu'il a corrigé à moitié en continuant à soutenir que ce que moi, j'ai fait, moi qui n'ai jamais insulté personne…
 Je fais le lien entre ce que je pense moi qui n'engage que moi, et la personne privée, de plus, je me base sur des faits, je constate, je ne balance pas cette femme est ridicule, elle est la risée du net, c'est une foldingue frustrée bigote etc....(ceci c'est gentil)-
…Que Nicolas ait pu croire un type qui cite Churchill en tant de guerre pour justifier ses propos qui incitent à la haine physique...et soutenir une personne aussi infecte, lui donner de l'eau à son moulin, en condamnant sans appel ce qu'il pensait que j'avais fait , sans que je puisse me défendre. Pour lui, j'étais pire qu'eux...vous imaginez la joie de ces types-là...la jubilation, depuis que leur campagne de diffamation infecte se poursuivait…
Je me suis fâchée puis ai laissé tomber, j'ai trouvé des excuses à Nicolas. Après tout, ce pouvait être logique. Il connaissait ces gens, il en avait rencontré et pouvait croire qu'ils étaient de bonnes personnes. Cela me dépasse mais bon, c'est ce qu'on appelle se faire avoir par son amitié, ne plus être objectif, le conflit d'intérêts...c'est humain. En gros, se faire baiser.
Parce qu'expliquez-moi , quand je relaye ses articles sur Twitter, qu'est ce que je peux dire quand on me sort que ce type fricote avec des mecs qui semblent tout droit  issus des rangs UMP/FN? Combien de fois cela est arrivé et combien de fois je l'ai défendu?
Ce jour-là, j'ai dit de manière brute la même chose que les autres fois, sans la méthode diplomatique, cash.
Cela ne lui était pas destiné. Mais il l'a lu. Il m'a renvoyé un tweet mais j'étais en plein boulot, j'étais trop fatiguée pour lui expliquer...
Il aurait pu m'envoyer un mail, il aurait pu insister, gentiment, me faire un courrier en mp et je me serais expliquée.

Au lieu de cela, il lit un de mes articles où j'exprime mon ras-le-bol de voir des intégristes montrer une image caricaturale de l'islam, qui sert ces blogs et tous les racistes de tout bord, ainsi que l'a dit un de mes commentateurs, ceux qui tirent les ficelles...
Oui , j'ai dit une caricature de l'islam, je l'ai employé dans le même sens que Valls, j'aurais du préciser effectivement ceux qui défigurent cette religion, tous ceux qui l'instrumentalisent, les extrêmes droites nationalistes et les barbus fous.
Ceux qui font croire que l'islam est une religion de haine. Pour moi, je les renvoie tous  dos à dos.

Mais si tout le monde avait compris ce que Valls a dit, je pensais bêtement qu'on avait compris...
Qu'on comprendrait…

Que voulez-vous que j'y fasse? Les autres,faut les comprendre, moi, non, j'ai aucun droit au dialogue, je n'ai rien d'objectif, j'écris n'importe quoi...tiens, exactement ce que disent les blogs fachos(citation d'une connaissance) depuis des mois sur moi,  sans aucun argument valable réel. Il faut croire qu'à force  de l'avoir marqué, écrit, seriné avec des prétextes fallacieux, cela a fini par porter ses fruits.
Je regrette vraiment que Nicolas ne se soit pas posé deux minutes pour trier les choses. Se faire influencer malgré soit parce qu'on a un coeur gros comme ça...cela arrive à tout le monde. Ce n'est pas à priori un défaut, combien de fois, il m'est arrivé de me faire avoir, de me faire baiser...c'est ce que je pense, encore une fois, il est possible que je me trompe.
Car je sais que je déteste tout ce qui est hypocrisie  et fausseté. Et je sens vite ce genre de choses. Bien sûr, je peux me gourer. Mais j'ai fait sienne cette devise: ce que je ne pense pas, je ne le dis pas. Et je regarde toujours les gens droit dans les yeux. C'est un signe de respect et de franchise. Un menteur évite le regard. Toujours.
Pourquoi je dis cela? Parce qu'on m'a souvent dit qu'on aimait ce que je disais car on sent que c'est sincère .
Voilà, c'est tout .Désolée d'avoir été longue. Vous connaissez l'histoire.
Il se peut qu'il y ait des fautes. Sorry. J'ai écrit cela avec mon portable.je n'ai pas envie de tout corriger maintenant.
J’ai envie de passer à autre chose.

PS: j'ai rajouté quelques-un des liens vers ces articles sordides, afin que l'on comprenne pourquoi je n'ai guère envie de laisser passer les commentaires de ce type chez moi, sur mon blog.

34 commentaires:

  1. Elie Arié9/17/2012

    Tenir un blog, défendre des idées, attaquer des gens, c'est nécessairement s'exposer à tous et à tout: on ne vit pas dans un monde de bisounours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/17/2012

      Elie, je serai vous je ne la ramènerez pas trop. Je crois que vos faite dans le paternalisme maladroit et niaiseux. Rosa est au-dessus de tout ça, elle est averti ne croyez pas le contraire.

      Elle a choisit, une voie qui n'était nullement toute tracer, tortueuse et rude. Et au lieu de "l'écraser" avec vos leçons, il serait temps de se réveiller, en lui confèrent apaisement et soutient, ne croyais vous pas ?

      Supprimer
    2. Oui, Elie, on ne vit pas dans un monde de bisounours et quand on tient des propos haineux,je ne parle pas de vous, cela peut amener des déséquilibrés à passer à l'acte.

      Supprimer
  2. Matthieu9/17/2012

    Voyez le bon côté des choses, vous conservez ceux qui ont vraiment le cœur à gauche et gagnez des soutiens de blogueurs qui représentent la vraie gauche sans compromission.

    Alors, que ça ne plaise pas à tout le monde que vous rappeliez que Breivik est l'ami de Finkielkraut, que l'on doit respecter les religions si l'on veut respecter les hommes, et qu'on ne combattra pas le racisme sans casser certains petits fafs qui se la coulent douce au mépris des lois françaises, qu'est-ce que ça peut vous faire, au fond ?

    Ceux qui ont eu le temps de vous connaître un peu ont compris que vous étiez une personne très franche, ouverte au dialogue, et très tolérante. Tout le monde peut s'exprimer sur votre blog. Vous avez eu tort, toutefois, de supprimer les nombreux commentaires racistes et diffamatoires dont vous avez été l'objet. Si vous les aviez laissés, on aurait pu bien mieux se rendre compte de leur horreur, et y répondre avec vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.9/17/2012

      @ Matthieu, je n'ai rien contre vous mais je n'aime pas vraiment cet amalgame gauche et cœur, ainsi que vrai gauche, ou l'idée de toute vraisemblance (par l'idée d'opposition ).

      Cessons l'arraisonnement des valeurs, elle ne sont ni de gauche ni de droite, ni d'ailleurs, elles ne peuvent être qu'ici et a la fois maintenant : Les valeurs, ce ne sont pas des choses que l'on possède, on les exerces, mais elles peuvent nous échapper, ce n'est là que mon avis.

      Néanmoins je suis d'accord sur le reste. :)

      Supprimer
    2. Elie Arié9/17/2012

      " Breivik est l'ami de Finkielkraut"

      Ah, bon? Ils se connaissent?

      Tout ce qu'il y a de plus répugnant sur internet: diffuser (sous le sceau courageux de l'anonymat) les diffamations que l'on sait parfaitement fausses.

      Le seul "lien" entre eux, c'est que Brievik cite Finkielkrault et prétend s'en inspirer; chez vous, ça devient " Breivik est l'ami de Finkielkraut".

      Beurk.

      Supprimer
    3. Mathieu9/17/2012

      Baptiste vous n'avez pas tort. Lutter contre l'islamophobie est une valeur que beaucoup partagent mais plus à gauche quand même. Et pour lutter contre l'islamophobie il faut bien essayer de casser les islamophobes. Est-ce qu'ils se gênent pour nuire, eux ?

      Supprimer
    4. Matthieu9/17/2012

      Elie Arié, c'est d'abord Rosaelle qui l'a écrit, je vous le rappelle. Elle a sans doute lu des textes que je n'ai pas lus pour écrire cela.
      Adressez-vous à elle, elle vous répondra si vous le lui demandez poliment.
      Et je ne comprends pas qu'on la critique parce qu'elle a dénoncé un facho. Que font les gens qui déposent une plainte au MRAP par exemple ? C'est pareil.

      Supprimer
    5. Baptiste N.9/17/2012

      @ Elie Arié : Merci au "surdoué" de l'informatique de ne pas "troller" l'onglet réponse du commentaire de mathieu : Le "Beurk" est de trop - pour l’appellation troll.

      @Je vous remercie, et effectivement vous soulevez un point qui me semble important, pourquoi ce gêné quand les autres ne se gêne pas ? Vous savez oeil pour oeil, quelque chose comme ça. Moi j'aime pas.

      Je ne sais pas si il a un peu de "c'est ce qui te distingue de ton ennemie", de ne pas faire usage de ces tromperies, de ces bassesses, un peu a l'image de Libération dernièrement qui a mon sens se fourvoie ...

      A méditer là encore.

      Supprimer
    6. Je suis l'auteur de la critique, donc je réponds : si j'avais quelqu'un à dénoncer, j'irais voir la justice, je ne ferais pas un communiqué dans Twitter.

      Supprimer
    7. Je vais expliquer parce que cela me casse les pieds qu'on n'ait rien compris.
      Breivic s'est dit s'être inspiré de Finkielkraut, il a écrit ceci:
      Numerous natives have had their lives ruined by similar attacks, yet anti-white racism is rarely mentioned as a problem by the mainstream media. Whites are apparently fair game. The more vicious the rapes, muggings, and stabbings targeting whites in their own country get, the more aggressive and hysterical the witch-hunt on "white racism" becomes. French philosopher Alain Finkielkraut[13] has warned that "the lofty idea of 'the war on racism' is gradually turning into a hideously false ideology. And this antiracism will be for the 21st century what Communism was for the 20th century: A source of violence."
      http://fjordman.blogspot.com/2005/12/sarkozy-backs-finkielkraut-over-muslim_09.html
      (clic droit, j'ai pas envie de faire la manipulation.)

      Il y a-t-il eu remise en question de ceci?
      Il s'est inspiré de cette lecture afin de justifier son plan et sa folie?
      Ce n'est pas Finkelkraut qui est le responsable, bien entendu.
      Il n'empêche que Breivic le considérait comme son idole, son maître à penser, son ami. Bien sur que Finkelkraut ne connaissait même pas son existence.

      Il y a-t-il eu remise en question des idées franchement contestables de Finkelkraut car dire que les anti-racistes sont des nuisibles, comme les communistes staliniens et seront des sources de violence?
      Faut le faire, quand même...


      Supprimer
    8. @Nicolas, ça oui, j'ai compris.
      Je veux vraiment passer à autre chose.

      Supprimer
  3. Tiens ! Je ne m'étais pas désabonné. Je vais te remettre dans ma blogroll car je ne voudrais pas que tu sois peiné par ma position et je n'aime pas me fâché avec des gens que je considère comme des amis. En plus, ça serait paradoxal.

    Tu as oublié de parler de ce qui a motivé mon énervement, hier : le commentaire à propos de Finkielkraut.

    Tu ne peux pas donner des leçons de morale à tout le monde (ce qui n'est pas un reproche, je fais pareil dans mon blog) à propos de l'antiracisme et laisser passer ce genre de sous-entendu...

    Par ailleurs, en me croyant manipulé, je peux te dire que tu fais une grosse erreur. Pour ce qui me concerne, ce n'est pas grave. Ce qui est grave c'est que tu penses peut-être ça de la plupart des gens qui ne sont pas d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai expliqué plus haut.
      Bien entendu que Finkelkraut ne connaissait même pas Breivic. C'est lui qui le considérait comme son maître à penser, le "grand philosophe".
      Bon sang, on peut dénoncer les idées de Millet, Zemmour, Rioufol et pas Finkelkraut? Et entre nous, je préfère largement Zemmour à Finkelkraut.
      Parce que Finkelkraut est ouvertement pro-sioniste, si on le critique, on devient antisémite, c'est cela que je trouve vraiment nâvrant...
      J'aime Chomski et c'est un juif, pas parce qu'il est juif, parce que j'aime ses idées, tout comme j'ai apprécié Lévinas plus jeune, Rosa Luxemburg, Anna Arendt, tiens j'aime beaucoup ce politicien israélien Amos Oz, le fondateur de "la paix maintenant".
      J'aime pas Finkelkraut parce que c'est Finkelkraut, comme Rioufol ou Millet.Point.
      Ce que Goux a sorti est complétement hors de propos

      Supprimer
    2. Elie Arié9/17/2012

      Ce n'est pas une raison pour faire un amalgame entre Brievic et Finkelkraut (on voit mal toute pensée sioniste ou antisioniste chez Brievic! ), encore moins de les qualifier (comme Matthieu, pas comme vous)d'"amis".

      Tout comme il est absurde de disqualifier toute la pensée de Finkelkraut parce qu'il est sioniste, et de la réduire au sionisme; il a écrit des choses passionnantes sur la culture et l'éducation, et que je partage totalement.

      Supprimer
    3. Je vous rappelle que Breivic a tué des jeunes militants socialistes préparant une manifestation de soutien à une Palestine indépendante...
      Juste un aparté.
      Mais vous pouvez aimer Finkelkraut, moi c'est pas ma came. Point.

      Supprimer
  4. Très beau billet.
    La réconciliation, c'est maintenant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun souci avec cela.
      Je reste juste moi-même.
      Merci

      Supprimer
  5. Baptiste N.9/17/2012

    @Rosa : Oui des amis physique semble avoir priorité sur les amis virtuel.
    Mais, n'en déplaise a certains, l'amitié à la même valeurs quelle soit conférée peu ou prou selon le moyens.
    Nous savons que vous êtes franche ici.
    C'est d'ailleurs ce qui agace, ce qui provoque tant de colère et d'amertume.
    Il ne faut pas vous en faire, les choses s'arrangent, et même quand ce n'est pas le cas elles changent, elles évoluent.

    Et le changement, même si il n'est qu'un recommencement (éternel), n'est pas un mal pour autant.

    Sachez, que pour ma part, et depuis longtemps vous avez tout mon soutient.
    Et je ne doute pas, que de nombreuses autres contributions de ce type vous seront manifestées.

    RépondreSupprimer
  6. Joli billet. Twitter comme les blogs sont propices aux emballements inutiles. ça n'empêche pas les désaccords de s'exprimer. Il faut juste raison garder. Elie Arié a raison: tenir un blog nous expose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. raison garder, oui, merci!
      De toute façon, je passe à autre chose

      Supprimer
  7. Billet un peu fouilli du coup toujours pas compris l'histoire.Mais si Jegou et toi êtes réconciliés c'est l'essentiel.

    RépondreSupprimer
  8. " J'ai pensé qu'il croyait pouvoir dialoguer avec eux, qu'il ne se rendait pas compte que ces gens, etc..." klar !
    Désolé mais soit c'est un âne soit c'est un hypocrite (ou les deux, d'après moi).

    On a l'impression que tu lui pardonnes n'importe quoi comme à un petit enfant qui ne sait pas ce qu'il fait.

    En fait, il t'a bien en main Nikolaï Pavlovitch Romanov dit Nicolas Ier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Moi je pense sur lui ce que j'ai dit dans l'article.
      Après, c'est lui qui a décidé de me remettre dans sa blogroll.
      C'est marrant, ni lui ni toi n'êtes d'accord.
      Mais il est évident que je réprouve toujours autant les racistes xénophobes.
      C'est dit.
      Mais ce serait leur faire trop d'honneur de leur consacrer tout mon temps.

      Supprimer
  9. Ben tu m'as aussi virée de ta blogroll ! Qu'est-ce que j'ai fait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est juste qu'il y a les posts les plus récents: si tu cliques sur tout afficher en bas, tu y es toujours

      Supprimer
  10. Elie Arié9/18/2012

    Pourquoi le droit au blasphème doit être absolument défendu:

    Pourquoi le droit au blasphème doit être absolument défendu:

    http://www.marianne2.fr/Le-droit-au-blaspheme-est-legitime_a222729.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, c'est qui qui fait de la pub?
      lol

      Supprimer
    2. Elie Arié9/18/2012

      Je n'ai pas un blog, ce n'est donc pas de la pub.
      Un lien évite de copier-coller ici tout l'article.

      Supprimer
    3. Un peu d'humour?
      Non?
      Détendez-vous un peu

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer