Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 2 novembre 2012

L'Ami Fritz: tolérance, histoire et vigilance

C'est un livre du XIXème siècle que j'ai lu étant enfant et qui est extrêmement désuet. Pourtant, d'un autre côté, il est encore très moderne.
L'Ami Fritz, d'Erckmann-Chatrian, l'action se passant dans l'Alsace occupée, prône la tolérance et l'amitié entre les religions, et met l'accent sur la  bonne harmonie des communautés.
Fritz est un jeune notable qui se réfugie fréquemment chez le meilleur ami de son père, un Rebbe Yiddish, qui lui prodigue conseils et philosophie.
Fritz tombe amoureux de Sûzel, une jeune anabaptiste dont la famille est sans le sou.
Ainsi, pour le mariage, le vieux juif donne une partie de ses biens pour que la jeune fille puisse se marier
La femme du Rebbe porte le fichu yiddish et la jeune Sûzel ne sort pas sans sa coiffe d'anabaptiste.
Les jeunes amoureux dansent sur la musique du bohémien juif Iosef.
Le pasteur et le Rebbe s'associent au mariage que tout le village célèbre dans la joie, ensemble.

Cet hymne à la tolérance et à l'amitié entre les religions n'a rien changé. Le siècle suivant a donné les évènements que l'on sait.

De nos jours, la culture yiddish s'est dispersée : certains ont immigrés dans l'Europe entière, les israéliens se sont servis de cette langue qui mêlait allemand, dialectes et hébreu, ancien afin de créer l'hébreu moderne.
Un de mes amis se plaignait de la disparition de ce courant juif purement européen, qui a été un des plus prolifique en matière de culture, un des plus touchés par la Shoah...

L'ami Fritz n'est pas un monument de littérature mais il peut au moins nous apprendre à être modeste vis-à-vis de nos anciens, ne pas les sous-estimer et ne pas être moins vigilant au sujet des dérives d'ostracisation que peut comporter notre société.  

Depuis quelques années, on célèbre à nouveau le souvenir du mariage de Fritz et Sûzel en Alsace, comme faisant partie intégrante de la culture alsacienne...
A méditer, pour plusieurs raisons...       

9 commentaires:

  1. LOUANCHI11/02/2012

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur rad.netio-alpes

    RépondreSupprimer
  2. Elie Arié11/02/2012

    "Erckmann-Chatrian", pas Chatriand!

    Pouvez-vous m'expliquer pourquoi vous avez publié le commentaire précédent, sans aucun rapport avec votre article?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le rapport n'est pas direct.
      Mais il s'agit d'histoire, un moment d'Histoire méconnu comme l'est la vie alsacienne du XIXème siècle de la communauté yiddish.
      Et puis, je suis bien plus tolérante que vous le pensez.
      Merci pour le rectificatif.

      Supprimer
    2. Elie Arié11/02/2012

      Vous êtes chez vous, vous faites ce que vous voulez; mais ceci m'amène à poser une question: "À quoi servent les commentaires d'un blog (en général, pas spécialement le vôtre ?"

      Supprimer
    3. Alors, là...je rentre du travail et j'ai pas franchement d'idées, vous devriez faire un article dessus, vous avez en plus l'expérience, je pense

      Supprimer
    4. Elie Arié11/02/2012

      Mais si, vous devriez bien savoir pourquoi vous ouvrez des commentaires sur votre blog, ce qui doit vous prendre pas mal de temps (répondre, censurer ceux qui sont hors la loi ou qui vous remettent en cause, etc.) :alors que vous pourriez ne pas laisser la possibilité de poster des commentaires...ce que presque aucun blogueur ne fait, et je me suis souvent demandé pourquoi.

      Supprimer
    5. parce que je me dis sincèrement que cela peut ouvrir une réflexion, un débat d'idées entre personnes qui se respectent.
      J'avoue que vous faites de plus en plus la démarche positive de commenter dans ce sens.
      Mais creuser le sujet, je ne me sens pas capable ce soir de le faire sérieusement.

      Supprimer
  3. Il me semble qu'il faut plutôt écrire : Erckmann-Chatrian.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer