Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 21 novembre 2013

Sarkozy, un embusqué, préparant son retour

Une nouvelle qui m' a ébahie, il y a quelques jours : Dominique de Villepin soutiendrait Nicolas Sarkozy si celui-ci se présentait en 2017.
Il y a des conditions à ce soutien :
Il faut un homme fort, un leader, dans ce pays qui malheureusement personnifie le pouvoir, quelqu'un capable de rassembler. Si Sarkozy devient cet homme-là, Villepin le suivra.
Si Sarkozy arrive à apaiser le pays en une seule nation forte de son ouverture, Villepin le suivra.

En gros, ce que je dis depuis le début sur la probable stratégie de l' ancien Président si celui-ci revient définitivement en politique. Comme on le dit dans son entourage, le tigre n' est pas devenu vraiment végétarien.
Sarkozy va se placer dans la ligne du gaullisme pur, celle de faire une synergie de toutes les bonnes volontés, sans tenir compte du parti d'origine, afin de réconcilier les Français. Une ligne au centre, ce que son ancienne femme Cecilia Attias, définit comme la seule stratégie capable de faire gagner les élections (elle explique dans son livre la défaite électorale de Sarkozy par ses dérives droitières, voire ultras).
En France, il y a entre 40 et 55% d'électeurs volatiles voire abstentionnistes. C'est eux que le futur Sarkozy vise.
Ses éloges au sujet de Chaban-Delmas sont éloquents à ce niveau.
Il pourra donc compter sur la Chiraquie si il suit cette ligne.

D'ailleurs, nous en parlions, en voiture, de la métamorphose de Sarkozy. Bon, faut dire que deux ans à parcourir le monde, observer les uns et les autres, il a eu le temps de prendre du recul. Il voit s'enfoncer ses rivals, empêtrés dans ses déchets buissonniens.
Surtout, il voit Hollande dans la panade.
Je pensais qu'il dirait sans doute ceci en 2016 :" Il faut rassembler la France, dans toutes ses forces vives, laisser nos différences nous enrichir, faire la chasse à tous les extrêmes mais dans un but d'apaisement etc..." je pensais à son histoire qu'il aurait érigé en symbole....

Mon mec m'a dit alors : "Mais tu n' y es pas. Il est pas aussi alambiqué et compliqué, l' animal.
Il va dire: Hollande et les socialistes ont divisé la France et les Français, quand ils ont fait l' unanimité, c'est contre eux. "
Puis il a ajouté: "Hollande est en train de construire un boulevard pour le retour de Sarkozy, il n'a qu' à attendre".

Effectivement, Sarkozy sait parler clairement et efficacement quand il veut. Hollande l' a battu car il est apparu plus déterminé que lui, dans le duel du second tour. Cela est déjà loin, en temps politique.
Ce parler franc et efficace est une des clés pour mobiliser un électorat.
Il reste 3 ans et demi avant la Présidentielle. Les actions du gouvernement ne satisfont pas. La grogne fiscale monte. Les exaspérations aussi.
Et Sarkozy a tout le temps de se refaire une virginité tout en promettant l' apaisement, la réconciliation, la baisse des impôts, le retour de,la France en tant que super puissance diplomatique, etc...

Après, comme on dit, les promesses n' engagent que ceux qui les écoutent. Viendra le bilan de ce quinquennat et des mesures phares du programme socialiste de 2012 réellement appliquées. Sarkozy aura beau jeu de dire qu'il a, lui, appliqué son programme en 2007, même si c'est faux ou vrai, même si les deux ont été autant ou mieux crédibles, le challenger a toujours l' avantage de ne pas être celui qui gouverne et qui s'en prend plein la poire.
Sarkozy trouvera toujours des mesures qu' il a faites appliquées , il risque donc d'être plus crédible.

On a vraiment l'impression de faire des cauchemars éveillés, en ce moment.
Quand j'ai soutenu Hollande en 2012, jamais je n'aurai pensé qu'on en serait là, fin 2013, avec une politique aussi limpide qu' un jour de brouillard entre chien et loup. Cela ne fait pourtant qu' un an et demi.

Et plus je vois pas d'éclaircies en ce moment.

Liens:
http://www.lefigaro.fr/politique/2013/11/20/01002-20131120ARTFIG00359-nicolas-sarkozy-entre-business-et-politique-son-coeur-balance-toujours.php
http://www.lefigaro.fr/politique/2013/11/19/01002-20131119ARTFIG00415-dominique-de-villepin-se-dit-pret-a-soutenir-un-retour-de-nicolas-sarkozy.php
http://bembelly.wordpress.com/2013/11/15/ce-sondage-que-la-droite-veut-nous-cacher/
http://sarkofrance.blogspot.fr/2013/11/le-point-sarkozy-de-la-semaine.html
http://www.despasperdus.com/index.php?post/2013/10/17/Le-Hollandisme
http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2013/11/la-pensee-est-le-langage-de-la-vie.html

9 commentaires:

  1. "Quand j'ai soutenu Hollande en 2012, jamais je n'aurai pensé qu'on en serait là, fin 2013, avec une politique aussi limpide qu' un jour de brouillard entre chien et loup."
    C'est parce qu'on a été habitués à des choses simples voire simplistes. Le bien c'était le libéralisme, le mal le socialisme. Il avait les bons travailleurs d'un côté, ceux qui voulaient travailler plus pour gagner plus et de l'autre ceux qui ne se levaient pas tôt le matin.
    Il y avait l'immigration choisie et les immigrés qu'on pouvait détester.
    il y avait le bon occidental avec son "progrès" et l'africain qui voulait rester à ses moeurs ancestrales.
    Il y avait le privé qui avait toutes les qualités et le public qui n'avait que des défauts.
    Il y avait la rentabilité d'un côté et le gaspillage de l'autre. Il y avait ceux qui se bougeaient les fesses et les assistés, les énergiques et les mous, les intelligents qui réfléchissaient pour les autres et les idiots demeurés,etc....
    Alors forcément, avec Hollande qui ménage la chèvre et le choux, qui voudrait réconcilier riches et pauvres, qui voudrait que tout le monde mette la main à la poche mais pas trop les pauvres et pas trop les riches non plus, qui écoute et qui change d'avis selon les circonstances, il y a de quoi devenir un peu schizophrènes .
    Et puis il y a le parti présidentiel qui suivait alors comme un seul homme, comme à l'armée et aujourd'hui il y a la débandade, les paroles et les opinions contradictoires tous azimuts. Même les ministres ne sont pas tou(te)s sur la même longueur d'onde .
    On n'est plus habitués à analyser froidement les propositions de lois , on préfère chipoter sur des points de détail pour avoir l'air de s'opposer comme tout le monde , pour ne pas paraître comme un vulgaire défenseur d'un gouvernement et d'un président au plus bas dans les sondages..

    Sarkozy nous refera donc le coup du monde binaire , le blanc d'un côté , le noir de l'autre.. ou peut-être le blanc et le jaune mais qu'importe, il sera forcément dans le camp des sauveurs , des "sachants", de ceux qui ne pensent qu'à la France.
    Chasse le naturel il reviendra certainement au galop On ne change pas d'un coup d'attitude personnelle , de personnalité . C'est un revanchard qui ne s'ignore pas mais qui attend son heure. Après tout 5 ans c'est court, il en sait quelque chose.
    Personnellement c'est ce que j'ai toujours craint, il n'est plus président mais nos lavages de cerveaux ont été bien faits. Leur formatage a bien fonctionné. Nous fonctionnons nous aussi au coup par coup, à l'image, au superficiel, à l'attitude de principe, à la posture pure et dure, à l'agressivité, au jugement sans appel, pas du tout à l'analyse, à la synthèse, au rapprochement de choses positives, à la solidarité.
    Car il est beaucoup plus facile de se dire je suis dans l'air du temps , de faire en sorte que rien ne bouge et surtout pas nos petits privilèges plutôt que d'essayer de comprendre et de faire en sorte que nous devons construire ensemble quelque chose qui soit viable pour tous et notamment pour les plus fragiles.
    Monde superficiel, idées jetables , voies sans issues, je crois que malheureusement on pourrait connaître peut-être encore bien pire, mais je ne veux pas être un oiseau de mauvaise augure , il reste encore 3,5 ans et d'ici là il faut bien vivre avec ce qu'on a...ou pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce qu'on disait en pleine période sarkozyste en 2008...c'est bien ce qui est problématique.

      Supprimer
  2. Soyons brefs. Citation.
    "Les Français sont des veaux"

    J'ai bien peur que tout soit dit. L'aventure de vraies solutions, qui seraient favorables aux plus pauvres (ceux qui ne sont jamais, non jamais, entendus) en prenant sur les plus riches et en secouant la tyrannie anglo-saxonne étendue via Bruxelles (OTAN et union européenne), cette aventure-là va effrayer le petit bureaucrate qui va bientôt avoir fini de payer son minable pavillon de banlieue de pacotille, et qui de ce fait se croit riche et important. Elle va même effrayer l'ouvrier smicard encore en CDI, vivant chichement en HLM, parce qu'il va défendre son emploi "sûr" ; ou la caissière de chez Lidl qui craint de perdre son emploi en miettes et à temps partiel. Les frileux, comptez-vous. Et rien ne bougera, et les beaux messieurs continueront à rouler derrière chauffeur sans être le moins du monde inquiétés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque part, nous avons les politiques qu'on mérite, oui.

      Supprimer
    2. Le problème de Hollande est qu'il a mis ses promesses de côté le lendemain de son élection et le "I am not dangerous" juste après son fameux discours est très mal passé. Les gens ne différencient plus une politique de droite d'une politique de gauche au niveau économique. Hollande décourage les gens de gauche et ouvre un boulevard à ses adversaires. On verra en 2014. Seule la non-réélection des élus pourra les faire bouger avec le risque que l'on sait. Un parti rôde, flaire la bonne affaire et risque de prendre des centaines de mairies.

      Supprimer
  3. Je n'y crois guère avec les casseroles qu'il traîne...

    RépondreSupprimer
  4. Ca serait prendre les gens pour des idiots. Mais bon, attendons de voir ...

    RépondreSupprimer
  5. Vous auriez pu mettre dans vos liens celui du premier article de blog à faire ce proostic:

    http://www.marianne.net/elie-pense/2017-la-reelection-de-Sarkozy-parait-inevitable_a250.html

    RépondreSupprimer
  6. D'où la redoutable nécessité de casser cette république-là avant 2017, avant 2015 même, avant la signature du GMT.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer