Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 2 février 2014

Et si je refusais l'identité de genre ? le Rapport Lunacek

Les sciences sociales ne sont pas exactes. Tout le monde le sait. D'ailleurs, même les sciences pures ne le sont pas exactement. En physique, par exemple, on se sert de modèles qu'on peut vulgariser par relatifs, on est obligé en astronomie et en physique quantique de se servir de modèles hypothétiques afin de poser des théories pour des études concernant les trajectoires des différents objets célestes, les composition de ceux-ci et leurs propriétés.

Partant de ce postulat, est-ce qu'on peut refuser les études de genre? Est-ce qu'on peut refuser une construction théorique d'un modèle social comme les gender studies, telles qu'on nous le présente en ce moment?
C'est un peu comme avoir le droit ou non de refuser le capitalisme, de refuser ou non le libéralisme.
On doit avoir théoriquement ce droit, en tant qu'être humain doté d'un cerveau, qui réfléchit. C'est de notre libre-arbitre qu'il s'agit.
On a le droit au débat.

Dans l'ex URSS, on n'avait pas le droit de contester le dogme du marxisme, aux USA, on mettait en tôle les communistes.

A-t-on le droit de refuser d'être classé en fonction de sa sexualité?
C'est effectivement comme cela qu'on définit l'identité de genre, les gens ne sont plus  des individus pensant librement, agissant librement, accessoirement de sexe féminin ou masculin, mais des individus qui seraient forcément classés selon leurs orientations sexuelles, et forcément brimées en tant que tels.
Nous serions tous formatés par la société pour nous conformer à un modèle hétérosexuel de dominance patriarcale, et ceux qui ne rentreraient pas dans ce moule seraient brimés.
Seulement, c'est en contradiction avec l'égalité, justement.
Si notre société nous formatait ainsi, alors pourquoi il y a t-il alors des homosexuels, il ne devrait pas en avoir, il me semble.
Je n'ai pas envie qu'on me classe dans l'hétérosexuelle se conformant à un quelconque modèle.
Ma sexualité me regarde, et je n'ai pas à l'afficher, et je n'ai pas à être jugée et classifiée selon celle-ci.

Effectivement, mardi, il va y avoir une proposition de résolution basée sur un rapport, dit Lunacek, du fait de la présidente du groupe des députés LGBT. Tiens, eux aussi, ils se classent selon leur sexualité.
C'est quand même chaud de se mettre à part, quand on veut être comme les autres.
Dans ce rapport, on parle effectivement d'imposer l'identité de genre comme une réalité et de l'enseigner à l'école dans toute l'Europe.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas lutter contre l'homophobie. C'est clair.

Mais la différence entre les gentils LGBT, moi, quand je discute avec un Trans ou un homo, je me fiche d'avec qui il va faire la culbute, je me fiche de sa façon de s'habiller, moi, je vois un être humain, accessoirement gays ou travesti.
Alors le genre qui n'existe pas, je crois que je vais choisir simplement de l'ignorer , et je refuse toutes ces études, toutes ces histoires, parce que j'ai encore mon libre-arbitre.

Je comprends que des députés UMP protestent contre ce rapport et cette résolution européenne s'ils n'y cachent pas leurs homophobie mais ça....je comprends même les arguments des chrétiens belges qui expriment très bien la problématique.
Un jour, un jour peut-être, on arrêtera les ghettoïsations, et on regardera son semblable comme tel, même s'il ne baise pas comme nous....Un jour...
Un jour, on arrêtera de se donner en spectacle et on se comportera tous comme des animaux doués de raison...

Ce billet n'est pas un soutien à La Manif Pour Tous, aucunement.
Et si moi, j'ai le droit de refuser l'identité de genre européenne, il y a des gens qui ont le droit de l'accepter, seulement, je ne veux pas d'un futur où on mettra ma sexualité sur mon passeport. C'est mon avis.

10 commentaires:

  1. Mais enfin! On ne mettra jamais ta sexualité sur ton passeport! d'où tu sors ça?
    Si jamais tu le tiens d'un truc sérieux, alors on est mal en effet!
    En revanche, rien n'empêche d'ajouter "biologique" à côté de "sexe" sur nos passeport tu vois. Enfin, c'est mon avis.
    Et puis, il n'est pas question d'imposer les identités de genre, mais de les prendre en compte dans la construction sociale des individus.
    Moi, perso, je défends les gender studies, je porte des jupes, je me maquille, j'ai les cheveux longs... Bref, il semble que mon sexe biologique soit en adéquation avec mon comportement social et je le vis très bien. Je ne suis pas brimée.
    Mais si demain, je décidais de m'habiller comme un mec et de ne plus être "coquette" parce que ça me soule, et bien ça me soulerait aussi que tout le monde pense que je suis devenue lesbienne. Parce que le problème c'est aussi ça: les préjugés qui veulent qu'un homme efféminé soit gay et une femme masculine lesbienne.
    Prendre en compte le genre dans la construction sociale des individus, c'est accorder plus d'égalité à celles et ceux qui, parce qu'ils ne se comportent pas comme leur sexe biologique le voudrait sont perçus comme des subversifs, des gays, des lesbiennes, des mal baisés, des impuissants, ou des frustrés, le tout, refoulé.
    En revanche, prendre en compte les identités de genre pour aider et accompagner les individus à se construire autrement que dans une norme hétérocentrée, alors là je suis pour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas dans l'ordre du jour, mais cela pourrait arriver,
      En tout cas, il y en a qui vont le demander, si cela continue.
      Blague à part, tu as une drôle de représentation des homosexuels en général. La plupart des homos hommes sont tout sauf efféminés, et les lesbiennes qui ne ressemblent pas à des camions ou des tracteurs (selon leurs termes) existent. Il faut arrêter de voir le lobby des LGBT comme représentatif.
      Tu n'empêcheras pas les gens, même bien intentionnés, de croire, alors que c'est faux qu'un mec efféminé a des tendances homosexuelles, et qu'une femme qui s'habille comme un homme d'être comme Balasko dans Gazon Maudit. On ne peut pas empêcher les gens de penser, et souvent, ils ne le font pas de mauvaise manières, ils sont curieux.
      Je dis juste que je me suis battue pour être prise au sérieux, de la même manière qu'un mec, au niveau de la réflexion et qu'un cerveau de nénette vaut un cerveau de mec, et que c'est son identité en tant que personne humaine qui compte à mes yeux, le sexe est une variable, juste une variable, comme les yeux bleus, la peau ou le reste. Je refuse les catégories, et le genre en est une, pour moi, même si Butler dit des choses justes, je crois qu'on complique trop les choses.
      Si tu aimes t'habiller ainsi, c'est que tu aimes ça, en tant qu'Elody, en tant que personne.
      C'est à nous de l'accepter.
      Comme je l'ai dit, tu as le droit de t'y être investie, et j'ai le droit de refuser tout ça aussi.

      Supprimer
    2. Par contre, cette variable féminine est incontournable de ma personne et en tant que femme, je suis féminine , hétéro et intelligente (enfin, j'essaie ;-).Si j'étais née homme, j'aurais été différent. Et j'ai même pas envie de savoir à quoi j'aurais ressemblé.

      Supprimer
    3. Erreur de manipulation, sorry :
      Didier Goux a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Et si je refusais l'identité de genre ? le Rapport..." :

      Le vrai "scandale", voyez-vous, très chère Élodie, c'est que, la plupart du temps, lorsqu'un homme est efféminé ou une femme masculine, ils sont bel et bien homosexuels. Et toutes vos "studies" viendront buter toujours contre cette évidence simple et difficilement réfutable.

      J'ajoute que, si le but de ces mêmes "studies" est de permettre aux filles de se vêtir un homme,, elles peuvent se faire hara-kiri tout de suite, vu que c'est une chose qui se voit depuis environ cent ans, et fort couramment depuis quarante.

      Supprimer
  2. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Cette course effrénée à l'égalité est idéologique et veut s'affranchir de réalités tangibles, biologiques en l'occurrence. A minima, il est légitime que tout ceci fasse peur aux parents, n'en déplaise au gouvernement. De mon côté, je refuse absolument que l'EN enseigne ce genre de théories absconses à mon enfant et sème le doute dans son esprit. Qu'on lui apprenne le respect de l'autre quelques soient ses différences, oui, mille fois, mais pas ce salmigondis d'idéologues déjantés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A leur décharge, vu que la majeure partie n'y comprends rien, je ne crois pas que les gosses y comprennent grand chose.
      Parfois, je me demande si ce n'est pas là l'avantage, après, cela ne fera pas avancer l'égalité, vu comme cela, les gosses sont solides, et les préjugés aussi.

      Supprimer
  3. Tu as écrit là un texte magnifique de retenue et de bon sens, Rosaelle. Tu me connais, je suis égalitariste. Et l'étant, je pense que si nous sommes tous égaux en droits et en devoirs, nous sommes aussi tous différents en face de la représentation que l'on a du sexe. Le "Il est interdit d'interdire" de mai 68 avait du bon. C'est à chacun(e) de se gérer, et en même temps, il est du devoir de chacun d'être ouvert à celle ou celui qui, pour des raisons diverses, a besoin de conseils, d'accompagnement, d'une simple présence. "Peace and Love". Ô combien ! Il ne s'agit pas d'être systématiquement conflictuel. Et si Elooooody se sent très féminine, c'est sa nature, et c'est bien, en même temps qu'elle doit supporter qu'une autre femme ne se ressentira pas de la même manière, et même l'aider éventuellement à s'assumer d'une façon différente : y compris devant l'éventuelle maternité.

    Il y a dans la Nature une richesse énorme, puisque deux feuilles de la forêt ne seront jamais tout-à-fait identiques. Gardons cette richesse pour tout et pour tou(te)s, c'est elle qui est précieuse. Loin du formatage du Meilleur des Mondes, et de celui trop bêta de "un papa, une maman....". Il n'y a aucune catégorie, il y a des Humains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il y a dans la Nature une richesse énorme, puisque deux feuilles de la forêt ne seront jamais tout-à-fait identiques. Gardons cette richesse pour tout et pour tou(te)s, c'est elle qui est précieuse. Loin du formatage du Meilleur des Mondes, et de celui trop bêta de "un papa, une maman....". Il n'y a aucune catégorie, il y a des Humains."

      Juste.

      Pour autant, le vouloir ni pourra "jamais" rien changé. (la différence sera toujours celle qui fera, que tel ou tel "objet" sera distinguable de celui qui lui est proche : par l'espace ou par la proxémie ; par la similitude ou la morphologie )

      Supprimer
  4. Sympathique votre visite sur mon Blog ! Haute-Savoie Guadeloupe même combats !
    Jean-Claude HALLEY

    RépondreSupprimer
  5. Et si toute cette agitation n'avait pour but que d'éviter les moqueries , les brimades et autres comportements plus graves vis à vis de la différence quelque soit la manière dont elle se manifeste si elle ne porte pas préjudice à autrui .
    On oublie la souffrance des concernés lorsqu'ils se rendent compte qu'ils ne correspondent pas à l'image classique de papa , maman .
    Il n'y a aucune théorie du genre enseignée à l'école car cette théorie n'existe pas c'est une étude en cours de chercheurs .
    Il y a une information sur la possibilité de contacter des professionnels en cas de problèmes .
    Ne refusons pas que nos enfants deviennent des humains dignes et responsables dans un monde ouvert à tous .

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer