Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 1 juin 2014

Les idéologies d'extrême-droite ne font pas un parti, le racisme n'ai rien de politique.

Dire que le FN est un parti politique est une imposture, un mensonge.
La politique est la manière de voir comment régir la vie de la cité, la vie de la cité inclut tous les hommes, les femmes, de toute condition et origine.
L'homme est un animal social, il est fait dès le début pour vivre avec ses semblables.
Celui qui n'y arrive est un sociopathe.

Quelqu'un dans mes contacts Facebook a reproché aux socialo-communistes, et oui, j'ai de tout dans mes contacts, de vouloir régler le problème du racisme par le bas.
Mais pourquoi reprocher aux politiques de quelque bord que ce soit, le racisme qui se retrouve dans tous les partis, ainsi que la maladie opportuniste que traduit la montée du FN?
Le racisme n'a rien de politique: il nait du refus de l'autre parce qu'on en a peur, mais surtout par lâcheté.
Le racisme nait de l'impossibilité de celui qui en est affecté d'adopter un comportement normal, social, face à un autre qu'il identifie comme un danger.
Le racisme est un problème pyschiatrique, une carence, qui s'apparente effectivement à une phobie et qui se transcrit par des comportements asociaux et marginaux, car même en s'associant, les racistes n'arrivent pas à s'entendre entre eux. Hitler a mangé Mussolini, Mégret s'est pris une branlée par la dynastie Le Pen etc...
Cette idéologie rassemble des gens hétéroclites judéophobes et sionistes, pro-chrétiens et laïcards forcenés.
Cette idéologie simpliste basée sur le contraire du vivre-ensemble n'a  rien de politique puisqu'elle ne gère même pas les éléments qu'elle considère comme extérieurs, dans son projet, car certains rêvent de déporter des français d'origine, qu'ils soient Africains ou autres, faire disparaitre simplement ce qu'ils croient être un problème. Quand l'homme considère son semblable comme une menace, c'est asocial et c'est un déséquilibre mental avéré, un sociopathe.

Mettre ensemble un groupement hétérogène de lâches, de marginaux, d'asociaux et de malades mentaux ne fera jamais un parti.
Cette idéologie doit être remise dans le domaine qui lui sied: celle de l'idéologie comme la secte, composée d'esprits faibles, manipulée par des opportunistes. Rien d'autre. Au même niveau que Boko Haram ou Al Qaeda.
C'est ce que je pense.

14 commentaires:

  1. Non seulement Hitler n'a nullement "mangé" Mussolini, mais il l'a même remis en selle en 1943. D'autre part, Mussolini n'était pas précisément raciste : les Juifs italiens n'ont commencé à avoir de réels problèmes que lorsque les Allemands ont pris le contrôle du pays, précisément.

    Pour le reste, vous délirez à peu près complètement, mais ce n'est pas grave : vous êtes de ces gens que le simple mot de "racisme" suffit à rendre amok

    Je trouve néanmoins amusant de faire tout un billet pour nous dire que les idéologies ne sont pas des partis, affirmation qui n'a rigoureusement aucun sens. Enfin, il faut bien que dimanche se passe…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce billet allait vous embêter. Je le savais.

      Il ne suffit pas de développer des idéologies d'extrême-droite pour en faire des partis politiques, cela va mieux?
      J'adore quand on me dit que Mussolini n'était pas raciste ;).
      Sans rancune.

      Supprimer
    2. Mais non, c'est à peine mieux ! Vous remplacez une formulation dénuée de sens par un enfonçage de porte ouverte : aucun développement idéologique, qu'il soit de gauche, de droite ou de l'extrême centre, n'est suffisant pour aboutir à un parti politique.

      Sinon, vous vous trompez : pourquoi cette suite d'imprécations et d'affirmations sans fondement me gêneraient-elles ? Pourquoi serais-je dérangé de vous voir ferrailler contre vos moulins à vent en les prenant pour des dragons ?

      Quant à Mussolini, la réponse est un peu courte… ce qui est normal : vous ne pourrez pas faire qu'il ait persécuté les Juifs alors que, au contraire, il a constamment résisté aux "amicales pressions" de Hitler à ce sujet.

      Supprimer
    3. Si, en général, un ou plusieurs penseurs politiques donnent un socle commun idéologique politique à une formation qui se retrouve dans ces idées-là. Le souci du web et des blogs, vous en faites vos choux gras, c'est qu'on doit simplifier un titre ou une phrase.
      L'idéologie n'est politique que lorsqu'elle a vocation de trouver un vivre ensemble satisfaisant, mais un vivre ensemble qui englobe toute la population et donne satisfaction à tous.
      C'est ce que cherche le PS ou l'UMP, même le FDG cherche cet équilibre.
      Je ne le vois pas dans Marine Le Pen.

      Supprimer
  2. "Quand l'homme considère son semblable comme une menace, " justement ! S'il est raciste, il ne le considère pas comme un semblable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà!
      A ceci près qu'il y a des gradations dans le racisme, l'état pathologique grave n'est pas non plus propre à tous ceux qui sont racistes.

      Supprimer
  3. Toutes les extrêmes-droites ne sont pas nécessairement racistes ( Franco, Salazar, Pinochet, etc.)

    RépondreSupprimer
  4. pour info de monsieur Goux

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140530.OBS9033/vladimir-poutine-grand-frere-des-fachos.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Bob, j'ai beau chercher, je ne vois aucun rapport entre votre lien et ce que j'ai pu dire. M'enfin…

      Supprimer
  5. Merde, je suis catholique et ai du mal à me dire "semblable" aux gens voilés et grands barbus. Que me préconisez-vous? Que je me convainque des racines musulmanes de la France pour que le décor soit plus doux?
    Votre phrase finale est applicable à la gauche. Tous ces partis ne sont composés que de petites sectes, à l'identique du front national pour qui je n'arrive pas à voter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous avez un sacré problème alors car ces gens-là sont comme vous, ils respirent de la même façon, ils mangent pour vivre et ils ont le même corps.
      Votre histoire de racines me fait rire: car la France n'a franchement pas de racines chrétiennes, ce n'est pas le christianisme qui a fait qu'elle existe, c'est même le contraire.
      Ensuite, votre histoire de mettre la gauche au niveau du FN ou de Boko Haram...
      Vous devriez consulter.

      Supprimer
    2. C'est le Christianisme qui l'a façonné, que vous le vouliez ou non, que vous vous tortilliez dans tous les sens ou pas. Pour les consultations, je pense légitimement pouvoir vous retourner le conseil. Le monde auquel vous croyez est celui qu'essaye de fabriquer nos élites, en faisant de la planète un milk shake humain, sauf que cette recette s'avère indigeste. Seul vous et quelques zozos le trouvent parfaitement cosmetible.
      Construire une république plurielle, laïque, avec des gens qui ont la foi chevillée au corps, une foi qui est différente du monde occidental et de ses péchés, vous en aurez du boulot pour faire croire au quidam que l'avenir sera serein.
      Je n'ai pas l'habitude de me faire des illusions, et le mix Islam/Judaïsme/Christianisme n'a pas que des beaux jours devant lui. C'est comme la science. QUand vous réunissez une mèche, un briquet et un pétard, forcément ça explose. Et toute l'eau douce du monde ne peut suffire à éteindre ce qui va malheureusement arriver.

      Encore désolé de vous faire part de mon avis, mais si vous trouvez que tout va bien, je vous renouvelle mes voeux de guérison.

      Supprimer
  6. La France n'a pas de racines musulmanes ? Oh si, Pierre, mais à des degrés divers selon les régions. Sans doute pas en Alsace, mais du côté de Narbonne, certainement. Sans doute pas en Bretagne, mais dans le Poitou, certainement.
    Ne pas oublier aussi que, quand nos campagnes s'enfonçaient dans les querelles de ducs, comtes et autres rois, les universités au pays des Ommeyades étaient les phares qui guidaient les penseurs de l'époque. Quant aux barbes et aux voiles, ce sont des affaires de mode. Dans les années 50 en France, oui, en France, une femme respectable ne sortait pas "en cheveux". Et quand nos politiciens ont-ils cessé de promener leurs belles barbouzes bien peignées ? Ce n'est pas si vieux.

    Stigmatiser pour ces détails, cela en dit long : sur les auteurs de ces ostracismes, pas sur leurs victimes. Pour le reste, enfant on m'imposa le catholicisme : je suis particulièrement heureux de m'en être débarrassé. Et le front national n'est que l'une de ces redoutables chapelles pétries de leur importance, pour lesquelles des conflits exacerbés entre personnes en difficulté sont bien plus importants et jouissifs que le bonheur de tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai jamais vu un militant FN heureux de vivre, resplendissant de bonheur malgré les soucis de la vie que nous avons tous.
      Toujours vindicatif, agressif, mal dans sa peau, comme tous ceux qui professent des idées extrémistes.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer