Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 25 août 2014

Courage et démissions

Voilà, Valls ou Hollande ont pris la décision qu'il ne fallait pas.
On n'a plus de gouvernement.
On va nettoyer les contestataires, changer les têtes?

Qui va-t-on mettre à la place?
C'est tout à l'emporte-pièce, aucune réflexion, on dégage.
Un patron qui vire ses employés, parce qu'ils lui disent: on est dans la merde, on va où? Et bien, le patron ultra-libéral il vire et il remplace.
Ce qui est interdit, un patron ferait ça, il serait lynché sur la place publique.
Attention, Montebourg et Hamon n'ont pas arrêté de bosser selon les directives du Patron, non, ils ont essayé de lui faire comprendre qu'il se trompe, et au lieu d'écouter, au lieu de se dire, peut-être qu'ils ont raison, non, on vire, on fait sa colère...

Ben, ça commence bien, cette rentrée!

En plus, saluons le courage de Valls qui est resté planqué derrière l’Élysée...Bravo!
Et dire que ce type est Premier Ministre...

Liens:
http://extimite.net/2014/08/25/donc-valls-demissionne-mais-reste/
http://gauchedecombat.net/2014/08/25/trop-de-gauchistes-au-gouvernment-il-saute-fauxcialistes/

13 commentaires:

  1. un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te souviens qui l'a dit et quand ça a été dit?

      Supprimer
  2. Il faudra quand même un jour que vous nous expliquiez ou vous voyez du libéralisme en France...

    Je vous rappelle de tout de même que nous sommes le pays développé le moins libéral du monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, vous êtes fâchés avec les paraboles?
      Justement, on est sensé être en France, pas un pays où quand un premier ministre fait un caca nerveux, on fiche en l'air tout un gouvernement.
      Bref...

      Supprimer
    2. Cela démontre à quel point c'est le bordel chez nous et à quel point la caste politique française est au bord du gouffre.

      Tant mieux, ils me donnent raison.

      Supprimer
  3. Auxi, 25/08/14

    @bobcestmoi : toujours aussi "démocrate" ! "Ferme ta gueule", splendide illustration de la conception de la liberté d'expression des socio-collabos, merci pour ce magnifique aveu involontaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "socialo-collabo", est-ce que ça amène des arguments afin de discuter?
      Ceci étant dit, le manque de discussion fait peur...

      Supprimer
  4. Il serait facile à Hollande de changer de politique s'il le voulait, il aurait une majorité pour ça.
    Que vous l'approuviez ou pas, vous pourriez lui reconnaître le mérite de ne pas dévier de ce qu'il croit ( à tort ou à raison) être l'intérêt du pays, même si ce n'est pas le plus facile pour lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La frontière est ténue: est-il tenace, têtu, entêté, teigneux...bref...le souci est ce qu'on ne sait nullement ce qu'il croit être bien au niveau de la France, en fait.

      Supprimer
    2. Têtu, cela ne fait aucun doute. Ajoutons à cela un total dévouement aux injonctions de Washington-Bruxelles, sous la houlette de la City de Londres comme il l'a imprudemment avoué. Il ne cherche précisément pas du tout le bien de la France, mais celui de ses mentors d'outre-Atlantique, outre-Manche et outre qui se dégonfle.

      Quant à socialiste, il faut arrêter de lui donner cet attribut, ou alors complètement changer la signification du mot lui-même.

      Supprimer
    3. @ babelouest

      Le mot "socialisme" a effectivement changé de sens, et ce n'est pas la première fois dans son histoire : je vous rappelle qu'à son origine, il signifiait ce qu'on appelle aujourd'hui "communisme".

      Si François Hollande adopte la ligne politique qui est, en gros, celle de tous les partis "socialistes" d' Europe, et dont l'instigateur fut Tony Blair, c'est parce que, comme eux, il est persuadé que toute autre est vouée à l'échec - même si elle serait beaucoup plus facile et populaire à tenir pour lui; désapprouver sa politique n'est pas une raison pour lui faire des procès d'intention qui n'ont aucun sens, il n'a aucune raison autre que ses convictions d' obéir, comme vous le dites, " aux injonctions de Washington-Bruxelles " (vous oubliez : "et de tout le reste de l'Europe, de l' Ouest comme de l' Est" !!!) "



      Supprimer
    4. Je pense, Élie, que vous vous trompez. Déjà, annoncer "Mon ennemi, c'est la finance", et aussitôt après foncer à Londres pour prêter allégeance à cette même finance, ce n'est pas... comment dirions-nous... correct. Il y a là de la perversité. C'est bien plus grave. Rien ne l'obligeait à faire voter le TSCG, par exemple. Et ce ne fut qu'un début. Cela va bien plus loin que des "convictions".

      Supprimer
  5. Par Auxi, 25/08/14

    Non, évidemment, vous avez raison. Je passais ici par hasard lorsque je suis tombé sur "bobcestmoi", à qui j'ai eu affaire sur un autre blog, et dont la réaction ("ferme ta gueule") ne m'étonne pas : ces gens-là sont des sortes de Témoins de Jéhovah avec lesquels toute tentative de discussion est vouée à l'échec. Ils sont emmurés dans un déni forcené, et prétendent qu'on ne fait pas de propositions réalistes alors qu'on ne cesse d'en faire, et qui pourraient aisément être financées : je pense à la gabegie hallucinante des partenariats public / privé, qui consistent à construire des stades qui resteront vides, des hôpitaux en rase campagne où personne ne se rend, des ronds-points en pagaille… et toutes ces sortes de choses dont les financements sont publics et les bénéfices privés…

    Désolé de m'être servi de votre blog pour ce règlement de comptes, il n'y aura pas de récidive. Pour votre information, je suis invalide à 80% et je dois vivre, si l'on peut dire, avec 895 euros par mois et m'apprête à renoncer aux soins, au péril de ma santé, faute de moyens pour payer ce que l'hôpital exige, alors que je suis censé être pris en charge à 100%.
    J'ai bien conscience de l'outrance de l'usage du terme "collabo", mais je ne trouve pas de terme assez sale pour qualifier ces gens-là. Je sais que RIEN ne sera fait pour des gens comme moi, et nous sommes des millions dans ce beau pays de France, qui continueront à crever la gueule ouverte, quoi qu'on vote – ou pas, car, en ce qui me concerne, la pantalonnade a assez duré.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer