Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 28 août 2014

Et pourtant en 2012, nous avons refusé la fin des 35 heures

C'était dans le programme de l'UMP, instillé par Copé, le pire est que Sarkozy n'y tenais pas plus que ça. Mais nous avons refusé à Sarkozy un deuxième mandat, ainsi donc que ses propositions.
Il n'y a pas plus gros référendum que celui des Présidentielles.

Pourtant, le gouvernement y songe: casser la durée légale du travail, casser les 35 h afin de renégocier branche par branche...C'est Macron qui le dit dans un entretien.
Oh, les ténors du PS s'en défendent, mais bon...Macron, lui, n'est pas élu, et c'est bien lui qui est au  ministère, pas Harlem Désir...

Fillon, sur BFMTV, s'en réjouit.
C'est beau, de se réjouir quand on bafoue la volonté populaire.

Le pire est que ça ne servira pas à grand chose, en terme d'efficacité.

Que disait le libéral Madelin en 2011?


"L'UMP propose d'augmenter le temps de travail par l'ouverture de négociations de branche, note M.Madelin. On reste stupéfait devant l'audace d'une telle proposition. A se demander si les ministres et les députés lisent les lois qu'ils votent ou font voter. Car, faut-il le rappeler, cette possibilité de déroger aux 35 heures existe déjà : c'est la loi du 20 août 2008."

 Et aussi sur le cout du travail, tant qu'on y est?

"L'UMP fait fausse route en plaçant la question du coût du travail au cœur de notre problème de compétitivité. C'est par la qualité, la créativité, la qualification, l'innovation et l'investissement que l'on dope la compétitivité." Pour M. Madelin, "l'avenir est aux bons salaires, pas aux bas salaires".
"LA VIOLENCE DES MOTS"
Sur ce point, au moins, la critique libérale rejoint celle adressée par la gauche."

En 2012, le programme économique de la gauche, celui qui fait qu'on a élu Hollande, c'était, entre autres, ça:

Ø      Pour dissuader les entreprises d’abuser des licenciements boursiers, augmentation du coût des licenciements collectifs pour les entreprises qui versent des dividendes ou rachètent leurs actions(...)

3-  Fiscalité des entreprises : priorité à la relocalisation et à l’investissement.
Favoriser la production et l’emploi en France en orientant les financements, les aides publiques et les allégements fiscaux vers les entreprises qui investiront sur notre territoire, qui y localiseront leurs activités et qui seront offensives à l’exportation. Moduler la fiscalité locale des entreprises en fonction des investissements réalisés. Engager la relocalisation d’usines dans le cadre d’un contrat spécifique. Pour les entreprises qui se délocalisent, exiger le remboursement des aides publiques reçues. Une distinction sera faite entre les bénéfices réinvestis et ceux distribués aux actionnaires : trois taux d’imposition différents sur les sociétés : 35% pour les grandes, 30% pour les petites et moyennes, 15% pour les très petites.

4-  Compétition mondiale – réciprocité : faire obstacle à toute forme de concurrence déloyale et pour fixer des règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale.
Rien en ce qui concerne le coût du travail, il suffit de voir que celui-ci n'est pas du tout trop élevé, contrairement à ce qu'on nous dit, avant Sarkozy, aujourd'hui Valls et Hollande, par rapport à l'Allemagne.
Ce que disait ce billet de blog de Médiapart à l'époque est toujours d'actualité:

"L’argument visant le coût du travail en France, qui pénaliserait la compétitivité des entreprises françaises, ne tient pas : le coût du travail n’est pas plus élevé en France qu’en Allemagne, en Suisse, en Belgique, en Italie, dans les pays nordiques, qui ont à notre égard une balance commerciale excédentaire. Lorsque Nicolas Sarkozy utilise la comparaison des charges patronales avec l’Allemagne, c’est trompeur.

(...)mais en revanche les charges salariales sont deux fois plus élevées en Allemagne qu'en France, car le salarié prend plus à sa charge sa protection sociale, mais en contrepartie il a un salaire net plus élevé qu'en France. De même que les impôts sont deux fois plus élevés en Allemagne qu'en France. Les salaires bruts avant prélèvement sociaux et fiscaux sont donc plus élevés en Allemagne qu'en France (+34%). Ce sont ces salaires bruts qu'il faut considérer pour considérer le "coût du travail" pour l'entreprise(...)
De plus, le coût du logement étant 2 à 3 fois moins élevé en Allemagne comparé à la France, le niveau de vie moyen est plus élevé en Allemagne. C’est aussi ce qui explique que malgré une plus grande précarité de l’emploi en Allemagne et les plus bas salaires à 6 euros nets de l’heure contre 9 en France, les plus bas salaires arrivent à un niveau de vie équivalent."

Mais le coût du logement, Valls, Macron, Hollande, ils s'en foutent car tout a été fait afin de freiner la baisser mécanique du logement depuis 2008.

En gros, comment voulez-vous que les gens se déplacent pour voter, quand on voit comment Hollande a trahi ses promesses, et les idéaux qu'il défendait en 2012?
Hollande a oublié qu'il a été élu contre Sarkozy, et le gouvernement actuel fait pire que ce dernier en terme d'action économique...en tout cas, c'est bien vers ça qu'on se dirige...

Notre Ministre de l'économie se fout des plans sociaux, il songe à la fin des 35 heures...

 



3 commentaires:

  1. http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26574

    RépondreSupprimer
  2. Le coût du travail, le coût du travail...
    Ces mêmes enfoirés qui hurlent sur le coût du travail en France sont ceux qui vont planquer leur argent en Suisse !
    Au fait, quel est le coût du travail en Suisse ?
    Bien plus élevé qu'en France (le Smic horaire à Bâle est quasiment e double du smic horaire en France !). Pourtant, la Suisse possède une balance commerciale largement positive !!! Un taux de chômage largement inférieur à celui de la France. Un niveau de vie largement supérieur à celui de la France. Un taux de pauvreté très largement inférieur à celui de la France et encore plus inférieur que celui de la "maginifique" Allemagne. Et ce n'est pas (et de très loin) uniquement en raison de son côté Paradis fiscal !
    D'ailleurs, Sarkozy (et l'UMP, c'est à dire ceux la même qui nous serinent sur le "coût du travail français qui est trop élevé) ne nous a-t-il pas très clairement indiqué que les paradis fiscaux, c'était fini ?
    Alors ? On se renie ?
    Pour ces tenants du "coût du travail" trop élevé :
    http://bernard-gensane.over-blog.com/2014/08/pour-ceux-qui-croient-aux-vertus-du-liberalisme-thatchero-vallsien.html

    RépondreSupprimer
  3. " nous avons refusé la fin des 35 heures "

    Pas sûr que nous ayons vraiment tiré le bilan des 35 heures...

    On sait que les entreprises y ont réagi non pas en créant des emplois supplémentaires, mais en augmentant leurs gains de productivité; le nombre d'emplois créés par les 35 heures n'a été que de l'ordre de 300 000, mais à un coût qui, s'il avait été utilisé autrement (investissements dans des secteurs d'avenir), en aurait créé bien davantage.

    Mais c'est une grande constante de la France, depuis 1974, que de préférer augmenter les avantages de ceux qui ont un emploi plutôt que de créer de nouveaux emplois pour ceux qui n'en ont pas; partager le travail était pourtant le but des 35 heures (une idée de DSK), mais les choses se sont terminées comme d'habitude...

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer