Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 19 avril 2015

On se sert trop souvent du peuple pour l'assassiner

Je ne conçois même pas qu'on puisse souhaiter la mort de quelqu'un, réellement, en inscrivant à nouveau la peine de mort dans la loi, même pour des pédophiles.
C'est au-delà de ma compréhension et j'ai pourtant un esprit très ouvert.
Cela, c'est en fait un argument qui est du domaine de l' humain, de la morale, je me sentirais salie qu'on tue en mon nom, me mettant dans la peau d'un meurtrier, fusse-t-il d'état.

Cela continue, ce débat, bien illustré par l'adhésion du FN au rétablissement de la peine de mort pour les pédophiles, avec le meurtre de Chloé, à Calais.
J'avoue que cela aurait pu être bien pire, encore, car à Calais, il y a tous ces immigrés illégaux, et si on en avait vu un pas loin, sans repérer le vrai coupable, on aurait très bien pu lyncher un innocent et ajouter au scabreux horrible de la mort d'un enfant.
Cette enfant décédée tragiquement, qu'on nous montre en exemple en bombardant de son image, de son histoire, alors que ce n'est pas la seule à mourir de manière cruelle.
Mais c'est celle-là dont on se sert sans vergogne, jusqu'à aller interviewer sa mère, quelle horreur...
Cette histoire déclenche la vindicte populaire.

Encore une fois.

La peine de mort, c'est idéologiquement dangereux, pour moi, c'est en plus condamner un innocent.
Souvenez-vous que Patrick Dils avait trinqué pour un autre, juste parce qu'on l'avait vu tout près de là où ces deux enfants avaient été tués, vers la voie ferrée, et qu'il avait trouvé les corps...
Souvenez-vous de Christian Ranucci, qui a été exécuté à cause d'un pull over, qui n'était pas à sa taille, il était tout petit cet italien immigré (eh oui dans les années 70, un italien, c'était mal vu), il avait une voiture qui ne ressemblait pas à celle du suspect mais il était pas loin, comme Dils, il avait été vu vers le lieu du crime.
Avec les conneries des Experts à la télévision, beaucoup croient que les erreurs judiciaires sont impossibles...la science médico-légale ne permet pas toujours d'élucider des meurtres. Aux USA, à Las Vegas, l'équipe des vrais "Experts", c'est un vieil officier de police qui a un kit d'empreintes et un hangar à l'air libre comme local...
On en renvient toujours au formatage des médias. Ceux-ci orientent notre indignation, en tout cas essaient et trop d'entre nous se font avoir. Souvent, d'ailleurs, ceux qui se font avoir doutent sur d'autres manipulations et autres formatages mais le meurtre d'enfant nous ramène trop à quelque chose d'innommable, car on est tous parents ou enfants.
Donc les erreurs judiciaires sont légions et attendre en prison qu'on vous tue, un jour, un autre, sans aucun répit, même si on a été la pire des ordures, c'est inhumain, c'est de la torture, et ça ramène pas les enfants à la vie.

Mais c'est surtout prendre les gens pour des cons.
La peine de mort, c'est cher, c'est très cher,ça coute à la société, quand on arrive à trouver le coupable et le condamner, car ça, c'est aussi l'ironie de la chose, une bonne partie des crimes sexuels pédophiles ne sont pas résolus...alors condamner des fantômes...à moins de trouver un étranger qui passe dans le coin...c'est le côté pratiques des exécutions, une fois que c'est fait, c'est irrémédiable et ça soulage la vindicte populaire.

La peine de mort, ça dissuade de rien du tout, les USA ont un taux de criminalité aberrant, et d'autant plus les États qui pratiquent la peine de mort. C'est prouvé statistiquement.
En plus, aux USA, comme en France, nombre d'innocents continuent à être relâchés, alors que la police scientifique existe maintenant depuis un moment. En plus, il y a une surreprésentation de la population Afro-Américaine, une surreprésentation des pauvres, les riches ayant des avocats, arrivent à y échapper. Souvent, ce sont les gens de milieu populaire qui réclament à corps et à cris le rétablissement de la peine de mort, alors que ce même rétablissement fera ses plus grandes victimes innocentes dans ses rangs, l'ironie de la fureur populaire est qu'elle se retourne toujours contre elle...

Et si on demande aux experts? La plupart des experts Nord-Américains vous le diront, la peine de mort ne sert à rien, ne dissuade en rien, n'a aucun effet .

Le seul effet que les experts s'accordent à trouver à ça, c'est que ça oriente la vindicte et la colère de manière sélective sur une solution de facilité à court terme mais qui n'empêche pas que se produisent encore des meurtres d'enfants par des pédophiles, ni les incestes, ni les agressions sexuelles, rien.
Car la seule chose qui permettrait d'éviter la pédophilie, c'est bien la prévention et l'éducation.
Aux USA, deux scandales ont récemment défrayé la chronique: celle des prêtres pédophiles, encore eux, c'est donc bien une histoire d'éducation, et celle des employés de Disney.
Récemment, on a vu aussi des enseignants en France se révéler des pédophiles.
Notre société encourage les frustrations, les égoïsmes, ne protège pas de la lâcheté des autres, les plus faibles ne sont plus protégés, et la déviance pédophile n'est pas diagnostiquée ni contenue.
Certains disent que c'est une maladie mentale, moi je pense que c'est une perversion issue de notre société.
Éradiquer la pédophilie de notre société, ce serait reconnaitre que notre société l'a engendrée et cela voudrait dire se remettre en question.
Il est tellement plus facile d'orienter vers la fausse solution ultime, le rétablissement de la peine de mort que Marine Le Pen soutient, vu, qu'en plus, comme d'habitude, ce seront les riches qui y échapperont, ceux qui ont les moyens d'avoir un bon avocat, comme les amis de Marine le Pen.

En fait, on se sert  trop souvent du peuple pour l'assassiner.
A méditer.







7 commentaires:

  1. Merci de ce très bon billet, que je relaie auprès d'ami(e)s...

    RépondreSupprimer
  2. Particulièrement bien analysé. Et toujours, pour de nombreux prétextes, le doigt se tend vers celui qui est "pas pareil", le plus vulnérable, celui qui ne pourra pas se défendre. Quelle lâcheté !

    RépondreSupprimer
  3. https://www.youtube.com/watch?v=QANmYI9N3kY

    https://www.youtube.com/watch?v=ZtMfvCDpBFg

    RépondreSupprimer
  4. Chère Rosaelle, on se sert inévitablement de tuer en votre nom ; sinon, on n'enverrait pas nos soldats faire la guerre ; par ailleurs il y a plusieurs façons de tuer, comme priver d'emploi, appauvrir, démoraliser, pousser au suicide, mais aussi ne pas vouloir reconnaître qu'il faut sauver la nation et laisser faire sous des idéaux qui ne tiennent pas la route face à la réalité, et aussi être pour la mondialisation et se dire écologiste, ce qui est totalement inconciliable (oui les pommes ne viennent pas du chili sur leurs papattes pour rejoindre nos étalages). Donc que vous le vouliez ou non, vous participez quelque part à des condamnations à mort !

    RépondreSupprimer
  5. Comme je suis d'accord avec toi, j'ai partagé.
    Beau billet.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. ..."En plus, aux USA, comme en France, nombre d'innocents continuent à être relâchés,..."
    Sur ce point je suis d'accord avec vous, ça je reconnais que c'est scandaleux !
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous trouvez ça drôle, qu'on enferme des gens innocents, au lieu des coupables?
      Et que du coup, on doive les relâcher, alors qu'ils n'avaient rien à faire en prison?
      Quand on se moque, on essaie d'être logique.
      Vous, là, vous dites que vous trouvez normal qu'on puisse enfermer des innocents, bravo la morale!

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer