Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 8 avril 2016

la pensée trash d'Elisabeth Badinter

Beaucoup de gens croient ou feignent de considérer cette femme comme une philosophe, avec des idées brillantes.
En fait, cette femme, selon moi, est le prototype même de la transgression stérile pour vendre et se faire entendre à tout prix, quitte à plonger dans les ordures de la pensée, quitte à user de trash, de poubelle idéologique.
Je m'en vais vous démontrer cette position qui n'engage que moi.

1-Elisabeth Badinter choque à tout prix depuis des années

Dans ses ouvrages, elle cherche à démontrer que ses concepts qu'elle met en valeur, des concepts soigneusement choisis pour choquer et pour aller à contre courant du bon sens , bien entendu supposé commun , pour pouvoir être réfuté, ces concepts à elle sont ceux qui doivent s'imposer.
Ce sont, pour la plupart des concepts qui choquent une bonne partie des gens, à tort ou à raison, amoraux, voir immoraux, s'abritant derrière son oeuvre de philosophe, Badinter n'en a cure.
C'est:
-l'instinct maternel n'existe pas : L'Amour en plus, 1980
-la mère est forcément incestueuse et pédophile: XY, de l'identité masculine, 1992
-les écolos veulent renvoyer la femme à la maison ( comme si des nanas n'aimaient jamais être femme au foyer.... Le conflit, la Femme et la Mère, 2010 .
Ce dernier point n'a pas marché donc elle a récidivé dans la provoc en sortant le fameux: il ne faut pas avoir peur d'être taxé d'islamophobe.
Quand on voit les thèses débattues de cette femme, on se dit que rien ne semble être franchement logique chez elle, et réellement, le fil conducteur de sa réflexion, c'est de choquer pour faire du buzz, du trash idéologique en somme, en digne fille de magnat de la pub, c'est assez amusant, vous remarquerez.
 Que diriez-vous à quelqu'un qui vous sort que les écolos veulent asservir la femme, que la mère est obligatoirement pédophile mais que l'instinct maternel n'existe pas? Franchement...Oui mais c'est Elisabeth Badinter.

2-Badinter présuppose et démontre ensuite:

Elle affirme et ensuite démontre, mais il n'y a aucun débat contradictoire chez elle.
Exemple: affirmant que l'instinct maternel n'existe pas, elle ignore soigneusement que les femmes veulent  adopter, souffrent de ne pas avoir d'enfant au point de revendiquer la PMA pour tous.
Autre exemple: en affirmant que la femme est prisonnière des pointes en tissu, les couches écologiques, si, si, et on ne rit pas,  elle oublie que les hommes maintenant sont de plus en plus actifs dans l'éducation de leurs enfants et même restent à la maison afin de s'en occuper.
En sortant son truc de la mère incestueuse, car elle nettoie l'enfant, le cajole, lui donne à manger, on se dit que c'est quand même bizarre que la plupart des gens normaux n'ont pas d'orgasme en se lavant les dents et que les hommes n'éjaculent pas à table...bref...
Donc ses tirades récentes sur le voile et l'islamophobie....ce qui est le plus curieux, c'est qu'un Valls la prenne pour quelqu'un de valeur idéologiquement...heu...oui, c'est Valls, en même temps, enfin voilà.

3-Badinter n'est donc ni philosophe ni sérieusement à considérer comme quelqu'un dont les idées compteraient.
Elle est soit illogique, soit trash volontairement afin d'exister, soit incroyablement de mauvaise foi.

C'est mon avis, bien entendu.
Mais il est assez argumenté pour être pris en considération.
Je penche sincèrement pour quelqu'un qui fait volontairement du trash, comme Morandini, comme Voici, comme d'autres, seulement on considère ces gens pour ce qu'ils sont: des amuseurs, des feuilles de chou, pas des penseurs idéologiques.
C'est hélas un des gros soucis de notre société.


18 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il faudrait vraiment remettre de vraies valeurs et de vrais principes en exergue, effectivement.

      Supprimer
  2. La gauche nantie n'est pas folle mais a toujours su justifier l'injustifiable pour préserver ses intérêts. (Les girondins et la guerre; Jules Ferry et le colonialisme...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le colonialisme et la gauche, c'est effectivement une grande histoire, Hollande et ses trois guerres nous l'a bien montré

      Supprimer
  3. "Gros soucis de notre société", sans doute, et en tous cas parfaitement emblématique de notre marigot médiatico-politique.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Le problème est que vous ne démontrez rien du tout, parce que vous restez à la surface des choses. Par exemple, vous ne voyez pas que l'absence d'instinct maternel n'est nullement incompatible avec le désir "irrépressible" de beaucoup de femmes d'avoir à tout prix un enfant, ce qui ne constitue rien de plus qu'un fort désir mimétique, le besoin de "faire comme les autres".

    Mais, au fond, on sent bien que ces questions ne vous intéressent guère, et que vous n'auriez jamais pris la peine de faire un billet pour tenter d'égratigner Mme Badinter si elle n'avait pas eu l'idée blasphématoire de s'en prendre à vos chers amis musulmans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je vais bien, merci.
      Vous êtes un troll de compétition, vous, il y a pas de doute.
      Alors, expliquez-moi pourquoi il y a ce besoin de faire comme les autres, il vient d'où? quelles que soient les religions, les sociétés, les évolutions, les siècles, pourquoi ça a toujours été comme ça?
      Gloire! votre racisme fait que vous êtes enfin d'accord avec une féministe de la pire espèce, celle des opportunistes, ça s'arrose!
      post scriptum: la "nature" incestueuse de la mère ne vous gène aucunement, c'est génial!

      Mais la grande question de ce commentaire, c'est surtout: est-ce que je vous ai manqué?

      Supprimer
  5. La nature incestueuse de la mère me semble en effet très discutable. Mais je ne pourrais me prononcer à son sujet qu'après avoir lu ce qu'en dit Mme Badinter (ce que je n'ai nulle intention de faire…). Pour ce qui concerne le désir d'enfant (dont je ne crois pas qu'il ait existé pareillement à travers les siècles, contrairement à ce que vous affirmez), je vous renvoie aux livres de René Girard, qui a passé l'essentiel de sa vie à étudier les ressorts et l'irrésistible puissance du désir mimétique.

    Je crois pour ma part que, dans ce domaine, le seul instinct avéré c'est l'instinct sexuel, l'instinct d'accouplement. Lequel, en principe, entraîne la reproduction. La nature n'a donc nul besoin d'un quelconque "désir d'enfant" pour perpétuer l'espèce humaine (ni aucune autre espèce de mammifères, d'ailleurs).

    Maintenant, il ne faudrait pas confondre ce prétendu "désir d'enfant" avec l'instinct maternel, celui qui pousse les femelles (et parfois aussi les mâles) à nourrir et protéger leurs petits, souvent au péril de leur propre vie. Mais alors, il ne s'agit que d'une composante particulière d'un phénomène plus général, qui veut que la première loi à laquelle est soumise une espèce donnée est celle de sa propre conservation, laquelle passe avant l'instinct de survie personnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parlais de ce " fort désir mimétique, le besoin de "faire comme les autres" qui a existé depuis toujours.
      Ensuite, sincèrement, c'est une belle démonstration, le mimétisme mais qui exclue tout le reste de la population mondiale,ceux qui ne sont pas chrétiens ,comme les bouddhistes, par exemple et les hindouistes. C'est dommage mais en tout cas, j'apprécie l'effort de démonstration.
      Ensuite, la sexualité ne se ramène pas à un instinct de procréation, mais bon, c'est un autre débat.
      Ensuite, l'instinct de conservation, c'est autre chose,il me semble, il existe chez les lions, par exemple, le comportement de tuer les petits d'un autre afin de préserver sa lignée,sa survie personnelle génétique, ce qu'une femelle ne fera jamais.
      Ensuite, le sperme des hommes tue celui des autres. Donc c'est aussi discutable.


      Supprimer
    2. Mais voyons : le désir mimétique n'a rien à voir avec la religion ! La preuve c'est qu'on le rencontre également chez les mammifères supérieurs, les singes notamment, mais aussi les chiens. Ainsi, d'ailleurs, que chez les très jeunes enfants qui ignorent encore qu'il existe des religions dans leur espèce.

      Dans le cas du christianisme (mais aussi, dans une mesure moindre, du judaïsme), il s'agirait plutôt de combattre les effets du désir mimétique qui, le plus souvent, conduit au meurtre du bouc émissaire. La lapidation, par exemple, illustre très bien l'unanimité meurtrière à laquelle conduit un désir mimétique exaspéré. Une logique que casse Jésus lorsque, devant la femme adultère, il dit à ses futurs assassins : « Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. » Or, nul n'est capable de prendre cette initiative, puisque tous ne veulent qu'imiter ses voisins.

      Supprimer
    3. Vous m'en apprenez des trucs, là.
      C'est dommage que je sois très occupée, je n'ai pas le temps de bien explorer cette théorie.
      Donc à voir.

      Supprimer
    4. Quand vous déciderez d'explorer un peu les livres de Girard, n'hésitez pas à m'en parler : je vous dirai par lesquels, à mon avis, il est préférable de commencer.

      Supprimer
  6. Commencer par le livre de René Pommier: "René Girard, un allumé qui se prend pour un phare"...:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est malin, alors qu'on arrivait à avoir un vrai débat, avec Didier Goux....mais merci du tuyau, toujours avoir des analyses contradictoires.

      Supprimer
    2. Pommier : l'une des plus consternantes badernes rationalistes qu'ait engendré l'université, qui pourtant n'en fut jamais avare ! Mais, au moins, en la personne de M. Spire, il a récolté les lecteurs que son “œuvre" mérite.

      Supprimer
    3. Les "arguments" de Pommier contre Girard sont à peu près tous de ce niveau-là : « si vraiment la lumière que René Girard prétend apporter aux hommes est d’une clarté aussi aveuglante qu’il le dit, comment se fait-il que personne ne l’ait aperçue avant lui ? »

      Il ne s'aperçoit pas, ce consternant pitre, que l'on pourrait dire cela de tous les grands découvreurs ou à peu près. Simplement parce qu'une vérité ne semble aveuglante qu'après avoir été révélée. En outre, ce que le Pommier stérile se garde bien de dire à ces lecteurs spiriformes, c'est que Girard lui-même ne prétend pas être le révélateur du désir mimétique puisque, précisément, dans son tout premier livre (Mensonge romantique et vérité romanesque– 1961), il montre comment les grands écrivains l'ont mis en lumière, de Cervantès à Proust en passant par Stendhal et Dostoïevski. Et il récidivera quelques années plus tard en consacrant tout un livre à Shakespeare, sous ce même angle. Enfin, Girard prend la peine (mais je ne sais plus dans quel livre) d'expliquer pourquoi, à son avis, la pleine révélation de ces choses ne pouvait intervenir avant la fin du XXe siècle.

      Supprimer
  7. Les théses de Girard sont séduisantes mais elles ne me convainquent pas. Je dirais la même chose de Pommier mais il est plus marrant. Dans la critique, je préfère des choses plus "adroites" (sans jeu de mot): https://jeanzin.fr/ecorevo/philo/girard.htm

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer