Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 26 juin 2012

Citizen Kane

Superbe chanson de Lavilliers, tragique, grandiose, démesurée, magnifiquement rythmée.
J'adore...La voix qui annonce le début est terriblement efficace, la chanson trépide, nous emmène...
Inspirée par ce qu'on a appelé longtemps et qui reste pour certains le chef d'oeuvre absolu du Cinéma, Citizen Kane, d'Orson Welles.
Ce film est fantastique, il vous prend et vous transporte dans ce qui est un des pires cauchemars qu'un individu peut se bâtir.
le Palais de Xanadu Kubilaï Khan
Bienvenue à Xanadu, un enfer pavé d'or et de pouvoir 

Résumé issu de Wikipédia:
Au début des années 1940, Charles Foster Kane meurt dans son manoir de Xanadu, en prononçant dans un dernier souffle « Rosebud » en laissant échapper une « boule à neige ». Ce dernier mot énigmatique attise la curiosité de la presse. Le journaliste Thompson est chargé de percer le mystère, et va rencontrer tous ceux qui l'ont connu durant sa vie passée. Ces rencontres au présent où l'on plonge dans ses souvenirs sont accompagnées à chaque fois de flashbacks qui lèvent toujours un peu plus le voile sur sa vie.
Tout jeune, il a dû quitter sa mère, qui se trouvait par hasard héritière d’une mine d’or, pour être élevé par un financier dans la perspective de sa fortune à venir. Devenu un grand magnat de la presse, il épouse la nièce du président des États-Unis, et espère faire une carrière politique, carrière qui s'interrompt lorsque l'on apprend qu'il trompe sa femme avec une pseudo-cantatrice. La première demande le divorce, et Kane épouse alors la seconde, qui se sépare de lui par la suite. Kane finit par mourir seul dans son immense manoir inachevé.
Chaque personne qui l'a côtoyé, comme Thatcher, Mr. Bernstein, Jedediah Leland, Susan Alexander Kane et son majordome, a une perception bien particulière du personnage, souvent très différente de celle des autres : les récits, même entrecroisés, ne font donc qu'éclairer certains aspects ponctuels de Charles Foster Kane.

 
Plan rapproché d'une rue à l'aube
Un journal sous des chaussures noires
Et le bitume gris d'un trottoir
Sur 5 colonnes 'halte à la fraude'
Fondu enchaîné sur le titre
Gros plan d'un immense portail
Et d'une pancarte en ferraille
Indiquant 'entrée interdite'
Contre-plongée et on devine
Les cheveux blonds d'un rédacteur
Qui dort sûrement depuis des heures
Le front posé sur sa machine

Il était curieux jusqu'au bout
Des plaisirs de la solitude
Du grand frisson de l'altitude
Dans le palais de Xanadu
Qui peut savoir jusqu'où entraîne
Ce grand requin des profondeurs
Qui sait toujours lorsque c'est l'heure
Si ce n'est Charles Foster Kane
Citizen Kane, Kane, Citizen Kane

Accepter à la rigueur la gloire
En finir comme un seigneur, pour voir
Se flinguer avec du style, savoir
Si la mort dînait en ville ce soir
Quand les rats sont partis
J'étais derrière la vitre
J'ai fourgué avant l'heure et changé la couleur
L'argent n'a pas d'odeur

L'argent n'a pas d'odeur
Qui sortira vainqueur
Les escrocs qui vous guident et qui poussent au suicide
Quelques petits voyeurs
J'ai noté fataliste
Mon associé tête de liste
Je le flinguerai tout a l'heure

II acceptait a la rigueur
La gloriole et son piédestal
En sentant qu'il finirait mal
Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs
Sa façon de se suicider
Reste tout à fait dans son style
Énigmatique et sans mobiles
Lui seul pourrait vous les donner

Gros plan civière et on emmène
Les cheveux blancs et la froideur
D'un grand requin des profondeurs
De Monsieur Charles Foster Kane
Citizen Kane, Kane, Citizen Kane ...

6 commentaires:

  1. ROSEBUD , ROSEBUD , ROSEBUD

    telle est la question

    RépondreSupprimer
  2. Rosebud.

    La question reste posée et aucune réponse n'est apportée. A chacun d'imaginer le sens donné à ce mot par un vieil homme aux portes de la mort.

    Cependant, Xanadu n'est pas un enfer. C'est la demeure d'un homme qui a bâti un empire, révolutionné la presse écrite. Sur ce point on peut fort bien ne pas être en accord avec la méthode, mais il n'en reste pas moins vrai qu'il a marqué son époque. Il n'y a pas de grandeur sans apparat et ce ne sont jamais les médiocres, ou les êtres normaux comme on veut, qui indiquent quelle est la marche du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finir seul sa vie sans êtres chers autour, qu'importe-t-il que ce soit un palais ou un taudis, je pense.
      Le souci, je pense est sur ceux que l'on trouve médiocre ou exceptionnels.
      Moi je crois au génie de l'humanité.
      On ne peut rien faire sans les autres, je pense.

      Supprimer
  3. si la réponse est donnée
    la dernière image du film c'est la luge du début (sur laquelle est gravée ROSEBUD - bouton de rose) quand il n'est qu'un gamin qui est mise au feu dans le ménage fait après sa mort

    il est mort en repensant aux petits bonheurs de son enfance que sa richesse ne lui a jamais permis de retrouver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cêst juste, oui...quelle mémoire, tu m'épates, là...

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer