Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 12 juillet 2012

Se pencher sur l'antisémitisme

cpcml.ca
C'est par rapport à l'article de Juan dans les Coulisses que je fais ce billet.
Il y a un débat fort intéressant sur le racisme et l'antisémitisme.

Tous, nous sommes globalement d'accord et cela me rassure, qu'il ne faut surtout pas confondre antisémitisme avec antisionisme.

Pour moi, les comportements criminels des sionistes en Palestine jette l'opprobre sur tous ceux qui sont juifs et créée un amalgame inacceptable. Des juifs qui n'ont rien à voir avec ça en sont victimes, et de la part de ligues juives extrêmes comme la LDJ ou le BETAR , et de la part aussi de toutes sortes de personnes qui confondent un français d'origine juive avec un colon sioniste activiste, par exemple.
De plus, on voit que beaucoup de personnes d'extrême-droite, dont Louis Alliot, se rapprochent des israéliens sionistes, afin de se donner une fausse respectabilité, un peu à la manière de Bush.
Qu'on ne s'y trompe pas: le fait de regrouper tous les juifs dans un seul Pays les arrange...cyniquement, on a presque l'impression d'y voir une arrière-pensée des anciens Nazis...Au départ, les USA ont eu cette arrière-pensée, afin de pouvoir se libérer d'un trop-plein de ce type de population...l'antisémitisme n'est pas si simple...
Je pense que beaucoup de personnes épousant la cause sioniste le font par opportunisme et cela n'en fait pas des enfants de coeur...

L'antisémitisme, ce sont des préjugés, comme le fait que les juifs seraient tous riches et influents, préparant un complot pour tous nous faire obéir....des affirmations ridicules qui préparent au racisme.

L'antisémitisme est-il du racisme? Pas si simple...il est vrai...voir le débat sur l'article précité...

Je pense qu'on peut ne pas aimer une religion sans être raciste, en fait. 
Mais se cacher derrière cela pour détester l'autre en propageant des idées dégueulasses, comme tous les arabes sont des tueurs en puissance à la kalashnikov qui gardent leur femme voilée sous clefs...ou les juifs sont accros au fric... dans ces cas-là, on peut donc dire qu'on cache son racisme derrière l'antisémitisme ou l'islamophobie, le juif ou l'arabe devenant un stéréotype à part, où l'individualité n'a pas sa part, où on lui dénie son caractère d'être humain unique, ayant sa personnalité propre et son histoire, ses propres caractéristiques.
Pour moi, on parle de racisme dans le langage courant là où on pourrait parler d'ostracisme, d'ethocentrisme ou de xénophobie, cela fait longtemps que ce terme a pris une autre signification que détestation d'une personne d'une autre race que la nôtre, puisque nous savons tous que les races humaines n'existent pas, bien que certains ne veulent pas l'accepter. 
Pour rappel:(sources ici)

Définition de l'ethnocentrisme


Etymologie : du grec ethnos, nation, tribu, et du latin centrum, centre.

L'ethnocentrisme désigne la tendance plus ou moins consciente à considérer le monde ou d'autres groupes sociaux en prenant comme référence sa propre culture ou son propre groupe social, en privilégiant les normes sociales de son pays, en les valorisant systématiquement ou en les considérant comme supérieures.

Cette surestimation du groupe social, ethnique, géographique ou national auquel on appartient peut conduire à des préjugés, au mépris des autres groupes ou cultures, voire au racisme.

La sociologie explique l'ethnocentrisme par l'auto-affirmation d'un groupe dans son environnement socioculturel, avec pour conséquence une dévalorisation des autres groupes. Ce phénomène peut se rencontrer dans tous les groupes sociaux quels qu'ils soient : bandes de jeunes, groupes professionnels, classe sociale, etc.

L'adjectif ethnocentrique qualifie ce qui manifeste l'ethnocentrisme ou qui se manifeste par ethnocentrisme.

Définition d'ostracisme


Etymologie : du grec ostrakon, morceau de poterie ou coquille d'huître sur lequel on inscrivait son vote.

A Athènes, dans la Grèce Antique, l'ostracisme est le bannissement d'une personne de la cité par décision de l'assemblée publique. Cette procédure d'exclusion temporaire, de dix ans, qui a fonctionné au Ve siècle avant notre ère, permettait d'écarter un citoyen considéré comme dangereux pour l'Etat.

De nos jours, le terme ostracisme désigne une attitude d'exclusion, de réserve ou d'hostilité envers une personne ou un groupe. Il s'emploie pour marquer un sentiment d'injustice et de discrimination.

Synonyme : éviction, bannissement, exclusion, expulsion

Définition de la xénophobie


Etymologie : du grec xenos, étranger et phobos, peur, effroi.

Au sens littéral, la xénophobie est la peur irraisonnée, maladive de ce qui est étranger.

Dans le sens courant, le terme "xénophobie" est plutôt utilisé pour caractériser un sentiment envers d'autres êtres humains.

La xénophobie désigne les sentiments systématiques de crainte, d'hostilité, voire de haine envers les étrangers, c'est-à-dire de ceux qui n'ont pas la même nationalité que soi ou qui n'appartiennent pas au même groupe (culture, religion, langue...). L'étranger est perçu comme une menace pour l'équilibre de vie et, donc comme un ennemi, ce qui entraîne des réactions de peur ou d'hostilité, ou les deux. Dans les formes extrêmes, la xénophobie peut dégénérer en haine ou en violence.

Les sentiments xénophobes se développent souvent dans les périodes de crise économique dont l'étranger devient le bouc émissaire ou lorsque deux cultures différentes doivent cohabiter.

Lorsque la xénophobie s'applique à des individus en raison de leur appartenance à une autre ethnie, on emploie abusivement le terme de racisme alors qu'il s'agit plutôt d'ethnophobie. La xénophobie trouve son origine dans une différence ou une confrontation, tandis que le racisme contient l'idée de supériorité d'un groupe par rapport à un autre, sur des critères d'apparence physique.

14 commentaires:

  1. Réponses
    1. De rien, c'est ce que j'aime dans la discussion, elle permet toujours d'aller plus loin dans ses propres idées et d'amener d'autres rebondissements.
      Merci à toi
      Et pense à tes vacances!

      Supprimer
  2. Anonyme7/12/2012

    Sujet trop vaste et trop complexe, il y a des tas de bouquins qui ont été écrits là-dessus; voir l'énorme "Histoire de l'antisémitisme" de Léon Poliakov, allant de l'Antiquité au XXe siècle.

    Ce sont les limites de la superficialité d'un blog, tout ne peut pas être analysé sérieusement en quelques paragraphes.

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, on doit synthétiser, et ensuite, on reproche les formules, comme à Juan, souvent.
      C'est pour cela que les commentaires sont appréciables.
      Je sais que certaines personnes ne veulent pas comprendre que les victimes du sionisme en Europe sont des personnes qui n'ont rien demandé, qui sont de confession juive et ne se sentent pas concernés par ce que fait Israël.
      Amicalement
      merci pour le passage et la citation de Poliakov

      Supprimer
    2. Anonyme7/12/2012

      Analyser de façon simple ce qui est complexe est une des formes (souvent involontaires) de la tromperie.
      À quand un débat sur la théorie de la relativité?
      Il faut admettre que les blogs et forums ont leurs limites.

      Elie Arié

      Supprimer
    3. OUI MAIS:
      C'est mieux que rien, non?
      Vous savez, faire un article fouillé, complexe, de type universitaire, un truc qu'on ne lira pas, et donc qui n'aura aucun intérêt...
      Ces limites sont vous parlez sont aussi ceux des journaux, journalistes et les mêmes que vos billets dans Marianne.
      Ici, il est marqué que les gens doivent se faire leur propre opinion.
      Rien n'est faux ni tromperie dans ce que j'écris, il me semble, puisque la trop grande franchise dont je fais preuve est source d'assez d'attaques.
      Cordialement

      Supprimer
    4. Il est très bien votre billet, Rosaëlle ; même si on aborde des choses complexes, on peut poser des bases au départ d'une discussion...
      Tout à fait d'accord aussi avec votre opinion ci-dessous sur la malheureuse Palestine.

      Togram

      Supprimer
    5. C'est Elie, il est comme cela.
      Merci!
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. Très bon billet. C'est une discussion que j'ai souvent eue en Palestine. J'en suis arrivé à la conclusion que c'est un problème européen, surement du à un passé pas encore digéré...
    Il semble qu'il n'y a pas ce problème en Amérique du Sud, dont bien des pays et leur population sont bien plus en avance dans l'action pour une Palestine libre et indépendante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai des amis asiatiques: c'est pire, ils ne savent même pas que la Shoah a existé...et ils ne comprennent pas le soutien de certains occidentaux dus à ce que certains appellent le Shoaïsme.
      Nous ne pouvons pas subir indéfiniment ce qui n'est plus de notre responsabilité en laissant massacrer le peuple palestinien pour une expiation imaginaire.
      Merci!

      Supprimer
  4. En lisant la phrase : "l'antisémitisme ce sont des préjugés, comme le fait que tous les juifs seraient riches, ..." et je viens justement de lire ceci http://www.europalestine.com/spip.php?article7462 et comme on le dit dans l'article si cela se passait en France quel tollé n'aurait pas fait le Crif (et, pour une fois, à juste raison).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord, c'est du grand n'importe-quoi...on atteint des sommets dans l'hypocrisie...lien édifiant.
      merci!

      Supprimer
  5. Rosaelle écrit que l'antisémitisme n'est pas simple. Une fois bien défini il le devient. Elle donne aussi les définitions d'ethnocentrisme, ostracisme et xénophobie, mais a oublié celle d"antisémitisme. Par construction même du mot, il signifie "être opposé aux sémites". Bon : alors qui sont les sémites?
    Ce terme a des origines bibliques: il désigne les descendants de Sem, un des fils de Noé. Sem est celui qui est revenu sur les terres de Palestine, Israel, la Galilée, la Samarie, la Jordanie bref, cette zone. Ses descendants ont peuplé cette zone et celles qui l'entourent : l"Égypte, l'Iraq, l'Iran (alors appelé la Perse), la Turquie (où s'était déposée l'arche), la Syrie, le Liban, l'Arabie, la Lybie bref, ce qui entoure Israel et Palestine. Les sémites sont donc habitants de cette grande zone.

    Parmi ces peuples on remarque une assez grande solidarité. Un, et un seul, se démarque : Israel. En effet, il est le seul à s'être mis à dos tous les autres sémites et à leur avoir fait la guerre. Il y a eu des guerres entre Israel et d'autres pays sémites comme l'Égypte, la Palestine (évidemment!) et d'autres, et présentement Israel prépare encore la guerre aux sémites d'Iran. Mais c'est le seul : les tensions entre les autres peuples sémites sont rarissimes. Alors on peut se demander qui, au juste, est antisémite?
    L'histoire répond : le peuple qui a commis le plus d'action contre les sémites est Israel.

    Et c'est eux qui se plaignent de l'antisémitisme. Tout juge et tout criminaliste compétent savent bien qu'il est très fréquent qu'un criminel accuse sa victime pour se poser, lui, comme victime. L'inversion est un phénomène bien connu en dynamique de l'abus et de l'oppression (DAO). La généralisation (prendre un cas particulier et en faire une situation généralisée) est un autre trait des abuseurs et des criminels. Comme appeler l'antisionisme "antisémitisme".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un peu de ça dans les tenants du sionisme, oui.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer