Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 13 août 2012

Loi et Ordre ou Justice et Responsabilité?

Juan a posé la question: comment pouvons-nous nous positionner face à la loi et l'ordre?
L'ordre me dérange un peu.
C'est pour moi un sujet délicat : je vis dans une société dans laquelle j'accepte les règles, que je respecte.

Pour autant, je n'aime ni la normalité ni le normatif, tout ce qui touche à une uniformité, ce n'est pas parce que je suis égalitariste dans les droits civiques que j'accepte le nivellement des différences.

L'ordre, je n'aime pas ça du tout dans l'écriture. La créativité a besoin de désordre, le foisonnement d'idées a certes besoin de rigueur mais la rigueur et l'ordre sont des outils, pas des buts. Quand on s'exprime sur un sujet, j'ai toujours préféré la spontanéité au formel, la musicalité des phrases à l'ordre des mots.

Alors, l'ordre, je pense que ce n'est pas cela dont je parlerais vraiment en ce qui concerne la sécurité de notre pays.
Comme le dit Melclalex dans sa pensée du dimanche...
C'est la première des choses à laquelle j'ai pensé quand Juan a écrit son billet.

La sécurité, ce n'est pas faire régner l'ordre. L'ordre est toujours relatif par rapport à la façon dont on le perçoit. D'ailleurs, les sociétés totalitaires qui ont toujours axés sur un ordre moral et social pour fonctionner n'ont jamais duré.
L'ordre doit être adapté en fonction de la société et non le contraire, il n'est rien sans la notion de justice et la première de ces justices est la justice sociale.

La loi aussi suit la même logique: elle doit être juste si elle doit être adoptée par tous. On n'impose pas une loi qui ne peut être suivie par le plus grand nombre, sinon on créé un déséquilibre, forcément. 

Un exemple tout bête: le port du pantalon toujours prohibé par la loi pour les femmes n'a jamais été appliqué, puisque cette loi allait à l'encontre de l'évolution de la société.

Je terminerai juste avec une réflexion que j'ai partagé avec une dame élue locale:
Elle me disait que la Justice avait été une des grandes failles du Gouvernement Sarkozy. La Justice réelle n'existait plus. La Justice pour tous...

Un exemple de ce dont elle me parlait:
Les gens du coin avaient demandé des contrôles contre la vitesse excessive dans le village et ce sont les mêmes qui se sont fait attrapés en premier.

Les gens ne sont plus responsables, voilà ce qu'elle pense.
On ne peut demander à l'ordre des forces de sécurité de réparer les conneries des autres.
Peut-être est-ce aussi le revers de la loi qui punit sans prévention?
j'ai été sanctionné donc je ne suis plus responsable, se disent souvent les gens...Et puis, pas vu, pas pris...
Je pense qu'elle n'a pas tort.

La loi et l'ordre: il manque donc des adjectifs et des compléments à ce groupe nominal.
 La loi doit accompagner la société et l'ordre doit être appuyé sur la justice, et la première des sécurités, c'est maintenant encore plus la liberté.
La liberté de pouvoir travailler, la liberté de pouvoir manger à sa faim, la liberté de créer des richesses, de la valeur ajoutée, la liberté de pouvoir vivre sans être victime de discrimination pour trouver un travail, se loger etc...

La liberté ne veut pas dire liberté de transgresser la loi mais il faut aussi mettre les gens en position de ne pas avoir la tentation de le faire.
La liberté de faire des études pour avoir un avenir dans les quartiers difficiles est bien plus important que l'ordre dans les cités. Car l'ordre se fera naturellement quand les banlieues auront les moyens de se développer comme d'autres quartiers des villes.
Et je me fiche des avis sur mon pseudo angélisme, si jamais, au cas-où cela démange certains du clavier.

Oui, la liberté , cela ne veut pas dire répandre la haine, le meurtre, le vol non plus, tout ce qui nuit aux autres...en fait.
C'est ici affaire aussi de Justice et de Responsabilité.

4 commentaires:

  1. Un exemple de ce dont elle me parlait:
    Les gens du coin avaient demandé des contrôles contre la vitesse excessive dans le village et ce sont les mêmes qui se sont fait attrapés en premier.

    c'est un grand classique
    tous les policiers te le diront

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça qu'il faut vraiment changer

      Supprimer
  2. Moi je ne comprends que la gauche estime correct d'appliquer une loi de droite (et que la gauchosphère approuve).
    J'ai bien aimé ta première réponse à l'article de Juan. J'ai même appuyé tes dires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu, merci!
      Mais comme beaucoup ne voyagent pas, ils ne se rendent pas compte comment tout bouge sauf en France.
      Je ne pense pas que toute la gauchosphère approuve. Mais effectivement, je pense qu'il y a toujours la tentation de se justifier face aux reproches de laxisme, et c'est fatiguant. C'est vraiment fatiguant.
      Il y a un vrai virage à prendre dans la politique de gouvernement et ça tarde trop, je trouve.
      Enfin, c'est mon avis.
      Bonne journée

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer