Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 1 octobre 2012

Parlez-moi

Parlez-moi 
Parlez-moi des lendemains qui chantent, parlez-moi d'avenir, parlez-moi d'un futur meilleur, d'un monde où nous nous rendions compte que nous sommes tous nécessaires les uns aux autres, où nous n'avons qu'une terre, et que nous y sommes encore plus seuls coincés dans notre individualité...
Vous, les politiques, que faites-vous de cela?
Qu'avez-vous oublié?
On ne bâtit pas sur du sang et des larmes si l'espoir n'est plus qu'un mot vide, une notion chargée d'inutile.

Mais parlez-nous un peu de ce qui va, vous les médias, vous et vos caméras, vous et vos penseurs éditocrates, ne représentant qu'une machine impersonnelle qui condamne ou montre, qui se plaint, qui se moque...
Parlez-nous de ceux qui trouvent, de ceux qui améliorent, de ceux qui cherchent une solution, ce qui cloche on le voit, pas besoin de nous l'exhiber...

Montrez-nous aussi des sourires, des histoires vraies qui finissent bien, des gens qui valent le  coup...

Parlez-nous du destin qu'on peut changer, de grandes choses qui arrivent, espérer, ce n'est pas vain, le bonheur il se créée, il se construit, il se partage...

Il est plus facile de faire la guerre que de construire la paix, de critiquer que d'améliorer.

Et si nous réapprenions à penser en positif: ce n'est pas l'apanage des faibles ou des naïfs, cela suppose bien plus de courage, de résistance... 
Parlons-nous...

 

11 commentaires:

  1. hélas les trains qui arrivent à l'heure ne feront jamais autanty d'audience que ceux en retard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi à nous de changer ça, non?

      Supprimer
  2. Parler oui, mais surtout agir : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qZvyTTFy9Yc
    "Quand une multitude de petites gens dans une multitude de petits lieux changent une multitude de petites choses ils peuvent changer la face du monde. (Erich Fried)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en se parlant qu'on peut agir:-), non?

      Supprimer
  3. Baptiste N.10/01/2012

    Un ptit coup de blues ? Passager sans doute !! Allons faire du sports pour évacuer tout cela. Ou un ptit RPG, au choix :) .

    Dans un monde où le monopole des émotions tristes, et joyeuses est détenu par l'im-média(-t-s), à nous, de mettre en lumière, ce qui se fait de vivant, de chouette, de sympa.

    Anecdote : Récemment, j'étais malade, nez bouché, gorge enflée. On se met a regretter notre bien portance perdue.
    Puis, viens l'heure des premiers signe de la guérison, quel bonheur !
    Le délice de retrouver l'usage de ces narines, de respiré couramment, manger sans constriction.

    Révisons donc, nos positions, soyons heureux de petites choses, qui ne sont en faites, petites que par leurs manques d'appétits. Elles ne promettent rien, et vous donnent ce qu'elles s-ont, à la différence, de celles plus grosses, qui ne se suffisent pas à elles même. Vous savez, un peu a l'image de la drogue, l'addiction, toujours plus, frustration insatiable.

    Je remarque et je m'en excuse, pour ici et pour toute les autres fois, que je ne suis pas forcement très clair, et heureusement cela ne dessert que moi.

    Ne vous inquiétez pas donc, car le soleil reviendra bien vite.
    Ou plutôt faite donc comme moi, laissez a ceux qui le souhaites le terrain des passions et des possessions. Je parle ici, de coupez la télé, d’arrêter la "politique", de vous en tenir a quelque chose d'autre. Ne le prenez pas mal, surtout, car le commentaire est simplement dispensable (tout au plus une tentative). (Remarque : Tentative de désertion ? Vous avez dit résistance passive ... collaboration passive.)

    "Montrez-nous aussi des sourires, des histoires vraies qui finissent bien, des gens qui valent le coup..." : Les sourires commences ici pour ma part, là où s'expriment des êtres humains, qui respect se qu'ils sont, pour mieux en respecter les autres.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve votre billet très touchant .
    En effet ce n'est pas toujours facile de positiver car les médias sont là pour nous mettre devant les yeux tous les jours que les hommes sont moches , barbares , sanguinaires menteurs , prétentieux , machos , guerriers , agressifs , cupides , intéressés ,calculateurs , malhonnêtes, pervers , j'en passe et des plus tristes .
    Les exactions et les horreurs s'enchaînent à un rythme d'enfer nous faisant croire qu'autour de nous tout n'est que chaos et que chacun doive se débrouiller comme il le peut dans ce cloaque infâme.

    Les romans dégoulinent de sang , les films et les séries policières aussi et ne parlons pas ( justement) des jeux vidéos qui consistent à de descendre le plus d'adversaires en un moindre temps!
    Alors comment s'en sortir quand on a baigné dans cette secte satanique depuis notre plus tendre enfance, quand la compétition et l'agressivité sont les maîtres mots de notre société , quand on nous apprend depuis qu'on est né que "l'autre" est forcément le danger , l'ennemi à abattre car il est corrompu jusqu'au bout des doigts de pieds?
    A l'humain il reste heureusement la parole
    On ne comprend malheureusement que trop tard que la parole apaise et réconforte , que ce que recherchent la plupart des êtres humains sur cette planète c'est un peu de chaleur et de reconnaissance.
    Oui il y a des tas de gens biens qui font de jolies choses ,même en politique ça existe .
    On peut changer les choses chacun à sa manière en commençant par ne pas agresser les autres , par les écouter , leur répondre quand ils vous posent une question , et surtout prendre en considération ce qu'ils vous disent à condition bien sûr que ce ne soit pas des insultes.
    Fuir l'agressivité ( très courante en politique) et n'écouter que son coeur .
    Quand on n'a plus ou quand on n'a pas on donne me disait ma mère quand je me plaignais de n'avoir pas tout . Quelle leçon d'humilité et de courage et de joie de vivre nous a-telle appris alors qu'elle avait perdu deux de ses filles décédée très jeunes !

    Je me suis évertué à appliquer cette théorie et je puis vous dire que ça marche beaucoup mieux que tous les antidépresseurs

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baptiste N.10/01/2012

      Très beau commentaire, je m'incline. Bien écrit qui plus est.
      Ce n'est pas la première fois que je vous remarque, mais c'est seulement la première fois que je vous le signifie.

      Je vous cite le passage qui ma le plus touché : "Oui il y a des tas de gens biens qui font de jolies choses ,même en politique ça existe .
      On peut changer les choses chacun à sa manière en commençant par ne pas agresser les autres , par les écouter , leur répondre quand ils vous posent une question , et surtout prendre en considération ce qu'ils vous disent à condition bien sûr que ce ne soit pas des insultes. "

      Rien à ajouter.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Baptiste N .J'ai beaucoup aimé aussi ce que vous avez écrit . J'aurais dû aussi vous le dire.
      Et merci surtout à Rosaelle qui est beaucoup plus intelligente et beaucoup plus subtile et raffinée que des goujats veulent bien essayer de le dire ou de le démontrer.
      Ils peuvent parler beau mais leurs propos sentent la haine et le mépris.

      Supprimer
    3. Baptiste N.10/02/2012

      Comme je l'ai dit a Rosa par le passé, ne me remercier pas. Je ne fais qu'exprimer mon ressenti. Il est donc naturel pour moi de l'exposé de la sorte, c'est ce qui me semble juste et encore.

      Ne vous inquiétez pas trop, j'écris surtout pour apprendre a écrire, m'impliquer aussi, obtenir quelque fois des réponses. Il n'est donc pas obligatoire de me répondre, bien heureusement. Je veux dire par là qu'il n'est pas d'obligation de le faire.

      Moi, je note une chose, encore, les gens qui reproches, qui vilipendes, sont les même qui loue, qui congratule. Ce ne sont que des inverses, qui s'exerce. Et de lire, comme tout récemment encore, que seul la critique construit, me fais sourire. Puisque la critique, pour la critique est tellement aisée. Vous savez des phrases comme celles, "oh c'est bien toi que j'ignore" à l'intention de celui qui dit "oh c'est bien toi que j'insulte", me semble tellement plus difficile a tenir, que l'agressivité primaire dont on fait preuve par instant. Je cite, cette phrase, divulgué par un poète noir, Kery James, l'ayant lui même emprunter a quelqu'un d'autre, phrase qui me parue révélatrice.

      Bref, je suis triste, que souvent les gens négliges des pans entier, sous des prétexte fallacieux, en oubliant que derrière l'apparat bien souvent, se caché le néant ou l'infini. Alors certes au fond quels importance ? Mais finalement, j'ai bien peur, que la peur soit une conviction et non un choix par défaut. De fait je n'autorise pas les gens a détruire par ignorance, donc par croyance. Si seulement ils savaient... Que plus l'on sait, plus l'on est misérable. Que moins l'on a, plus l'on donne. Et que le vide est plus riche que ce qui semble plein. Parce que les leurres, ne sont pas dans l'absence mais dans la présence.

      Bref je m'égare. Ce n’était ni succinct, ni arrêtait, si cela vous inspire tant mieux, cela en était le but. :)

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer