Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

samedi 27 octobre 2012

Un gros débile, un fusil à pompes et autres histoires pas si ordinaires

Que dirions-nous, si après la messe de Minuit, un abruti faisait irruption avec un fusil à pompes et menacerait les fidèles aux cris de "yen a marre" et "sales fromages!"...
C'est pourtant ce qui vient d'arriver à Seynod, près d'Annecy, ville tranquille et bourgeoise de Haute-Savoie, s'il en est...
Vous en avez une version chez Rue89.
J'ai fait ma petite enquête: d'après des témoignages, ce monsieur a déjà eu une plainte contre lui pour propos racistes.
Il venait harceler le foyer sonacotr de Seynod et insulter certains vieux papis, anciens travailleurs immigrés, qui ne peuvent pas partir de là, sinon, on leur coupe leur maigre retraite, soit-dit en passant, puisqu'il faut rester en France afin d'en bénéficier. Bon, ils auraient pu faire venir leur famille aussi mais on aurait eu aussi des réactions négatives et hostiles, alors qu'on leur avait demandé de venir...

La Mosquée de Seynod a été détruite afin qu'on en reconstruise une autre. En attendant, les fidèles prient comme ils peuvent et où ils peuvent.
Seulement, ils auraient occupé deux places de parking réservées à l'agresseur, qui serait venu précipitamment à la fin de la cérémonie de la fête musulmane de l'Aid, et devant des femmes et des enfants, a proféré des propos racistes, "sales melons", entre autres, puis a chargé son arme, pour la pointer sur les fidèles ébahis.
Et il est ensuite rentré précipitamment dans son atelier à quelques pas pour s'enfermer dedans.
Il est actuellement en garde à vue, aux dernières nouvelles.

Pour vous donner un exemple: voici ce qui s'est passé à Saint Brieuc, avec un homme qui a sorti un fusil à pompes récemment, il va être jugé pour cette agression. 

Ce monde est fou, on vous dit. Le même jour,  des tracts antisémites sont découverts dans des boites aux lettres à Aix-Les-Bains,  petite ville de cure de province, tranquille et bourgeoise s'il en est. Ils sont signés d'un groupuscule néonazi "délirant"...

Le même jour, on juge des responsables d'une agression contre un homme, qui aurait été traité de "sale français" , sans autre information précise dans les médias, ce qui donne à ce fait un caractère très nébuleux, à part un vague "gawerer" qui ne veut strictement rien dire en argot des cités. Dans le cas de français on dit soit "gaoulis", c'est à dire gaulois, soit "roumis", qui veut dire chrétiens, et cela n'implique pas le qualificatif sale dans la signification...Comment juger des français qui auraient traité d'autres français de français? aie... 
Bon, c'est clair qu'une agression, on doit la condamner vraiment.
Par contre, c'est assez rare, comme le souligne le Point, d'avoir des discriminations factuelles à l'embauche, au logement quand on est français d'origine française...et de type européen.

Pour revenir à la folie ou la bêtise des hommes, la LDJ a encore frappé. On se trouve ici dans le surréel: car ces gens filment et mettent en scène leur agression, sans qu'on réagisse vraiment, se croient réellement intouchables. Des pro-sionistes violents qui agressent une femme sans défense avec un produit très toxique parce qu'elle est pro-palestinienne et tient un discours un peu musclé, discours que je ne soutient pas dans son ensemble, loin de là...Mais est-ce une raison?Cela ne peut se justifier.
 On voit bien qu'exporter un conflit ici, c'est bien l'apanage de beaucoup de personnes d'horizons divers...A méditer...

On termine par le Front de Gauche qui pourrait  envisager de porter plainte contre les propos incroyables de Copé dans le débat de jeudi dernier.
C'est vraiment assez remarquable, si on suit l'analyse de Dominique Vidal sur les compositions des extrêmes-droites: elles semblent se cimenter sur l'islamophobie, tout en gardant une obsession contre les communistes ou ce qui pourrait être assimilé, et en soutenant la défense des blancs face aux métissages et dangers extérieurs...
Je ne dis pas que JeF est un théoricien de l'extrême-droite, juste un opportuniste, mais il devrait quand même faire plus attention, surtout que dans tous ces incidents racistes relevés ici, il n'y a aucun lien avec le FDG. Avec l'extrême-droite, si.

Je suis toujours à me demander comment on a pu encore échapper à un massacre à la Breivic, après les évènements de Toulouse. On voit bien que beaucoup de signes d'extériorisation physique de racisme sont là, beaucoup trop là. Notre gouvernement doit en tenir compte car cela risque de frapper n'importe laquelle des composantes de la population  en proie aux discriminations.

1 commentaire:

  1. Anonyme10/28/2012

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer