Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 25 juin 2013

Skinheads et convertis radicaux: double face de la misère

L'ennemi vient de l'intérieur, trop souvent. Je suis sur mon Nokia, il n'y aura pas de liens mais il suffit d'allumer la télévision: on a arrêté un groupe de jeunes suspecté de fomenter des attentats dans un but de combat terroriste en liaison avec l'Islam radical.
Ces jeunes viennent des cités, à ce qu'il paraitrait. Ils ont un passé de délinquant tristement banal, suspectés de braquage dont un enlèvement d'une femme enceinte: sordide et lâche. Une partie de ceux-ci sont des français convertis.
Ce qui me frappe, c'est cette dérive rapide vers le salafisme violent, ce qui rappelle un Merah. Des jeunes ne se reconnaissent pas dans notre modèle social et politique, ne sont pas intégrés et nous menacent.
De toute manière, nous en sommes responsables: à présenter l'Islam comme une monstruosité, alors que le salafisme radical dangereux n'est qu'une minorité, comment voulez-vous que ces jeunes chiens perdus sans collier fassent la différence? En d'autres temps, ils auraient fait partie de la bande à Bader, des Brigades Rouges,d'Action Directe, des anarchistes du XIXème siècle...faut dire qu'on a beaucoup médit sur l'extrême-gauche aussi, dans le temps.
Aujourd'hui, heureusement, aucun riche ne se fait égorger pour la "cause" trotskiste en sortie du palace. Aucune femme bourgoise ne se fait agressée par l'extrême-gauche.
Woerth, ce matin, a parlé d'une France malsaine qui détestait les Riches...lui, s'il avait aimé un peu plus les pauvres...mais Woerth a l'habitude de sortir des conneries.

En fait, certains semblent se convertir au fondamentalisme musulman intégriste comme certains se convertissent au fondamentalisme identitaire culturel...les skins sont des petits délinquants, sont aussi en rupture scolaire, rouillent en bas des banlieues périurbaines déculturées comme d'autres rouillent en bas des grands ensembles des quartiers, mais le climat y est aussi miséreux. Une misère intellectuelle et sociale y est aussi prégnante dans les deux cas.

Et tous ces jeunes se transforment en armes contre notre société, en potentielles grenades, en tueurs dormants.

Ce sont les deux faces de la misère.

Comment faire en sorte de changer les choses, à ce niveau? Sans doute cela demande des moyens, une refonte de l'école, un meilleur encadrement des jeunes au niveau de la formation, faire la chasse aux déserts culturels, médicaux, administratifs, logistiques...un sacré chantier...

Mais cela n'est pas le ressort de l'Intérieur et de la Justice, cela, ni celui de la sécurité nationale. Quand on en arrive-là, c'est qu'on a échoué. La société et les politiques ont échoué.

Je veux juste rappeler les paroles de Hollande: "Ce quiniquennat sera celui de la Jeunesse"
Quand vous voulez, Monsieur le Président, quand vous voulez.
Il ne reste que 4 ans.

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas compris cette phrase: " Une partie de ceux-ci sont des français convertis.": avant d'être convertis, ils n'étaient pas Français? Ils se sont convertis et naturalisés le même jour?

    Des inconvénients de faire de l'islam autre chose que ce qu'il est, c'est-à-dire une religion et rien d'autre: ni une "race", ni une nationalité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elie: deux seraient guinéen et d'une autre nationalité. D'autres seraient des français musulmans de naissance radicalisés (on évoque le passage en prison), et une autre partie des français convertis.
      La précision vous va mieux?

      Supprimer
    2. Il semble que la conversion à l'Islam soit à la mode maintenant. Une piste : c'est sans doute aujourd'hui le meilleur vecteur de fraternité, un peu ce que la jeunesse catholique ou communiste étaient dans l'immédiat après-guerre. Donc il est logique que des français à la recherche de "quelque chose" à quoi se raccrocher se rapprochent de ce qu'ils voient en premier lieu dans leurs quartiers oubliés.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer