Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 31 janvier 2014

Voter pour qui?

L'humble blogueuse que je suis va sans doute prendre une décision, que je n'aurais jamais imaginer prendre, pour les prochaines élections.

Je n'irai pas voter.

Je connais les risques, je les ai exposés. Ne pas voter va augmenter le poids électoral du Front National.

Seulement, j'ai beau regarder toutes les alternatives, et j' ai beau y réfléchir, j'en ai assez de voter pour le moins pire. Est-ce ce type de débat politique que je veux pour mes nièces et ma petite- nièce de 8 mois ?
Pour mes gamins, c'est déjà cramé.

Les programmes se suivent et les résultats se ressemblent.

Voter pour le moins pire n' encourage pas les partis à innover, se remettre en question, appliquer leurs programmes.
Tant que tous les partis sans exception ne se rendront pas compte que leurs erreurs, carences, voire leurs fautes sont le lit et la prospérité des extrêmes dangereux, rien ne changera.
Tant que les partis ne seront pas encouragés ou sanctionnés sur leur application de promesses de campagne, cela ne changera pas.

La politique des urnes est pour le moment une impasse, pour moi.

Je ne me sens pas de voter pour le PS : Hollande, Valls, Fabius, en ont trop fait. Le PS qui est en désaccord et ceux d'EELV, qui le sont aussi, subissent et rentrent dans le rang, ne pas voter leur donnera peut-être plus d' audace.

Je ne voterai pas UMP : aucun signe ne montre une évolution, une rupture avec les théories de Buisson, le sarkozysme 2012 se porte bien, comme une mauvaise herbe.

Je ne voterai ni UDI ni Modem. Rien dans leur programme n' est innovant et clair, rien dans l' alternative, la rupture, et ils s'allieront à l'UMP.

Je ne voterai pas FDG, le jeu de Pierre Laurent qui critique le gouvernement mais fait liste commune avec le PS à Paris me répugne. La place des féministes extrémistes comme Autin ne me va pas et Mélenchon va trop dans l' opposition et ne développe aucune alternative constructive, ce que je déplore.

Quand on s'engage en politique, on le fait pour le temps futur, celui qu'on ne verra pas. On le fait pour ses enfants.

On ne le fait pas pour la gloire d'un parti quelconque. On ne le fait pas pour assurer la soupe aux élus.
Ma voix n' est pas à vendre.

Sans doute, les militants , les sympathisants de tout horizon, seront plus détendus en venant ici, ce terrain, ce blog , est neutre en termes de politique politicienne et électorale jusqu'à nouvel ordre. Tout le monde a droit au même respect, tant que l' auteur de ces lignes l'est aussi.

Ah et pourquoi ne pas voter blanc?
Malheureusement, celui-ci est "reconnu" mais pas comptabilisé.

8 commentaires:

  1. Voter Blanc ! Oui ! avec une majuscule , par respect pour ceux qui se sont battu pour la démocratie ....
    Si tu n'as même pas le courage de ce geste , alors vote donc pour le pire : Vote pour le parti de la Haine . C'est un vote très fédérateur ces temps ci ........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais j'en ai ras-le-bol de voir qu'on nous fait porter à nous le fait que le FN prospère, celui-là, c'est le prétexte pour tous les partis républicains afin de ne pas évoluer: bouffer notre soupe sinon, c'est le FN!
      Faut qu'ils assument: c'est leur merde.

      Supprimer
  2. En somme, le seul parti pour qui vous ne dites pas expressément que vous ne voterez pas, c'est le FN !

    L'inconscient se mettrait-il à parler ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le FN n'est pas un choix pour moi, c'est une alliance opportuniste, donc il n'est pas un parti républicain pour moi. Il n'est donc même pas question que je réfléchisse à voter pour lui.

      Supprimer
  3. Pour l'instant Rosa il s'agit de voter pour des élections municipales. Selon l'importance de la commune ou de l'intercommunalité les différences droite-gauche sont beaucoup plus diluées. par exemple,est-ce que la décision de construire une station d'épuration est de gauche ou de droite? That's the question!
    J'ai été conseiller municipal dit "d'opposition" (maire sans étiquette mais soutenu par le RPR de l'époque) et j'ai voté sans état d'âme des décisions que je pensais justes et utiles pour la commune.

    Même s'il est vrai que les résultats globaux de ces élections ont une signification au niveau national, les partis ont tort de se réjouir quand ils gagnent sur les autres "camps".

    Pour se faire une idée il faut aller aux réunions publiques et essayer d'identifier ceux ou celles qui sont crédibles et sincères à tes yeux , ceux ou celles qui ont le programme qui correspond le mieux à ce que tu penses ou ce que tu espères.

    Mais surtout ne restes pas chez toi comme une grande partie des jeunes en 2002 qui défilaient dans la rue au lendemain du 2ème tour se désespérant de la présence de Le Pen .
    Le lendemain c'est trop tard, on ne peut plus revenir en arrière . Le vote n'est pas un produit de consommation qu'on jetterait après usage .
    C'était le conseil (amical) du jour . Très bonne soirée Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai assez pesé le pour et le contre, Gérard.
      Je te jure que si le FN prend des villes, je n'irai pas manifester. Ils assumeront leurs choix.
      Il y a 2017, je préfère largement que les partis se ressaisissent plutôt que de les voir s'enliser dans leurs travers et leurs erreurs, et que le FN arrive à s'imposer à ce moment-là.
      Depuis que le FN est arrivé avec Mitterrand, aucun parti politique n'a évolué, tout est sclérosé. Je ne veux plus encourager ça.
      Bon dimanche!

      Supprimer
  4. Au détail près qu'à mon avis Mélenchon développe une alternative constructive, je comprends parfaitement cette inappétence au vote, qui a de plus en plus l'air d'une attrape-gogos.

    J'aurais peut-être voté FDG : je n'en suis pas totalement satisfait, et sans trouver que c'est le moins pire je m'en serais contenté, mais il n'y en a pas par chez moi (ou alors ils sont cachés par la forêt des autres).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord sur le fond, à ceci près que je ne crois plus à la force novatrice du FDG. Il doit évoluer dans un sens d'ouverture et de tolérance. On ne bâtit pas un pays sur les divisions.
      Il reste encore du temps jusqu'à 2017 pour une autre alternative.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer