Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 7 février 2014

Caricatures d'homosexuels

La plupart des Français ne connaissent pas la minorité d'entre eux qui sont homosexuels.
Une bonne partie s'en fout, d'ailleurs.
Une bonne partie s'en fout, leurs sexualités ne les regarde pas. De toute manières, on ne peut pas forcer les gens à s'intéresser à ce qui les indiffère.
Et puis, les moeurs ayant évolués, on avait finalement réussi ce consensus: on avait accepté , en France, que les homosexuels n'étaient ni des pervers dangereux, ni des malades mentaux.

L'histoire du mariage pour tous a changé la donne.

D'abord, parce que des homosexuels et de leur image, on se retrouve avec des caricatures d'homosexuels qui se sont mis en avant, le lobby LGBT, qui ne représente qu'une minorité de cette minorité, qui porte des revendications profondément égoïstes et auto-centrées.
Des caricatures? Oui, car une lesbienne n'est pas un camion ou un tracteur, une femme qui se masculinise à mort en singeant le comportement masculin, et un gay n'est pas une fofolle à l'image d'une Zaza, efféminée et ridicule. Les homosexuels ne sont pas des féministes ou des ephèbes énamourés à la vue d'une Femen ayant le QI d'une huitre.

La plupart ne voulaient même pas se marier, alors la PMA et la GPA, en plus...

Etre homosexuel n'est pas une religion, n'est pas une opinion politique, n'est pas appartenir à une secte, tout comme être hétérosexuel. Ce n'est pas une apparence ostentatoire non plus. Ce n'est même pas un choix.

Ce serait bien de leur ficher la paix et d'arrêter de croire qu'on combat l'homophobie en voulant satisfaire les envies ou besoins d'une poignée d'entre eux, avec, chez les politiciens, une arrière-pensée bassement électorale.

On combat l'homophobie en les acceptant comme ils sont tous, loin des caricatures qui, eux, véhiculent des préjugés. Les LGBT ne sont pas un syndicat ni une instance représentative.


9 commentaires:

  1. Ce qui est gênant, avec les LGBT, c'est qu'il s'identifient par leur sexualité; ce qui n'est pas le cas des hétérosexuels, et que la grande victoire des homosexuel(le)s a été, justement, de cesser de l'être aussi; victoire que les LGBT me semblent remettre en cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, l' homosexualité n' est pas un genre. C'est une forme de sexualité comme une autre. Les LGBT, effectivement, remettent en cause l' unité que nous sommes tous, encore une fois, en séparant les gays des autres.

      Supprimer
  2. Dire que l'homosexualité est une forme de sexualité comme une autre n'a guère de sens. Tout le monde sent bien – les homosexuels intelligents y compris – qu'il y a une sexualité normale (c'est-à-dire correspondant à une norme : celle qui veut que la totalité des mammifères se reproduisent de façon sexuée) et qu'il y a, à côté d'elle, d'autres sexualités très marginales, apparaissant plus ou moins comme des anomalies, des dysfonctionnements.

    À partir de là, il me semble aller de soi, l'être humain s'étant en partie émancipé de sa nature animale, que ces hommes et ses femmes puissent vivre chacun sa sexualité sans qu'on vienne lui en faire grief, ni surtout le brimer à cause d'elle. Mais cette tolérance culturelle – et toute momentanée dans l'histoire, je le crains – ne peut pas remettre la norme en question, tout le monde le sent plus ou moins intuitivement (sauf les malades des mouvements LGBT, naturellement).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y aurait-il une sexualité "normale" ? Pas du tout, et c'est justement ce qui fait la richesse des rapports humains. Il y a des milliers, des millions de façons de la vivre parce que chacun est unique et que ce contact entre deux uniques est encore plus unique, et en même temps changeant comme une journée de printemps.

      Comme c'est bizarre, oui, bizarre, cette passion à instaurer des normes partout ! La Vie, la Nature sont diversité. Il faut vraiment être frileux dans sa tête, pour refuser de le voir.

      Vous savez sans doute, monsieur Goux, que nombreuses sont les espèces qui pratiquent ce que vous appellerez homosexualité, et qui n'est qu'une façon parmi d'autres de vivre avec d'autres.

      Supprimer
    2. D'une part, quand deux chiens se montent l'un sur l'autre, cela n'a pas à voir avec leur sexualité mais avec un rapport de dominant/dominé. La preuve : si une chienne en chaleur se pointe, vous allez les voir lui foncer dessus et se battre pour l'avoir.

      D'autre part, je ne vois pas en quoi le fait que certains animaux seraient homosexuels devrait infirmer ce que j'ai dit.

      Quant aux normes qui vous déplaisent si fort, ce n'est pas moi qui ai décidé que les mammifères se reproduiraient par l'accouplement d'un mâle et d'une femelle. Ni que les tigres aimeraient la viande cependant que les girafes préféreraient les feuilles des arbres.

      Supprimer
  3. Sans compter qu'il y a les escargots qui sont hermaphrodites , les poissons qui pondent des oeufs qui sont fécondés ensuite, des petits crustacés (les daphnies ou encore les artémias) qui pondent ce qu'on appelle des "oeufs de durée" qui ne sont pas fécondés par un quelconque mâle mais qui donneront quand même des femelles qui écloront quand les conditions redeviendront favorables.
    Et puis que penser des bonobos, de certaines araignées qui tuent le mâle après l'accouplement ...etc...etc....
    La "nature" ( je ne sais pas qui c'est) a fait beaucoup de tentatives de toutes sortes plus ou moins fructueuses. Nous ne sommes qu'un de ses multiples cobayes.
    Une "norme" ne concerne seulement qu'une espèce, mais la sexualité humaine est comme l'orthographe ce sont très souvent les exceptions qui confirment la règle.

    RépondreSupprimer
  4. Que de commentaires intéressants!
    Bon, alors, Didier Goux a raison s'il parle de reproduction, nous sommes une espèce qui utilise des gamètes mâles et femelles.
    Ensuite, il a partiellement raison, si on définit ce qui est "normal" par ce qui se fait le plus communément, soit une sexualité hétérosexuelle qui a pour but la reproduction. Mais il y a l'attirance sexuelle, et on ne sait pas pourquoi, cette attirance n'est pas à 100% pour l'autre sexe.
    Qu'est-ce qu'une norme? Vaste question.
    Didier Goux n'est pas la norme, en tant que nauséabond lettré, il ne rentre dans aucune case. Est-il normal?
    Je crois que la normalité, c'est justement de ne pas être dans la norme.
    Après, l'homosexualité est une minorité. Est-ce pour cela anormal?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait plutôt dire que c'est un particularisme, qui peut être vécu comme un handicap ( ce que les LGBT disent) ou un état de fait, et faire avec , en acceptant qu'on ne peut pas vivre complétement comme les autres. C'est une piste. L'équilibre est difficile à trouver, en fait.

      Supprimer
  5. Oui car il ne faut pas confondre reproduction sexuée ( il faut forcément deux gamètes différents chez les mammifères) et sexualité . Les hommes ont inventé ce terme , les animaux nous ne savons pas , peut-être ont-ils aussi un langage bien à eux.
    Nous serions bonobos ( 98% de gênes communs aux nôtres) nous ne nous poserions pas la question ainsi . Mais chez les humains on aime bien mettre les gens et les choses dans des cases, c'est sans doute notre manière de délimiter notre territoire.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer