Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 20 février 2014

La Démocratie du Purin

T'aurais envie de hurler, quand tu vois ce cirque, qui passe inaperçu, à part chez les militants écologistes, et des paysans : le Monde de Monsanto dans toute sa splendeur, qui se vote dans nos assemblées, déjà votées en Europe, ce Monde arrive, où il va falloir n'utiliser que des semences dites "brevetées", comme si c'était possible...
Moi qui descend d'une famille de fermiers, de paysans, je me souviens de ces graines qu'on récupérait, afin d'éviter de trop payer de sacs pour la récolte suivante, il y avait même manière de ne pas acheter de graines, dans ce monde qu'on nous prépare, ce ne sera pas possible.
Il y a pire.
On ne peut plus traiter ses cultures en utilisant du purin d'ortie, du sucre ou du vinaigre, sauf à le breveter. Et on a donné seulement un brevet de recette de purin d'ortie.
Depuis cette "loi", si on peut appeler ça une loi, est un délinquant celui qui utilise les recettes millénaires de la culture paysanne.
Balavoine a dit : "Les lois ne font plus les hommes mais quelques hommes font la Loi".

Est-ce que j'ai voté en 2012 pour ce monde-là? Non.
J'ai voté, suis-je bête, pour " Mon ennemi, c'est la Finance".
Quels sont mes moyens, en tant que citoyenne, à part faire des pétitions, et en parler sur ce blog, afin d'empêcher ce saccage d'une culture que nous a légué nos ancêtres, remplacé par une obligation de polluer, et une prise d'otages par des financiers de la bouffe, de nos moyens de vivre, tout simplement?
Je me rappelle ce qu'on nous apprenaient: "Labourages et Paturages sont les deux mamelles de la France".
On nous remplace ça par des prothèses stériles siliconées qui puent la nourriture en plastique et on n'a qu'à en prendre acte, puisque nos députés, nos sénateurs, nos gouvernants, de droite ou de gauche, ne font rien.
On nous sort l'excuse de l'Europe, elle a bon dos, la pauvre, combien de lâchetés commet-on en son nom...
Entre le FN et l'Europe, on a trouvé comment ne rien faire. C'est beau...

Coluche disait: "La différence entre la démocratie et la dictature, c'est , la dictature, c'est ferme ta gueule, la démocratie,  c'est cause toujours".

C'est ça, la démocratie?
Je dirais plus que ça s'apparente de plus en plus à une oligarchie, à qui on donne un vernis de fausse démocratie par nos votes.
Ou alors, est-ce le droit de choisir par qui on va être pris pour un con?
Alors, on fait quoi?





http://www.reporterre.net/spip.php?article5439
http://www.bastamag.net/La-guerre-des-semences-n-a-pas
http://peres-blancs.cef.fr/guerre_semences.htm

33 commentaires:

  1. ce qui fait la décision du dernier vote au sénat sur l'interdiction des OGM , c'est pas les 12 PRG mais l'unanimité de la droite pour rejeter la loi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce dont je parle, c'est de la volonté de breveter des semences normales, non OGM, c'est encore pire.
      Au niveau des OGM, le job est fait.
      Mais tant qu'on discute des OGM, on ne discute pas de la volonté de breveter la simple patate ou tomate.
      C'est inquiétant.

      Supprimer
  2. La nouvelle devise de Dame Rosaelle : La terre, elle, ne ment pas…

    Sinon, c'est quoi, cette nouvelle manie de nous flanquer des majuscules partout ? À "monde", à "finance", et même à "purin" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Devriez être content: je défend la terre bien de chez nous! Ben, non...
      Je savais que les majuscules vous feraient bisquer, c'était juste pour vous ;-) et ça marche...
      Je plaisante quoi que...

      Supprimer
  3. Breveter le vivant, le rêve de toute industrie agroalimentaire. Ca m'a toujours scandalisé.
    Demain peut-être brevettera -t-on les humains ? Il faudra acheter du sperme Monsanto , des ovules Monsanto , ne pourront enfanter que les femmes sélectionnées par Monsanto. Car toutes les autres auront été rendues stériles "grâce "aux rayonnements atomiques sortis des usines à gaver de Monsanto.

    Car pour ces multinationales sans frontières la planète leur appartient et il ne se trouve pas grand monde pour les arrêter . Le jardinier du dimanche pourra aller se rhabiller, terminées les graines récoltées sur les laitues "montées", stérilisées elles aussi avec la bénédiction d'une industrie et de gouvernements qui ne parlent que croissance ..que gains de productivité, que progrès matériel et qui se soucient plus de ce qu'il y a dans nos conversations téléphoniques que dans nos assiettes.
    Les banques de semences appartiendront aux mêmes , nous naîtrons et nous mourrons Monsanto ( ou un autre) . C'est déjà le cas avec certaines grandes surfaces qui vendent de la layette au cercueil en passant par la bagnole pour arriver plus rapidement d'un point à l' autre
    On aura des naissances "choisies" chez des personnes bien nées . Les autres, les pauvres, les gueux- il en faudra toujours pour faire tourner les machines à fabriquer des robots pour servir les premiers- seront tout simplement triés génétiquement comme on trie les boeufs ou les moutons.

    Ca se passe d'ailleurs déjà comme ça chez M... pour des espèces de poissons, pour des poulets clonés, etc...

    Les premières victimes "collatérales" de cette agriculture mortifère ont été les producteurs de coton en Inde:
    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/10/24/25411599.html
    et maintenant au Burkina Faso ....Il fallait bien faire des essais "grandeur nature" sur des pauvres agriculteurs de préférence, les nouveaux cobayes à qui on a fait croire que demain allait être un autre jour. Ils ont vu , 250000 d'entre eux se sont donné la mort pour ne pas assister à ce qui allait suivre!

    Tu as raison cette fois de gueuler haut et fort. Moi non plus je n'ai pas voté pour qu'un tel monde se mette en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, ça fait peur...
      Bonne soirée!

      Supprimer
  4. http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25192
    Rien n'est jamais perdu, encore faut-il lutter, et en nombre.

    RépondreSupprimer
  5. Cette dernière remarque de Didier Goux fait vraiment avancer le débat . Remarquable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier Goux a pour principe de ne jamais faire avancer les débats. Didier Goux a horreur des débats qui avancent, il trouve ça trop risqué pour ces connards d'enfants qui traversent les rues sans regarder.

      Supprimer
    2. Bref, Didier Goux est en forme ;)

      Supprimer
  6. Sur les OGM, vous menez un combat d'arrière-garde, la messe est dite; nous les planterons, nous les mangerons...mais les brevets seront américains, parce qu'alors que nous étions en pointe dans ce domaine il y a une quinzaine d'années (savez-vous que le premier OGM a été fabriqué en France?) , nous avons laissé, par "principe de précaution", tous nos meilleurs chercheurs filer aux USA: tant mieux pour eux, tant pis pour nous, pour notre développement et pour nos emplois.

    Le monde a toujours changé et continuera de changer toujours, "labourage et pâturage" n' ont pas toujours existé (ils n'existaient pas il y a 11 000 ans), les OGM n'ont pas toujours existé, mais, cette fois, nous avons choisi de regarder passer les trains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf qu'un pays qui n'est pas auto-suffisant en agro-alimentaire, c'est dangereux.
      Mettre des AOC sur les semences, cela devient urgent.

      Supprimer
  7. Je pense qu'il est impossible de parler de l'agriculture en quelques lignes .....
    Il faudrait des milliers de livres pour en parler bien ....
    Il faudrait tout décrire depuis les débuts , depuis la première révolution agricole sans doute au néolithique ..... et puis jusqu'à aujourd'hui ...... Il faudrait parler de génétique végétale ....... Bon , tout cela a été écrit , décrit , étudié .....
    Donc , je dirai simplement ceci : Il n'y a pas d'agriculture naturelle ..... L'agriculture naturelle n'existe pas ..... Toute agriculture est une création humaine ..... Toutes les espèces végétales et animales utilisées en agriculture depuis ses origines ont été et sont toujours modifiées par l'humanité = Modifiées par l'humanité (à tord ou à raison c'est une autre question) et donc par définition "artificielles" .... Artificiel au sens d'opposé à naturel ..... Il n'existe pas d'agriculture naturelle en ce sens là ..... Voila ce que j'en pense . Alors , si on veut traiter de ces sujets à fond et bien alors il faut lire des milliers de livres et en écrire encore autant .... Bon , sans l'agriculture (les agricultures) l'humanité n'existerait pas sous la forme qu'elle a actuellement .... Que serait l'humanité si elle avait évoluée sans l'agriculture ? ..... Impossible à dire je crois . C'est du domaine de la science fiction .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le fond, je suis d'accord, mais n'oublie pas que ce billet traite des semences qui ont été travaillées par nos ancêtres et devraient être aux Français sans déposer de brevet et payer des c*** de financiers.

      Supprimer
    2. C'est très compliqué l'histoire des semences ... C'est avant tout de la génétique végétales ...
      Par exemple : si tu plantes telle ou telle variété de tomate , et si tu récoltes des graines que tu sèmes et bien tu n'obtiendras pas la variété de départ ..... Ces variétés sont des hybrides ...... Si tu sèmes leurs graines , parfois les graines sont stériles , parfois tu te retrouves avec une sorte de tomate archaïque .....
      Si tu plantes un pommier de telle ou telle variété et si tu sèmes un pépin d'une de ses pommes et bien tu auras peut être un pommier d'une nouvelle variété interessante pour toi ou alors tu auras une sorte de pommier un peu sauvage .... Les arbres fruitiers cultivés sont des clones .... C'est ainsi que la variété est stabilisée .... Ils sont greffés sur tel ou tel porte greffe que l'on choisit pour sa résistance aux maladies par exemple ...... En fait il y a des gens qui travaillent très longtemps pour séléctionner de nouvelles variétés de plantes et en fixer les qualités ..... Il est normal que leur travail soit rétribué ...... Les variétés ne sont pas de nouvelles espèces . Ce sont des variations au sein d'une espèce ..... Par exemple la tomate sauvage c'est immangeable .... Beaucoup d'espèces de plantes comèstibles sont immangeables voir toxiques à l'état sauvage ...... Bon , j'espère ne pas avoir écrit trop de bêtises parce que c'est un sujet complexe ...... Les OGM c'est encore different : ce sont en quelque sorte des greffes d'ADN ou de sécances d'ADN sur des chromosomes .... Mais là on pourrait dire que l'on se retrouve face à de nouvelles espèces et non plus des variétés , de nouvelles espèces artificielles .... Oui , c'est compliqué et j'espère ne pas écrire que des conneries .....

      Supprimer
    3. Stéphanie, Je crois que ce que Rosa dénonce surtout c'est la main mise de ces immenses firmes agroalimentaires sur l'agriculture. Nous n'aurons bientôt plus le choix de cultiver ce qui pousse "naturellement". Ce qui mettait auparavant des siècles à évoluer ( dans un sens ou dans l'autre) mettra désormais des années voire quelques mois à envahir toute la planète.
      Je connais très bien l'élevage de volailles pour avoir "donné" 20 ans de ma vie à ces géants de la production "hors sol". Les volailles élevées par millions avaient toutes les mêmes gênes et s'il est vrai qu'elles poussaient très vite, elles avaient aussi toutes les mêmes "tares" et toutes les mêmes fragilités. Une volaille malade un jour à un bout de la Bretagne et le lendemain on pouvait suivre jusqu'au sud de la France la progression de l'épizootie.

      Seuls quelques couvoirs assurent encore la distribution de ces poussins clonés pour la plupart, modifiés génétiquement par des labos au service de ces immenses firmes dont les préoccupations sont très très loin de la santé des hommes.

      Les nombreux scandales l'ont prouvé mais d'autres feront les grands titres des journaux à plus ou moins long terme.
      Car la médecine a encore beaucoup de mal à "accepter" que si la nourriture est indispensable à la vie elle peut être aussi un des vecteurs redoutables de nombreuses maladies. Des études commencent à voir le jour notamment aux Etats-Unis, à faire les relations entre le contenu de nos assiettes et les les maladies les plus graves.
      Mais l'argument est toujours le même, venant de a part des industriels et des chercheurs: "on ne peut prouver de relation directe de cause à effet" . En conclusion, circulez il n'y a rien à voir!
      C'est vrai qu'il faudrait des dictionnaires entiers pour parler de l'agriculture , de ses méthodes, de ses produits et des effets sur la santé, y compris d'ailleurs en premier lieu celle des agriculteurs qui manient tous les jours ces produits .
      Je ne sais pas si on a raté le coche des OGM ou si on a bien fait de ne pas trop s'y pencher. L'avenir nous le dira certainement et peut-être pas de la manière que l'on "croit". Si breveter le vivant c'est le "progrès" alors j'ai peur pour mes enfants.

      Supprimer
    4. Gérard .... Le problème c'est qu'à vouloir simplifier on tombe dans des erreurs et de l'idéologie ....
      Par exemple tu dis "ce qui pousse naturellement" ..... Mais en fait c'est faux ..... Les espèces animales et végétales utilisées par les humains ont été et sont toujours transformées par les humains et cela depuis des siècles .... Et ces processus de transformation s' accélèrent de plus en plus , comme tout ce que font les humains ..... Le contrôle , l'emprise des humains sur le monde augmente et s'accélère sans cesse .....
      Mais , je le redis : il n'existe pas d'agriculture naturelle ... C'est une illusion ..... Et , si on veut une agriculture différente alors il faut aussi l'inventer , car aucun retour au "bon vieux temps" n'est possible car ce bon vieux temps n'a jamais existé ...... Bon , par rapport aux maladies et à l'exploitation des populations et à l'usure des sols et aux gaspillages des ressources il existe une solution concrète que chacun peut facilement mettre en œuvre : Devenir végétarien ...... Arrêter de produire des millions d'animaux qui vivent dans des conditions ignobles et sont tués dans des conditions ignobles et qui contribuent à ruiner la terre , parce que se nourrir de produits animaux c'est une agriculture de riches et donc de gaspillage ..... Arrêter aussi la pêche et le pillage des océans ...... Mais le meilleur moyen individuel pour aller dans ce sens est le végétarisme et le végétalisme ...... L'élevage est une agriculture de gaspillage des ressources .....
      Donc , Gérard , ce qu'il faut déjà commencer à faire c'est cela : Devenir végétarien : arrêter de consommer de la viande , du poisson , des laitages , des œufs ...... Consacrer les terres agricoles à des productions végétales ..... Voila ....

      Supprimer
    5. Stéphanie, "arrêter de consommer de la viande , du poisson , des laitages , des œufs ...... Consacrer les terres agricoles à des productions végétales" C'est ce que j'essaie de faire au maximum mais on ne se sépare pas de nos habitudes prises dès la naissance. On été nourris au lait de vache, à la viande de porc, aux omelettes , etc...La désintoxication chez moi n'est que progressive mais je ne désespère pas :)

      Consacrer les terres aux productions végétales, entièrement d'accord mais lesquelles? Au maïs transgénique de Monsanto qui produit "naturellement" un insecticide ou un champignon dont les chrysomèles commencent d'ailleurs à résister. Ensuite il faudra trouver quoi?

      Tu sais bien comme moi que les problèmes sanitaires des plantes, leurs attaques par des insectes ou des maladies sont dues à la monoculture.
      Ces immenses étendues de plantes toutes identiques donc susceptibles d'avoir toutes les mêmes points faibles sont plus facilement vulnérables que des petites surfaces réparties au milieu d'autres cultures.
      C'est d'ailleurs ce que commence à préconiser le département américain de l'agriculture. Rotation rapide des cultures , réduction des surfaces, entretien mécanique...etc. En un mot , mais sans le prononcer, tout ce qui faisait autrefois la méthodologie de "papa", l'aide mécanique en plus et de quelques nouvelles espèces pour l'instant plus résistantes... jusqu'à la prochaine attaque.
      Ca me rappelle ce qui s'est passé avec les antibiotiques mis à toutes les sauces ( dans les animaux aussi d'ailleurs) et puis au coton Monsanto en Inde ou au Burkina faso. c'est toujours merveilleux au départ, ça fait se déchirer les paysans entre eux, puis ça se termine en catastrophe écologique et humaine . Monsanto s'en fout, il a gagné plein de fric et ce n'est pas nourrir la planète qui l'intéresse.

      Même si le maïs Monsanto Bt apporte pour l'instant un mieux au niveau des chrysomèles du maïs il a aussi permis de participer à la sélection donc à la prolifération d'autres insectes qui s'attaquent à d'autres végétaux.
      Cela dit il est vrai que le maïs cultivé dans le monde sert à 90% à l'alimentation des animaux. D'où ta remarque très pertinente que je partage.

      Quand je dis "ce qui pousse naturellement" je pense à toutes ces plantes que nous considérons comme des herbes sauvages, inutiles et nuisibles, à tout ce que nous appelons "mauvaises herbes" , qui existaient bien avant que l'homme arrive sur terre, qui peuvent nous soigner, éloigner les insectes mais aussi nous nourrir.
      Quand on se renseigne un peu, quand on regarde sous nos pieds il y a des tas de plantes que nous pouvons consommer. comme par exemple le pourpier sauvage, l'ortie, le cynorrhodon, le mouron, le chénopode, l'ail des ours, le cresson, etc...sans parler de toutes les plantes médicinales dont la pharmacopée s'enrichit encore aujourd'hui grâce aux recherches dans la forêt amazonienne ( entre autres).

      Bien sûr on ne nourrira pas la terre entière avec cela mais lorsqu'on introduit à côté des plantes bourrées d'insecticides ou lorsqu'on les détruit directement on participe largement à la disparition d'un patrimoine génétique dont nous avons besoin sans nous en rendre compte.
      L'agriculture est un des acquis majeurs de la civilisation humaine, celle qui s'est sédentarisée. Malheureusement des hommes dont la cupidité n'a d'égal que leur manque de scrupules, n'y voient que marchés à prendre, qu'intérêts financiers et gains rapides en se foutant pas mal de savoir ce que demain nous allons encore pouvoir manger.

      Supprimer
    6. Gérard , je ne suis pas d'accord ... C'est trop facile de repousser une action simple comme devenir végétarien ou végétalien à plus tard sans cesse ..... C'est trop facile d'accuser sans cesse le DIEU TECHNOLOGIQUE ...... Il existe des moyens d'actions simples , individuels , à mettre en œuvre au quotidien ..... Le végétarisme et le végétalisme en font partie ....... Alors , Monsanto , les USA et tout le reste , soit ..... Mais je commence par changer ma vie pour changer le monde .....
      Tu dis vouloir te nourrir de plantes sauvage ? ...... Tu n'es même pas capable d'être végétalien ..... Alors , je te le dis : ton entreprise est vouée à l'échec car tu prends la question à l'envers ... Commence par devenir végétalien .... et alors tu réussiras peut être à te nourrir en partie de plantes sauvages .....
      Je l'ai fait pendant une période de six mois de me nourrir exclusivement de plantes sauvages .... Et je n'y suis parvenue que parce que j'étais végétalienne ..... Sinon c'est impossible . Tu ne tiens pas une semaine ..... Je suis toujours végétalienne mais je ne me nourris pas de plantes sauvages ......
      En plus tu as interet à bien les connaitre car beaucoup d'entre elles sont toxiques ..... Beaucoup sont immangeables car trop fibreuses ...... Je te mets au défit de tenir une année entiére en te nourrissant de plantes sauvages si tu n'es pas végétalien ...... Même en étant végétalien cela est très difficile ..... Par exemple cela signifie bien sûr ne plus consommer de substances animales , mais également ne plus consommer de pain , ni de sucre , ni d'huile ...... Désolée Gérard mais je ne te crois pas . Pourquoi ? parce que j'ai fait l'experience et avoir tenue six mois c'est déjà pas mal .....

      Supprimer
    7. Excuse-moi, Stéphanie, mais c'est difficile d'être végétarien, par contre, devenir végétalien te condamne à des problèmes de santé, à plus ou moins long terme.
      Je veux bien respecter les opinions mais je vois pas en quoi arrêter de manger de la viande va sauver les plantes.
      L'être humain est omnivore, il a besoin de vraies protéines et de graisses animales (comme le lait, tiens): les carences en protéine rendent les gens malades et faibles, et aussi un peu timbrés à long terme, et aussi provoquent des cancers. Tu fais ce que tu veux, cependant , mais ici on ne fait pas de propagande pour ce type d'alimentation que des parents imposent à leurs gamins, ce qui est à mon sens criminel.

      Supprimer
    8. Stéphanie, Je crois que je me suis mal exprimé. je ne suis pas complètement végétarien car il y a les autres autour de moi qui ne le sont pas. En ce qui me concerne j'ai presque réussi à me passer de viande. Ce n'est pas simple pour moi car il faut que j'apprenne à manger autrement, mais il y a les livres, les amis, etc....
      Mais lorsque je déjeune chez des amis qui ne sont pas végétariens je ne peux pas toujours trier ce que j'ai dans mon assiette. Et puis malheureusement, la viande c'est comme la cigarette, quand on a pris le goût il est difficile de résister. J'essaie juste d'être honnête . Je n'essaie pas de prouver ce que je ne suis pas.

      Je n'ai pas dit qu'il ne fallait manger que des plantes sauvages, bien au contraire, ce serait suicidaire. Par contre mon épouse les connaît très bien puisqu'elle les a étudiées donc ne t'en fais pas je ne risque pas de m'intoxiquer..
      Je ne suis encore moins végétalien effectivement . Je mange du pain bio qu'un agriculteur produit près de chez moi . Je consomme de l'huile d'olive que j'achète aussi chez lui ainsi que des fruits . Les légumes sont en grande majorité ceux de mon jardin mais pas tous, j'en achète un peu l'hiver.
      Le sucre ne me manque pas d'ailleurs il y en a dans beaucoup de fruits. Tiens dans les mûres "sauvages" entre autres que je cueille dans les ronces (non traitées) et dans les prunes issues des pruniers mirobolants qui poussent tout seul sur nos terrains. J'ai l'immense chance de vivre à a campagne et d'avoir un grand terrain agricole ( la chance je l'ai provoquée un peu quand même).

      Ce que je voulais dire c'est qu'on ne maîtrise pas tout et que si les légumes de mon jardin sont contaminés par des pesticides venant de chez mon voisin je n'en suis quand même pas responsable.
      Donc si demain tous les pains dans les boulangeries sont fabriqués avec de la farine uniquement issue de blé Monsanto il sera très difficile de manger autre chose. L'uniformité n'a jamais été un gage de bonne santé en alimentation.
      .

      Supprimer
    9. Idem,.Gérard, à l'âge que tu as, si tu te mets en carence de certaines protéines, tu risques des soucis de santé, tu as intérêt à bien connaître l'alimentation si tu veux être végétarien. Je ne te le conseille pas au niveau physiologique. Quand à abuser de la viande, c'est pas bon, c'est clair. Un juste milieu, cela existe.
      Ensuite, franchement, arrêter de manger de la viande, en quoi cela va protéger la flore et la nature?
      Je dis ça, moi...

      Supprimer
    10. Rosa, Je n'essaie pas de devenir végétarien pour faire comme tout le monde. La viande chez moi a provoqué de gros problèmes et pourtant je n'en ai jamais mangé tous les jours. Je suis d'accord qu'il faut faire très attention aux carences , c'est pour cette raison que je me renseigne chez des gens qui n'en mangent plus depuis très longtemps et qui se portent très bien .
      Mais je mange toujours des oeufs , je mange du fromage donc des produits laitiers, etc...
      Pour faire 1kg de viande un animal consomme entre 3 et 10 ou 15kg de végétaux selon les espèces. On a constaté que la consommation de viande allait en croissant de manière importante ( je n'ai plus les chiffres en tête) et que les hectares de terre allaient manquer uniquement pour nourrir ces animaux.
      Sans compter qu'on utilise maintenant ces mêmes terres pour faire du "biocarburant". Les hectares de terres cultivables ne sont pas si importants sur la planète. Il y a les marais, les déserts, les zones trop froides, les montagnes, etc....Il faudra donc faire attention à leur utilisation. C'est pour cette raison que la relation est faite entre manger de la viande et contribuer à dégrader l'environnement.

      Supprimer
    11. Gérard, il y a viandes et viandes : la viande rouge en excès provoque de l'acide urique, si tu couples ça à la tomate...les betteraves sont un véritable danger pour les reins, quand au soja, c'est un poison pour l'organisme, surtout le nôtre. Il n'empêche qu'on a besoin d'une alimentation variée, l'être humain n'est pas fait physiologiquement pour se priver de viande. Tu ne vois pas les dégâts mais ils sont là. Fais gaffe à toi.
      Non, je vois pas, franchement, en quoi manger de la viande dégrade l'environnement. Tu confonds les causes et les conséquences ici. De toute manières, on a besoin de lait, dès tout petit, on a besoin d'élever des bovins pour le fromage, et des poules (pour les oeufs). Donc, on en fait quoi? On les incinère?
      Si on arrête de les manger, on en fait quoi? On les stérilise?
      Ce débat est stupide, excuse-moi.
      En plus, c'est un débat de riches, c'est pour ça que je ne comprends pas que tu crois à ces conneries, sans vouloir te vexer. Demande aux gens qui crèvent de faim ce qu'ils pensent du végétarisme.

      Supprimer
    12. Voilà :" En conclusion, le régime végétarien ne s'improvise pas et son équilibre doit être étudié avec soin.
      Il nécessite une supplémentation en vitamine B12, en vitamine D et souvent en fer, en particulier en cas de régime végétalien.
      Il est à éviter chez l'enfant.
      En cas de besoin accru de l'organisme (grossesse, maladie grave, intervention chirurgicale), tout régime végétarien peut devenir dangereux."
      être ou ne pas être végétarien

      Supprimer
    13. Rosa, si tu habitais en Bretagne tu comprendrais la relation directe qu'il y a entre environnement , viande et élevages . Tu comprendrais qu'il n'y a pratiquement plus de nappe phréatique potable, que les taux de nitrates dans l'eau sont importants et qu'on n'ose plus la verser dans le biberon des enfants.
      Idem pour la pollution de la mer et ces "fameuses" algues vertes .
      Si tu voyais les élevages bovins en Argentine, au Brésl ou même aux Etats-Unis tu serais dégoûtée à tout jamais de manger de cette viande .
      L'élevage de volailles m'a fait le même effet puisque j'y ai été directement concerné. Je n'ai plus jamais regardé un poulet comme avant.
      Mais chut, ce sont des secrets industriels et malheur à celui qui osera les dévoiler. J'en ai largement fait les frais pour avoir osé dire à une réunion d'éleveurs que les poulets que nous produisions ce n'était que de la m.....
      Voila aussi ce qui pousse certains , dont je suis à ne plus avoir envie de manger ces "cadavres" d'animaux fussent-ils accompagnés de sauces faites par des grands chefs.

      Cela dit tu as raison, s'en priver ce n'est pas si simple quand notre éducation ne nous a pas habitués, quand on a mis dans le crâne qu'on ne trouve des protéines et autres vitamines, minéraux, etc... que dans la viande.
      Je ne suis pas entré en religion végétarienne, j'essaie juste de me débarrasser en douceur des toxines qui encombrent mon corps. Et jusque là ça me réussit plutôt bien :) Si en plus je participe doucement mais surement à une meilleure prise en compte de l'environnement alors ça ma va !
      Bonne journée Rosa

      Supprimer
    14. C'est les bretons qu'ont tout fichu en l'air, ici, il a fallu se battre et tu peux y aller, l'exemple de la Drôme, avec ses fruitiers, l'exemple du Léman, où tu peux te baigner, comme dans tous les lacs alpins etc...Ici, l'agriculture est au service de l'homme et nos vaches, elles sont dehors 24h/24, même quand il neige.Ici, quand une porcherie industrielle arrive, on la fiche dehors. Tu me parles du cochon, qui est dégueulasse en industriel, mais je suis d'accord, d'ailleurs, cette viande est très nocive, c'est pas de la Blonde du Limousin, ou de la Charolaise, faut pas tout confondre. D'ailleurs, ces types de viande ne peuvent pas s'élever en industriel.
      La seule chance que les cochons bretons ont de voir un brin d'herbe, c'est de finir en tranche de jambon dans un pique-nique.
      Par contre, au niveau des carences, c'est scientifique, c'est pas du bourrage de crâne, on n'est pas des vaches. Faire gaffe quand même.
      biz

      Supprimer
  8. Gérard ... Se nourrir exclusivement de plantes sauvages ce n'est pas le végétalisme , car le végétalisme est une forme d'alimentation complexe qui doit être très équilibrée .... Je pense que le végétalisme n'est possible qu'à condition de disposer de bonnes ressources végétales bien transformées par la cuisine .....
    Se nourrir exclusivement de plantes sauvages c'est de l'ascétisme en fait .... Oui , c'est une forme d'ascétisme , et très peu de gens en sont capables .... On peut très bien vivre en étant végétarien ou végétalien ..... En se nourrissant uniquement de plantes sauvages , la plupart des gens mourront assez rapidement car cela signifie : aucune substance animale , mais aussi aucun légume cultivé , aucune céréale cultivée , donc pas de pain .... pas d'huile , pas de sucre non plus ..... Des fruits sauvages ...... Oui , c'est de l'ascétisme . Cela est une experience presque mystique ...... Parce que si tu te nourris de substances animales en rajoutant quelques plantes sauvages pour faire joli et baba kool ! ..... Je te le dis ,je trouve cela bidon ...... Si tu manges du rôti de porc , du sauté d'agneau ,de la volaille avec une salade de pissenlits , je n'appelle pas cela se nourrir de plantes sauvages ..... Donc je ne te crois pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même remarque qu'en haut. Le végétalisme est dangereux , tu fais ce que tu veux mais pas de propagande.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer