Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 4 août 2014

Du mépris pour Hollande

Je croyais pas en arriver là un jour, même Sarkozy ne m'avait jamais inspiré autant de mépris, de la révolte, de la colère,oui mais du mépris, du dédain, non.
Hollande ressemble de plus en plus à un coupeur de ruban, ce matin, on l'a vu en bonne compagnie des inutiles, le prince Anglais, le roi Belge, le président Allemand, les décorations qu'on sort pour les évènements mondains officiels.

Du mépris face à Hollande, tellement méprisable pour avoir menti, trompé sur ses promesses, et fait ce qu'on lui demandait guère.
Oh, j'ai quelque part honte qu'on ait deux fois de suite un président de droite, comme de gauche, qui ne soit pas à la hauteur de notre Pays. Ce pays qui est tombé bien bas...
L'homme président qui s'est tenu pour faire un discours ce matin, tellement peu réaliste, tellement surréaliste qu'on se demande où est le flamboyant candidat de 2012, le flamboyant gagnant qui voulait faire des étincelles...ce président, il n'est que petitesse et semble avoir rétréci à l'usage.
L'homme Hollande, l'homme en privé , cette personne-là, doit bien rester sympathique quelque part mais la fonction ne lui va décidément pas, comme si masque il y avait eu en 2012 et qu'il s'était fissuré, petit à petit, jusqu'à exploser ces derniers temps.

Du mépris, j'en ai pour celui qui a osé sortir de la neutralité française pour dire qu'Israël a le droit de se défendre, bien que lors de sa visite là-bas, il avait assuré chanter des chants d'amour pour ce pays tout en trinquant avec Bibi le criminel...cela ne m'a donc que peu surpris.
Du mépris, j'en ai pour celui qui se met à faire de beaux discours comme Sarkozy savait les faire, sans autre chose que des discours, des vélléités de coupeur de ruban.
Maintenant, Hollande dit qu'on ne  peut pas rester neutre devant les massacres à Gaza, mais rester sans rien faire, ça il sait faire...Il ne risque pas d'entreprendre des sanctions contre Israël...humour...
Sa jolie anaphore vaut bien le "Moi Président " si beau et jamais appliqué, faut dire.

Du mépris, j'en ai pour celui qui a cru qu'en s'alliant avec un Valls encore plus méprisable politiquement parlant, il allait redresser une situation, du moins en apparence.
J'en ai pour un homme qui a laissé son intelligence trainer quelque part et qui ne semble pas savoir où elle est...

Le mal est fait, je n'ai plus confiance, sans doute aurais-je moins de mépris si il se réveillait avant la fin de son quinquennat. Mais c'est tout.
Il n'y a rien de pire que de se sentir trahi.
Je n'adoube pas les pages où on le ridiculise et où on le traite de tous les noms, toujours pas mais j'en viens à le comprendre.

Sarkozy avait au moins le mérite d'avoir annoncé la couleur.
Sans doute est-ce pour cela que le sentiment de mépris est bien plus important vers Hollande même si nous avons quand même eu les pires présidents depuis des dizaines d'années avec ces deux-là.

Ou alors qu'il me contredise dans les actes: qu'il reconnaisse pleinement l'Etat de Palestine, qu'il décide d'un embargo sur Israël, qu'il enlève la loi punitive contre le BDS, qu'il décide d'une opération de fermeture de l'espace aérien israélo-palestinien, qu'il envoie l'armée entre les deux...
Chiche, qu'il me contredise...
 On verra bien...

13 commentaires:

  1. Oui , c'est ce que je ressens aussi .....
    Hollande a provoqué cela chez les gens du peuple , ce sentiment qu'il s'est servi d'eux , qu'il les a manipulé sans aucun scrupule , qu'il les a berné et trahi ..... Cela ne lui sera en aucun cas pardonné car les gens du peuple , contrairement à Hollande qui n'est qu'un petit bourgeois , ont le sens de l'honneur et de la parole donnée ......

    RépondreSupprimer
  2. c'est ce qu'il a essayé de faire en Syrie (presque seul contre tous) et lui on en a mis plein la gueule
    je comprends qu'il ne veuille pas retenter

    pour le reste il a ouvert la porte à l'ONU à la reconnaissance de l'état palestinien , faudrait pas voir la mémoire trop courte ou trop sélective

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bob, je n'oublie pas qu'il a honoré la promesse de Sarkozy...oui, c'était celle de Sarko.
      Je lui en ai été reconnaissante à ce moment mais c'était avant.
      Je suis vraiment déçue.
      En Syrie, il voulait destituer un pouvoir central qui est tout aussi despotique que les djihadistes affiliés à Al Qaeda, je ne lui en demande même pas ça, de destituer le pouvoir israélien.
      Je n'ai pas la mémoire sélective, il avait le pain et le couteau. Et on en est où?
      Juste un discours?
      Le désappointement est à la hauteur des espérances attendues, non?

      Supprimer
  3. D'accord avec Bob. On a élu le président de la France, pas le nouveau maitre du monde qui décide de tout seul contre tous (comme Sarkozy voulait le faire croire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ce qui s'est passé en Bosnie, Mitterrand a suivi Juppé en lançant un ultimatum :

      "Au lendemain de ce drame, Alain Juppé soumet à François Mitterrand un projet d’ultimatum selon lequel « si les troupes serbes n’avaient pas retiré leurs armes lourdes à une certaine distance de la ville avant une certaine date, des frappes aériennes (de l’OTAN) interviendraient ». Le président Mitterrand donne aussitôt son accord, ce qui confirme que sa position de base est en train d’évoluer. Un autre signe d’évolution des esprits est la décision du général français, commandant de la FORPRONU à compter de mars 1994, Bertrand de La Presle, de lancer une frappe aérienne réalisée par l’OTAN, à l’occasion de la crise de Gorazde."

      "L’idée de créer une Force de Réaction Rapide terrestre, dotée de pièces d’artillerie lourde, capable de riposter efficacement à toute menace ou attaque contre les Casques bleus se dessina lors d’une rencontre entre Jacques Chirac et le Premier ministre britannique John Major au tout début juin. Elle fut adoptée, quelques jours plus tard, à une réunion des ministres de la Défense des pays de l’Union européenne et de l’OTAN (3 juin 1995). Les semaines suivantes, Jacques Chirac profita du sommet Union Européenne-Etats-Unis à Washington pour convaincre le président Clinton et les leaders du Congrès américain, puis rencontra Boutros Boutros-Ghali, secrétaire général des Nations unies, et fit, peu après, rédiger à Halifax, au sommet du G7, un texte à présenter au Conseil de Sécurité. Le 15 juin, la Force de Réaction Rapide (FRR) est officiellement créée par la résolution 998 du Conseil de Sécurité"

      Je mets le lien juste comme cela.
      http://www.diploweb.com/France-en-Bosnie-1992-1995-Il-y-a.html

      Il fallait intervenir et ici aussi, il faut intervenir.
      Il attend quoi?

      Supprimer
  4. J'aurais (je dis bien "j'aurais") tendance à être d'accord avec Bob...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Elody, mais encore heureux que tu aies le droit d'être d'accord avec Bob, tout comme Cyril.
      Je vais surement pas interdire quiconque ici de ne pas penser comme moi, tant que c'est dit de manière respectueuse.

      Supprimer
    2. Ah mais je n'ai jamais douter d'en avoir le droit (ou pas). Je disais juste que j'étais d'accord avec Bob, c'est tout.

      Supprimer
  5. Rosa, il ne faut pas croire un socialiste. Ça met plein de bons sentiments en vitrine pour se faire élire, et une fois que vous êtes dans le magasin, on vous vend l'inverse.
    De plus, les pontes de ce parti sont aussi racistes que les mecs à l'UMP, sauf qu'ils ne l'assument pas. Si vous voyez de la diversité au PS, c'est uniquement par souci électoral. Pas par amour du vivre ensemble, sinon ces gens vivraient tous en banlieue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. encore un connard de troll

      Supprimer
    2. C'est Pierre, il est égal à lui-même.
      Néanmoins, il n'a pas outrepassé les bornes.
      J'aimerais d'ailleurs savoir pour qui vous appelez à voter, Pierre.

      Supprimer
    3. Justement, je n'arriverai plus à voter pour quiconque, ni à appeler à voter pour untel.
      - si on pense politique de manière rationnelle, comme vous semblez le faire, une fois élu, le président fait l'inverse de ce qu'il vous avait promis.
      -si vous concevez la politique comme une croyance, que vous votez pour une bonne gueule ou bien parce que par tradition, vous êtes de droite ou de gauche, je trouve ça dangereux. Car mettre le pouvoir entre les mains de gens finalement sombres et manipulateurs, vous faites le jeu des partis et du pouvoir en place. Mais pas le jeu du peuple.

      C'est idiot, mais ma foi, mes croyances, je ne peux les mettre au service de gens corrompus. Ça peut paraître extrême, néanmoins on ne joue pas avec l'âme des gens.

      Puis je suis devenu athée politiquement, car en 2012 j'y croyais encore, et comme un con j'ai réussi am 'embrouiller avec 2 très bons amis qui étaient de gauche. Les élections m'ayant mis dans un sale état, je me suis dit que plus jamais la politique ne viendrait me brouiller avec mes amis. Chacun a le droit de penser ce qu'il veut, et je ne laisserai plus jamais des types de la pire noirceur avoir un quelconque impact sur moi.
      Pour eux je n'ai que du dédain..

      T'es mignon bob de me traiter de connard parce que j'ai enlevé un logiciel auquel vous croyez encore dur comme fer. Et oui, je le répète, les socialos sont des racistes qui ne s'assument, et aussi des anti racistes de circonstances. Je n'y peux rien si vous croyez en des gens qui se fichent de vous.

      Un exemple? Valls qui dit qu'il y a trop de blocks et qu'il faut mettre quelques "blanc0s".
      Bob, ce n'est pas la lucidité qui vous étouffera.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer