Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 10 juillet 2012

La France attire...tiens donc...

L'article sera petit et fait suite au dernier posté sur ce sujet:
La France emprunte à des taux négatifs...une première...
Souhaitons que cela ne devienne pas une vente en bonne et due forme de notre dette au profit d'états étrangers qui auraient la bonne idée de nous imposer leur point de vue comme les Chinois pour les USA, par exemple...
Mais au moins, cette idée me fait rire...Et si c'étaient les pays arabes du Golfe qui achetaient notre dette?
Ils vont avoir l'air malin, nos racistes souchistes réacs...
Lien pour approfondir ici

Ils ont bien commencé avec le sport, tiens...

32 commentaires:

  1. Hum, ça fout la trouille..
    Mais bon, l'emprunt-rentable, ça ne se refuse pas. Et puis, s'ils viennent nous emmerder, on fera recours à l'armée!
    On va se gêner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, entre nous, pourquoi ils seraient aussi pourris que nous?
      Disons que si ça se confirme, certaines parties de notre population devront apprendre à sa taire.

      Supprimer
  2. "certaines parties de notre population devront apprendre à sa taire." et ça a l'air de te réjouir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais quand même pas pleurer, non?
      C'est surtout des politiques dont je parle. C'est à eux de se reprendre.
      La libre-expression est constitutionnelle tant qu'elle ne rentre pas dans le cadre judiciaire d'un délit.

      Supprimer
  3. En voie vers la perte de notre souveraineté et notre pouvoir décisionnaire? Nous sommes déjà quelque peu engagés dans cette voie avec le fédéralisme européen non? Déléguer aussi une partie de notre pouvoir décisionnaire, au Qatar? L'avenir nous le dira... s'il y a des raisons de s'inquiéter outre mesure... Désolée Rosaelle, si je ne te rends pas visite en ce moment mais je suis très occupée en ce moment et cela va probablement durer jusqu'à septembre 2012 (article sur prise de congé). Bonne vacances, si tu pars en famille et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problèmes, il y a des moments comme ça, oui, on verra bien. S'ils se mêlent de notre politique , je n'y crois pas outre mesure, surtout intérieure.
      On parle de participation financière, pour l'instant, d'investissements.

      Supprimer
  4. Si les Arabes riches (ne parlons même pas des pauvres) nous cassent trop les roubignoles, on leur appliquera l'alternative si chère à vos amis algériens : la valise ou le cercueil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai failli m'étrangler de rire, vraiment désolée, quoi que...
      L'Etat emprunte. Avant, les arabes construisaient des routes, maintenant ils les payent, mais pas tout seuls: avec les chinois, les indiens et les russes.
      Le jour où ils en auront marre, ben chacun prendra sa pelle et sa pioche et on les construira pour que nos ânes aillent dessus...
      Petit aparté d'humour...
      Mais franchement, vous faite comment pour tuer des participations financières, vous?
      Ils ne viennent pas pour s'établir en France, certains y sont déjà et font vivre des villages entiers...On a une tripotée d'émirs dans le coin, c'est bizarre, les mosquées ne se sont pas multipliées mais les commerçants pleurent quand ils ne sont pas là..Et c'est pas notre député UMP qui va les chasser...

      Supprimer
    2. ni les maires UMP et PS du coin

      Supprimer
  5. Anonyme7/10/2012

    c'est marrant comme à gauche, tous les 70 ans, on trouve les étrangers sympas. Et on a envie de collaborer avec eux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce à Monsieur Anonyme, on vient d'apprendre que Pétain, Maurras et Brasillach étaient de Gauche...Il veut pas retourner à l'école au lieu de sortir des âneries?
      Vous avez perdu, faut vous y faire.

      Supprimer
    2. Pétain et Brasillach sans doute pas, mais Laval, Doriot et Déat, oui !

      Quant à Maurras, son anti-germanisme était notoire et avéré.

      Supprimer
    3. On va pas refaire tout le topo, globalement les collabos étaient plutôt idéologiquement de droite, même si ils avaient commencé à gauche au tout début.
      C'est un fait. Mais des résistants à droite, il y en a eu aussi, bien sûr.

      Supprimer
    4. Dire que Laval, Doriot et Déat étaient de gauche est quelque peu abusif, pour les deux premiers en tout cas. Des trois, Déat est le seul qui puisse encore être classé à gauche au moment de la guerre. Laval, ancien socialiste, profondément anticommuniste, a participé à plusieurs gouvernement de droite, s'est fait élire par la droite, et s'oppose farouchement au Front Populaire. Doriot, ancien communiste, exclu du parti pour de mauvaises raisons, dérive vers le fascisme et fonde en 1936 le principal parti fasciste français.

      Il serait plus juste de dire que ces deux-là venaient de la gauche, mais ils n'étaient certainement pas de gauche et ce bien avant la guerre.

      Supprimer
    5. fredi m.7/10/2012

      Pour éclairer Rosaelle si c'est possible
      Ou bien encore ceci

      Mais je ne suis pas sûr que celà suffira.
      Les présupposés, tout ça...

      Supprimer
    6. C'est une très gentille attention mais wikipédia et youtube ne suffisent pas, mais si vous y croyez...

      Supprimer
    7. fredi m.7/10/2012

      Simon Epstein est tout ce qu'il y a de plus réel.
      Et ce n'est pas tout à fait n'importe qui.
      Votre réflexion démontre que vous n'avez pas pris la peine de lire ce qu'il développe dans "un paradoxe français".
      Mais c'est normal: quand on ne veut pas voir, n'est-ce pas.

      Supprimer
    8. Si on l'écoute, c'est les juifs qui auraient sauvé la France des allemands...un spécialiste du révisionnisme...Il salit la Résistance, tout ce que je sais, moi, c'est que mes ascendants ont sauvé pas mal de juifs, que certains ont fini dans les camps et y ont passé toute la Guerre.
      Un pétainiste? j'en ai eu deux dans ma famille aussi, un qui est mort au large de Toulon et un autre qui était gradé dans l'armée, moi j'ai le courage de savoir d'où je viens et je reconnais tout, moi je connais mon histoire, je ne me la fais pas dicter par des sionistes qui propagent l'antisémitisme.
      Vous dites Epstein, très bien, moi je vous réponds Chomski

      Supprimer
    9. Simon Epstein a voulu montrer que l'idée largement répandue d'une extrême-droite collaboratrice et d'une gauche résistante était largement erroné, et que les choses n'étaient pas du tout blanc tout noir. Les premiers résistants ont effectivement été des ultranationalistes d'extrême-droite, mais ils ont très rapidement été suivis par des communistes dissidents et autres, de droite et de gauche.

      Pour appuyer son propos, Epstein donne des exemples, établissant des sortes de listes. Bien entendu, étant donné ce qu'il veut démontrer, il ne fait pas de listes de résistants de gauche et de collabos de droite (elles existent ailleurs), mais des listes de collabos de gauche et de résistants de droite. Le hic, et c'est là qu'il est critiquable, et qu'on peut l'accuser d'être lui-même partial, c'est qu'il se montre extrêmement généreux dans ses exemples de collabos de gauche, mêlant aux réels collabos issus de la gauche et des antiracistes des gens qui avaient été de gauche mais s'en étaient éloignés parfois depuis longtemps, des gens dont il n'est pas certain qu'ils aient été de gauche (Châteaubriand, par exemple, qui se proclamait socialiste une semaine et fasciste la semaine suivante, et qui en fait, n'a jamais su ce qu'il était, et ses contemporains non plus), et des gens de gauche qui n'ont jamais collaboré (Giono, par exemple, qui n'a ni collaboré, ni résisté et qui, traumatisé par ce qu'il avait vu lors de la première guerre mondiale, a carrément refusé le combat).

      On peut aussi lui reprocher de s'appuyer sur le vote des pleins pouvoirs à Pétain, quia eu lieu dans des circonstances exceptionnelles, et d'amalgamer collabos et députés et sénateurs de gauche ayant voté les pleins pouvoirs (en évitant d'ailleurs de s'attacher aux proportions qui montrent que la droite s'est plus que la gauche empressée de voter ces pleins pouvoirs). Tout ce qu'il y a à reprocher à ces gens, de droite ou de gauche, c'est d'avoir voté dans l'affolement, et de n'avoir pas prêté attention aux conséquences de leur vote.

      La droite et l'extrême-droite utilisent aujourd'hui les travaux d'Epstein pour se laver de l'accusation de collaboration (pour les seconds) et pour rabaisser la gauche (pour les deux), allant jusqu'à dire que la gauche est la mère de la collaboration. C'est une extrapolation extrêmement tendancieuse et exagérée. Le FN a été fondé par deux authentiques résistants, un de gauche et l'autre d'extrême-droite, et par bien plus d'anciens collabos, dont certains membres de la Waffen SS, de la division Charlemagne.

      Supprimer
    10. exactement: ils se servent de ça pour se faire passer pour des gens biens et sont autant concernés par la lutte contre l'antisémitisme que Custer par la survie des sioux.

      Supprimer
    11. fredi m.7/10/2012

      Simon Epstein a voulu montrer que l'idée largement répandue d'une extrême-droite collaboratrice et d'une gauche résistante était largement erroné, et que les choses n'étaient pas du tout blanc tout noir. Les premiers résistants ont effectivement été des ultranationalistes d'extrême-droite, mais ils ont très rapidement été suivis par des communistes dissidents et autres, de droite et de gauche.
      C'est un bon début...
      Nous aimerions l'entendre plus souvent.
      allant jusqu'à dire que la gauche est la mère de la collaboration. C'est une extrapolation extrêmement tendancieuse et exagérée.
      Exagérée mais non moins réelle.
      Merci pour tout ZavPow.

      Supprimer
    12. fredi m.7/10/2012

      Oh oh oh !!!!

      Vous n'en ratez pas une vous !!!

      Supprimer
    13. fredi m.7/11/2012

      Je ne pense pas que mon dernier message d'hier soir ait été contraire aux principes que vous développez dans un récent billet. Provocateur (gentiment) et polémique si vous voulez mais enfin nous sommes encore dans un pays où nous pouvons débatre. Non ?
      Pour ce qui est des insultes je vous donne raison: c'est stérile autant qu'inélégant.
      C'est pourquoi j'avais retirer le qualificatif peu flatteur dont je vous avais affublé dans un commentaire.
      Bien à vous.
      PS: vous avez disparu de la blogroll de J E. Pourquoi ?

      Supprimer
    14. Simplement un peu tard pour vous répondre convenablement.
      Pour JE, c'est dommage mais je pense que mon dernier billet a du le fâcher.
      Certaines personnes venant de sa blogroll ont poussé trop loin le bouchon.
      C'est la raison pour laquelle j'ai du prendre ces mesures.
      Comme le seul intérêt que j'avais pour eux est qu'on puisse se ficher de moi et par là-même de ce qui fait la France, soit ses lois, il a pris pour lui les explications que j'ai fournies sans en voir tout le sens.
      Mais il fait ce qu'il veut.
      Jacques Etienne n'a pas que des lecteurs intelligents qui essayent de réfléchir: certains sont au niveau crâne rasé qui n'hésitent pas à dire qu'ils s'essuient le dérrière avec nos lois et notre éducation( transcription correcte d'un des derniers commentaires que j'ai eu)

      Supprimer
    15. Ne jouons pas sur les mots. L'extrapolation est réelle, mais étant tendancieuse et exagérée elle ne reflète pas la réalité. Elle est donc fausse.

      Supprimer
  6. fredi m.7/10/2012

    je ne me la fais pas dicter par des sionistes qui propagent l'antisémitisme.
    Pas mal.
    Fallait la trouver celle-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réfléchissez un peu pour changer et vous verrez que j'ai raison

      Supprimer
  7. fredi m.7/10/2012

    Vous devez vous ennuyer un peu non ?
    Daniel Mermet est en vacances.
    Mettez ce répit à profit pour faire une cure de désintox.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous? Vous commencez quand?
      Moi, ça va très bien.

      Supprimer
  8. fredi m.7/10/2012

    La crainte de ravages démographiques qu'une nouvelle guerre pourrait provoquer joue un rôle déterminant dans l’engagement pétainisme ou collaborationniste15. Xavier Vallat dira: « C'est à cause du silence que la guerre a apporté dans 36 000 villages, pareils au mien, que j'ai voulu passionnément la paix pour mon pays ; c'est à cause de lui que j'ai servi avec ferveur le Maréchal Pétain, mon chef de la Grande Guerre, devenu chef de l'État dans des heures difficiles, quand il a tout tenté pour que d'autres jeunes français ne vinssent pas ajouter leur nom à celui de leurs aînés sur les stèles funéraires. »

    Quant à Pétain, si Simon Epstein ne le qualifie pas de pacifiste, au sens idéologique du terme, il insiste sur le fait que son souci de préserver la vie des soldats français se remarque à toutes les étapes de sa carrière, « au début du siècle dans les doctrines militaires qu'il professe, en 1914-1918 dans les méthodes de combat qu'il pratique, dans l'entre-deux-guerres, par le soutien qu'il apporte au système statique fortifié dans l'espoir vain de limiter les pertes en vies humaines, en 1940 par sa précipitation à demander l'armistice, sous l'Occupation par sa détermination à laisser la France hors du conflit mondial. Justifiées ou erronées les conceptions de Pétain forment un tout ».


    C'est pour celà, faut-il le rappeler, qu'il a été surnommé le sauveur de la France.
    Et que tous, à gauche, l'ont suivi.
    Et c'est aussi pour celà qu'un ancien pétainiste devenu socialiste décoré de la franquiste puis président avait à coeur de fleurir sa tombe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pétain était de droite quand il avait les idées claires mais pour ma part, je pense qu'il était dans un état de démence sénile qui a été constatée lors de son procès.
      Le fait est qu'il bénéficiait au début de la Guerre de l'épithète de Héros de Verdun.
      Non, pas tous à gauche, l'ont suivi: voir le procès de Léon Blum à Riom.
      L'idéologie de Laval a amené beaucoup de personnes vers ce qu'on a appelé l'extrême-droite avec raison.
      Mitterand n'a jamais été pétainiste, puisqu'il a renseigné la Résistance quand il travaillait à Vichy et a du s'enfuir en 1943 lorsque son activité d'agent double a été découverte.
      Il était de droite plutôt dure dans les années 30, et il a glissé progressivement vers le socialisme, en réaction à De Gaulle.
      Par contre, on peut suspecter ses rapports avec Bousquet et Papon, oui. Mais cela est valable pour d'autres dirigeants de droite, même De Gaulle.
      Pour expliquer les parcours politiques qui ont l'air incompatibles:
      Chirac a commencé comme sympathisant des jeunesses communistes.
      Philippot a commencé sa carrière comme gaulliste social aux côtés de Chevènement.
      Il y en a pas mal comme cela, comme aussi:
      Madelin, Longuet et Devedjian qui ont commencé dans un mouvement très à droite, limite extrême, avec des nostalgies de l'Algérie Française.
      Madelin est devenu social libéral.
      Devedjian gaulliste chiraquien.
      Et Longuet n'a pas renoncé à ses premiers amours.

      Souvent, il arrive qu'on mette du temps à se définir clairement au niveau politique.

      Supprimer
    2. Mitterrand était aussi fidèle dans ses haines que dans ses amitiés, et Bousquet était un ami : ils s'étaient connus militants dans la même organisation. J'ai aussi lu je ne sais plus où que Bousquet avait prévenu Mitterrand lorsque la Gestapo était sur le point de l'arrêter.

      Pour ce qui est de Pétain, on commet souvent en ce qui concerne le vote des pleins pouvoirs un péché rédhibitoire en matière d'histoire : on accuse de pétainisme ceux qui l'ont soutenu à cette époque. Le pétainisme n'existait pas alors. N'existait que le maréchalisme, le pétainisme est venu après.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer