Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 4 septembre 2012

Le Blogueur n'est pas Journaliste

Tout blogueuse ou blogueur est considéré comme un média par la loi. C'est un support qui relaye des informations, du divertissement, des opinions. Mais quand on tient un blog, rien ne nous oblige à une neutralité, rien ne fait de nous des pros de l'information, avec la même déontologie et les mêmes principes.
Voici un extrait de la charte du journalisme:

• Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;
• Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent ;
• Dispose d’un droit de suite, qui est aussi un devoir, sur les informations qu’il diffuse et fait en sorte de rectifier rapidement toute information diffusée qui se révèlerait inexacte ;
• N’accepte en matière de déontologie et d’honneur professionnel que la juridiction de ses pairs ; répond devant la justice des délits prévus par la loi ;
• Défend la liberté d’expression, d’opinion, de l’information, du commentaire et de la critique ;
• Proscrit tout moyen déloyal et vénal pour obtenir une information. Dans le cas où sa sécurité, celle de ses sources ou la gravité des faits l’obligent à taire sa qualité de journaliste, il prévient sa hiérarchie et en donne dès que possible explication au public ;
• Ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ;
• N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;
• Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication ;
• Cite les confrères dont il utilise le travail, ne commet aucun plagiat ;
• Ne sollicite pas la place d’un confrère en offrant de travailler à des conditions inférieures ;
• Garde le secret professionnel et protège les sources de ses informations ;
• Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.

-----

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (article XI)  : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. »
Constitution de la France (article 34) : « La loi fixe les règles concernant les droits civiques et les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques ; la liberté, le pluralisme et l’indépendance des médias. »
Déclaration des devoirs et des droits des journalistes (Munich, 1971) : le SNJ, qui fut à l’initiative de la création de la Fédération Internationale des Journalistes, en 1926 à Paris, est également l’un des inspirateurs de cette Déclaration qui réunit l’ensemble des syndicats de journalistes au niveau européen.


L'action de bloguer n'est nullement soumise à ceci. On pourrait se demander si les journalistes eux-même respectent tous cette charte. C'est un autre débat, car au-delà de la responsabilité individuelle du journaliste, il y a la ligne de la rédaction ainsi que celle du patron du média. 
J'ai été, et suis très dure avec cette profession, mais c'est surtout dans le résultat global que pêchent les membres de celle-ci, je pense, pas dans le sens du professionnalisme de ceux-ci.
L'obligation de neutralité est très délicate à appréhender, à saisir, car cela signifie aussi sortir de ses opinions et de sa culture afin d'être le plus objectif possible, sans que cela heurte sa conscience: une équation très périlleuse...

Nous, blogueurs, exerçons cette activité qui est relativement nouvelle dans son existence en tant que média. Nous n'avons ni un syndicat, ni des lois spécifiques, ni une réelle charte institutionnelle.

Mais on peut au moins dégager quelques grandes lignes de la conduite du blogueur ou de la blogueuse:
A ce propos, consulter la charte e-buzzing, sur laquelle je vais m'appuyer.

-Le blogueur est sincère, il a une personnalité, il n'écrit pas comme tout le monde, il a son style. Il affiche ses opinions et s'il veut les marquer à gauche ou à droite, voire au centre, c'est son problème. Le lecteur est prévenu, il le sait.
-Le blogueur essaie d'être honnête, de ne pas influencer l'autre dans ce qu'il pense, d'instaurer un vrai dialogue QUAND CELA EST POSSIBLE, car le blogueur n'a pas vocation à être insulté ou servir de punching ball pour frustrés. Le lecteur se doit aussi d'être honnête et respecter le travail du blogueur.
-Le blogueur justifie ses propos, ce que e-buzzing appelle l'argumentation, il ne pose pas des affirmations en les faisant passer pour une vérité. Néanmoins, comme il se base sur ses analyses, il peut bien entendu se tromper et n'a pas la science infuse.
-Le blogueur aime ce qu'il fait, y amène ses passions, les partage.

Partant de ces principes, il me semble donc que l'activité du blogueur est moins contraignante que celle du journaliste mais elle est plus soumise au dialogue, au jugement du lecteur.

Récemment, j'ai pu constater une certaine lassitude, voire des critiques vis-à-vis de certains mes confrères blogueurs, qui seraient trop partiaux par rapport à la politique de notre Président. Deux ont été visés personnellement dans un billet de Médiapart.
Je regrette cela. Juan et Nicolas ne sont pas des journalistes, ce sont des blogueurs. Ils ont leurs opinion et sont tous les deux honnêtes dans leur démarche. L'Ancien Régime ne leur convenant pas, il était logique qu'ils le combattent en étant critiques. On leur reproche donc d'avoir perdu leur sens critique. Et quand bien même? Doivent-ils renier ce qu'ils sont, pour critiquer ce qu'ils ne trouvent pas objectivement, en leur âme et conscience, critiquables, afin de plaire à ceux qui n'ont pas exactement la même opinion?
Je ne le pense pas.
Quand bien même ils se tromperaient, c'est leur droit: ce ne sont pas des journalistes, je le répète. Et c'est leur sincérité qui fait de leurs blogs des lieux d'expression et de partage. Ne l'oublions pas.

source de l'illustration ici

19 commentaires:

  1. Petit 1 : non, tu as raison : nous ne sommes pas journalistes.

    Petit 2 : je ne m'intéresse pas à la charte Ebuzzing qui est applicable aux blogueurs qui passent par sa régie de pub. Ma seule charte est dans ma tête.

    Petit 3 : ce n'est pas réellement un blog de Médiapart, juste un blog hébergé par Médiapart. Cet honorable canard n'est pas responsable de ce que leurs blogueurs publient, pas plus que Blogger n'est responsable de ce que tu dis. Cela étant, ils pourraient faire le ménage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. petit 1: c'est clair
      petit 2. chacun voit bien sa charte comme il l'entend, puisqu'il n'y a rien d'officiel
      petit 3: ça, pour le ménage, c'est un vaste sujet...

      Supprimer
  2. Baptiste N.9/04/2012

    J'ignorais qu'il existé une tel charte. Cela laisse ... pantois . J'ai peur que point par point, a regarder le JT par exemple, nous ne sommes dans la transgression.

    Bref.

    Quand a savoir ce qui est due aux blogueurs, et bien je crois que d'une part on ne peut garder une objectivité certaine, en quelque situation que ce soit. Et surement pas rester indemne, face a de si "longues" années de déliquescences.

    Pour ce qui est de ceux qui attaques à rebours les blogueurs militants, avec forces critiques et forces mépris, s'appuyant sur les "et m'aitenant c'est notre tour" ; ou alors les "c'est vous aux commandes " etc ; ne témoigne que d'une seul chose, c'est qu'il n'ont pas perdus de temps pour retourner leurs vestes.

    A ceux là, il nous faut nous le rappeler que de précaution, rien n'est nécessaire, tout en est facultatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas , certains sont aussi sincèrement déçus, juste leur rappeler que les blogueurs n'y sont pas pour grand chose dans la politique du gouvernement...

      Supprimer
    2. Baptiste N.9/04/2012

      Oui mais indéniablement quand on attend, a plus forte raison quand cet espoir est important, il est déçu.

      C'est pour cela qu'on invente les icônes.

      C'est pour cela qu'on (ré)invente la réalité, quotidiennement.

      Cela fait parti du jeu .. ou alors on se converti au bouddhisme peut être ..

      Mais oui, la confusion règne.

      Supprimer
  3. Joseph9/04/2012

    Reste à savoir qui est la saleté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez pas une idée?
      Ceux qui insultent et diffament en premier: les racistes de tout bord, par exemple...on se demande qui c'est...

      Supprimer
  4. Le ménage, sur quelles bases ? Le bien ? Le mal ? C'est d'époque ! ;+)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bien, le mal...j'en sais rien...
      Vous voyez la loi qui est inscrite en rouge en haut à droite?
      Et si on la respectait vraiment ? Mais ce n'est pas à nous de le faire, à ce niveau...Valls a du boulot, vraiment.

      Supprimer
    2. Je crois que Denis me répondait.

      J'explique : Mediapart est une entreprise commerciale travaillant dans "la presse". Ils n'ont pas nécessairement un intérêt commercial à laiser des gens raconter ce qu'ils veulent avec leur "tampon".

      C'est pareil pour plusieurs plateformes annexé à un journal à forte connexion politique.

      Supprimer
    3. @Nicolas

      Les liens que leur font les blogueurs leur amènent du trafic ! Cela fait partie de leur sacro-saint "modèle économique".

      Supprimer
    4. Baptiste N.9/04/2012

      @ Denis : Oui, comme les blogueurs - et les commentateurs - font ce qu'ils font pour obtenir une certaine forme de considération, d’accomplissement. Tout est plus ou moins intéressé, une fois que l'on a intégré cela, il ne tient plus qu'a nous d'en faire ce que bon nous semble.

      J'entends donc qu'il ne faut pas stigmatisé, hein.. Mais déjà, le remarquer, c'est le faire.

      Supprimer
    5. Denis,

      Le trafic en question est dérisoire

      Supprimer
  5. Je ne suis pas blogueur et ne serai sans doute jamais. trop "chronophage" comme dit mémé Kamizole , trop bouffeur d'énergie . Et à mon âge ( 64 ans) le temps semble passer plus vite que lorsque j"en avais 20 de moins :)
    Cela dit je vais sur certains blogs ( 4 ou 5) car je les ai connus au hasard d'une rencontre et j'ai apprécié le ton ou la liberté d'expression mais aussi la convivialité .
    J'en visite beaucoup d'autres rapidement comme "partageons mon avis" , "politeeks" , "piratages"..pour ne parler que des blogs politiques ( de gauche de préférence) sans compter quelques autres plus "artistiques" littéraires ou même féministes etc . Je laisse rarement un avis ou même pas du tout , pas parce que je n'apprécie pas mais par manque de temps ou de motivation car je n'ai pas la phobie du nombre "d'amis" à avoir à tout prix.
    J'écris aussi quelques billets chez "lait d'beu" et c'est tout.

    Je prends les blogs tels qu'ils sont , comme des endroits privés où ceux ou celles qui les tiennent s'expriment comme ils veulent et sur les sujets qui les intéressent .
    En aucun cas je ne prends pour argent comptant ce qui y est écrit . Les blogueurs ne sont pas des journalistes , plutôt des sortes de militants de leurs propres causes . On discute et on réfléchit ( ou pas) avec ceux et celles qui nous invitent en toute courtoisie . On peut leur dire qu'on n'est pas d'accord mais en aucun cas je ne me permets le moindre jugement de valeur.

    Voila c'était juste l'avis d'un simple "posteur" et pas d'un imposteur, d'un troll qui va pondre son oeuf dans le nid des autres comme les coucous :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai aussi connu des cas où des blogueurs connus venaient sur d'autres blogs, l'insulte à la bouche, peut-être parce qu'ils se sentaient "dépassés sur leur gauche", ou peut-être pour d'autres raisons moins avouables encore.

    Le blog est un lieu de dialogue, ou du moins il devrait l'être s'il avait suffisamment de notoriété pour être un terreau propice à la rencontre de nombreux contributeurs. Quant à "e-buzzing", c'est simplement un concept inutile dans les faits.

    Pour ma part, je ne crains pas de donner des infos, quand il m'arrive d'en trouver qui soient peu connues, volontairement ou non. En revanche, je considère que, pour ne pas biaiser le lecteur, la partie opinion doit alors être séparée de la partie info.

    Avec mes amis de la première équipe de Dazibaoueb (rien à voir avec l'actuelle qui a repris le manche il y a deux ans), nous en étions même arrivés à tenir des suivis d'infos à part des billets normaux. C'était important, car lors de l'affaire libyenne nous étions plus vite que "la presse" au courant de ce qui s'y passait, grâce à un tchat quotidien avec un journaliste indépendant (le seul en fait) travaillant en Cyrénaïque. Jusqu'au jour où c'est son épouse qui nous a prévenus de son assassinat par un sniper.

    RépondreSupprimer
  7. Rosa,

    Je ne vois plus le commentaire de Euterpe (qui me cherche un peu partout), tu l'as donc effacé (elle te demandait de ne pas le publier). Mais je l'ai reçu par mail, de même que toi et peut être d'autres abonnés. Merci donc de le diffuser.

    Je vais donc répondre sommairement. Euterpe est invitée à nous expliquer comment les photos diffusés pour un blog peuvent faire arriver un autre en première position. Elle est invitée à nous expliquer comment une photo a un impact sur le classement. Elle est invitée à retrouver des propos de mois où j'explique mon classement au Wikio autrement que par le nombre de mes potes.

    Enfin, elle est invitée à réfléchir au fait qu'il est éventuellement possible qu'elle se plante lamentablement. Mon blog a obtenu la première place du machin la première fois suite à un changement d'algorithme de l'entreprise commerciale qui s'appellait Wikio parce qu'ils avaient besoin d'avoir des blogs d'amateur en première place pour que tout le monde puisse s'y identifier. Elle est aussi invitée à se demander si au bout de quatre ans, ce genre de problématique peut encore m'intéresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, je me suis plantée en le diffusant, lamentablement.
      Parce que franchement, je t'ai toujours apprécié et j'ai appris à connaître Euterpe, à l'apprécier suivant les conseils de Juan.
      Donc cela m'ennuie d'avoir mal appuyé sur le mauvais bouton, c'est la raison pour laquelle, m'étant rendue compte de ma grossière erreur, je l'ai supprimé, je ne peux donc pas le remettre.
      Par contre, je pense qu'il y a méprise: ce n'est pas wikio et son classement dont tu te fiches, c'est de la définition de la charte du blogueur que e-buzzing a mis en place, et que je trouvais assez sympa, pour définir un peu un cadre, bien qu'effectivement, en tant que blogueur, nous avons notre propre charte individuelle: ce qui pose parfois souci entre blogueurs différents, puisque nous avons tous nos spécificités (je pense à certains qui ne modèrent rien, d'autres qui sont obligés de tout vérifier avant de publier : certains parlent de censure en s'insurgeant)...
      Bref, je pense que cette histoire de contenu de blog concerne le taulier en premier et qu'il est maître chez lui.
      Mais cette histoire de photo m'interpelle: j'ai cru qu'elle t'avait confondu sur le moment.

      En conclusion: je vous apprécie tous les deux, donc cela me casse les pieds d'avoir fait cette fausse manip

      Supprimer
    2. Pas grave. Je sais ce qu'elle pense de moi. Et c'est elle que ça dessert...

      Elle a fait un amalgame entre le classement Ebuzzing (ex Wikio) et la charte de cette boite. De là à dire qu'elle est obsédée...

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer