Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 14 septembre 2012

les larmes d'un Botulien




C'est quand même terrible que BHL ait été interviewé par tant de médias si sérieux pour qu'on l'entende, avec des trémolos dans la voix, secouant son abondante crinière et faisant ses yeux de petit chien de manga  incarnant  l'innocence...qu'on l'entende faire un portrait idyllique de tous ces hommes ayant combattus pour leur liberté, à Benghazi, qui l'auraient accueilli, leurs bras ouverts et fraternels de moudjahidin forts et musclés. N'ayant qu'une envie: se jetter dans les bras de tous les français, américains, israéliens qui passeraient là, leur si grande envie de démocratie se lisant dans le creux de leur barbe et leur habit rituel  étant illuminé par la reconnaissance de ce que lui, le messie philosophe humble, BHL, leur avait apporté à lui tout seul dans son "costume de juif"(citation de Yann Moix)...
Ayant été porté en triomphe au milieu de drapeaux américains et français bariolant la foule de ces gentils innocents combattants...

Ben zut alors: maintenant, ils sont furax, se jettent sur tout ce qui ressemblerait à un truc américain...

Sans doute, ils sont en manque de BHL. Un internaute a trouvé la solution: faire en sorte que BHL soit envoyé comme ambassadeur en Libye, et tout rentrera dans l'ordre. La Libye signera de suite un traité d'alliance avec Israël...oups...

Et si on arrêtait les conneries?
Parce que ce type a réussi à obtenir un rendez-vous avec Hollande il n'y a pas longtemps pour parler de la Syrie...Il serait temps de le traiter comme ce qu'il est: un héritier millionnaire d'une maison d'édition,  auteur qui commet(  c'est mon avis) de très mauvais livres, un mondain qui ne connait rien à la politique et encore moins à l'international...
Cela évitera à tout le monde , y compris les médias, d'être ridicule...au mieux. Car de toute façon, l'intervention française en Libye ne vient pas des plaidoyers en faveur de la démocratie de BHL. Et ça, c'est une autre histoire.
Comme l'est celle d'avoir favorisé des groupes de musulmans intégristes en Libye et en Afrique en général qui ont maintenant accès à l'arsenal de l'ancien régime libyen.
La récente attaque sur l'ambassade américaine à Benghazi à la suite de l'affaire du film sur Mahomet ne montre qu'une exaspération croissante se manifestant par la violence de la population vis-à-vis de la posture américaine impérialiste, bien caractérisée par le candidat Romney, qui est toujours persuadé du droit quasi-divin de l'Amérique à gouverner le monde pour l'intérêt de tous, surtout des USA...posture qui ne date pas d'hier.

On me dit qu'on a le droit de tout salir, y compris les croyances de n'importe laquelle des religions. On me dit que c'est la liberté d'expression . Soit.
Pourtant, quand dans notre beau pays, on siffle la Marseillaise, c'est un tollé général. Pourtant, en Amérique, lorsque l'on brûle le drapeau américain, c'est un acte délictueux et on peut aller en prison pour avoir  proféré des menaces à l'encontre de l'Amérique. Le Patriot Act est toujours en vigueur.

Nous, les Français, ne sommes pas BHL. Pourtant, c'est bien ainsi qu'il se présente: un représentant des "Lumières", de la Révolution alors qu'on est loin de cela. Notre ancien Monarque a ainsi aidé, directement ou indirectement, à la percée des musulmans intégristes en Libye sous couvert de démocratie, "légitimé" par BHL.

Mais nous sommes qui, pour juger de ce qui est licite ou pas, démocratique ou pas, intégriste ou non, chez les autres, alors que nous ne sommes même pas fichus de faire le ménage chez nous, chez nos extrémistes à nous, FN, atlantistes, xénophobes, racistes, pro-sionistes, impérialistes, qui nous embarquent dans leur galère malgré nous, comme les barbus entrainent les populations là-bas...
La démocratie apportée par les Américains dans le monde a charrié combien de morts ? Combien en Irak? En Afghanistan? En Libye? Combien de personnes sont encore enterrées vivantes à Guantanamo?
Comment voulez-vous que l'idéal démocratique soit un phare de progrès pour le reste du monde? Ceux qu'on dit les islamistes ont la part belle, parmi une population stigmatisée par la pauvreté, qui se sent humiliée lorsque sur Internet, nos beaux censeurs diffusent des idées qui les insultent sur la seule richesse qui leur reste: leurs croyances.

On a beau se moquer de BHL: il est pourtant la parfaite caricature de l'occidental type, interventionniste, pour une bonne partie du reste du Monde dont nous, français, occidentaux, ne sommes plus depuis longtemps les pays influents et dominants. Une belle expression impérialiste dont les médias nous abreuvent, consciemment ou inconsciemment.
Alors que la France et les Français, ce n'est pas ça. Il n'est pas représentatif du tout. Ce n'est juste qu'un héritier qui prêche pour sa paroisse. Laissons-le à ses larmes de Botulien face à ses beaux révolutionnaires: dans ses illusions.
Il serait temps que les médias en tiennent compte.
 

29 commentaires:

  1. Anonyme9/14/2012

    "On me dit qu'on a le droit de tout salir, y compris les croyances de n'importe laquelle des religions."

    Effectivement, celui qui vous a dit ça méritait d'être censuré :-)))

    Finalement, rien de tel que la censure pour qu'un blog fonctionne dans l'harmonie et le consensus.

    Bon, on va donc en faire un article pour Marianne, ça touchera peut-être encore plus de gens que votre blog, si tant est que la chose soit possible.

    EA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. clair: on n'a pas le droit de salir les croyances des autres, c'est dans la Déclaration des Droits de l'Homme.
      Donc j'étais dans mon droit constitutionnellement parlant
      Vous voyez bien que mon blog sert au moins d'inspiration à vos tribunes...
      Et tant que vous y êtes, mettez la bande annonce du film sur votre article et dites que vous êtes d'accord avec, allez-y!
      Chiche?

      Supprimer
    2. Anonyme9/14/2012

      Le principe même de ce film (la provocation) fait que je n'irai pas le voir, pas plus que sa bande-annonce; c'est une recette facile pour faire parler de soi; pas plus que je ne lirai l'apologie littéraire de Breivik par Millet; mais ce film et ce livre ne doivent pas être interdits.

      Le droit à la provocation doit être défendu, sinon, on ne sait pas où seront fixées les limites de la liberté d'expression: toute critique peut être ressentie comme une provocation (et elle est souvent ressentie ainsi par ceux qui ne supportent aucune critique): ce n'est pas à quelqu'un comme vous qui pratique à ce point la censure sur son blog que je l'apprendrai.

      EA

      Supprimer
    3. Vous racontez un tas de truc pour justifier un postulat franchement contestable. Vous me rappelez un adolescent mais lui, au moins il a l'excuse de l'âge.
      Continuez à vous enferrer, cela devient très drôle!

      Supprimer
    4. Anonyme9/14/2012

      Ce n'est pas de ma faute si vous ne comprenez pas des choses pourtant simples: où commence la provocation, et qui en décide?

      Au fait: citez-moi donc l’article de la Constitution qui dit qu' "on n'a pas le droit de salir les croyances des autres" ? Merci d'avance.

      EA

      Supprimer
    5. préambule de la Constitution et article premier: et c'est moi la nunuche?
      En tout cas, en France, ce sont les victimes et le procureur quand il y a procès, pas vous, tout Elie Arié que vous êtes.
      Faut vous réveiller un peu.

      Et votre promesse de débarrasser le plancher?

      Alors vous défendez des trucs que vous n'allez pas voir? Au passage, si on vous refuse un visa dans un pays arabe, un jour, vous l'aurez bien cherché.

      Supprimer
    6. Entre nous, vous semblez avoir le comportement d'un parfait abruti. Vous vous dites français, et vous ne connaissez pas la Constitution Française. Vous défendez des trucs dégoûtants que vous ne voulez pas aller voir, pour le principe d'une liberté d'expression qui n'existe que dans votre tête, car elle est encadrée par les lois et la Constitution.
      Vous en avez encore des choses comme cela, à dire?
      Mais vous êtes tellement bouffie d'orgueil, il me semble, que vous ne voulez surtout pas avoir tort...ah, non, pas le grand Arié!
      Un vrai scolastique dans toute sa splendeur!
      Eh, avoir tort, on n'en meurt pas!
      Dégonflez un peu!

      Supprimer
    7. Je reconnais que j'ai eu tort: un moment, j'ai cru que vous étiez intelligent...

      Supprimer
    8. Baptiste N.9/14/2012

      Quand je parlai de DG ... je ne fus pas tombé loin !

      Supprimer
    9. Anonyme9/14/2012

      Comme je l'imaginais, vous n'avez pas compris l'article 1er et le préambule de la Constitution (que je connaissais, merci).

      "La République respecte toutes les croyances" signifie que les pouvoirs publics ne s'attaquent à aucune croyance (le contraire serait pour le moins choquant!); elle ne retire en rien aux citoyens de s'attaquer à toutes les croyances.

      Il arrive que la projection de certains films soient interdite pour "troubles à l'ordre public" (une façon d'encourager les manifestations pour les faire interdire...); mais jamais leurs auteurs n'ont été poursuivis pour comportement incompatible avec la Constitution, jamais leurs adversaires n'ont tenté de les faire interdire pour cette raison.

      D'après vous, donc, tout ouvrage (film, pièce de théâtre, livre, etc.) se moquant d'une religion, l'attaquant, la critiquant, devraient être interdit? Vous rendez-vous compte de ce que cela impliquerait? Vous rendez-vous compte de la quantité que ça représente?

      EA

      Supprimer
    10. Vous êtes vraiment affligeant: la République, c'est nous! Et nous sommes tous soumis à la Constitution. C'est tellement énorme, ce que vous venez de dire, pour avoir raison à tout crin...
      Vous me sortez encore une énormité pareille, je dégage vos commentaires, j'ai autre chose à faire que de me faire traiter d'imbécile par vous.

      Supprimer
    11. Anonyme9/14/2012

      En somme, pour vous: tout ce qu'a écrit, par exemple, un Voltaire sur le catholicisme et la religion serait aujourd'hui anticonstitutionnel et devrait être interdit?
      Et dire qu'on l'enseigne à l'école, mon Dieu !!!

      EA

      Supprimer
    12. Vous comparez Voltaire à ça? définitivement, vous êtes franchement paumé.

      Supprimer
    13. Anonyme9/14/2012

      Je n'ai pas davantage vu "ça" que tous les gens qui attaquent tous les consulats américains (et britanniques, tant qu'on y est, pourquoi pas)dans le monde: c'est le principe d'une critique de l' islam qui n'est pas admise.

      J'attends d'ailleurs avec impatience l'arrivée d'un Voltaire musulman...et encore plus d'un imam Meslier ( Jean Meslier, 1664-1729, prêtre français, auteur de la célèbre phrase : «je voudrais que le dernier des rois fût étranglé avec les boyaux du dernier prêtre.»; par ailleurs philosophe jugé comme le véritable fondateur de l'athéisme en France, et dont l’œuvre n' a été connue que grâce à...Voltaire; voir:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Meslier )

      EA

      Supprimer
  2. Baptiste N.9/14/2012

    J'aime bien cet article. C'est bien écrit, sa sent surtout la vindicte contre une certaine idée décadente, qui n'est que le prolongement de l'ego-centrisme du tribun auto-proclamé.

    Bon, certes, il est celui-là car on (les médias et les gens qui suivent les médias) lui en concède autorité.
    Moi je cherche a fuir, vainement, les lieux communs. Traduit en une phrase, il ne faut pas regarder là où tout le monde regarde, même si c'est un caractère sociologique chez l'Homme.

    Mais il est vrai que ce genre de gens sont plus nombreux qu'on ne le crois, car derrière "l'ambassadeur" de pacotille, se cache toutes et tous les pouvoirs, les personnes qui y ont à gagnées.

    A ce titre + 1 pour l'article.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme9/14/2012

    Tentative de synthèse
    ______________________



    Cet assassinat de l’ambassadeur des États-Unis en Libye marque une escalade dans le processus qui avait déjà vu la fatwah contre Salman Rushdie, l’assassinat de Théo Van Gogh ou les menaces contre les caricaturistes danois de Mahomet, où ceux qui ne tolèrent pas le droit à ce qu’ils estimaient être des blasphèmes ne s’en prenaient qu’à leurs auteurs.

    Cette fois,il est le fait d’intégristes qui œuvrent pour des sociétés dans lesquelles l’État dicterait à chacun ce qu’il peut faire et ne pas faire -et alors, tout représentant de l’ Etat serait effectivement co-responsable de tout acte commis par n’importe lequel de ses ressortissants, qu’il ne pourrait qu’avoir préalablement autorisé: des sociétés dans lesquelles toute responsabilité devient alors collective, et non individuelle, puisque le libre-arbitre a disparu.

    L’idée d’une société dans laquelle un citoyen pourrait réaliser un film sans en demander l’autorisation à qui que ce soit, et en particulier à l’ Etat, leur est insupportable, voire inconcevable.

    Ironie de l’ Histoire: cet assassinat de quelqu’un qui n’était pour rien dans ce film, qui peut-être en ignorait l’existence ou bien le désapprouvait vivement, a aussi eu lieu un 11 septembre, date d’une autre manifestation, encore plus spectaculaire, de l’idée de culpabilité et de punition collectives et aveugles.

    Derrière cet assassinat, il y a bien deux conceptions des sociétés humaines qui s’affrontent, celle de la responsabilité individuelle et celle de la culpabilité collective – ce que Huntington appelait “le choc des civilisations”.

    On est face à une religion qui connaît une poussée d’intégrisme (comme l’hindouisme, d’ailleurs, et comme toutes les autres en ont connu à d’autres époques: toute religion est potentiellement intégriste, et l’intégrisme ne connaît que les limites qu’on lui impose ) et qui cherche à repousser chaque jour davantage les limites de la critiquer; à travers ce film (qui est sans doute complètement nul, et qui joue de la recette facile de la provocation pour attirer l’attention sur lui, tout comme l’"apologie littéraire" de Breivik par Millet), c’est la liberté d’expression qui est en cause: car toute critique peut être vécue comme une provocation inacceptable par ceux qu’elle vise. Mais qui fixe la limite de l’acceptable?

    EA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tentative de synthèse: je fais un film ou mêmeun livre sur Elie Arié dans lequel je le montre pédophile, voleur, battant sa famille, torturant du monde.
      Elie Arié applaudira sans doute puisque c'est de la liberté d'expression et viendra me congratuler.

      Supprimer
  4. Anonyme9/15/2012

    Confusion entre calomnies et diffamations envers un individu précis(pédophilie, etc.) et jugements envers une religion.

    Vos connaissances juridiques (tout comme votre interprétation du premier article de la Constitution) sont assez floues; en somme, pour vous, une religion ne peut être critiquée, attaquée, moquée?

    EA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact: il y a eu calomnies et diffamation envers un individu précis, le fait que Mahomet soit mort n'efface pas le délit.
      Vous voyez bien!
      Ah, mais c'est pas pareil, c'est ça?
      Ben allez donc le dire en Libye, en Égypte, vous verrez, ils vont vous écouter...

      Supprimer
    2. Anonyme9/15/2012

      On n'aurait donc pas le droit de s'attaquer à un personnage historique, à un système politique ou religieux? Pas le droit de faire un film ou un livre négatif sur Hitler ou Staline, sur le nazisme, le communisme, le christianisme ou l'islam? Pourtant, il y a des nazis et des communistes, des gens qui croient que Hitler ou Staline étaient des grands hommes: alors? Comment expliquez-vous que de tels films et livres existent, et qu'ils ne peuvent faire l'objet de poursuites?


      Vous pouvez faire un livre ou un film critiques sur Sarkozy; par contre, vous ne pouvez pas l'y montrer comme responsable de l'affaire des frégates de Karachi, s'il n'a pas été condamné pour ça; il pourrait vous attaquer pour ça; par contre, après sa mort, seuls des historiens pourraient vous reprocher d'avoir rapporté des faits non prouvés à son sujet.

      Je pourrais effectivement vous attaquer si vous faisiez un film sur moi, me prêtant des actes que je n'ai jamais commis; je pourrais même vous attaquer pour m'avoir traité ici-même, un peu plus haut, d'abruti (injures publiques); si vous ne comprenez pas la différence, si vous croyez que personne ne peut critiquer rien ni personne, je ne peux rien pour vous.


      Vos connaissances du droit sont très amusantes: vous l'interprétez de façon intuitive, "ce qu'il devrait être d'après vous"...et aussi de façon terrifiante.

      EA

      Supprimer
    3. J'ai l'habitude: d'habitude, ce sont mes trolls de droite pop qui me sortent ce discours.
      Je n'ai pas fait de diffamation, j'ai trouvé, moi, ce que je pense en mon âme et conscience que vous aviez et avez un comportement de parfait abruti. Cette réflexion n'engage que moi.Mais qui suis-je, confrontée à un expert en droit tel que vous?
      Par contre, les poupées vaudous sur Sarkozy, les photos dégradantes sur son dernier jogging, je n'ai pas aimé.
      Les descendants et les ayant droits ont parfaitement le droit de porter plainte.
      Ex: le film de Al Manar sur les sages du protocole de Sion, ces hommes sont censés être morts, s'ils ont existé, non? Donc selon vous, on aurait le droit de montrer des juifs faisant des sacrifices humains de bébés? Cela ne vous choque pas? ah, non, c'est pas pareil, là, je suppose...
      Moi, je trouve débectant de salir n'importe laquelle des religions ou croyances quand cela touche une personne qui y croit et ne fait pas de mal.
      Donc on n'aurait pas du interdire la chaine Al Manar en France?
      Mais on n'a pas les mêmes valeurs, j'ai l'impression...

      Supprimer
  5. Anonyme9/15/2012

    "Moi, je trouve débectant de salir n'importe laquelle des religions ou croyances quand cela touche une personne qui y croit et ne fait pas de mal."

    Donc: pas le droit de salir le nazisme et Hitler, auquel des gens (sans pour autant être actifs et faire du mal à personne) croient et qu'ils considèrent comme une théorie et un homme remarquables? Vous ne répondez pas là-dessus...Si, c'est parfaitement légal, et juridiquement inattaquable; pas plus que ne le sont les films, écrits, œuvres, etc. qui critiquent ou ridiculisent ("salissent") n'importe quelle idéologie, n'importe quelle croyance, n'importe quelle religion.

    Tout comme on peut (et on ne s'en prive heureusement pas) de critiquer et de ridiculiser les créationnistes, qui s'opposent à l'évolutionnisme et à Darwin au nom de leur croyance et de leur interprétation de la Genèse au premier degré.

    D'ailleurs, vous savez bien que l'immense majorité (peut-être même la totalité) des gens qui se sont attaqués aux consulats américains et occidentaux dans le monde n'ont pas vu le moindre extrait de ce film: ils savent qu'il existe un film hostile à l' islam, et cela leur suffit pour tuer des gens.

    Arrêtons ce débat, ce que vous dites n'a aucune cohérence.

    EA


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nazisme n'est pas une croyance, c'est une idéologie haineuse. Tout ce qui va à l'encontre des droits de l'homme et de la dignité humaine.
      Vous êtes islamophobe.C'est clair, maintenant parce que votre raccourci est digne de Marine le Pen.
      Vous ne relativisez que ce qui vous intéresse.
      On y est arrivé!
      Je suis sûr que Jean Pierre Chevènement va être heureux de votre soutien!
      A propos: et la personne qui est morte à Guantanamo?
      Et les morts en Irak? et Abou Ghraïb? Ah non, c'est pas pareil?
      Je sais...c'est sans doute ce que vous allez dire.

      Supprimer
    2. Et votre dernier commentaire qui m'insulte n'est pas accepté:
      Mais pour vous répondre: je pense la même chose des musulmans qui pensent que la femme est inférieure, des chrétiens qui veulent interdire le mariage homosexuel, qui privent les nonnes de relation sexuelle, des juifs qui interdisent à des femmes de les toucher pendant leurs menstruations, mais je ne généralise pas à toute une religion, moi.
      Donc que cela vous plaise ou non, je maintiens que votre hargne vous fait dire des propos islamophobes.
      Maintenant, vous serez considéré comme un troll. Prenez-le comme dit.

      Supprimer
  6. Anonyme9/15/2012

    "Je suis sûr que Jean Pierre Chevènement va être heureux de votre soutien!"

    Il a préfacé mon dernier bouquin (sur la mondialisation), nos accords et nos rapports personnels vont bien au-delà de la politique:

    http://www.amazon.fr/Mondialisation-d%C3%A9clin-lOccident-Elie-Ari%C3%A9/dp/2846211655

    (ne l'achetez pas, ce n'est pas pour vous...)
    EA

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme9/15/2012

    Même commentaire, sans injures:

    "Le nazisme n'est pas une croyance, c'est une idéologie haineuse. Tout ce qui va à l'encontre des droits de l'homme et de la dignité humaine."

    Toutes les religions, y inclus l' islam, vont à l'encontre des droits des femmes; c'est pour ça qu'elles peuvent et doivent être critiquées.

    EA

    RépondreSupprimer
  8. Baptiste N.9/15/2012

    Et bien bon sang ! Cela va de plus en plus loin votre affaire.
    Je suis vraiment triste ..


    @Rosa : Nous ne pouvons pas échangé avec quelqu'un qui refuse le dialogue. De même qu'avec quelqu'un qui a tout vécu, et qui sais déjà tout. En tout et pour tout, nous n'avons pas pour rôle "d'aider" des gens qui ne veulent pas être aider. Ne vous fatiguez donc pas pour lui. Car tout vos efforts seront vain.





    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer