Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 23 octobre 2012

Billet en congé de fin octobre

J'ai eu des jours très chargés donc je m'octroie ce mardi afin de souffler.

Bloguer est un exercice difficile, d'une certaine façon car si on veut coller un peu à l'actualité, dans le cas de ce blog-ci, on se doit d'écrire sur des sujets qui ne seraient pas forcément prévus, si on en sent la nécessité.

C'est ainsi que j'ai relayé la tribune de mes confrères sur leur décision de quitter le classement e-buzzing, entre deux rendez-vous, 5 minutes avant de prendre la voiture, en rush complet.
Je pense que cela n'est pas le rythme de tout le monde. Certains ont la chance de ne pas être surmenés, comme on dit dans l'hôtellerie, dans le jus.
La conséquence de ce billet exécuté dans un temps record a été des fautes d'inattention et deux fautes de syntaxe. 

Je ne parle pas des tournures familières car si on commençait à écrire comme si on avait un balai dans le cul, non seulement on n'attirerait que des gens coincés, avec un balai dans le cul, et certains balais doivent faire très mal, vu la teneur de certains billets...et des commentaires de ceux-ci...c'était ma séquence poésie du jour. Et le pire c'est que j'en suis très satisfaite...

Pour cela, bloguer est un exercice plaisant: les gens viennent chercher du divertissement, de la réflexion, autre chose que des pages web lisses et rigides, ils ne vous  tiennent généralement pas rigueur des fautes et vous les signale gentiment. En général.

Bref, je voulais revenir sur un thème que je trouve très intéressant dans la tribune des blogueurs quittant un classement, dont certains de nos lecteurs se fichent, effectivement, et qui est accessoire car y être dans les premiers n'apporte pas gloire et fortune, c'est juste un outil, rien d'autre.
D'ailleurs, mes autres blogs http://cheminsderosaelle.wordpress.com et http://obsdumoisi.blogspot.com n'y sont pas et je n'ai pas l'intention de les faire rentrer.
Petit message en passant à certain de mes "admirateurs" qui ne peuvent s'empêcher de parler de moi, je n'ai rien de la personne qui disait: "qu'importe, qu'on parle de moi en bien ou en mal, pourvu qu'on parle de moi". Mais c'est amusant de lire encore sur certains sites des commentaires, à côté de la plaque, en me prenant pour un  Voldemort féminin, celle dont on ne doit pas prononcer le nom...

Car pour certains détracteurs: quitter ce classement et en parler est une belle erreur, rester dans ce classement et en parler en est aussi une, alors que mathématiquement cela ne se peut pas...Soit les deux propositions sont relatives, soit seule l'une des deux est juste...refléchissez pas trop, c'est pas bon pour le moral...lol...

Je vous ai prévenu que c'était un billet de congé, relax, tranquille, pépère, donc si j'ai envie de bloguer en dilletante aujourd'hui...

Donc, il y a une chose que j'apprécie dans ce manifeste des blogueurs: le fait qu'un blog est issu d'une création personnelle, artisanale et qu'il se doit d'être authentique, fasse partager des goûts musicaux, littéraires, des passions comme l'automobile, enfin, des moments de vie choisis.
Ce n'est pas un agrégat d'articles de journaux travestis ni effectivement des multiples contributeurs.
Un blog a une authenticité, une différence selon qui le tient et je tiens à cela.
Un classement ou un annuaire qui donne au lecteur l'assurance que les blogs qui y sont présents respectent cette ligne de conduite serait effectivement une bonne chose.
Et j'y adhère complètement.  
Cela me plait bien, c'est une belle aventure à tenter.
Et c'est la raison pour laquelle je m'inscris de suite dans ce type de classement sans lauriers si on le met en route.

Et pour ceux qui en ont besoin, pour rester dans un esprit décalé, voici une adresse pour prendre des cours de feng-shui, c'est efficace, il parait pour enlever les balais coincés dans le postérieur mais chttt...
Sinon, il y a aussi le séjour à Val Clarée, c'est sympa aussi... 
Et voici des conseils pour se relaxer, au lieu d'essayer de se venger sur le net au sujet de gens qui ne vous ont rien faits et qui oublient les fâcheux,en plus, dès qu'ils ont éteint l'ordinateur en revenant dans le vraie vie, puisqu'ils n'ont pas de balais coincés qui fait mal...

En conclusion, il faut toujours éviter de trop se prendre au sérieux car on se fait du mal...
Je vous avais prévenu, que ce billet était un billet de congé...  
    

6 commentaires:

  1. Les fautes d'orthographe, tout le monde en fait. On a beau se lire et relire, on laisse presque toujours passer une erreur, un mot oublié, quelque inattention.
    Ceux qui essaient d'avoir un texte propre demandent expressément qu'on les corrige. C'est un service à rendre.
    Pour ce qui est de suggérer une correction plus ou moins gentiment... eh bien ça dépend de la personne à qui on s'adresse. On corrige sans malice quelqu'un à qui on ne veut que du bien et de qui on attend le même service rendu, et on sera plus moqueur envers quelqu'un qui se moque de l'écriture des autres et tente de les rabaisser en mettant en avant ses propres qualités.
    Quand on admet que, oui, c'est comme ça, on fait des fautes, merci pour le signalement, on va les corriger tout de suite, tout va bien ! Mais se défendre en suggérant qu'il y aurait une langue décomplexée de la grammaire et une autre coincée du col, ça ne tient pas.
    Et le défaut de syntaxe, c'est bien plus préoccupant parce que du coup, on ne comprend plus le sens de la phrase, ou on comprend son contraire et du coup, on ne cherche plus à comprendre un texte, on se débranche.
    La photographie est très jolie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Suzanne, je vois vraiment que vous n'avez aucun sens de l'humour et je trouve cela tellement dommage.
      Enfin, l'humour se doit d'être pratiqué dans les deux sens, sinon, cela n'en est pas.
      Je ne me défendais pas du tout car, objectivement, il faudrait que cela puisse me toucher.
      Je m'amusais, simplement.
      Merci pour l'appréciation sur les photographies.
      Quand vous aurez compris que vous êtes bien plus affectée que moi par ces histoires, peut-être arriverons-nous à dialoguer un jour.
      Bonne journée

      Supprimer
  2. Elle nous a congédiééééééééés ! Bon, allons faire la sieste, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour cette touche d'humour:-)

      Supprimer
  3. "Je m'amusais, simplement."

    Ah,bon. Tant mieux.
    J'ai souvent peur de vexer avec ces histoires d'orthographe et de syntaxe. Je n'en parle donc qu'avec des personnes qui ont déjà abordé le sujet, pour qui c'est important. Beaucoup d'internautes mettent un point d'honneur à produire des textes le mieux écrits possible, sans pour autant sangloter si on leur pointe une erreur d'accord de participe.
    Bon, je crois qu'on a fait le tour. Mon manque d'humour chronique est un handicap terrible. Je crois qu'on ne peut pas avoir l'orthographe et l'humour, d'ailleurs, il doit y avoir incompatibilité de gênes. Sinon, opposerait-on toujours les fidèles du dictionnaire, reclus dans des cagibis sans fenêtre, figés dans des corsets d'acier, aux tenants de l'expression sans entrave, jouissive, vivante, plurielle et tout et tout?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est de l'ironie ou de l'auto-dérision, je retire ce que j'ai dit.
      Sinon, votre comparaison va assez loin...chacun fait comme il le sent, non?
      Pourquoi il y aurait forcément ceux qui font les choses correctes et les autres, ou inversement?
      A part sur le principe d'antiracisme, en général, je suis assez ouverte et tolérante, sans naïveté aussi, ce n'est pas incompatible.
      Donc pourquoi opposer et simplifier des attitudes?
      Bloguer doit être un plaisir aussi.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer