Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 27 février 2013

billet dédié à @Elooooody : la violence contre les femmes sur le web

Non, ce n'est pas un billet pour défendre Elody contre tous ces trolls qui envahissent les commentaires de ses billets: elle est largement assez grande pour se défendre, je ne m'inquiète pas.
Mais jetez un coup d’œil quand même. Certains de ses contradicteurs sont gratinés.

C'est un billet qui traite de la violence faite aux femmes sur le web, en Suède...

Un pays pourtant très en avance sur les concepts de parité et sur la condition féminine...

Extraits:

"Elles vivent en Suède et sont journalistes, auteures, blogueuses. Sur fond noir, face caméra, elles lisent des textes, l’air grave. Et pour cause, le contenu est à l’avenant : "Il faut qu’on t’ouvre la chatte avec une batte de base-ball", "je vais t’assassiner quand tu t’y attends le moins", "je vais faire cuire tes seins dans du beurre", entend-on notamment. Ces textes, elles n’ont pas eu à les chercher très loin : il leur a suffi de piocher dans leur boîte mail."

"3.000 commentaires ont suivi, dont une majeure partie disait souhaiter que le rappeur "soit encore en vie pour la violer" ; quand ce n’était pas simplement pour la traiter de "pute". Contactés par l’équipe de l’émission de télévision, les auteurs de ces insultes ont affirmé qu’il ne s’agissait là que d’une façon de parler. La jeune femme a porté plainte, mais la police n’a pas enquêté."

"Or le malaise semble plus profond. En décembre 2012, Asa Lindenborg, chef du service Culture du quotidien "Aftonbladet" qui témoigne dans le reportage de "Uppdrag granskning", racontait déjà qu’elle avait reçu des commentaires haineux à la suite d'une enquête sur les sites d’extrême-droite.
Parmi les insultes adressées par mail, SMS, appels téléphoniques ou dans les commentaires du site du journal : "C’est vraiment une pute, cette salope a l’air complètement dérangée. Enfermez la pute dans un asile et jetez la clé" ou "ça ne m’étonnerait pas que sa tête soit mise à prix". Quand son adresse a été divulguée, Asa Lindenborg a choisi de déménager avec son fils."

"Mais comment imaginer cela dans un pays réputé favorable à l'égalité des sexes ? "C'est justement parce que la Suède est un pays féministe que l'opinion publique a été scandalisée d'apprendre que tant d'hommes utilisent l'anonymat du web pour menacer des femmes d'agression sexuelle et de viol", interprète Elisabeth Elgan, historienne à l'université de Stockholm qui travaille sur la dimension du genre dans l'histoire politique. "Dans un pays non féministe, cela n'aurait pas été considéré comme un problème grave, mais comme un problème mineur. Un problème qui se limiterait à quelques personnalités féminines qui prennent position sur des sujets sensibles ou tout simplement réussissent dans ce qu'elles font.""

Oui, c'est vraiment troublant et dérangeant, d'autant plus que le harcèlement numérique contre les femmes, on connait toutes, ici.
Ce n'est pas une question d'opinion, ce n'est pas une question de débat ici, c'est un manque de respect flagrant et c'est s'attaquer à celles qu'on croit plus faibles.
C'est pour cela que j'ai pensé à Elody lorsque j'ai relevé cet article, car je pense qu'elle aura aussi à cœur de dénoncer ce genre de pratiques haineuses. 


l'intégralité du billet ici

7 commentaires:

  1. quelle horreur... C'est tristement inspirant...

    RépondreSupprimer
  2. Puisqu'on en est à parler de ce pays de crétins décérébrés qu'est la Suède, rappelons que 85 % des violeurs condamnés y sont étrangers ou de parents étrangers. Mais ça, évidemment, il ne faut pas compter sur les féministes pour s'en alarmer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez des statistiques du gouvernement suédois?
      A part les sites de "gaulois" et autres souchistes de renom?
      Mais vous savez, un gros con machiste, ou un salopard, il y en a partout, même en France, ce n'est ni une question de nationalité ni de religion, au fond.
      Vous avez les exemples: des supporters de Tupac décérébrés et certains milieux d'extrême-droite ici.
      Je condamne et dénonce les deux: pas de racisme ici.

      Supprimer
    2. En France en tout cas (mais vu la netteté de la proportion, 80%, ailleurs aussi sans doute), les violences aux femmes sont le plus souvent domestiques, et non le fait d'étrangers mais bien sûr ce genre de statistique dérange les pourfendeurs xénophobes. Le truc qui cloche, justement, c'est le terme violeurs condamnés : la plupart du temps, ils ne le sont pas.

      Supprimer
  3. Pierre2/28/2013

    Mieux vaut une connerie explicite qu'un mensonge déguisé en vérité.
    Je dis ça, je dis rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait m'expliquer votre pensée, là.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer