Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 21 août 2013

Valls, le miroir d'une certaine gauche

Valls est un animal politique dont on est très friand dans les médias.

Manuel Valls est considéré par Placé comme un trublion de la République. En cela, il a effectivement des parallèles avec Sarkozy dans la méthode. C'est vrai.

Quand il défend la police coûte que coûte, quitte à ne pas condamner une récente bavure filmée qui a fait grand bruit, il dérange.
Seulement, il semble dire tout haut ce que pensent certains de gauche tout bas. Je l'ai lu dans des commentaires de blog ou des billets. Oui, ce que certains disent a de quoi faire frémir: comme si cela serait normal que les forces de l'ordre soient brutales, à cause du fait que les délinquants le seraient en premier. Le flic voyou se justifie donc.
Je n'irais pas jusque là: il est juste ici coincé dans son rôle de ministre de tutelle. Il est évident qu'il pourrait dire: nous allons faire une enquête et voir si oui ou non il y a moyen de sanctionner, oups, il y a nécessité de sanctionner. Quoi que quand on voit les peines infligées quand il y a faute des forces de l'ordre, on est en droit de parler de moyens de sanctionner. Un Neyret cache bien d'autres non-lieux.
Mais Valls est dans son rôle. Un grand ministre sublimerait celui-ci pour donner sa marque, sa direction afin de faire valoir ses idées. Valls semble ne pas en avoir l'envergure mais sait-on jamais.

Ce que je trouve très inquiétant, quand à moi, ce sont tous ceux qui se disent de gauche, et même de droite, qui réduisent la notion de sécurité de territoire à un épisode de Starsky et Hutch ou des flics à Miami, voire de Dexter.
En cela, Valls est très intéressant. C'est surtout ce qui se passe autour de lui qui est révélateur.

Valls parle de coopération avec l'Afrique mais veut durcir les conditions du regroupement familial.
Certains parlent sur le web à gauche de la même chose sans aucun complexe.C'est limite comme raisonnement.

On ne peut pas parler de liens indéfectibles avec ce continent en traitant ainsi ses immigrés. On ne peut pas demander un traitement de faveur afin de jouir de sa main d’œuvre, de ses matières premières, d'éventuels clients tout en se demandant si l'Islam est compatible avec la République. Faut être cohérent et surtout humain. On ne demande pas une coopération à tout un ensemble de peuples qui sont musulman à 43,7 % tout en leur expliquant que la religion qu'ils pratiquent est suspecte.
Mais bon, on peut aussi leur expliquer qu'on suspecte leurs ressortissants (sans distinction d'origine) de venir squatter nos HLM, de profiter de nos allocs et de surtout s'installer afin de se faire expulser, enfin, non, c'est vrai qu'on n'expulse jamais les immigrés dans notre pays. Les charters, c'est une légende. Les centres de rétention aussi. Les marchands de sommeil aussi.

Faut être réaliste: les idées qu'on dit lepénistes et réacs, voire de droite (encore que ce n'est pas prouvé) ne sont pas l'apanage de Lepen, de Copé, de Valls. Non, faudrait un peu se regarder le nombril si on est de gauche.
Valls n'est que le miroir d'un certain malaise de certaines personnes de gauche. Et quand on voit que Soral et Cie se définissent de gauche, cela devrait faire réfléchir.
Si Valls sortait du gouvernement, cela ne changerait rien à la donne.

On ne fait pas de politique avec des chiffres ou des directives: les hommes ne sont pas des objets qu'on peut ranger dans des cases, surtout les Français.

C'était juste en passant, sans viser personne ni tout le monde.

4 commentaires:

  1. Ah Ben on ne dit pas la même chose, ce matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la diversité des opinions. Et c'est bien.
      Je dis juste que réduire tous les musulmans à l'Islam des frères musulmans, c'est comme réduire tous les catholiques aux Veilleurs.
      L'être humain est plus complexe.
      Et Valls n'est pas le problème. Il révèle un clivage qui parcourt la Droite et la Gauche. En cela je suis d'accord: s'il démissionne, cela ne changera rien.
      C'est la croissance économique le problème: elle doit repartir partout.

      Supprimer
  2. Tu as raison quand tu dis que Valls n'est pas le problème mais j'avoue que je suis souvent genée par ses propos..
    Je trouve cet homme rigide et froid mais...doit ton avoir toujours envie e plaire a tout le monde..Certes non!!
    Dans mon cœur,sincèrement,je ne peux pas considerer valls comme "un homme de gauche"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'es pas la seule, mon article de samedi le montre bien.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer