Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

vendredi 21 mars 2014

Quand Valls allumerait le feu de trop

En visite "privée", hier à Grenoble, Manuel Valls a engueulé un pompier qui refusait de lui serrer la main.
Lui demandant de se plier au respect de la hiérarchie, l'homme politique vient de faire un faux-pas dont il va avoir du mal à se relever.
On ne s'en prend pas aux pompiers de la sorte.
Cela fait trois mois que les pompiers de Grenoble manifestent, il y a eu charge des policiers au flash-ball, en décembre, un jeune homme a perdu un oeil à cette occasion.

Ces hommes du feu font un travail admirable, dans des conditions de travail qui se dégradent , un boulot physique, qui demande courage et abnégation.
Il aurait pu, Valls, demander pourquoi un pompier refuse de lui serrer la main et de se mettre en question, au lieu d'allumer le feu ainsi.

La dignité est une chose qui se respecte, un homme comme Valls devrait pourtant le savoir, théoriquement, surtout quand on vient, comme par hasard, faire un petit tour à Grenoble, trois jours avant une élection.
La ville de Grenoble est une ville qui devrait rester à gauche, faut dire...en tout cas, Valls a-t-il fait ce qu'il fallait?

2 commentaires:

  1. C'est une offense de refuser la main à quelqu'un, Mr valls est le deuxiême personnage de L'Etat...c'est le pompier qui aurait dû s'expliquer, non?!

    RépondreSupprimer
  2. M. Valls n'est nullement le deuxième personnage de l'État, ni le troisième, ni même le quatrième. Le deuxième est le président du Sénat, le troisième le président de l'Assemblée nationale et le quatrième le Premier ministre : quand on ne sait rien, on se tait.

    D'autre part, nul n'a à s'expliquer de ce qu'il fait, ou ne fait pas, de sa poignée de main.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer