Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

lundi 13 février 2017

Campagne, recomposition, et décomposition de 2017

A quelques mois de l'élection présidentielle, plus rien ne va, plus rien n'est écrit
On s'approchait mi 2016 entre un duel avec Hollande et Juppé, c'est du moins ce qu'on croyait.

Personne n'aurait cru mi 2016 que Hollande aurait renoncé, que Juppé se serait fait battre par Fillon, battant également Sarkozy.
Personne n'aurait songé une seconde à ce que Hamon puisse écraser Valls.
Encore moins que Monsieur Propre de la Droite, François Fillon,  se serait  empêtré dans une affaire trouble qui le discrédite  jusque dans ses propres troupes.

Hamon a doublé Mélenchon dans la course aux sondages et Fillon est en baisse.
Marine le Pen semble caracoler avec Macron.

Mais on ne sait rien en définitive, sauf qu'on est bien dans la campagne des présidentielles 2017 et que les différents camps s'activent.

Chez Macron, on en dit le moins possible et on attire les déçus du PS et des LR.
Chez  Mélenchon, certains viennent aussi du PS.
Bref, je me retrouve à militer avec des contacts, avec qui j'avais déja fait 2012,  et d'autres qui font  campagne pour un des rivaux de Benoit Hamon.
Certains sont dans les limbes, aussi, ne sachant choisir.
Le souci, c'est qu'on ne sait plus trop si Macron est un rival ou un adversaire.
Qu'on espère que Mélenchon reste un rival mais pas un ennemi.
Pendant ce temps, Macron et Marine croient déjà avoir gagné.

Je ne pensais pas soutenir Benoit Hamon et me retrouver encore à soutenir le PS, je me préparais à ne pas aller voter.
Une chose est sure, c'est que je ne voterai sans doute que si Hamon est en lice au second tour, ce qui n'est ni probable ni improbable, comme beaucoup d'autres choses, d'ailleurs.

Nous sommes dans une espèce de 4ème dimension politique.
Peut-être allons nous vers une Présidence Macron avec un gouvernement de droite issu de l'Assemblée, ou une Présidence Le Pen avec une majorité de gauche...du bordel quoi, tout est vraiment possible.
Seuls le PS et les LR peuvent espérer une majorité en cas d'élection.

Nous sommes donc bien en campagne et ça flingue tout azimuth dans les réseaux sociaux.

9 commentaires:

  1. Du goudron et des plumes pour les traites affiliés chez le Gourou "sans programme", voire des baffes. "La Gauche-la Gauche-La Gauche! qu'ils disaient ...

    RépondreSupprimer
  2. "Hamon a doublé Mélenchon dans la course aux sondages"

    Bon, ça va peut-être encourager des gens du PS mais ils en ont bien besoin. Mes socialistes départementaux n'y croient pas du tout et s'attendent à perdre toutes leurs circonscriptions. Sept personnes seulement à une réunion publique ce soir. Et sur les sept, cinq ont dit qu'ils penchaient plutôt pour Mélenchon... Tu aurais vu la tête des organisateurs !

    RépondreSupprimer
  3. Tu es du PS, maintenant, Partageux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut être du PS pour assister à une réunion publique ? J'y suis allé par curiosité. Comme du reste les autres spectateurs. ;o) La réunion était en l'occurrence à l'initiative de gens du PCF plus que du PS.

      Chez moi, le PCF est coupé en trois morceaux à peu près égaux : les soutiens de Mélenchon, les partisans d'un accord inconditionnel et permanent avec le PS, les tenants d'une ligne identitaire refusant l'idée-même d'une discussion avec quiconque.

      Supprimer
    2. non, mais vu ton apriori, je m'étonne que tu sois allée à une réunion que tu sembles trouver stérile. Sinon, c'est curieux que le revenu universel, toi qui est si touché comme moi par le drame des SDF et de la misère, ne te parle pas.

      Supprimer
    3. que tu sois allé, bien entendu

      Supprimer
  4. Quand tu vas à une réunion politique, tu ne sais pas trop à l'avance si ce sera intéressant, ennuyeux, stérile, initiateur de quelque chose, stimulant la réflexion ou autre... C'est la loterie.

    Je garde le souvenir d'un meeting du RPR — ouais ça date... — qui avait été passionnant pour le sociologue. On y a vu naître un conflit qui a violemment divisé l'auditoire par moitié et la discorde a du reste conduit à l'explosion du tandem qui se présentait alors à la législative. Rien ne change : le conflit portait sur la sécurité sociale et on l'a retrouvé avec la proposition de Fillon...

    J'ai aussi en mémoire une réunion électorale d'une "union de la droite" tout à fait étonnante : on n'y a jamais parlé politique un seul instant ! Le copain qui y était aussi (on ne s'était pas concertés) n'en revenait pas d'une telle vacuité... Les six ou sept intervenants ont tous dit en résumé que le candidat était sympa. Bon, c'était vrai, on le connaissait bien. Mais ça n'apportait quand même strictement rien au débat politique. ;o)

    Je suis aussi allé à un meeting de Hollande d'avant les primaires du PS de 2011. Ce n'était pourtant pas plus ma tasse de thé mais j'aime bien me faire une opinion en allant écouter les personnes et pas seulement via l'écrit ou l'audiovisuel.

    Tu vois, j'ai presque eu de la peine pour les organisateurs communistes et socialistes du bide pro-Hamon à sept participants. Ils sont complètement démoralisés et je les comprends : sept personnes dans une salle qui peut en accueillir trois ou quatre cents...

    RépondreSupprimer
  5. Revenu universel : je suis assez partagé. La crainte d'une usine à gaz. La crainte d'un monstre bureaucratique. La peur aussi d'une baisse de fait de la solidarité sociale.

    Pour beaucoup d'allocataires du Secours catholique ou du Secours populaire, si tu additionnes miettes de salaire + alloc logement + alloc familiales + alloc de rentrée scolaire + bons de vacances + bons de chauffage + dégrèvement taxe d'habitation + CMU + aides diverses, tu es nettement au dessus du RU à 750 euros alors que les mères seules ont déjà bien du mal à boucler.

    J'ai tendance à préférer un système mieux ciblé en complément de l'extension de la sécurité sociale (avec notamment la prise en charge à 100% incluant dents, yeux et audition.)

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer