Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mercredi 1 février 2017

Le naufrage moral de Fillon

Il y a un véritable mur entre les gens normaux et la classe politique:

Témoin Thibault, au micro de Bourdin, qui assénait à un porte-parole de Fillon, David Lisnard, sa vie à lui, qui se faisait 165 heures de travail de nuit et ça ne suffisait pas, contraint de faire des heures au noir pour boucler ses fins de mois.
 Lisnard, maire de Cannes depuis 2014, faute de mieux, son mentor et ex-édile  Bernard Brochand ayant renoncé à se représenter suite à enquêtes pour  corruption (sic), n'a rien pu répliquer de cohérent à ça, sauf que Fillon était injustement et violemment attaqué.
Une fin de non-retour face à la réalité: des gens qui triment pour que les autres dépensent grassement l'argent de la République.
Tout le problème est là.

Monsieur François Fillon , qui aimait se faire appeler le Thatcher de la Sarthe, nous promet du sang et des larmes mais visiblement pas pour lui, sa famille et ses semblables.

Faut pas tout mélanger: le Français de base, on veut lui augmenter la TVA.

Mais le sang et les larmes ne s'adressent  pas au politique. Durant le quinquennat de Sarkozy, sous le gouvernement Fillon, on a vu ce gouvernement s'augmenter crapuleusement. Juste un rappel en passant.

On a vu un Eric Woerth vendre les biens de la République sans que ça émeuve.
Un autre rappel.

Fillon a refusé de voter en 2013 la loi sur la transparence fiscale des élus, on comprend mieux pourquoi.

Fillon, le Monsieur Propre des Républicains , qui a accablé Sarkozy, Copé, en expliquant que le Général de Gaulle, mis en cause , aurait démissionné.
Mais lui, mis en cause, ne se retire pas de la course à la Présidentielle.


Fillon argue que ce qu'il a fait, soit rémunérer sa famille comme assistants parlementaire, est légal, les faits si frauduleux, seraient même prescrits. Soit.
Est-ce moral? Rien n'est moins sur.




On va prendre juste l'exemple de sa femme, ses enfants, on va  en dire un mot à la fin de notre démonstration.
Les journalistes nous donnent le salaire de l'assistant parlementaire: en moyenne 1350 euros, certains arrivent à 2000 voire 3000 mais c'est, selon ce que disent ces assistants, très peu.
Si on met  le détail trouvé sur Wiki, on nous dit:
"Les parlementaires, députés sur les bancs de l'Assemblée nationale et sénateurs dans les fauteuils du Sénat, disposent d'une enveloppe mensuelle, appelée crédit collaborateur, permettant de rémunérer jusqu'à 5 salariés de droit privé en contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée dans le cas d'un remplacement ou d'une mission ponctuelle".
Donc notre Pénélope, ayant été payée jusqu'à 10000 euros, a fait le travail de 5 assistants , Fillon avait besoin de tout ce personnel, selon ce qu'on nous dit...
Soit cette femme est surdouée, soit comment étaient payés les autres assistants parlementaires qui assistaient notre Thatcher de la Sarthe?
Il faut bien faire le job.
Surtout qu'on se rend compte qu'il est très très difficile de savoir ce que faisait Pénélope Fillon...
Ah oui, notre Mister Nobody veut lutter contre le travail au noir, il me semble...Ben, on est mal barré...

Ou alors, autre hypothèse. Fillon ne foutait rien comme parlementaire et il fallait trouver un moyen de profiter de l'enveloppe conséquente mise à disposition. Combien seraient-ils dans ce cas?

Quand à ses enfants, il souhaite mettre la  progéniture de la valetaille, soit le peuple,  en apprentissage le plus vite possible, payée au lance-pierre, mais, mais, cela ne semble pas s'appliquer à ses enfants qui ont bénéficié d'un petit job alimentaire durant leurs études bien rondelet en terme de rémunération.

Vous avez dit que Fillon est le chantre des valeurs chrétiennes et de la France propre? Ahem...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer