Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

jeudi 25 mai 2017

Rencontre avec Joe White: entretien avec un électeur #FN


Il y a deux jours, je suis allée acheter des cigarettes , oh, ce n'était plus pour moi, mais bon, je me retrouve en face de ces paquets neutres dégueulasse, qui ne semblent même pas dégoûter les gens du tabac, de toute manière...une connerie de Marisol Touraine, une de plus selon moi, combien en a-t-elle fait dans ce gouvernement?
Le buraliste me dit qu'il ne fait même plus attention, d'ailleurs, je remarque qu'il vend aussi de jolis étuis souples de cigarette aux couleurs acidulées.
Du coup, il n'y a personne dans le bar tabac, la discussion s'installe.

Il me dit que, vu toutes les horreurs du JT, ça, ça ne le touche pas.
C'est comme les attentats, je lui fais remarquer, on finit par s'habituer.
Oui, me dit-il, de toute manière, ça va continuer, tout le monde nous le serine. C'est juste, oui.

Puis je finis par comprendre qui il est, il bifurque, sur un air sournois et comme si on le surveillait, sur la "cause" de ces attentats, qu'on ne veut pas éliminer.
Nous y voilà.
C'est vrai qu'il a un joli établissement, ouvert sur une jolie place de village, avec une belle terrasse, qui fleure bon l'envie de s'y prélasser, avec l'arbre qui ombrage le tout.
Seulement, ce Monsieur vote FN, il est raciste, ça se sent et ici, en Haute-Savoie, on n'aime pas ça, le français raciste. Ici, c'est une région qui a gardé des racines culturelles fortes, ici, on est d'abord Haut-Savoyard, de la Yaute, avant d'être français, ici, on déteste les" pièces rapportées":
Ceux qui viennent ici en croyant s'enrichir, en méprisant les autochtones, qui viennent attirés par la Suisse proche, attirés par les beaux paysages mais qui en ont rien à foutre de la propreté et ne font aucun effort.
Ici, un maghrébin qui y vit et qui adore la tartiflette au vin blanc et au lard de poulet, qui mange de la raclette avec de la charcuterie hallal, qui a fait de ses enfants de vrais enfants des pays de Savoie, il est savoyard.
Mais l'"arbat à pais", l'étranger, qui ne veut pas s'intégrer, ici, on n'en veut pas.
Un français raciste encore moins, car c'est lui le migrant, le profiteur.
Ici, les endroits tenus par ce genre d'individus, ils sont désert.
L'endroit était désert. Aussi mon Joe White avait une furieuse envie de taper la causette.

Et hop, le voilà qui se met à me donner l'exemple des pompiers et des policiers qui seraient caillassés.
Oui, mais ici, ça n'existe pas, je lui rétorque.
C'est vrai, qu'il dit mais ailleurs, moi, je serais les flics, j'y laisserais brûler et puis "tanpis" pour eux...
Je lui explique que la police à Marseille, dans les quartiers Nord, se contente de boucler les cités durant 3 jours...il me répond drogue.
Marrant comment il saute du coq à l'âne.

La drogue, hein, qu'il jacte, le bougre, et les 3000 euros qu'ils touchent par mois au lieu de bosser! Comment qu'on fait contre ça? Hein?
Oui, après les cailloux contre la police, la drogue, tous les clichés, quoi. Ici, on en a, de la drogue, d'ailleurs, ça n'est pas limité aux banlieues pauvres, mais inutile de lui en parler.
Oui, la drogue.
Je lui demande si il a fait de longues études. Non, me dit-il, juste le CAP. Bon, je m'en doutais. Ce n'est pas une corrélation, je ne dis pas qu'un mec rétif aux études soit obligé de devenir FN ou voyou mais force est de constater que :
-l'école ne fait pas l'unanimité et ennuie au moins la moitié des écoliers, ce qui fait que beaucoup se tournent vers le technique.
-les moins bons profs sont trop souvent envoyés dans les banlieues, ainsi que les profs débutants
Tout ceci ne donne pas envie de bosser à l'école, lui , notre Joe White en est bien parti vite, d'ailleurs.

Oui, mais ,qu'il me rétorque dans un "passing", qu'il croit d'enfer, et si on demandait aux dealers de venir en usine, ils diraient non, lui qui est devenu patron mais qui est moins riche que quand il était salarié.
Parce qu'il croit que vivre en voyou, c'est une super vie...l'insécurité, la clandestinité.

Et si on augmentait les gens, si ils vivaient convenablement? Je lui demande calmement ce qu'il en dit...

Ah, là, il cale, mon Joe White....
Je lui explique qu'en Suisse, oui, il y a des réfugiés, pleins, que non, on les fout pas dehors de suite, oui, il y en a des tas qui vivent avec l'aide sociale...mais qu'en Suisse, le salaire moyen est de 3500 euros.
Donc que le revenu universel aurait augmenté les revenus de tout le monde et si on arrivait à ce que tout le monde puisse vivre convenablement, et ben, on aurait moins de délinquance.

Ah mais notre Joe White croit à la libéralisation du cannabis mais pas ici, même si il pense que ce serait une formidable aubaine pour le pays, c'est amusant, il trouve l'idée de Revenu Universel d'existence intéressant parce que lui, il a pas les moyens d'embaucher un employé à cause des charges, et que les gens sont mal payés.

On finit par s'entendre sur le fait que , finalement, ni les banlieues ni ceux dont il n'a jamais cité le nom, d'ailleurs ne sont pas les responsables.
Qu'au lieu d'aller faire la guerre, les politiques devraient plutôt chercher des solutions concrètes , que depuis Chirac, le pays est mal dirigé et que plus les choses vont, plus les politiques déçoivent pour relever le pays, aider les gens etc...
J'ai du arrêter la discussion avec Joe White, un client était rentré mais même si je sais qu'il ne suffit pas d'une discussion afin de faire changer un FN, je me suis quand même interrogée...

Et si il fallait de longues discussions?

Si il fallait une attitude différente?
Mon Joe White sait qu'il est dans une région qui supporte mal le racisme  et les gens qui sont au FN, le franchouillard patriotique passe mal chez nous, il n'a jamais osé dire tout haut qui étaient les sources du mal selon lui et qui il soutenait. Il savait que ce qu'il disait était mal vu.
Il était donc diabolisé, en quelques sortes, il se savait jugé négativement et cela freine manifestement son enthousiasme à discuter de thèses issues de l'extrême droite.
Favoriser et banaliser les thèses du FN, contrairement aux crises compassionnelles de nos médias, eux qui disent qu'on doit arrêter d'affirmer que les gens adhérents aux idées extrémistes sont des racistes,  et des gens qui pensent mal, mais au contraire les comprendre, les chouchouter....
Banaliser le FN lui donne de l'influence, au contraire.

Si il fallait des politiques qui agissent?
Car au fond, c'est de ça qu'il s'agit.
Une fois qu'on a bien remis les choses en place, ce qu'il reste, c'est que ça fait des années que le FN prospère sur les manques, les ratés, les actions non faites, les politiques qui ne font rien, qui n'agissent pas, ou sur des recettes éculées, qui ne marchent plus...ce qui revient au même.

Le jour où les politiques agiront et prendront les bonnes décisions, le FN reculera.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer