Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

dimanche 26 août 2012

Laïcité, Politique et Libre-Arbitre

Une fois n'est pas coutume, je vais revenir sur la réflexion qu'un de mes "charmants fans du côté obscur" m'a laissé dans un commentaire ni injurieux ni ne me prenant pas trop pour une débile dégénérée et folle, ce qui est pourtant leur habitude, dans ces conditions, comment voulez-vous discuter...mais passons...

 Koltchak...amusant d'ailleurs le pseudo tiré sans doute d'Alexandre Koltchak, russe blanc fusillé par les soviétiques, tout un symbole... reprenait un billet de Maitre Eolas sur la notion de laïcité.

Voilà la citation de notre éminent blogueur:

« Alors je m’adresse à vous, pauvres brebis égarées. Relisez la loi de 1905. Elle n’interdit nullement à quelque culte que ce soit de se mêler de politique. La liberté d’expression s’y oppose même frontalement. Tout culte peut, par la voix de ses représentants, prendre publiquement position sur tel ou tel projet de loi, et même appeler ses fidèles à exercer leur vote de façon à permettre le succès ou au contraire faire échec au vote d’une loi. La République vit de la confrontation pacifique des idées, et cette confrontation n’a de sens que si celles contraires aux nôtres peuvent s’exprimer. Il est tentant de disqualifier l’adversaire par un argument dit ad hominem : “peu importe ce que vous dites, je vous dénie le droit de le dire en raison de ce que vous êtes”. Ça tient en un tweet et ça ne donne pas d’ampoule au cerveau. Mais si vous le relisez, vous verrez l’incompatibilité avec la démocratie. »

Pourtant, j'estime, moi, que la laïcité est garante de la liberté de conscience en politique.

Tout d'abord, ceci est l'appréciation de Maître Eolas, qui dit bien d'ailleurs, que ce texte est un compromis, voté in-extrémis, contre la pression des milieux catholiques qui imprégnaient la société française de l'époque.
Je l'ai souligné dans ma réponse à ce brave Koltchak.
Ensuite, ce commentaire venait en réponse, sans doute, aux réactions négatives issues de ma blogroll, suite à la prière du 15 août, prière lue dans la majeure partie des églises catholiques.

Je m'explique: qu'un responsable religieux se prononce en son âme et conscience sur un sujet politique, cela ne me gène absolument pas.
Ils peuvent même être plusieurs et monter une association, je m'en tape.

Mais ce que je n'aime pas du tout, c'est le fait de vouloir imposer, en se servant de la religion ,à toute sa congrégation, une opinion politique.
Ce qui m'a choqué, c'est le fait d'imposer, à tous les catholiques pratiquants, une opinion politique en la mêlant au spirituel; ce qui fait l'essence d'une prière, du sacré, n'a rien à voir avec une législation sur le mariage civil d'une catégorie de personnes, qui n'a pas l'intention de demander une union religieuse, de surcroît...
C'est de la manipulation, se servir de son autorité religieuse pour vouloir parler au nom de tous les fidèles.

Cela me gênerait autant de la part du CRIF que du CFCM, s'il leur prenait envie de faire la même chose.
Ainsi, n'importe quel prêche dans une mosquée, une synagogue ou une église qui viserait à instrumentaliser des volontés politiques me gêne vraiment.

Je suis convaincue qu'il y a une barrière entre le spirituel et le temporel à ne pas franchir, une notion pourtant bien chrétienne  que la prière du 15 août a franchi allègrement sans aucune culpabilité...

Nos convictions religieuses ou non existent et on doit les respecter, c'est la laïcité. Vouloir manipuler les gens afin d'influer sur un gouvernement n'est pas dans le sens de la laïcité. D'ailleurs, Maitre Eolas le dit lui-même:

La loi impose ensuite à la République une obligation de neutralité religieuse(...)
Les termes “La République ne reconnait aucun culte” est souvent mal interprété par des partisans d’une laïcité tenant plus de l’athéisme d’État comme signifiant qu’aucun culte n’a la moindre valeur à ses yeux. C’est une erreur grossière, incompatible avec l’article 1er. Cette phrase exclut simplement que toute religion ait le statut de religion d’État, ou jouisse de privilèges que n’auraient pas les autres. (...)
Ceux qui disent qu’ils n’ont rien contre les religions à condition qu’elles s’exercent dans un cadre strictement privé, généralement restreint au domicile et aux établissement du culte, portes dûment closes, mais désapprouvent tout signe indiquant la croyance religieuse de celui l’arbore dans la rue, deux-là ne respectent pas la laïcité. Une loi réalisant leur désir violerait la laïcité

Quand un électeur rentre dans un isoloir pour voter, il est seul, avec ses opinions, ses croyances et son choix: c'est le libre-arbitre,il doit pouvoir voter selon des convictions, et j'y suis très attachée, n'en déplaise à certains.
J'ai horreur de toutes les sortes de manipulation de masse.


 

7 commentaires:

  1. Je ne me souviens pas avoir été injurieux dans mes commentaires. Je reconnais que je peux parfois être vif, voire emporté, mais c'est dans ma nature, je défends toujours mes convictions avec acharnement. Je n'ai pas l'habitude de faire dans le consensus mou, le compromis, l'apaisement. J'ai peut-être pu l'être, mais involontairement.

    Quant à la prière du 15 août, et bien ce n'est qu'une prière qui n'avait aucun caractère obligatoire. Un certain nombre de paroisses, pas aussi important que certains ont voulu faire croire, l'ont laissée de côté. C'est dire la nature dictatoriale de l'Eglise qui laisse à ses ouailles la liberté de suivre ou pas les positions qu'elle entend défendre.

    Pour le reste, je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de choquant ou d'incompatible avec la législation sur le mariage civil. L'Eglise défend une vision de l'humanité, il est donc normal qu'elle fasse connaître son inquiétude face à ce qui se profile à l'horizon et son désaccord. Après, à chaque catholique de sonder son âme dans l'isoloir. Après tout, il y a bien des catholiques de gauche, qui comme les poissons volants ne sauraient représenter la majorité du genre, comme disait Audiard.

    Quand au second extrait d'Eolas, relisez-le attentivement. Je crois que vous êtes passée à côté du message.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1- si vous aviez été discourtois, je n'en aurais pas fait un billet
      2-je vous sais gré de vos excuses
      3-je donne ici mon avis, et nullement une vérité, ce sont mes impressions et celles de beaucoup de mes amis
      4-c'est important effectivement de séparer le temporel du spirituel, merci
      5- l'interprétation, toujours l'interprétation...
      En tout cas, vous voyez que sur certains sujets,on peut arriver à débattre sans en arriver à des extrémités blessantes.
      ps: je n'ai jamais attaqué en premier, mais toujours répondu.

      Supprimer
  2. Vous dites :

    "Vouloir manipuler les gens afin d'influer sur un gouvernement n'est pas dans le sens de la laïcité. D'ailleurs, Maitre Eolas le dit lui-même :"

    Je ne comprends pas du tout votre interprétation de la citation de Maître Éolas, qui ne me semble pas du tout dire ce que vous croyez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le gouvernement de la France doit exercer une stricte neutralité vis à vis des religions, vouloir peser sur le gouvernement et l'influencer met à mal la neutralité de l’État français, non?
      C'est aussi cela, la neutralité.
      Donc faire un groupe de pression qui veut changer la politique du gouvernement en passant par les fidèles qui sont un certain nombre d'électeurs, c'est du lobby religieux, c'est donc une violation de la laïcité.
      L'un ne va pas sans l'autre, non?
      CQFD enfin j'espère avoir été assez claire

      Supprimer
    2. Oui, vous avez été assez claire. Je comprends, mais je conteste. La laïcité est un principe de gouvernement, et fait obligation à l'État de respecter certaines règles de fonctionnement. Elle n'impose nullement aux églises de ne pas se mêler de politique, n'interdit aucun lobby, aucun groupe de pression, et selon moi ce n'est pas une violation de la laïcité que d'user de son influence pour orienter un vote. Mais ça en serait une de céder à un groupe religieux.

      Chez Juan, dans la discussion sur le multiculturalisme, vous avez eu un différent avec une certaine Floréale. Je ne suis pas sûr que vous ayez suivi certain lien qu'elle a posté, et qui est des plus intéressants sur le sujet de la laïcité (mais pas que). Au cas où, je vous le remet ici :

      http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2012/05/02/nous-ne-ferons-pas-la-guerre-de-la-laicite/

      Supprimer
    3. Bonjour
      La laïcité n'a été faite que pour détacher l'Eglise de l'Etat.
      Après, chacun en a sa stricte conviction.
      Le fait est qu'on l'a interprétée ensuite dans un sens restrictif.
      Soit on interdit tout signe, soit on les autorise partout.
      C'est un vaste débat, et je n'ai pas dit que j'avais raison, je défend ma position et vous avez la vôtre.
      Personne n'a la vérité.

      En ce qui concerne la dénommée Floréale, c'est un troll de la pire espèce. Je n'ai aucune illusion sur ses intentions. D'ailleurs, c'est amusant qu'elle en vienne à vouloir plus de droits pour les musulmans alors qu'elle est viscéralement islamophobe mais je pense qu'elle est un peu pro catho, elle essaye donc de profiter des "injustices" pour défendre son bout de gras

      Supprimer
    4. Et aussi, je sais ce qu'elle est par un confrère blogueur qui me l'a confirmé, en qui je peux avoir toute confiance, elle m'a d'ailleurs laissé un commentaire insultant une fois.

      Le problème: c'est que le métissage culturel a toujours existé, et il ne se décide pas, je ne pense d'ailleurs pas que la communauté musulmane dans son ensemble veuille de l'"interculturel", chat échaudé craint l'eau froide car la tendance depuis des années a été à la stigmatisation et l'ostracisme. Ils veulent juste qu'on leur fiche la paix. De plus, comme je l'ai dit, la culture englobe la pratique religieuse mais elle n'est pas religieuse.
      Il y a des athées, des agnostiques et des croyants qui n'en peuvent plus de vivre dans un pays où les croyances religieuses sont aussi débattues.
      Et cela, c'est la majorité des gens.
      Il va falloir juste trancher: si la laïcité, dans les textes, c'est ce que Maître Eolas dit, alors que des gamines arrivent voilées à l'école, cela ne doit poser aucun souci.
      La laïcité, c'est un débat à continuer, la question n'est pas fermée.

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer