Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

samedi 19 octobre 2013

Sondages : arrêter l'imposture

C'est l'inconvénient d'avoir des chaînes d'info continue et surtout une pauvreté médiatique caractérisée, nous sommes submergés par le vide en matière de choix.
Vous voyez de plus en plus de gens qui n'ont pas le moral, enfin, une vague déprime, à cause du temps, par exemple, mais qui se retrouvent devant BFMTV ou ITélé, à qui l'on demande : mais pourquoi allumer la télévision et regarder ça, alors que les nouvelles sont toujours globalement présentées comme mauvaises. Mais ils ne savent pas eux-même, un très mauvais reflexe. Et ils se demandent pourquoi ensuite ils n'ont pas le moral.
Depuis ce matin, 6h30, j'ai entendu en une heure au moins 15 fois les mots "sondages"et "Les Français".
Deux mots faux,archi faux, ce qui fait que j'ai failli me retrouver à engueuler ma télé de bon matin...Nonobstant la présence de mon chéri, je crois que je l'aurais fait. Cela ne sert à rien, d'ailleurs, quoi que cela soulage quand même.

Appeler pompeusement une consultation via le téléphone et internet"sondage", ça commence sérieusement à me courir sur le haricot.
Dire que les clampins interrogés sont le peuple Français tout entier, c'est tellement grossier, irrespectueux et stupide que, quand on vous le répète 12 fois sur un ton docte ou de celui qui s'est assis le cul sur un oursin, ça peut finir par marcher et c'est d'une malhonnêteté...

Il faut arrêter ça, ce populisme démago de Big Brother en soldes est dangereux.

J'aimerais simplement qu'on appelle un sondage seulement les enquêtes réalisées comme l'INSEE, c'est à dire en questionnaire, de porte à porte, avec la mention en pourcentage de ceux qui ont refusé de répondre. Qu' il soit difficile de faire des quotas dans cette méthodologie, je m'en tape. Les Américains refusent les quotas dans leurs enquêtes et les résultats sont globalement les mêmes. Alors, qu'on arrête d'engraisser des instituts qui rémunèrent leurs quota de français.

Un questionnaire, ce n'est pas tous les Français.
Dire que les Français, selon un sondage du Parisien, ne veulent pas que Leonarda revienne est faux et stupide.
C'est faux, je l'ai prouvé ci-dessus. On n'a pas posé la question à tous ceux en mesure de voter en France. La plupart s'en fichent royalement, que ce soit bien ou mal. La plupart de ceux que j'ai observé parlent de leur taxe d' habitation et du chômage. On est loin de Leonarda.
Combien, dans ceux qu'on interroge par téléphone, au hasard, envoient ch*** l'enquête...ça, on vous le dira pas.

Schizophrénie de tout ceci , quand on vous dit aussi qu'on aurait des lois, et qu'il faut les respecter : alors pourquoi demander l'avis d'un pauvre panel, si on n'en a rien à foutre, de toute manière?
Alors pourquoi continuer à dénigrer un mouvement lycéen qui demande l'accès de l'école pour tous, et la sanctuarisation de celle-ci ?
C'est quand même eux qui s'y font suer tous les jours, pas des retraités désœuvrés ou d'autres, qui n'ont que ça à faire, répondre à des questions, trop intimidés pour ne pas se faire manipuler, en plus, par un questionnaire vicieux, qui amène les réponses que l'on veut entendre.

Et ensuite, ça donne : "Les Français"...ci ou ça...

Plus que jamais, il devient nécessaire d'arrêter ces impostures : ces questionnaires qui se transforment en sondage d'opinion publique en dévoyant l'essence même du véritable Peuple Français,
Car, en plus, on l'a tous vu dans les urnes, le Peuple Français, il en a tellement marre qu'il s'abstient, et ça, c'est un des seuls sondages qui soit vrai.

8 commentaires:

  1. Tu commentes mon billet en disant qu'on a eu la même idée. C'est faux ! C'est ton billet qui m'a inspiré mais comme une grosse andouille que je suis, j'ai oublié de te citer. Toutes mes excuses !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis que partiellement d'accord avec vous: les sondages, lorsque ce ne sont pas des questionnaires, et qu'ils sont sérieusement réalisés ( méthode des quotas -dans celui sur Leonarda, seuls les Français en âge de voter ont été interrogés, d'où la discordance avec les manifs lycéennes;, redressements en fonction des erreurs des sondages précédents; précision de la marge d'erreur- dans celui sur le retour de Leonarda, elle est de 2,5%) sont très précis et très utiles.

    Les sondages sur les intentions de vote des Français sont d'une extraordinaire justesse; tout comme tous les sondages (dont les médias ne parlent pas) réalisés sur les produits de différentes entreprises commerciales, l'opinion des consommateurs, les produits qu'ils souhaiteraient voir apparaître (yaourts de tel type, etc.), et qui constituent l'essentiel des revenus des instituts de sondages; et pourtant, là aussi, il y a une proportion de gens qui refusent de répondre - ce que les instituts savent prendre en compte et redresser: sinon, les entreprises ne les leur commanderaient pas.

    Ce qu'on peut leur reprocher, c'est:

    1- de créer parfois des questions pour orienter les réponses dans le sens souhaité par un média pour faire vendre (comme celui du NO du 10/10, dont je parle dans mon billet);

    2- de ne pas rappeler à chaque fois qu'il ne s'agit que des réponses au moment du sondage ( l'opinion sur le retour de Leonarda peut basculer; si les intentions de vote étaient figées, les campagnes électorales seraient inutiles; etc.);

    3-de ne pas toujours poser les bonnes questions: opinions sur le retour de la seule Leonarda, se désintéressant de celui de ses frères et sœurs plus jeunes, et de celui des 30 000 étrangers expulsés chaque année qui n'ont pas eu la chance d'être médiatisés comme Leonarda.

    Les sondages sont une information précieuse, mais il nous appartient, comme pour toute information, de savoir la décrypter et l'interpréter correctement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais dans quelle mesure les sondages influencent des esprits qui n'ont ni la capacité ni l'envie ou la possibilité d'avoir le temps de les décrypter, quand leur méthode est réellement fiable.
      Le plus grand danger, en ce moment, c'est l'abstention, la capacité ultime de refuser de choisir.

      Supprimer
    2. Mais quelle est l'information qui n'influence personne? Et les sondages ne sont qu'une information.

      Supprimer
    3. Là où je vous rejoins, c'est : est-ce seulement encore une information ou un cliché ponctuel sur une opinion ?

      Supprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer