Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

mardi 3 décembre 2013

Chinoiseries, taxes et quotidien

Il y a peu, je cherchais une ceinture pour un jean. Un jean, cela a des passants larges, et chaque fois que je furetais dans le rayon approprié des magasins, on nous proposait à l' achat des ceintures ridiculement étroites, encombrées de décorations au goût douteux et horriblement cher pour un bout de synthétique.
J'ai fini par en trouver une à moins de 10 euros, avec la bonne largeur, et quelques clous discrets, pour une ceinture à jean, assez passable. Aussitôt achetée, aussitôt mise, car j'en pouvais plus de ce jean taille basse, que je devais régulièrement remonter, les slims sont seyants mais mal coupés. C'est là qu'on regrette les années 80, quand les fringues étaient bien coupées, pas pour des porte-manteaux. Et les vêtements pour femmes rondes sont trop grands pour moi, bêtement normale, avec des hanches et une taille.
Le souci est que ma jolie ceinture large pas trop chère, pas en cuir, vient de Chine, et que la ceinture en cuir made in France coûtait 3 fois plus cher, et était taillée uniquement pour homme, donc bien trop grande pour moi, en plus.

Donc, une ceinture importée et taxée à 9 euros d' un côté, de 75 cms, et une ceinture faite en France à 26 euros, pour homme, à 85 cms, que voulez- vous? J'ai acheté chinois.

On en est toujours là: on ne sait plus fabriquer en France pas cher et de bonne qualité.
La dernière chaussure en tout cuir que j'ai vu, dans un magasin, dernièrement, était à 69 euros, ce qui est relativement abordable, pour du cuir, et elle venait d'Italie, grand pays de la pompe aussi.
Pourtant, le cuir, c'est pas ce qui manque, même en France.

Mais il faut payer l' ouvrier, et le transport, er faire tourner la boite, payer des charges, des impôts.
D' un autre côté, on produit donc trop cher, et même si on a la fibre patriote, on calcule ses achats.
On achète chinois.

L' équation impossible : pour vendre, il faut baisser ses prix, si on veut un chiffre d'affaires, mais faut aussi calculer, pour payer les taxes diverses et participer aux assurances sociales.
Comment faire pour vendre et acheter français?

Tiens, chaque fois que je discute avec quelqu'un en ce moment, il dit qu'il en a marre de payer des impôts et des taxes, qu' il en paye toujours plus. Ensuite, il me dit qu'il s'est bien fait avoir par Hollande.

9 commentaires:

  1. "Tiens, chaque fois que je discute avec quelqu'un en ce moment, il dit qu'il en a marre de payer des impôts, qu' il en paye toujours plus. Ensuite, il me dit qu'il s'est bien fait avoir par Hollande."

    plus de la moitié des ménages français ne paient pas d'impot sur le revenu , le seul dont ils sont conscients

    cherchez l'erreur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, la TVA qui augmente, les taxes sur l' essence, les ordures ménagères, les taxes foncières, les taxes sur le gaz et l' électricité. Etc...

      Supprimer
    2. Et les prélèvements obligatoires sur la fiche de paie, aussi, tiens.
      Tu dois vivre ailleurs qu'en France ou t' as oublié un bout? Une taxe, c'est un impôt, un impôt, c'est une taxe. On en paie trop, et on ne consomme plus assez, le cercle vicieux,

      Supprimer
    3. Pour être tout à fait claire, maintenant, tout prélèvement pour x bonne ou mauvaise raison est considéré comme un impôt, une taxe. Les gens estiment qu'ils paient trop, et que c'est gaspillé, ils ne voient pas ou plus le sens civique dans tout ça. Faut dire que plus de 20% sur tout, ou presque payé par tout le monde, ça commence a faire trop. Une personne m' a dit " Sarkozy, c'était travailler plus, et Hollande c'est payez plus". Faut aussi écouter ce que disent les gens . Il y en a une aussi, qui fait les marchés, qui pense que Hollande est invisible, et elle aussi a voté pour lui en 2012

      Supprimer
  2. Les mégisseries en France se réduisent à "peau de chagrin" et au salon du cuir, les tanneurs étrangers sont en première ligne. Même un cuir estampillé bleu-blanc rouge est souvent traité hors de nos frontières ( un de mes fils travaille dans ce milieu ).

    Certes, nous n'avons souvent pas toujours le choix car tout ou presque arrive tout droit de "l'empire du milieu", de l'aspirateur à la tasse à café en passant par le lait maternisé.

    Notre problème dans notre société du tout jetable, de l'éphémère et de l'inutile, c'est que tous ou presque nous VOULONS suivre la mode tout en criant haut et fort que nous voulons nous "démarquer" des autres.
    Celui qui comme moi a une ceinture en cuir qui a plus de 20 ans est forcément un ringard.

    Dans nos sociétés gavées de matériel, où tout doit venir à nous tout de suite, il nous faut sans cesse du renouvellement pour éviter "l'ennui" et pour paraître "djeune" . Même si au fond nous désirons tout et son contraire.

    Nous voulons un environnement propre et sain mais aussi des routes en pagaille pour que des camions ( qui refusent de payer l'écotaxe et que beaucoup de "citoyens" soutiennent ) puissent transporter d'Espagne ou d'Italie jusqu'en Norvège des tomates de serre poussées aux hormones et cultivées par une main d'oeuvre payée à coups de triques

    Nous voulons des produits pas chers sous prétexte que nous n'avons pas les moyens mais leur qualité souvent médiocre et leur courte vie fait que nous finissons par les acheter trois fois au lieu d'une.
    Cerise sur le gâteau, nous devons aussi nous payer leur recyclage ( dans le meilleur des cas) ou plutôt le traitement de ces déchets qui s'accumulent inexorablement sur notre territoire .

    Le mythe du produit "pas cher" est entretenu par ces grandes enseignes ou ces chaînes de magasins "grand public" qui n'ont qu'un seul objectif, le profit immédiat et qui oublient bien évidemment de compter le coût énergétique et social de ces "produits " bas de gamme .

    Elles se font du fric en aval ( le consommateur) mais surtout en amont ( les producteurs) , sur le dos de ceux et celles qui triment pour 3 francs six sous ( oui je sais je date un peu), les mêmes à qui elles proposeront leurs saloperies.
    La boucle ( de ceinture) sera ainsi bouclée.

    Comble du cynisme, ces mêmes "petites" mains sont envoyées inconsciemment ou pas en première ligne pour réclamer haut et fort de travailler le dimanche au nom de la "liberté" ! Pourquoi se priver tant que les gens réclament par sondages interposés ( que nous payons aussi indirectement d'ailleurs).
    Nous vivons une époque formidable aurait dit un présentateur télé bien connu ( des vieux comme moi)
    Bonne journée Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là où j'ai habité longtemps, il y a 60 ans il y avait encore 18 entreprises qui traitaient les peaux, en particulier pour les gants et les "peaux de chamois". Même l'équipe de foot locale avait pris ce nom-là. Il n'y en a plus une seule. Qui utilise cet accessoire aujourd'hui, à part les militaires et certaines professions à risque ?

      Supprimer
  3. Les slims sont seyants, les slims sont seyants… Ça dépend sur qui !

    RépondreSupprimer
  4. Acheter français ? Ce n'est pas qu'un problème de coût. Bien souvent, l'on recherche un ustensile bien précis, pour un usage particulier, sans faire la chasse au prix le plus bas. Eh bien, c'est tout de même un monde : quand enfin, l'oiseau rare est trouvé, il a fait la moitié de la planète pour parvenir dans vos mains. On fabrique quoi, en France, maintenant ? Quelque part, il doit y avoir une préférence exotique chez les les détaillants. Préférence que l'acheteur subit.

    RépondreSupprimer


Tout ce qui est positif pour la discussion et les idées est encouragé, tout ce qui est stérile et inutilement méchant ne sera pas publié

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer